Le Monde : Syriana, dans le labyrinthe des guerres du pétrole

Il est temps de retrouver le goût des choses compliquées. Au temps de la guerre froide – le plus simple des conflits, une moitié du monde contre l’autre -, des artistes comme John Le Carré savaient bâtir des architectures vertigineuses sur les plus simples des fondations. Avec Syriana, Stephen Gaghan, scénariste et réalisateur, trace un labyrinthe inextricable à partir d’un schéma enfantin : une poignée de milliardaires texans et leurs acolytes sont prêts à tout pour maintenir leur emprise sur la production pétrolière planétaire.

Lire la suite sur le site du Monde

Lire l’interview de Georges Clooney

A lire aussi:  Pétrolo-dépendance : les pistes du sevrage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *