Page 1 sur 4

Plasmatron vous connaissez?

Publié : 09/02/06, 17:34
par jean63
En allant explorer le site quanthomme, je suis tombé sur une revue de presse fort intéressante (on va dire pour moi) car j'y ai appris que :

Des chercheurs du MIT aux USA ont obtenu des subventions du ministère américain de l'énergie pour développer un système de type pantone nommé [b]plasmatron :mrgreen: ....et qu'une flotte de bus de l'Indiana teste de système [/b]:!:

De plus dans cet article les chercheurs du MIT expliquent que ce qui se passe dans le réacteur est similaire à ce qui se passe dans un orage (champ de plasma généré par l'entrée en contact de masses d'air chaud et d'air froid) d'où le nom de plasmatron :arrow:

adresse complète de la page du site quanthomme (presse) :arrow:

http://perso.wanadoo.fr/quanthommesuite/pmcpresse.htm

Publié : 01/06/06, 23:08
par binbins4

Publié : 17/08/06, 22:20
par elephant
chic, ils ont trouvé le moyen de faire un pantone cher ! , enfin , si çà a le mérite de nous expliquer pourquoi çà marche, on n'aura pas perdu notre temps.µ
quand on tape "plasmatron" sur google on a 81300 pages ( ce 17/08/2006 ), pas mal , non ?

Publié : 28/05/12, 07:31
par plasmanu
elephant a écrit :chic, ils ont trouvé le moyen de faire un pantone cher !


Petit up.
Que de souvenirs

MULTIPLAZ-3500 est un poste plasma multifonctions portable unique, spécifiquement conçu pour le coupage, la soudure Tig, la brasure des métaux et bien d’autres matériaux. Il est le résultat d’une invention mondiale réalisée par des scientifiques Russes.

Image

1750€ :arrow: 8000d° pour 3.5kwh
http://multiplaz.cnodirect.com/bonjour-tout-le-monde/

A mon avis le plasma est celui de l'air ambiant.

J'ai souvenir du modèle russe. C'est le pistolet. :arrow: brevet tombé dans le domaine public.

En Belgique:
http://cgi.ebay.fr/MULTIPLAZ-3500-/110452076024

Publié : 28/05/12, 08:11
par plasmanu
Il faut une cathode en tungstene.
Une buse en titane (anode)
Un compresseur pour le flux traversant l'anode.
Une source de courant reglable.
Les reglages sont: courant DC ,style Haute Tension redressée hachée.

Publié : 28/05/12, 09:50
par plasmanu
Je suis allé à la pèche aux archives sur mon PC
Pdf du plasmatron du MIT
https://www.econologie.info/share/partag ... nvDiwI.pdf

Pas de traces du modèle russe: zut

Publié : 28/05/12, 10:58
par plasmanu
Le principe est toujours le même, de l'eau ou de l'air ou du méthane...

PYROJET "M"
à l'eau.

ImageImage

toujours 3500w soit moins de 20A sous 220v
Toujours russe à la base.

Edit: http://www.aacdm.net/equipements.aspx

Publié : 28/05/12, 14:17
par dedeleco
Une belle collection intéressante de phénomènes physiques assez différents, et très différent des explications pour Pantone.

J'essaye d'avoir des repères clairs.

Une décharge électrique puissante (3KW) concentrée (l'astuce est dans cette auto compression liée à la géométrie de la torche ) crée des températures très élevées avec plasma qui décomposent l'eau en H et O, qui en se recombinant immédiatement donnent la très haute température dans un volume très concentré.
Cela marche commercialement, et tout est dans la géométrie de la buse du pistolet, pas décrite, mais à bien comprendre, surtout avec un très petit volume de décharge électrique puissante avec eau ou autre liquide au départ subissant la décharge électrique .

Tout est dans l'astuce de compression de tuyère genre Venturi :

Une fois que le flambeau est rempli avec le fluide correcte, l'appareil est connecté, et la tension est mis à la cathode (le bouton ON est enfoncé), puis attribuer à l'utilisateur de créer de l'arc en appuyant sur le bouton de démarrage. Comme le bouton de démarrage est libérée, a produit un arc électrique entre la cathode et la tuyère. Réchauffe l'énergie de l'arc buse qui chauffe à son tour l'évaporateur, ce qui entraîne le liquide est transformée en vapeur. La vapeur sort de la tuyère sous pression interne (0,4-1,2 bar). La vapeur s'échappait comprime l'arc électrique. La compression augmente la température de l'arc à l'arc. L'arc de vapeur comprimée électrique chauffe la température d'ionisation.


Le plasma n'est pas celui de l'air ambiant, mais, c'est l'astuce, celui du liquide évaporé, donc eau + alcool si nécessaire, sans quasiment pas d'air, ce qui règle les propriétés redox ou axydantes du plasma concentré.
On peut y mettre tout liquide désiré, eau, alcool, fioul, etc ..

L'astuce cruciale est de concentrer au max la décharge dans le gaz évaporé, pour avoir la T max, sans limite si on concentre les 3KW dans quelques mm, ou quasi infini dans des microns !!!
La limite, ce sont les instabilités du plasma, qui comme pour ITER, bloquent la possibilité de faire la fusion nucléaire de H .
La lecture du brevet sur la tuyère devrait indiquer un peu les bases de l'astuce de compression.


Le MIT est différent puisqu'il passe le gaz combustible hydrocarbure à plus de 75% de H, dans ce plasma électrique pour le décomposer en partie en le gazéifiant et améliorer sa combustion. Mais c'est bizarre, car alors gazeux ce fioul, ne passe plus par l'injection d'un diesel ordinaire, bon que pour les moteurs à gaz.

Publié : 28/05/12, 14:38
par plasmanu
Mode humour
[on]
Tout est question de buse.
Si t'as pas compris
T'es une triple buse
[off]

Publié : 28/05/12, 16:05
par dedeleco
Et plasmanu, avec sa buse personnelle, a reproduit avec un transfo de 100 à 1000V dans quelques micro-gouttes d'eau, arrivant sur l'arc à la bonne vitesse ???