Transports électriques: voitures, vélos, transports collectifs, avions...Les bus électriques

Voitures, bus, vélos, avions électrique: tous les moyens de transport électriques qui existent. Conversion, moteurs et propulsions électriques pour les transports...
Avatar de l’utilisateur
gildas
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 532
Inscription : 05/03/10, 23:59
x 36

Re: Les bus électriques

Message non lupar gildas » 30/04/18, 20:02

bardal a écrit :Cela n'a pourtant pas empêché les trams d'être plébiscités; en environnement urbain, l'inconvénient semble mineur, on peut même remarquer qu'il est plus courant de voir une commune revendiquer l'extension d'un réseau tram sur son territoire que de le refuser...

Les trams n'ont qu'un fil visible contrairement aux trolleys...

Ceci dit, si il n'y a pas de technologie de rupture non émettrice de CO2 (et qui se dispensent de minerais tarissable émanant des déchets dangereux) pour l'alimentation en énergie des trams, pourquoi ne pas ressortir les chevaux? Y a un max de place devant les trams...
Certains on ressorti la voile dans la marine marchande:
www.parismatch.com/Actu/Societe/La-mari ... ur-1125752
0 x

Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 233

Re: Les bus électriques

Message non lupar chatelot16 » 30/04/18, 20:33

l'avenir de la marine a voile est evidant ! mais pas d'imitation de vieux bateau ... plutot de nouveaux bateau avec la technologie actuelle ... pas forcement a simple voile , mais aussi a cerf volant , genre kite surf geant

peut etre encore plus gros que cerf volant : grand planeur avec cable qui tire le bateau ... et peut même le tirer quand le bateau veut remonter face au vent : le cerf volant ou planeur decrit des cercles au dessus du bateau ... en tirant sur le cable au maximum quand il est face au vent , et en perdant de l'altitude quand il est vent arriere ... le treuil dans le bateau recupere de l'energie pour faire tourner l'helice du bateau

cette façon de faire de l'energie avec un planeur qui tourne en rond fait une energie intermittante mais peut importe ! ça suffit a faire avancer un bateau qui a une grande inertie

même vent arriere un simple cerf volant qui tire n'est pas le plus efficace : en vent arriere le cerf volant peut continuer a faire des rond pour donner de l'energie a un treuil et faire avancer le bateau plus vite qu'en tirant simplement
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3883
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 350

Re: Les bus électriques

Message non lupar moinsdewatt » 01/05/18, 12:15

Paris : les bus touristiques passent aussi à l’électrique

02 Avril 2018

Image

La RATP a inauguré le premier de ses bus Open Tour Paris qui roule à l’électrique. L’ensemble de la flotte doit être converti aux énergies propres en 2025.
Anne Hidalgo l’a testé en faisant un petit tour sur les Champs-Elysées avec Catherine Guillouard, PDG de la RATP. Le premier bus touristique 100 % électrique a été inauguré ce jeudi à Paris. Vous pourrez retrouver ce beau véhicule bleu-blanc-rouge à deux étages, « agréable, silencieux, confortable » selon Anne Hidalgo, sur l’un des 4 circuits d’Open Tour Paris, vers Montmartre-Grands Boulevards, Bastille-Notre Dame, Saint-Germain-Montparnasse ou tour Eiffel Champs Elysées. Il s’agit d’un premier bus d’Open Tour Paris, filiale de la RATP, à passer à l’électrique. L’ensemble de la flotte, composée de 38 véhicules, sera converti à l’électrique à l’horizon 2025.


http://www.leparisien.fr/info-paris-ile ... 648383.php
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3883
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 350

Re: Les bus électriques

Message non lupar moinsdewatt » 18/05/18, 22:59

Anne Hidalgo va étre jalouse :

Hanovre n’utilisera plus que des bus électriques en centre-ville

Bernard DEBOYSER 15 Mai 2018

Dans 4 ans, tous les bus circulant dans le centre-ville de Hanovre seront électriques.

La municipalité de Hanovre a récemment décidé l’électrification des 6 lignes d’autobus parcourant son centre-ville. L’achat des 50 premiers bus électriques est déjà planifié.

Image

La principale raison de la décision prise par la capitale de la Basse-Saxe est la pollution excessive de l’air. Cette métropole qui compte plus d’un million d’habitant est menacée d’un procès pour dépassement des limites de concentration du dioxyde d’azote. La ville a dès lors échafaudé un plan visant l’amélioration de la qualité de l’air, dans lequel les transports publics ont un rôle important à jouer. Selon l’entreprise exploitant les transports en commun de Hanovre, l’utilisation de bus électriques, permettrait d’économiser annuellement 5,7 tonnes d’oxydes d’azote, 3.813 tonnes de dioxyde de carbone et 0,14 tonnes de particules fines.

