Page 1 sur 15

La planète brûle et nous regardons nos smartphones.

Publié : 11/10/18, 19:01
par izentrop
La facture énergétique de la tech flambe
Image
La tech produit déjà plus de gaz à effet de serre que le transport aérien civil.La consommation énergétique du numérique progresse de 9 % par an. Un rapport préconise de la limiter à 1,5 %.

https://www.lesechos.fr/tech-medias/hig ... 211856.php

Re: La planète brûle et nous regardons nos smartphones.

Publié : 11/10/18, 19:43
par janic
Et alors que le secteur ne représentait que 2,5 % des émissions de gaz à effet de serre mondiales il y a cinq ans, il pèse désormais 3,7 % - davantage que le transport aérien civil. Et menace d'approcher les 8 % en 2025 - l'équivalent des émissions actuelles des véhicules légers (auto, moto...).
https://www.viande.info/elevage-viande-gaz-effet-serre
ce n'est rien à coté des GES liés à l'élevage
Chiffres clés

Le secteur de l'élevage produit 7,1 milliards de tonnes d'équivalent CO2, soit environ 1/7 de l'ensemble des émissions de gaz à effet de serre.

Ces émissions de GES se répartissent comme suit. 45 % sont attribuables à la production et au transport des aliments (dont 9 % imputables à la déforestation liée à l'extension des cultures et des pâturages). 39 % proviennent de la fermentation gastrique des ruminants. 10 % résultent du stockage et de l'utilisation du lisier. 6 % sont causés par le transport, l'abattage des animaux et le stockage des produits animaux.

Les émissions sont dues majoritairement à l'élevage des ruminants. Produire 1 kg de protéines sous forme de viande de bœuf émet en moyenne 290 kg d'éq. C02, contre moins de 50 sous forme de viande de porc, de poulet ou d'œufs.
Émissions de gaz à effet de serre en fonction des espèces
Source : GIEC.
NB : les « bovins laitiers » sont exploités pour leur lait mais aussi leur chair.
→ Les émissions de GES en France.
Un rapport de 2011 prévoit que, entre 2005 et 2050, la demande de viande augmentera de 73 % et celle de lait de 58 % (FAO, 2011).

Re: La planète brûle et nous regardons nos smartphones.

Publié : 11/10/18, 23:52
par izentrop
Cette fois tu as raison :) et il reste moins de 12 ans pour agir afin d'éviter de dépasser les 1.5 ° d'après le GIEC http://www.lefigaro.fr/sciences/2017/05 ... annees.php

Une étude récente précise
Les chercheurs ont découvert qu'un changement global vers un régime «flexitarien» était nécessaire pour maintenir le changement climatique même en dessous de 2 ° C, sans parler de 1,5 ° C. Ce régime flexitarien signifie que le citoyen du monde moyen doit consommer 75% moins de bœuf, 90% moins de porc et la moitié du nombre d'œufs, tout en triplant la consommation de haricots et de légumineuses et en quadruplant les noix et les graines. Cela réduirait de moitié les émissions provenant du bétail et une meilleure gestion du fumier permettrait de nouvelles réductions. https://www.theguardian.com/environment ... aM3tWcT2OA

En Français https://www.lexpress.fr/actualite/socie ... 39344.html

Re: La planète brûle et nous regardons nos smartphones.

Publié : 12/10/18, 08:54
par janic
Cette fois tu as raison et il reste moins de 12 ans pour agir afin d'éviter de dépasser les 1.5 ° d'après le GIEC http://www.lefigaro.fr/sciences/2017/05 ... annees.php

Une étude récente précise
Les chercheurs ont découvert qu'un changement global vers un régime «flexitarien» était nécessaire pour maintenir le changement climatique même en dessous de 2 ° C, sans parler de 1,5 ° C. Ce régime flexitarien signifie que le citoyen du monde moyen doit consommer 75% moins de bœuf, 90% moins de porc et la moitié du nombre d'œufs, tout en triplant la consommation de haricots et de légumineuses et en quadruplant les noix et les graines. Cela réduirait de moitié les émissions provenant du bétail et une meilleure gestion du fumier permettrait de nouvelles réductions. https://www.theguardian.com/environment ... aM3tWcT2OA
En Français https://www.lexpress.fr/actualite/socie ... 39344.html

J’ai toujours raison ou, plus exactement, ceux qui depuis des décennies (voir des millénaires) jettent des cris d’alarme sur ce qui attend l’humanité (pour ce qui concerne son action sur l’environnement) et qui ne se limite pas au réchauffement climatique bien entendu. Eux avaient et continuent d’avoir raison, même et surtout, dès qu’ils sont combattus pour leurs idées et discours dérangeant pour les systèmes en place.
Pour l’article, ce n’est plus un « régime » flexitarien qui serait nécessaire, mais une interruption complète de la consommation de produits animaux. En effet le flexitarisme pouvait s’entendre, pour les pays nantis, tant que les pays en voie de développement n’aspiraient pas encore à adopter le mode alimentaire des nantis en question. Depuis les choses ont changé et ces pays en question veulent vivre selon le modèle occidental avec ses critères souvent inadaptés à ces pays là. Donc même en réduisant « notre » consommation animale, cela ne représenterait qu’une goutte d’eau dans l’océan de cette explosion démographique et de l’industrialisation de tous ces peuples.

L’autre erreur de l’article de l’express c’est ceci :
Quatre fois plus de graines
Pour éviter la catastrophe, l'étude conseille d'adopter un régime recentré sur le végétal, et notamment les plantes. L'humain moyen devra baisser sa consommation de viande de boeuf de 75%, de viande de porc de 90%, et diviser sa consommation d'oeufs par deux, rapporte le Guardian. A la place, il devra consommer trois fois plus de légumineuses et quatre fois plus de noix et de graines. Des exigences plus sévères dans les pays riches. Britanniques et Européens devront en effet réduire le boeuf de 90% et le lait de 60%.

Il s’agit là d’un point de vue technocratique, mathématique, totalement en dehors de la réalité et venant, comme d’habitude de non pratiquants.
La surconsommation des « protéines » animales est cause de nombreuses pathologies qui disparaissent dès la réduction de celles-ci. Or remplacer des sources animales en excès par d’autres végétales dans le même excès ne peut donner que le même résultat : de nombreuses pathologies de surcharges à la clé ! Certes sur le plan du réchauffement climatiques l'impact est bien moindre, mais notre problème réel, c'est celui de la survie de l'humain, pas seulement des autres animaux et végétaux. Et là c'est aussi mal parti que le reste!

Re: La planète brûle et nous regardons nos smartphones.

Publié : 12/10/18, 08:54
par Christophe
Sympa le titre!

Je ne sais pas si c'est si catastrophique...la progression est importante dans les courbes mais elle remplace d'autres technologies ou activités humaines également polluantes!

Exemples bateaux: quand j'utilise Netflix, je n'ai pas besoin de prendre ma voiture pour aller au cinéma...quand j'utilise wikipedia, je n'ai pas besoin d'aller à la bibliothèque...etc etc...

La population connectée augmente aussi...il faudrait donc rapporter chez chiffres aux nombre de connectés.

Ce qui est inquiétant c'est l'augmentation de la consommation (futile) de certains objets connectés (futiles)...

On en parlait déjà ici https://www.econologie.com/pollution-no ... t-hi-tech/ et electricite-electronique-informatique/la-pollution-informatique-hi-tech-et-internet-t3805.html ...en 2007

ps: je comprends pas bien le dernier camembert...comparer fabrication avec utilisation de choses différentes???

reps: janic, on parle de TIC là...pas de viande, même si c'est bien, comme je viens de le faire, de relativiser...

Re: La planète brûle et nous regardons nos smartphones.

Publié : 12/10/18, 09:24
par izentrop
Christophe a écrit :ps: je comprends pas bien le dernier camembert...on comparer fabrication avec utilisation de choses différentes???
Le point commun est la quantité d'énergie consommée par le secteur "numérique" durant l'année 2017.
Les données originales proviennent de ce rapport. Je n'ai pas tout lu ... il y a une annexe qui donne les chiffres page 63.

Mirroir:

Re: La planète brûle et nous regardons nos smartphones.

Publié : 12/10/18, 09:38
par Christophe
C'est un bon rapport, bien complet et qui n'aborde pas que l'énergie des nouvelles technologies!

Je saurai où chercher des informations sur le sujet si besoin :)

Re: La planète brûle et nous regardons nos smartphones.

Publié : 12/10/18, 10:00
par janic
reps: janic, on parle de TIC là...pas de viande, même si c'est bien, comme je viens de le faire, de relativiser...
:?:

Re: La planète brûle et nous regardons nos smartphones.

Publié : 12/10/18, 11:28
par Christophe
Technologies de l'Information et des Communications (dont internet fait partie...)

Re: La planète brûle et nous regardons nos smartphones.

Publié : 14/10/18, 19:37
par enerc
Effectivement, ça consomme beaucoup d'énergie mais à part l'extraction des matières premières pour les écrans et les batteries, c'est assez facile à décarboner.
C'est ce que font certaines grandes entreprises en compensant avec des renouvelables (surtout éolien pour l'instant).

Il faut aussi savoir qu'un data center en Norvège consomme deux fois moins que le même data center au Texas. Certains fabriquant proposent des serveurs qui fonctionnent dans une plage de température étendue: le but est d'éviter le plus possible la climatisation qui double vite la consommation électrique.

C'est plus simple de mettre du solaire ou de l'éolien pour alimenter un data center ou des routeurs réseau qu'arriver à la neutralité carbone dans le transport maritime, aérien, terrestre, le chauffage, l'agriculture, ....
L'autoconsommation individuelle va aussi se développer rapidement dans les années à venir, et la consommation des équipements vu du réseau électrique va aussi baisser.