ONU: obtenir le Droit à l’Autonomie énergétique sur la DUDH


Partagez cet article avec vos amis:

Ce texte propose d’ajouter la notion d’accès à l’autonomie énergétique à l’article 25 de la Déclaration des droits de l’homme. Ceci afin que l’accès à l’énergie ne dépende plus exclusivement (ou presque) de multinationales dont certaines sont devenues plus riches que bien des pays! Ce texte est à adresser aux décideurs politiques, institutionnels et non gouvernementaux.

C’est vous, citoyens, leaders d’ONG, d’associations, de Fondations et personnalités médiatiques qui vous soutiennent qui détenez une grande partie du pouvoir nécessaire afin que la COP 25 soit beaucoup plus constructive que celle qui vient de se terminer, et que les Droits Humains -passés 70 ans- reprennent un coup de jeune et soit adaptés au 21ième Siècle.

ONU Genève

Il « suffit » que vous obteniez l’ajout d’un 3eme point à l’article 25 de la Déclaration universelle des droits de l’homme

Article 25 :

1. Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien- être et ceux de sa famille, notamment pour l’alimentation, l’habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires; elle a droit à la sécurité en cas de chômage, de maladie, d’invalidité, de veuvage, de vieillesse ou dans les autres cas de perte de ses moyens de subsistance par suite de circonstances indépendantes de sa volonté.

2. La maternité et l’enfance ont droit à une aide et à une assistance spéciales. Tous les enfants, qu’ils soient nés dans le mariage ou hors mariage, jouissent de la même protection sociale.

3. Afin de garantir ce niveau de vie, de santé et de bien être toute personne à droit pour elle même et pour son activité professionnelle de produire et consommer l’énergie nécessaire à ses besoins, sans avoir à payer un quelconque droit de production ou taxe à la consommation. Sauf si elle fait commerce de l’énergie produite, qui entrerait de ce fait dans la législation en vigueur pour toutes les formes de commerces.

La COP 24 a été une COP de plus sans avancée réelle parce que les lobbies de l’énergie, comme un certain nombre d’États veulent non seulement garder le monopole sur l’énergie sous toutes ses formes, se basant sur l’adage:



« L’énergie c’est le pouvoir ! »

Mais en plus faire croire que jusqu’à présent l’énergie était abondante et pas chère, et que désormais elle allait devenir plus rare et plus chère.

Il me semble qu’aujourd’hui :

Il y a suffisamment d’organismes scientifiques, institutions, ONG, associations, convaincues qu’il est absolument indispensable de mettre en œuvre toutes les solutions visant à lutter contre le réchauffement climatique et capable d’apporter de l’énergie propre et peu chère dans toutes les régions du monde, en évitant aussi de cette façon des déforestations et désertifications.
Mr Ramon Gutteriez mettrait tout le poids de sa fonction pour obtenir la ratification de cet ajout afin que tout le monde « puisse apporter sa part » (selon la formule de l’association Colibris de Pierre Rabhi) à cette lutte pour la survie de l’humanité.

Nombre de Citoyens du Monde et d’entreprises (motivées aussi par des économies substantielles), et bien sûr de villes soutiendraient massivement ce Droit à l’Autonomie Énergétique



Bien sur ce sera rapidement la fin de tous les réseaux de transports d’électricité sous haute tension, des ventes spéculatives d’un pays à un autre, de taxes injustifiées, de pouvoirs de contraintes exercés sur des entreprises et des populations. De plus c’est un enrichissement par la base car tous les petits artisans, TPE, PME gagneront beaucoup mieux leur vie et là la fameuse théorie du « ruissellement » aura réellement de l’effet , car l’argent circulera pour améliorer le confort de chacun.

Il est vrai qu’il y aura toujours deux marchés, celui de ceux qui auront les moyens d’acheter des auto-générateurs et ceux qui ne pourront qu’acheter de l’électricité. Dans ce principe ce sont les villes et villages qui créeront leur entreprise de production / distribution et qui avec les bénéfices feront fonctionner leurs services publics.
Donc ce n’est qu’un redéploiement . Ceux qui disposent de plus de trésorerie deviendront producteurs / consommateurs mais se développeront et logiquement paieront plus d’impôts, ceux qui ont moins de trésorerie paieront l’électricité moins cher mais ce coût permettra quand même des bénéfices qui au lieu de profiter aux actionnaires de très grandes entreprises profiteront aux services publics de villes et villages.

Effets secondaires qui ne sont pas des moindres, l’enrichissement de la base des populations mettra un frein aux adhésions aux mouvements extrémistes (aussi bien politiques que religieux) , aux migrations économiques et climatiques, et à la démographie (plus une population s’enrichie plus sa natalité baisse)

Mais si cet ajout à la Déclaration des droits de l’homme n’est pas effectué il sera beaucoup plus facile pour n’importe quel État , de son propre fait, ou sous l’influence d’un lobby de production d’énergie polluante, d’empêcher l’implantation sur son territoire de solutions propres offrant l’Autonomie aux personnes, aux entreprises ou aux villes et villages.



Nous cherchons des bonnes volontés pour nous aider d’une part à faire signer une pétition par un collectif de personnalités, puis la déposer et animer son essor jusqu’à ce la commission des droits de l’Homme à l’ONU la prenne en charge et la fasse voté en ayant l’appui d’un soutien populaire international massif.

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *