Transports électriques: voitures, vélos, transports collectifs, avions...QUE CHOISIR? Problème de calculette avec la voiture électrique

Voitures, bus, vélos, avions électrique: tous les moyens de transport électriques qui existent. Conversion, moteurs et propulsions électriques pour les transports...
bardal
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 416
Inscription : 01/07/16, 10:41
Localisation : 56 et 45
x 143

Re: QUE CHOISIR? Problème de calculette avec la voiture électrique

Message non lupar bardal » 17/12/18, 18:50

RIAZ a écrit : .../...
Et si je comprends bien les explications de bardal, EDF va nous refaire le même coup avec les voitures électriques ..... Mais peut-être que je comprends mal et que c'est juste une théorie complotiste .....

Michel


Mais, tu as tout à fait le droit de ne pas être d'accord avec le nucléaire… Tu es même en parfait accord avec la pensée dominante de ce forum, et ne montres guère d'originalité.

Mais inutile de te cacher derrière je ne sais quel raisonnement spécieux pour tenter de montrer que l'on manque d'électricité pour des véhicules électriques, ou que je ne sais quoi… Tu as aussi le droit d'être contre les vaccins, ou les thèses du GIEC... Ce que je remarque simplement est que tu partais de données fausses, d'une représentation inexacte du fonctionnement du réseau électrique français, et du réseau ouest-européen; au moins, maintenant tu sauras.


N.B. Je n'ai pas l'habitude de raconter des sornettes à l'appui de mes raisonnements; pour ce qui est de la baisse du nucléaire la nuit, plusieurs sites (dont celui de RTE) montrent sur une journée, une semaine, un mois (au choix) les productions des diverses sources d'électricité. Je te conseille particulièrement celui-ci http://www.gridwatch.templar.co.uk/france/ . Tu pourras donc vérifier toi-même. Mais enfin, tout cela est très largement connu…
0 x

bardal
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 416
Inscription : 01/07/16, 10:41
Localisation : 56 et 45
x 143

Re: QUE CHOISIR? Problème de calculette avec la voiture électrique

Message non lupar bardal » 17/12/18, 18:58

Ahmed a écrit :Bien sûr, mais dans un contexte très différent d'une énergie hydromotrice surabondante...


Tellement surabondante que le Canada a jugé bon développer une importante énergie nucléaire (6ème producteur mondial) et poursuit les recherches sur les centrales de 4ème génération...
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7668
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 617

Re: QUE CHOISIR? Problème de calculette avec la voiture électrique

Message non lupar Ahmed » 17/12/18, 19:21

Ceci ne contredit pas l'existence d'une capacité très importante en houille blanche, seulement une volonté de diversification des sources d'énergie et également une soif énergétique inextinguible.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3825
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 383

Re: QUE CHOISIR? Problème de calculette avec la voiture électrique

Message non lupar nico239 » 17/12/18, 19:38

RIAZ a écrit :Bonjour à tous,

Un tableur intéressant a été signalé par nico239, il montre les raisons pour lesquelles ceux qui savent compter ne se précipitent pas sur l'offre de VE.
Il est ici : https://www.automobile-propre.com/dossi ... lectrique/


Merci pour la citation, j'avais fait également un calcul perso qui, de mémoire, aboutissait à un gain débutant à partir de 8 ans d'utilisation.

Après discussions avec des utilisateurs j'ai aussi découvert que les constructeurs faisaient volontairement l'impasse sur les conditions d'utilisation
- phares, pleins phares
- chauffage, désembuage et dégivrage
- climatisation
- radio
- recharge téléphone
- essuie glaces

Bref l'autonomie est en réalité assez catastrophique par rapport à l'affichage constructeur.

Sans compter que ce type de véhicule s'adresse exclusivement aux possesseurs d'une maison individuelle (ou pour les habitants d'un immeuble d'un garage privatif avec prise électrique équipée et validée par la copropriété, ce qui n'est pas gagné :mrgreen: ) avec possibilité de rentrer la voiture à l'intérieur de la propriété durant la nuit pour la recharger, ce qui réduit considérablement les possibilités de diffusion.
0 x
yves35
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 110
Inscription : 27/09/15, 23:22
Localisation : rennes
x 13

Re: QUE CHOISIR? Problème de calculette avec la voiture électrique

Message non lupar yves35 » 17/12/18, 19:43

bonsoir,

RIAZ a écrit :Et au moment de ce non choix un autre a été fait, celui de l'aberration thermodynamique absolue (et unique au monde) consistant à utiliser de l'électricité, énergie "noble" par excellence, pour se chauffer.

Michel


c'est inexact, le chauffage électrique est antérieur à la construction des centrales nucléaire consécutives au 1 er choc pétrolier.

Le chauffage électrique à été une des solutions apportées à la problématique du chauffage des bâtiments anciens ,voire très très ancien . Il fallait soit installer un réseau de chauffage à eau dans les immeubles,une chaufferie dans un espace qui n'existait pas forcement et gérer la répartition des charges dans une copropriété qui n'existait pas forcément non plus, soit l'alternative électrique: tirer des câbles adaptés, installer des chauffage (en général les affreux accumulateurs à briques+des convecteurs ,cadeau:la répartition des charges était simple. Les frais d'installation étaient inférieurs aux frais d'un chauffage central C'est un chauffage de pauvres. Mais un progrès pour ces mêmes pauvres qui venaient du poêle à bois ou charbon.

Comme c'est une époque que tu as bien connue ,tu te souviens également qu'on ne se sentait pas tenu de chauffer la totalité d'un logement,que les pièces étaient cloisonnée et dotées d'une porte qu'on pouvait fermer,qu'on arrivait très bien à dormir dans une chambre non chauffée l'hiver avec une bouillotte et un édredon, et enfin que les têtes en l'air étaient vite refroidis avec les premières factures (on voit par là que que le chauffage électrique fait climatisation aussi :P ).

Je voulais juste faire ce rappel pour les jeunes générations qui se laissent prendre à ce raccourci militant mais simpliste : chauffage électrique =nucléaire.

yves
0 x

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7668
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 617

Re: QUE CHOISIR? Problème de calculette avec la voiture électrique

Message non lupar Ahmed » 17/12/18, 20:06

Si mes propres souvenirs sont bons, la volonté d'adosser du nucléaire civile au militaire préexistait à la crise de 73 et la promotion du chauffage électrique en découlait directement.
Tu écris:
C'est un chauffage de pauvres. Mais un progrès pour ces mêmes pauvres qui venaient du poêle à bois ou charbon.

C'est une façon de voir... Dans les pavillons individuels, le chauffage électrique se justifiait par le très faible coût d'installation qui venait minorer l'addition finale, mais au prix d'un coût d'usage prohibitif: la conséquence en fut un essor prodigieux des inserts et poêles à bois...
Dans le locatif, le différentiel entre ces deux coûts à constitué un formidable encouragement pour les investisseurs puisque les charges de fonctionnement incombaient aux locataires.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2636
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 398

Re: QUE CHOISIR? Problème de calculette avec la voiture électrique

Message non lupar sicetaitsimple » 17/12/18, 20:11

RIAZ a écrit :Je ne sais qui croire des deux, lequel est le plus "intime" avec EDF ? :lol:



L'intimité n'a pas grand chose à voir là- dedans, tout est disponible sur Internet.

Extrait du document de référence d'EDF 2017, paru en Avril 2018, page 19:

À la production nucléaire exprimée en énergie annuelle correspond un taux de production du parc nucléaire français (qui se définit comme l’énergie produite rapportée à l’énergie théorique maximale, cette dernière notion correspondant à un fonctionnement à la puissance installée toute l’année), encore appelé load factor (« Kp »). Ce taux est obtenu par la multiplication de deux coefficients (Kp = Kd × Ku) : le coefficient de disponibilité (« Kd ») (énergie disponible (3) rapportée à l’énergie■ théorique maximale, cette dernière notion correspondant à un fonctionnement à la puissance installée toute l’année). Le Kd est fonction de la durée des arrêts et est par conséquent impacté par les durées normatives et les programmes de travaux à réaliser ; le coefficient d’utilisation (« Ku ») (énergie produite rapportée à l’énergie■ disponible). Le Ku est le reflet des contraintes environnementales, réglementaires et sociales, de la fourniture des services système et de l’optimisation opérée par EDF (combustible et modulation). Le coefficient Kp, de 68,55 % en 2017, est stable par rapport à celui de 2016 (69,2 %). C’est la résultante d’un Kd de 77,1 %, en baisse par rapport à 2016 (79,6 %) et d’un Ku de 88,92 %, en hausse de 1,9 point par rapport à celui de 2016 (87 %).



Le kU est de 89% (on ne va pas pinailler...), ce qui veut dire que si toutes les tranches nucléaires disponibles
(pas en arrêt fortuit ni programmé) avaient été exploitées à pleine charge en permanence, la production sur l'année aurait été supérieure de 11% à celle constatée de 379TWh, donc environ 40TWh de plus.

Cà c'est théorique, car le nucléaire étant dominant en France, il doit contribuer aux "services systèmes", l'ajustement en temps réel (en quelques secondes ou quelques dizaines de secondes selon la cas) de l'équilibre production/ consommation. En conséquence, certaines tranches fonctionnent à moins de 100% (souvent vers 95%) pour avoir de la réserve "à la hausse". Ce n'est pas le cas par exemple aux états-unis ou en Allemagne où le nucléaire fonctionne quasi constamment à pleine charge.


Bref, il y a quand même de la marge pour accompagner le développement du VE…..
0 x
RIAZ
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 391
Inscription : 04/10/08, 10:21
Localisation : Cholet
x 2

Re: QUE CHOISIR? Problème de calculette avec la voiture électrique

Message non lupar RIAZ » 18/12/18, 10:24

bardal a écrit :Tu as aussi le droit d'être contre les vaccins, ou les thèses du GIEC...

Je regrette que tu passes aussi vite des arguments au bloubiboulga ....

Oui, on a remarqué depuis longtemps que faire passer du courant dans une résistance produisait de la chaleur. Il est certain qu'on a utilisé des radiateurs électriques dans des logements anciens (dans la salle de bain, pour se raser :lol: ), de là à les équiper en chauffage électrique il y a un (grand) pas lié à la non adaptation des installations électriques.

Ce n'est pas un mystère que la quasi généralisation du chauffage électrique dans le neuf est contemporaine de la décision d'investir massivement dans le nucléaire. Pas la peine de faire 10 post sur le sujet en rappelant les pub bien douillettes d'EDF et les chiffres records montrant que les Français ont le pompon du grille pain à tous les étages.
C'était du direct producteur-consommateur et bien sûr, les faibles coûts d'équipement ont alléché les promoteurs très peu menacés par la précarité énergétique qui allait frapper bon nombre des occupants des logements low cost (et donc mal isolés) qu'ils produisaient.
Il faut bien sûr remettre cela dans le contexte d'une époque où la disponibilité à gogo de l'énergie était le point de départ de tous les raisonnements.

Ce qui est sidérant, c'est que la poignée de décideurs déjà évoqués avaient une main droite qui ignorait ce que faisait la main gauche ... En effet, ils ont en même temps doté la France d'un moyen massif et rigide de production électrique et créé une consommation électrique structurellement fluctuante, de façon saisonnière et journalière.
Le résultat, c'est que le chauffage électrique ne bénéficie même pas de l’électricité "décarbonée" dont tout le monde rêve, mais déclenche la production de courant sale, chez nous ou ailleurs. Les chiffres du CO2 lié au chauffage électrique sont par essence manipulables à souhait mais pour la période2000-2004 l'ADEME et EDF avait établi à 180 g de CO2 le kWh de chaleur électrique. Pour info avec le gaz, c'est 195 g. Tout ça pour ça !!!
Et les curieux trouveront sans doute que le score s'est aggravé avec la libéralisation du marché de l'électricité qui, pour RTE, rend le courant des centrales à lignite si concurrentiel ....

Et pour revenir au sujet ....

Les chinois auront des autos à charbon, mais c'est pour eux la seule façon de pouvoir continuer à respirer en ville, quelles que soient leur émissions globales de CO2.

Et si on laisse faire, nous aurons des auto nucléaires ... et chinoises.

sicetaitsimple a écrit :Bref, il y a quand même de la marge pour accompagner le développement du VE…..

Le choix du passage à l'électrique (dans les conditions où on semble vouloir le faire) est une option engageant sur le long terme. Il ne reste plus qu'à montrer que que la filière nucléaire est une option d'avenir ...

Michel
0 x
Pour ce qui est de l'avenir, il s'agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible (Antoine de Saint Exupéry)
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15378
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5742

Re: QUE CHOISIR? Problème de calculette avec la voiture électrique

Message non lupar Did67 » 18/12/18, 10:49

Gaston a écrit :Non, pas "unique au monde" : au Québec, près de 70% des logements sont chauffés à l'électricité.


Vous imitez vos cousins restés de ce coté-ci ??? [humour - je sais que c'est lié à vos énormes disponibilités en hydroélectricité, même si vous avez aussi vos centrales nucléaires, et même pas mal du tout]
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3825
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 383

Re: QUE CHOISIR? Problème de calculette avec la voiture électrique

Message non lupar nico239 » 18/12/18, 10:54

Pour revenir au sujet il est clair que l'hyper léger constitue la meilleure solution à court terme : «Light is right » :mrgreen:

Déjà descendre systématiquement sous la tonne avec comme objectifs et paliers 750 voire 500kg.

Si l'article n'est pas une fake news le poids moyen d’une voiture aurait grimpé de 57% en 50 ans : absurde.
https://fr.motor1.com/news/266197/poids ... ion-etude/

Diminuer les vitesses maxi potentielles du véhicule, diminuer les cylindrées des moteurs, diminuer le poids, diminuer l'électronique ou certains automatismes et leurs lourds moteurs électriques superflus... etc
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Transports électriques: voitures, vélos, transports collectifs, avions... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité