Page 1 sur 6

Le monde d’après : un changement de nos comportements est indispensable

Publié : 14/06/20, 17:58
par grelinette
C'est assez court et cette vidéo est intéressante. (relayée par la Maïf, l'assureur militant !)

https://www.danslescoulissesdelamaif.fr ... ispensable



Les propos de ce conférencier résument simplement un peu tout ce que nous avons pu dire et écrire.
Je trouve dommage que cela reste à l'état de "Il faut que ..."
Bref, le changement qu'on nous a annoncé, le fameux "Monde d'après" attendu, c'est que maintenant tout le monde est d'accord que le Monde d'avant n'est pas viable, surtout pour les hommes ...

Re: Le monde d’après : un changement de nos comportements est indispensable

Publié : 14/06/20, 21:24
par GuyGadebois
Le confinement a déjà changé mon mode de vie: pour foutre des baffes à ma femme, je prends mets des gants et pour cunnilinguer, je mets un masque.. (Je sors encore)

Re: Le monde d’après : un changement de nos comportements est indispensable

Publié : 15/06/20, 04:17
par Obamot
grelinette a écrit :C'est assez court et cette vidéo est intéressante. (relayée par la Maïf, l'assureur militant !)

https://www.danslescoulissesdelamaif.fr ... ispensable

Les propos de ce conférencier résument simplement un peu tout ce que nous avons pu dire et écrire.
Je trouve dommage que cela reste à l'état de "Il faut que ..."
Bref, le changement qu'on nous a annoncé, le fameux "Monde d'après" attendu, c'est que maintenant tout le monde est d'accord que le Monde d'avant n'est pas viable, surtout pour les hommes ...

On est (ã peu près) tous s’accord avec ça... Le problème que je rencontre (car j’en parle... si, si...) c’est que j’ai déjà le sentiment que tout le monde veut oublier cette crise du covid-19, ã commencer par le secteur économique!
C’est (c’était) une sorte de cauchemar...

Sauf que le pire cauchemar est ENCORE devant nous.... Si nous n’y réfléchissons pas !
Ton fil me semble donc primordial pour en parler!

Il faudrait peut-être parler des ARGUMENTS clefs pour changer de paradigme?

Re: Le monde d’après : un changement de nos comportements est indispensable

Publié : 15/06/20, 06:45
par ABC2019
grelinette a écrit :Je trouve dommage que cela reste à l'état de "Il faut que ..."
Bref, le changement qu'on nous a annoncé, le fameux "Monde d'après" attendu, c'est que maintenant tout le monde est d'accord que le Monde d'avant n'est pas viable, surtout pour les hommes ...

ah? j'avais pourtant l'impression que c'était l'espèce qui se portait le mieux dans le monde !

Re: Le monde d’après : un changement de nos comportements est indispensable

Publié : 15/06/20, 08:38
par grelinette
ABC2019 a écrit :
grelinette a écrit :Je trouve dommage que cela reste à l'état de "Il faut que ..."
Bref, le changement qu'on nous a annoncé, le fameux "Monde d'après" attendu, c'est que maintenant tout le monde est d'accord que le Monde d'avant n'est pas viable, surtout pour les hommes ...

ah? j'avais pourtant l'impression que c'était l'espèce qui se portait le mieux dans le monde !

Le mieux ?... tout est relatif. La phrase la plus correcte aurait été "... le Monde d'avant n'est pas viable, surtout pour - une grande partie - des hommes".

Mais c'est pas tout à fait exact de dire que l'homme est l'espèce qui se porte le mieux dans le monde, vu l'incertitude de son avenir, les maladies, famines, guerres et autres fléaux dont il fait l'objet, la plupart de son propre fait.

D'ailleurs il serait intéressant de connaitre les % des hommes sur la terre qui sont en région de conflit, ne mangent pas à leur faim, vivent la pauvreté, vivent dans des bidon-villes ou dans la rue, sont en dessous du seuil de pauvreté, ont des maladies liées aux activités humaines, souffrent de troubles mentaux et psychologiques, etc.

Je pense que les chiffres montreraient que l'homme n'est peut être pas l'espèce la plus en forme sur la planète.

Re: Le monde d’après : un changement de nos comportements est indispensable

Publié : 15/06/20, 09:45
par grelinette
Obamot a écrit : ...
Il faudrait peut-être parler des ARGUMENTS clefs pour changer de paradigme?

Ha ! le Paradigme, ce nouveau, grand et beau mot (à la mode) qui laisse penser que derrière ce mot il y a l'explication et la cause de nos maux, et la recette magique pour guérir les travers et dérives anthropiques.

Le Paradigme, qu'il faut changer, c'est en quelques sorte la règle du jeu (des sociétés humaines) que certains hommes ont fixé pour que, semble-t-il, les sociétés humaines fonctionnent "convenablement". Or, nous constatons aujourd'hui que ce paradigme est plutôt l'ensemble des règles qui permettent à certains de s'accaparer pouvoirs, richesses, conforts et autres avantages, qui favorisent une petite minorité au détriment d'une grande majorité d'êtres humains.

C'est difficile d'imaginer que ceux qui profitent de ce Paradigme, qui sont ceux également qui le définissent (tant Pouvoir et Avantages se confondent), acceptent de faire l'effort de changer ce paradigme qui leur offre tant d'avantages ; un peu comme si vous demandiez à des tricheurs au poker de changer les règles pour que leur comportement et leur triche s'arrêtent!
S'ils acceptent, d'abord on pourra douter de leur sincérité, et ensuite il y a fort à penser que les nouvelles règles définies seront truffées de failles pour leur permettre de profiter encore des avantages qu'ils avaient...

C'est pas le paradigme qu'il faut changer, ce sont les hommes, et plus exactement certains hommes, et encore plus exactement ce que certains hommes ont dans leur tête et qui les pousse a vouloir dominer, prendre, voler, se goinfrer, au delà du raisonnable au point de perturber l'équilibre de toute la famille humaine dont ils font partie et bouleverser le fonctionnent convenablement de la société dans laquelle ils vivent.

Tout cela ce sont des mots, des voeux pieux, comme quand on dit "nous devons changer de paradigme"... et une fois tout cela dit, ils faut avoir la franchise de désigner ces "certains hommes" qui semblent dénués de bon sens et d'empathie, de raison, ceux qui se goinfrent, ceux qui trichent, ceux qui choisissent de détruire les sociétés humaines dès lors que cela leur apporte un intérêt ou un avantage si minime soit-il.

Regardons le passé, notons toutes ces affaires (ne serait-ce qu'en France) où des hommes de pouvoir (financiers, politiques, économiques) ont triché, menti, volé, détruit, et continuent à le faire pour leur petit intérêt personnel. Rien que ces quelques dernières années le nombre d'affaire politico-financières qui ont fait la une des médias interpelle ; sans oublier ces lobbies, corporations et autres réseaux qui se créent dans l'opacité pour imposer leur intérêts délétères pour le reste des hommes, mortifères pour l'ensemble de la société.

Ce n'est pas le paradigme qu'il faut changer, c'est le comportement de certains hommes. C'est là que se trouve la clé, à mon avis.

Re: Le monde d’après : un changement de nos comportements est indispensable

Publié : 15/06/20, 11:15
par Ahmed
C'est vrai que le comportements des plus puissants est choquant, mais ils ne font cependant que se conformer globalement à des déterminismes économiques qui les dépassent et qui s'appliquent également à nous, indépendamment de notre volonté propre. Nous sommes moins sensibles à nos actes et à leurs conséquences du fait qu'ils sont moins importants, mais nous participons bon gré, mal gré à ce que nous déplorons (avec une modulation possible, mais qui reste anodine).
Changer les puissants contre d'autres de leurs semblables, ce qui est la possibilité assez mince offerte par la forme de démocratie existante, ne modifie en rien le fonctionnement habituel...

Re: Le monde d’après : un changement de nos comportements est indispensable

Publié : 15/06/20, 11:51
par Obamot
Ahmed a écrit :C'est vrai que le comportements des plus puissants est choquant, mais ils ne font cependant que se conformer globalement à des déterminismes économiques qui les dépassent et qui s'appliquent également à nous, indépendamment de notre volonté propre. Nous sommes moins sensibles à nos actes et à leurs conséquences du fait qu'ils sont moins importants, mais nous participons bon gré, mal gré à ce que nous déplorons (avec une modulation possible, mais qui reste anodine).
Changer les puissants contre d'autres de leurs semblables, ce qui est la possibilité assez mince offerte par la forme de démocratie existante, ne modifie en rien le fonctionnement habituel...

Ce que l’on a surtout vu, durant la pandémie, c’est que “nos” autorités voulaient certes y faire face, mais surtout ne rien changer au système. Tout le législatif en vigueur devait continuer ã s’appliquer comme à l’accoutumée (hormis les mesures d’exceptions: confinement, distance sociale, etc)

Non, il ne fallait SURTOUT rien changer...

Alors oui, c’est mince Ahmed, en effet.
Y’a le curseur, et la latitude de son déplacement, qui ne dépend pas de la volonté directe du peuple, ploutocratie je dirais...

Et l’agent lambda du système (délibérément ou non) est conditionné pour y participer sous différentes formes (élections, achats dans l’agora silencieuse des temples de la surconsommation (ou agora confinée des médias, limitée dans les commentaires soumis ã conditions d’exemplarité...), boursicotage... mariage ou que sais-je...) juste pour lui donner l’illusion de la démocratie.

Et je ne suis pas gauchiste :mrgreen:

Re: Le monde d’après : un changement de nos comportements est indispensable

Publié : 15/06/20, 12:12
par ABC2019
grelinette a écrit :
Obamot a écrit : ...
Il faudrait peut-être parler des ARGUMENTS clefs pour changer de paradigme?

Ha ! le Paradigme, ce nouveau, grand et beau mot (à la mode) qui laisse penser que derrière ce mot il y a l'explication et la cause de nos maux, et la recette magique pour guérir les travers et dérives anthropiques.

Le Paradigme, qu'il faut changer, c'est en quelques sorte la règle du jeu (des sociétés humaines) que certains hommes ont fixé pour que, semble-t-il, les sociétés humaines fonctionnent "convenablement". Or, nous constatons aujourd'hui que ce paradigme est plutôt l'ensemble des règles qui permettent à certains de s'accaparer pouvoirs, richesses, conforts et autres avantages, qui favorisent une petite minorité au détriment d'une grande majorité d'êtres humains.

tu m'intrigues Grelinette là , tu es sérieuse en disant qu'on ne le constate qu'aujourd'hui ?
C'est pas le paradigme qu'il faut changer, ce sont les hommes, et plus exactement certains hommes, et encore plus exactement ce que certains hommes ont dans leur tête et qui les pousse a vouloir dominer, prendre, voler, se goinfrer, au delà du raisonnable au point de perturber l'équilibre de toute la famille humaine dont ils font partie et bouleverser le fonctionnent convenablement de la société dans laquelle ils vivent.

j'aimerais bien savoir à quelle époque et dans quel pays le fonctionnement de la société a été "convenable" ...

Re: Le monde d’après : un changement de nos comportements est indispensable

Publié : 15/06/20, 12:16
par ABC2019
grelinette a écrit :
ABC2019 a écrit :
grelinette a écrit :Je trouve dommage que cela reste à l'état de "Il faut que ..."
Bref, le changement qu'on nous a annoncé, le fameux "Monde d'après" attendu, c'est que maintenant tout le monde est d'accord que le Monde d'avant n'est pas viable, surtout pour les hommes ...

ah? j'avais pourtant l'impression que c'était l'espèce qui se portait le mieux dans le monde !

Le mieux ?... tout est relatif. La phrase la plus correcte aurait été "... le Monde d'avant n'est pas viable, surtout pour - une grande partie - des hommes".

Mais c'est pas tout à fait exact de dire que l'homme est l'espèce qui se porte le mieux dans le monde, vu l'incertitude de son avenir, les maladies, famines, guerres et autres fléaux dont il fait l'objet, la plupart de son propre fait.

D'ailleurs il serait intéressant de connaitre les % des hommes sur la terre qui sont en région de conflit, ne mangent pas à leur faim, vivent la pauvreté, vivent dans des bidon-villes ou dans la rue, sont en dessous du seuil de pauvreté, ont des maladies liées aux activités humaines, souffrent de troubles mentaux et psychologiques, etc.

Je pense que les chiffres montreraient que l'homme n'est peut être pas l'espèce la plus en forme sur la planète.

en fait je ne parlais que du nombre d'individus.
Mais si le critère de bien vivre repose sur le fait d'être au-dessus du seuil de pauvreté (duquel d'ailleurs ? il y en a plusieurs !), ça implique donc d'assurer un pouvoir d'achat et donc une consommation de ressources minimales à chacun, et là, Houston, on a un gros problème ....