AdopteUnMec sexiste

Société: la campagne de pub d’AdopteUnMec est-elle sexiste et féministe?

Partagez cet article avec vos amis:

Société: assistons nous à une féminisation de nos sociétés occidentales? Analyses sur le cas marketing d’AdopteUnMec

Loin de moi l’idée de passer pour un odieux phallocrate mais, AMHA, il y a des limites dans l’équité et l’égalité qui sont entrain d’être franchises et ceci en toute impunité…mais surtout dans l’indifférence des français (oui c’est de vous que je parle) la plus totale!

Je parle, certains l’auront peut être remarqué aussi, de la dernière campagne d’Adopte Un mec qui m’a littéralement choqué: l’homme devient réellement un produit de consommation pour les femmes (l’homme objet quoi…ce dont Mesdames vous avez certainement souffert, donc c’est quoi le but: vous voulez vous revanche?), 1er choc…

2ieme choc: personne ne s’en offusque…(je n’ai vu ou lu aucune critiques dans les médias à ce propos…)

3ieme élément choquant: cette campagne était extrêmement massive, je dirais que plus de la moitié des panneaux publicitaires que j’ai vu à Strasbourg l’affichaient…on peut se demander d’où vient le budget…(surtout si c’est à l’échelle nationale mais coté Ardennes je n’ai rien vu…)



Bref voici 2 photos d’illustration de cette campagne sexiste prises à Strasbourg le 14 août 2017.

Alors évidement on pourrait arguer sur l’humour de la publicité, ok j’accepte mais je suis tout à fait certain que l’iconographie inverse (la femme dans le panier) serait attaquée de toute les manières possibles (tag, justice, médias…) par je ne sais quelle association de “défense du droit” des femmes…(d’ailleurs la défense de quels droits? N’ont-elles pas les mêmes droits, du moins purement légalement parlant en France, que les hommes depuis des décennies?)

Ce qui, pour rappel et la correspondance est claire, avait d’ailleurs été le cas avec la pochette de l’artiste Saez (détruit par les médias, censuré…).

Photo qui était pourtant clairement ironique puisqu’il accusait la société de consommation (ah oui cela n’a pas du plaire non plus…) et voulait casser l’image de la femme objet…

Dans le cas d’AdopteUnMec, on est purement dans un message marketing publicitaire donc commercial, c’est bien plus grave…à mon sens (on est logiquement plus tolérant avec les artistes…)

Hey quoi les mecs, réveillez-vous là…où en seront nous dans 20 ans?

Je ne défends que l’égalité, ne vous trompez pas dans la lecture de ce message et j’adore les femmes (sauf les féministes pures et dures dont les méthodes s’assimilent à du fascisme et qui se croient supérieures aux hommes et renforcent encore les inégalités hommes femmes…bande de nazes ^^)…mais là il y a visiblement dans cette campagne une dégradation de l’image de l’homme qui n’indigne personne…

D’ailleurs, on peut se poser la question si le site AdopteUneMeuf aurait été…simplement…possible? (car également attaqué de toute part)

Et vous? Cher(e)s Ami(e)s qu’en pensez vous? Je suis complètement à coté de la plaque ou c’est vraiment la société qui dérape là?


Réagissez ci-dessous ou lisez la suite de ce débat sur les forums: la campagne sexiste d’AdopteUnMec

Commentaires Facebook

8 commentaires sur “Société: la campagne de pub d’AdopteUnMec est-elle sexiste et féministe?”

  1. Ce logo est bien sûr conçu pour faire réagir. Mais le créneau de cette entreprise (Adopte un mec) n’a pas franchement de quoi détourner une civilisation : un site de rencontre comme un autre.

    Ce qui m’attriste, c’est de voir que tu t’offusques à la première occasion pour défendre les hommes (réveillez-vous, sinon les femmes nous domineront dans vingt ans), alors qu’il y a mille raisons d’être choqués actuellement par de réels problèmes de sexisme envers les femmes. Je ne m’en rendais pas compte il y a quelques années, mais ce qui me paraissait normal avant mon “éveil” sur le sujet m’horripile maintenant. Je te souhaite, et je souhaite à tous les hommes, d’avoir cet éveil féministe également. Bref, nous les hommes dominons encore tellement la société que je ne trouve pas très judicieux de monter sur nos grands chevaux pour défendre “notre” cause.

    1. Salut Gaël,

      Je m’offusque surtout de la différence de traitement qu’il pourrait avoir avec une image inverse…qui ne serait pas du tout tolérée! Là il y a une réelle inégalité de traitement…

      Rare sont ceux qui s’en sont offusqué mais voici un autre exemple: http://www.huffingtonpost.fr/2017/07/29/audrey-pulvar-denonce-le-sexisme-du-logo-d-adopteunmec_a_23055423/

      Le ton est assez franc parlé car c’est l’introduction de ce sujet sur les forums, je t’invite à le lire car il y a plus de développements: https://www.econologie.com/forums/societe-et-philosophie/la-campagne-sexiste-d-adopteunmec-feminisation-de-notre-societe-t15336.html

      Je ne pense pas que la société (du moins occidentale) soit si dominée par les hommes que tu le dis: à la maison c’est très souvent la femme qui prend des grandes décisions…

  2. Et voici un exemple bien concret tiré de: https://www.econologie.com/forums/societe-et-philosophie/la-campagne-sexiste-d-adopteunmec-feminisation-de-notre-societe-t15336-20.html#p324719

    Tiens j’apporte de l’eau au machisme ambiant

    Dans ma (grosse) boite le patron s’est mis à la mode en faisant grimper les femmes et/ou en en faisant embaucher à l’extérieur….

    Ce qu’on appelle de la discrimination positive donc par essence artificielle.

    La majorité de ces nouvelles managers totalement impréparées en on bavé, confondant autorité et autoritarisme, harcelant hommes et femmes subalternes pour le malheur de tout l’édifice : la boite, elles-mêmes, les hommes et les femmes sous leur autorité hiérarchique.

    Bref un beau gâchis pour tout le monde.

    Résultat : après 1 puis 2 échecs certaines ont été placardisées, d’autres «virées» avec élégance, c’est à dire recasées à la concurrence ou dans le groupe comme des patates chaudes.

    Sur le lot ben … c’est comme si la sélection normale avait joué 20% environ se sont révélées être adaptées aux postes
    Exactement comme si on avait fait grimper d’un seul coup d’un seul 100 mecs pas préparés au management il y en aurait eu 20% qui s’en seraient tirés.

    Au final on a régressé car on a perdu du temps, on a provoqué des tensions, de l’absenteisme, des rancoeurs voire des haines (je ne sais pas si c’est une caractéristique de la gent féminine mais je ne connais pas une seule des subalternes femmes prêtes à pardonner le mal qu’on leur a fait notamment parce que les dégâts se sont répercutés par ricochet sur leurs cercles familiaux, souvent sacrés, et avec raison, chez nos dames)

    On applique juste des modes sans aucun discernement ni réflexion d’aucune sorte juste pour faire bien pour dire qu’on a 50/50 de femmes managers.

    Au lieu de faire évoluer lentement ce pourcentage on a mis un grand coup d’accélérateur en faisant n’importe quoi pour au final desservir quoi au 1er chef??? La cause des femmes elles-mêmes.

    Celles qui ont été virées sont détruites car leur réputation les suivra 10%
    Celles qui ont été placardisées sont détruites (sauf le salaire tout de même) car elles sont bien conscientes qu’elles ont échoué. 10%
    Celles qui sont encore en poste et qui sont inaptes sont épuisées moralement car elles ont la majorité de leurs équipes à dos 30%
    Restent environ 30% qui tentent de gérer au mieux sans trop faire de vagues
    Et les 20% qui méritaient leur promo qui font l’unanimité

    On aurait du promouvoir ces 20% là
    Bien former et préparer les 30% suivantes avec prise de fonction managériale prévue dans environ 3 années
    Et sélectionner sévère dans les 50% en les faisant progresser par petites touches et voir comment cela se passait
    Exactement comme on le faisait jusqu’à présent sans aucune discrimination de sexe.

    Sans compter que pour atteindre les quotas on en a poussé certaines… qui n’étaient pas réellement partantes, en leur disant que si elles n’acceptaient pas leurs promotions, leurs carrières seraient foutues…

    Bref de la stupidité à l’état pur.

  3. Un jour j’ai voulu trier mes déchets au travail. J’ai mis ma bouteille plastique dans la poubelle jaune et mon mouchoir dans la poubelle classique. Puis la technicienne de surface est passée, elle a vidé les deux poubelles dans le même sac plastique. Alors c’est bon hein, qu’on arrête de me saouler avec l’écologie maintenant !

    Ça te paraît aberrant ce que j’ai écrit ? Pourtant, dans l’exemple de ton lieu de travail tu utilises le même type de raisonnement pour sous-entendre que le féminisme ne sert à rien.

    Tu sais, le féminisme et l’écologie sont deux combats très similaires. Dans les deux cas :
    – certaines personnes connaissent les problèmes et se battent pour faire changer les choses
    – d’autres ne sont pas au courant mais il suffirait de leur expliquer pour qu’ils changent leur comportement
    – et les derniers refusent de voir la vérité en face et minimisent les problèmes

    Choisis ton camp !

    Il faut aussi peut-être que je redéfinisse ce qu’est le féminisme. Il ne s’agit pas de chercher à rendre la femme supérieure à l’homme, il s’agit de viser l’égalité. De faire en sorte que les femmes se sentent aussi bien que les hommes dans notre société. Ce n’est pas le cas. Il y a un nombre incalculable d’inégalités, grandes ou petites, que la plupart d’entre nous, les hommes, n’avons pas conscience. Pour cela il faut s’instruire, il faut écouter. Peut-être n’as-tu pas les bonnes sources d’information ?

    Un problème est un RÉEL problème pour la personne le subit. Pourquoi les gens qui ne sont pas concernés par un problème ont-ils toujours tendance à le minimiser ? La bonne réaction à avoir, lorsqu’on n’est pas concerné soi-même, est d’écouter ces personnes et de les écouter, voire d’essayer de les croire. De les aider, pour les plus courageux. Même chose pour toutes les formes de discrimination : couleur de peau, handicap, âge, orientation sexuelle, etc.

    Contrairement au cliché souvent véhiculé, le féminisme n’est pas une affaire de femmes hystériques, assoiffée de revanche ou que sais-je. C’est un combat pour un monde plus juste et qui concerne plus de 50% de la population mondiale. Toute personne censée devrait porter ce combat, ou au moins sympathiser avec ses idées. Et pourtant les 50 autres % de la population fait semblant de rien. Alors oui, on peut être un homme et être féministe. J’ai même envie de dire, on le doit.

    Le parallèle avec l’écologisme prend encore une fois tout son sens : le cliché sur les écolos qui ne se lavent pas et vivent pieds nus au milieu de ses brebis. Or on peut être écologiste et être un citadin. La terre irait tellement mieux si tout le monde était écologiste.

    Je doute que mon message porte ses fruits immédiatement. Ton premier réflexe va être de vouloir te défendre, comme toute personne dont on attaque les convictions profondes. Mais j’espère avoir planté une petite graine et je laisse ta curiosité intellectuelle finir le travail dans les mois ou années qui viennent.

    PS : Concernant la langue française, si les choses étaient inversées, ne finirais par en avoir marre d’entendre que “Géraldine et Christophe sont très belles”. Certes il y a plus grave comme problème sur terre, mais n’oublie pas : si tu n’es pas concerné par un problème, évite de le minimiser.

  4. Je suis d’accord avec vous. Mais, personnellement, je défends le respect des différences homme-femme plutôt qu’un égalité complète. Cette dernière est illusoire sauf au niveau juridique.
    Remettons en avant les différences entre les deux sexes et redonnons-leur plus de valeur. Regardez à quel point une femme devenant mère est dévalorisée dans notre société alors qu’elle donne naissance à une nouvelle vie.

    1. Je suis aussi d’accord avec vous…chaque sexe a ses atouts et ses inconvénients et vouloir chercher l’égalité parfaite (hors juridique) est une utopie!

      Seulement je crains que certaines féministes (les “pures et dures”) ne veulent pas l’égalité et n’ont aucun respect pour le masculin…elles veulent écraser “du masculin” quelque soient les conséquences avec une haine viscerale que j’ai du mal à comprendre…Peut être en guise de “revanche” vis à vis du passé (une époque qu’elles n’ont personnellement sans doute jamais connue…) ??

      L’exemple récent de l’écriture inclusive est un bel exemple de l’absurdité de l’égalité parfaite: https://www.econologie.com/forums/societe-et-philosophie/ecriture-inclusive-elles-veulent-tuer-la-langue-francais-e-t15419.html

      On restera toujours tou.te.s différent.e.s, tou.te.s éga.lles.ux (houlalala que c’est pénible l’inclusif! 😉 )!

Répondre à Gaël Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *