Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Transports électriques: voitures, vélos, transports collectifs, avions...Voiture et transports électriques, le fil des news

Voitures, bus, vélos, avions électrique: tous les moyens de transport électriques qui existent. Conversion, moteurs et propulsions électriques pour les transports...
Avatar de l’utilisateur
gildas
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 487
Inscription : 05/03/10, 23:59
x 22

Re: Voiture et transports électriques, le fil des news

Message non lupar gildas » 03/12/17, 15:01

Vous oubliez un détail pour les tracteurs...
Il suffit de suspendre en haut d'une perche monté sur le tracteur un fil électrique qui est relié à une prise de courant installé à l'entré du champ... Cela limiterai certain travaux, mais pour le labour qui est justement énergivore, ça devrai le faire. Peut importe si le fil balaye la terre. ( :cheesy: )

En association avec le poids d'une grosse batterie avec un puissant moteur électrique c'est idéal pour l'adhérence, donc bien pour le labour.
0 x

Avatar de l’utilisateur
grelinette
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1458
Inscription : 27/08/08, 15:42
Localisation : Provence
x 64
Contact :

Re: Voiture et transports électriques, le fil des news

Message non lupar grelinette » 03/12/17, 22:42

Un détail qui peut faire l'intérêt du tracteur électrique, c'est la remise en question des méthodes agricoles actuelles où on défonce les sols en profondeur pour ensuite les saturer d'engrais, d'herbicides et autres pesticides.

De nombreux agriculteurs semblent revenir sur les vieilles habitudes énergivores pour avoir une action plus discrète et respectueuse de la terre, certes moins productive en terme de quantité mais plus qualitative. N'est-ce pas Did ?...
Si l'agriculture de demain change de paradigme, le tracteur électrique trouvera sa place.

Ceci dit, l'aéronautique travaille sur l'avion électrique de demain, et les contraintes en terme de puissance sont toutes aussi importantes que dans l'agriculture. Wait and see.
0 x
Projet de l'hippomobile-hybride - Le projet sur éconologie
"La recherche du progrès n’exclut pas l’amour de la tradition"
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12281
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4052

Re: Voiture et transports électriques, le fil des news

Message non lupar Did67 » 04/12/17, 15:29

chatelot16 a écrit :
mais pour les agriculteur qui font les 3 8 tout seul pour finir les foin avant que la pluie arrive la limitation d'energie de l'electrique est impossible


On est bien d'accord. Je notais que les modèles présentés étaient l'un un "tracteur" d'Espaces Verts et l'autre, peut-être un viticole (???).
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12281
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4052

Re: Voiture et transports électriques, le fil des news

Message non lupar Did67 » 04/12/17, 15:30

gildas a écrit :
En association avec le poids d'une grosse batterie avec un puissant moteur électrique c'est idéal pour l'adhérence, donc bien pour le labour.


Le poids, en effet, ne serait pas un problème, puisqu'on leste les tracteurs (notamment à l'avant).

C'est le coût !
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12281
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4052

Re: Voiture et transports électriques, le fil des news

Message non lupar Did67 » 04/12/17, 15:35

grelinette a écrit :Un détail qui peut faire l'intérêt du tracteur électrique, c'est la remise en question des méthodes agricoles actuelles où on défonce les sols en profondeur pour ensuite les saturer d'engrais, d'herbicides et autres pesticides.

De nombreux agriculteurs semblent revenir sur les vieilles habitudes énergivores pour avoir une action plus discrète et respectueuse de la terre, certes moins productive en terme de quantité mais plus qualitative. N'est-ce pas Did ?...
Si l'agriculture de demain change de paradigme, le tracteur électrique trouvera sa place.

Ceci dit, l'aéronautique travaille sur l'avion électrique de demain, et les contraintes en terme de puissance sont toutes aussi importantes que dans l'agriculture. Wait and see.



Oui. Tout à fait. Mais il reste que pour l'instant, ceux qui ont intégralement changé de paradigme sont très rares. Mêmes les engins de "strip tilling" (semis sur une étroite bande non travaillée, sans labour) sont énormes !

Idem pour l'aviation, sauf que là, les promoteurs sont beaucoup plus prudents. On parle de recherche, d'horizon 2030, etc... Pour des hybrides. Personne, pas même chez Airbus, ne laisse entrevoir des avions commerciaux électriques.

Pour moi, tout cela est de la comm, faire parler de sa marque, occuper l'espace médiatique avant que le concurrent ne le fasse... Si j'étais jeune, j'ouvrirai un dossier sur on ordi pour y classer toutes les "techniques prometteuses", toutes les "annonces"... Dans 30 ans, je sortirais un livre - ce serait la rigolade !
0 x

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8204
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 92
Contact :

Re: Voiture et transports électriques, le fil des news

Message non lupar Remundo » 04/12/17, 23:35

je suis très sceptique sur les avions hybrides ; surconsommation assurée pour porter la masse des batteries... ou alors il faut vraiment une hybridation très légère. ça sent le gadget...

pour les tracteurs, pas moyen de labourer à l'électricité... ou même de faucher, roundballer... y'a pas de ligne + compteur 200 kW triphasés dans chaque champ... :P
0 x
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
grelinette
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1458
Inscription : 27/08/08, 15:42
Localisation : Provence
x 64
Contact :

Re: Voiture et transports électriques, le fil des news

Message non lupar grelinette » 05/12/17, 18:21

Remundo a écrit :pour les tracteurs, pas moyen de labourer à l'électricité... ou même de faucher, roundballer... y'a pas de ligne + compteur 200 kW triphasés dans chaque champ... :P

Mais il y a quand mêmes des constructeurs qui viennent de sortir des tracteurs électriques !
Si le concept n'a pas une rentabilité proche, et j'imagine que des ingénieurs et des bureaux d'études ont fait des études sur le sujet, je ne comprends pas pourquoi ces annonces !

(Ceci dit, à l'image de la route électrique de notre ex-ministre de l'environnement Ségolène, il peut y avoir une explication de simples subventions à capter pour de tels projets sans avenir...)
0 x
Projet de l'hippomobile-hybride - Le projet sur éconologie
"La recherche du progrès n’exclut pas l’amour de la tradition"
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3400
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 285

Re: Voiture et transports électriques, le fil des news

Message non lupar moinsdewatt » 05/12/17, 20:26

Peugeot prépare l’essor des voitures électriques

Alain Guillemoles , le 04/12/2017

Le groupe PSA s’allie avec un fabriquant japonais pour devenir numéro 1 de la production de moteurs électriques pour l’automobile. D’ici à 2030, la moitié des véhicules vendus dans le monde devraient être hybrides ou électriques.

Au moment où tous les grands constructeurs mettent le cap sur la voiture électrique, PSA se positionne pour devenir fabricant de moteurs pour ses besoins propres, mais aussi pour servir toute l’industrie. Le groupe français a en effet annoncé le 4 décembre une alliance avec le Japonais Nidec, numéro un mondial du secteur – il a fabriqué plus de 6 milliards de moteurs électriques l’an dernier – pour mettre sur pied une coentreprise. PSA et Nidec vont concevoir ensemble, puis fabriquer et vendre des moteurs pour voitures électriques.

Il s’agira à la fois de petits moteurs de traction pour les véhicules hybrides légers, ou de plus gros, à destination de véhicules 100 % électriques. « D’ici à 2023, 80 % de nos modèles seront proposés en version électrifiée », a expliqué Patrice Lucas, vice-président de PSA. Ces moteurs seront susceptibles d’aller sur des véhicules Peugeot, Citroën, DS, Opel ou Vauxhall, soit toutes les marques du groupe.

À l’horizon 2022

Les équipes de Nidec et PSA vont donc travailler ensemble dans un centre de recherches et développement basé à Poissy, au sein de l’usine PSA, pour mettre au point cette nouvelle gamme de moteurs. Ces derniers seront produits à Tremery, en Moselle, où PSA dispose déjà d’une usine de moteurs thermiques.

La coentreprise devrait voir le jour début 2018 et les moteurs être montés sur des véhicules à partir de 2022. PSA et Nidec vont investir ensemble 220 millions d’euros et créer une centaine d’emplois d’ingénieurs, puis 400 pour la chaîne de production. Mais difficile de dire s’il s’agit de créations nettes, ou bien des transferts de postes.

Les deux entreprises prévoient un volume de 900 000 moteurs à produire en 2022 pour les besoins de PSA. Mais leur ambition ne se limite pas à cela. PSA et Nidec veulent aussi fournir des moteurs à d’autres constructeurs, et donner le jour à « un champion mondial de la production de moteurs de traction pour l’industrie automobile ».

Nidec, un géant mondial


Alors que le marché a mis le cap sur les 100 millions de véhicules produits par an dans le monde, on estime que d’ici à 2030, près d’un véhicule vendu sur deux devrait être soit hybride, soit 100 % électriques. C’est donc une cinquantaine de millions de moteurs qui seront nécessaires à cette échéance, un marché évalué à 45 milliards d’euros par an. En mettant en commun les compétences d’un grand fabriquant automobile et d’un spécialiste des moteurs électriques, l’alliance Nidec-PSA espère en produire une part significative.

Nidec est déjà un géant mondial qui emploie plus de 100 000 salariés pour fabriquer toutes sortes de moteurs, de toutes tailles. Le groupe japonais est présent dans l’automobile à travers des moteurs de direction assistée ou des pompes à huile. Nidec a racheté en février dernier Leroy-Somer, plus gros fabriquant français de moteurs électriques dont le siège est à Angoulême, qui fait principalement des moteurs d’ascenseurs et réalise aussi les moteurs de traction des Bluecar Bolloré.

Mais en se lançant dans la production pour l’automobile, Leroy-Somer va devoir repenser ses produits pour qu’ils deviennent plus puissants et moins chers. Et c’est bien le premier objectif visé par cette alliance, qui peut tabler sur le marché captif de PSA pour se lancer en ayant l’assurance de pouvoir fabriquer, d’emblée, de gros volumes.


https://www.la-croix.com/Economie/Entre ... 1200896911
0 x
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6928
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 218
Contact :

Re: Voiture et transports électriques, le fil des news

Message non lupar chatelot16 » 05/12/17, 20:33

cables electrique dans les champs pour labourrer , il y a eu encore plus simple ! charrue tiré par cable en acier par un treuil ... je l'ai vu dans les livres de l'epoque de la vapeur ... les machines a vapeur etaient trop lourde et trop peu puissante pour avancer dans un champs en tirant une charrue , donc on mettait 2 locomobile au 2 bout du champs avec treuil qui tirait la charrue , pendant qu'une des locomobile tire avec son treuil , l'autre se déplace pour tirer sur le rang suivant ... et quand la charrue arrive au bout et a mis son soc dans l'autre sens un coup de sifflet donne le signal pour demarrer le treuil de l'autre locomobile

je l'ai vu dans les livres , puis je l'ai vu en vrai a la fête de la vapeur a saint fort sur le née ... a l'epoque ou cette fête faisait venir des anglais très conservateur avec leur materiel a vapeur ... etre au milieu du champs et voir passer leur grosse charrue sans aucun autre bruit que le frottement de la charrue sur le sol , c'est impressionnant

ce systeme a cable permettait de labourrer avec un bien meilleur rendement mecanique que les tracteur actuel ! la puissance des moteur a vapeur etant faible il fallait bien en optimiser l'usage ... maintenant les moteur diesel font tellement de puissant que peut importe si on la gaspille

enfin ça ne change rien a l'autre probleme que labourrer profond n'est pas la seule solution ... mais quand on veut eviter de labourrer on met du glyphosate
Dernière édition par chatelot16 le 05/12/17, 20:41, édité 1 fois.
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3400
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 285

Re: Voiture et transports électriques, le fil des news

Message non lupar moinsdewatt » 05/12/17, 20:39

Ca fait un momrnt que c'était annoncé, j'avais posté la dessus :

GB: Les "black cabs" londoniens se mettent au tout électrique

Par AFP le 05.12.2017

Les premiers taxis noirs roulant à l'électricité ont commencé mardi à arpenter les rues de Londres, avec un nouveau look plus massif, dans le cadre d'une nouvelle réglementation visant à réduire la pollution dans la capitale britannique.

Image
Le premier taxi londonien roulant à l'électricité, baptisé TX eCity, le 5 décembre 2017 près de Buckingham Palace. -AFP/Daniel LEAL-OLIVAS

Ces "black cabs" électriques remplacent des véhicules diesel au terme de la réglementation voulant que tout nouveau taxi roulant à Londres à partir de 2018 émette de très faibles quantités de gaz polluants.

Quelque 9.000 d'entre eux doivent être déployés d'ici 2021, soit environ la moitié de la flotte actuelle.

Baptisé TX eCity, "ce véhicule est totalement nouveau et offre une bien meilleure expérience au conducteur comme aux passagers", a assuré à l'AFP Chris Gubbey, directeur du London Electric Vehicle Company (ex-London Taxi Company), son fabricant. "Il est très silencieux et la conduite est bien meilleure", a-t-il ajouté.

Placé en 2013 sous administration judiciaire, le fabricant du seul véhicule au monde construit pour servir de taxi avait été racheté par le constructeur automobile chinois Geely, propriétaire de Volvo.

Les taxis sont construits depuis près de 70 ans à Coventry, dans le centre de l'Angleterre.

- Dix fois moins de CO2 -

Les nouveaux exemplaires sont plus grands et peuvent transporter jusqu'à six passagers, sous un toit transparent. Ils sont équipés de l'internet sans fil (wi-fi), de chargeurs USB, d'une prise de courant et d'un lecteur de carte bancaire sans contact à l'arrière.

Image
Chris Gubbey, directeur du London Electric Vehicle Company (ex-London Taxi Company), fabricant du TX eCity, premier taxi londonien électrique, le 5 décembre 2017 à Londres.-AFP/Daniel LEAL-OLIVAS

"La qualité de conduite est incroyable. Les clients vont adorer", a commenté Peter Powell, 61 ans, un chauffeur de taxi qui teste les nouveaux véhicules depuis deux mois. Il reconnaît toutefois que "de nombreux anciens n'aiment pas le changement", préoccupés notamment par des bornes de recharge en nombre insuffisant.

Le TX eCity coûte 55.000 livres (environ 62.000 euros), soit 10.000 livres de plus que la dernière version diesel (TX4). Mais son fabricant estime que les chauffeurs peuvent économiser 100 livres (114 euros) par semaine en carburant.

Il émet aussi dix fois moins de CO2 que les TX4 et leurs émissions d'oxyde d'azote sont proches de zéro.

Les chauffeurs de taxi londoniens parcourent en moyenne 120 miles (193 kilomètres) par jour, en incluant les trajets de et vers leur domicile.

Les nouveaux taxis électriques peuvent rouler 80 miles (129 kilomètres) grâce à leur moteur électrique, mais disposent également d'un générateur électrique de réserve (alimenté par un moteur essence) leur permettant de parcourir jusqu'à 377 miles (607 kilomètres).

https://www.sciencesetavenir.fr/nature- ... que_118888
1 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Transports électriques: voitures, vélos, transports collectifs, avions... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

Recherches populaires