La conversion complète du parc d’autobus à l’électricité devrait être achevée d’ici 2022.

http://www.automobile-propre.com/breves ... tre-ville/
1 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3883
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 350

Re: Les bus électriques

Message non lupar moinsdewatt » 20/01/19, 20:39

Sans bruit, Flixbus fait mieux que le rail

Dim 28/10/2018 — L'avenir lui appartient.

Autocar électrique en Allemagne
On oppose souvent l'autocar diesel au train électrique, et on concluait que le train était plus écologique, mais petit à petit, l'autocar électrique creuse son nid. L'opérateur Flixbus avait mis en service une ligne régulière entre Amiens et Paris il y a 6 mois (déjà 76 000 km parcourus), et le voilà qui lance aujourd'hui une ligne Francfort-Mannheim. En Allemagne, donc. Un trajet plutôt court, à peine 100 km (la ligne fait un crochet par Heidelberg), avec plusieurs arrêts, et qui fera 4 rotations quotidiennes.

Image
........

https://www.moteurnature.com/29595-sans ... ue-le-rail
0 x

moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3883
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 350

Re: Les bus électriques

Message non lupar moinsdewatt » 20/01/19, 20:40

[En images] A Londres, RATP Dev branche les bus électriques BYD

Olivier Cognasse Usine Nouvelle le 16/11/2018

RATP Dev a inauguré jeudi 15 novembre le dépôt de bus électriques de Shepherd’s Bush. Une première pour l’opérateur français qui exploite une quarantaine de bus électriques BYD dans la capitale britannique.


Cinquième opérateur de bus sur quinze à Londres, RATP Dev est locataire ou propriétaire de dix dépôts et surtout, il exploite 1 258 bus pour l’autorité organisatrice, TFL (Transports for London) sur les 8 700 qui circulent dans la ville. Une configuration qui pourrait ressembler à celle du Grand Paris à partir de 2025, quand les lignes de bus seront mises en concurrence.

Jeudi 15 novembre, dans l’ouest de Londres, le premier dépôt à disposer de bornes électriques a été inauguré. Le site de Shepherd’s Bush a été équipé entre juin et septembre et le premier bus électrique a pris la route le 1er octobre. Aujourd’hui, 36 bus électriques pour les lignes C1 et 70 sont donc exploités par le transporteur français sur les 136 qui circulent dans Londres, auxquels il faut ajouter les quatre qui roulent à Hounslow, au sud-ouest de la ville. Un beau ratio quand on sait que RATP Dev ne réalise que 12% de parts de marché, assez loin du leader britannique Go Ahead (24 %). Toutefois, le Royaume-Uni est le deuxième marché de RATP Dev (322 millions d’euros) et il n’est pas question de le négliger.

Image

Une alliance entre BYD et Alexander Dennis

Le maire de Londres, Sadiq Khan (Parti Travailliste) s’est engagé à développer une zone à faible émission dans le centre de la capitale. Mais l’objectif pour les bus propres est plus tardif qu’à Paris, où la flotte doit être convertie en 2025 (électrique, biogaz et quelques hybrides). A Londres, l’objectif est 2037 et les Britanniques semblent miser beaucoup sur l’hydrogène. Même "si TFL réfléchit à une accélération vers des bus propres", précise Laurence Battle, présidente du directoire de RATP Dev. Londres s’est fixé un objectif de zéro émission en 2050 et de 80 % de déplacements à pied, en vélo et en transports en commun en 2041.

RATP Dev a choisi le britannique Alexander Dennis Limited (ADL) et le chinois BYD pour fournir les bus et installer les unités de recharge. Les bus produits en Chine arrivent en pièces détachées sur les Îles britanniques et sont assemblés en Ecosse. Ils peuvent rouler 200 kilomètres. En général, ils roulent huit heures et reviennent avec 30 ou 40 % de leur charge. Quatre heures de charge suffisent à remettre les batteries à 100 %.

Nul doute que quand le premier appel d’offre parisien de grande envergure sera connu – 400 millions d’euros et environ un millier de bus - le nom de BYD reviendra inquiéter les constructeurs européens.


https://www.usinenouvelle.com/article/e ... yd.N770504
0 x
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5937
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 318

Re: Les bus électriques

Message non lupar sen-no-sen » 20/01/19, 20:52

Sans bruit, Flixbus fait mieux que le rail


C'est une affirmation très péremptoire!
Ne s'agit il pas là d'un article publicitaire déguisé?
Il me parait difficile de comparer un train électrique doté d'une autonomie illimité d'avec un autocar à batterie difficilement capable de dépasser les 150km...
Purée sur l'autocar c'est marqué Greenpeace énergy! :lol:
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3883
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 350

Re: Les bus électriques

Message non lupar moinsdewatt » 06/03/19, 08:23

Le bus électrique Mercedes eCitaro élu bus de l’année 2019 en Espagne

Posté le 13/02/2019 par Philippe Schwoerer

Image

Présenté pour la première fois à l’automne dernier au salon allemand IAA des véhicules utilitaires et industriels de Hanovre (Allemagne), le bus électrique Mercedes eCitaro a vu ses premiers exemplaires livrés et mis en service à partir de novembre 2018, en commençant par la ville d’Hambourg. Là, ce sont 20 unités, en cours de livraison, qui ont été commandées par Hamburger Hochbahn AG, la société organisatrice des transports sur le territoire. Equipé d’une batterie modulaire, le premier exemplaire remis dispose d’une capacité de 243 kWh répartie en 15 modules de 12 cellules installés sur le toit. Via un connecteur Combo 2, la recharge, possible jusqu’à une puissance de 150 kW, est effectuée de nuit au dépôt.

FABRIQUÉ EN ALLEMAGNE

Des eCitaro ont également été mis en service par Rhein-Neckar-Verkehr GmbH, pour desservir le centre-ville historique de Heidelberg et circuler sur 2 lignes à Mannheim. Selon Mercedes, le eCitaro « est le premier bus urbain entièrement électrique développé et fabriqué en Allemagne », justement dans l’usine implantée à Mannheim. Nombre de ses équipements ont été adaptés à la propulsion électrique afin de diminuer leur consommation en énergie et maximiser l’autonomie. Ainsi avec le dispositif de chauffage de l’habitacle qui s’appuie sur une pompe à chaleur, mais aussi pour l’éclairage, intérieur comme extérieur, qui fait appel à la technologie Led.

SOUS LE SOLEIL D’ESPAGNE

Avant sa commercialisation, le Mercedes eCitaro a été testé par des températures inférieures à -15° C sur le cercle polaire, et supérieures à 30° C sous le soleil d’Espagne. Bien que novateur en de nombreux points, et présenté avec un design extérieur et une décoration intérieure qui lui sont spécifiques, ce bus électrique s’appuie sur le best-seller Citaro de Mercedes, déjà distribué à plus 50.000 exemplaires. Etudié pour faciliter la maintenance, sa carrosserie s’inspire néanmoins de la vision « Autobus du futur » du constructeur allemand.

150-250 KM D’AUTONOMIE

L’actuel pack dote le eCitaro d’une autonomie comprise entre 150 et 250 kilomètres dans des conditions réelles d’utilisation. Mercedes a annoncé plusieurs évolutions, parmi lesquelles une nouvelle génération de batteries lithium-ion, mais aussi une déclinaison avec des cellules LMP de Bolloré, la recharge par pantographe, et des versions électriques à pile hydrogène.


http://www.avem.fr/actualite-le-bus-ele ... -7389.html
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3883
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 350

Re: Les bus électriques

Message non lupar moinsdewatt » 09/03/19, 02:15

Alstom vend ses premiers bus électriques Aptis à l’Eurométropole de Strasbourg

Didier Bonnet le 08/03/2019

Alstom va livrer 12 bus électriques Aptis à la Compagnie des transports strasbourgeois (CTS). La toute première commande pour ce nouveau modèle d'Alstom.

Image
Les premiers bus électriques d’Alstom, les Aptis, vont équiper une nouvelle ligne entre la gare TGV de Strasbourg et le quartier européen. 12 véhicules vont être acquis par la Compagnie des transports strasbourgeois (CTS), la SPL, en charge des transports dans l’Eurométropole de Strasbourg (EMS).

C’est la première commande de ce bus pour le groupe français. Le montant du marché n’est pas communiqué, mais des sources proches du dossier évoquent un coût par engin d’environ un demi-million d’euros, environ le double d’un bus diesel. Les avantages des Aptis résident dans sa durée de vie potentiellement plus longue que les moteurs thermiques, l’absence totale d’émission de CO2 et autres particules fines, ainsi qu’une maintenance moins onéreuse.

Pour l’EMS, la commande a valeur de symbole, puisque ce bus électrique est assemblé en Alsace, entre le site situé sur son territoire à Hangenbieten – ex-NTL – où il a été conçu et l’autre usine du groupe, à Reichshoffen. Aptis est un hybride entre un tram et un bus "classique", avec un plancher bas intégral, une capacité maximale de 95 passagers, une surface vitrée supérieure à la moyenne et quatre roues directrices, offrant une maniabilité de 25 % supérieure aux bus. Cette caractéristique permet de réduire l’emprise au sol réservée aux transports publics aux arrêts.

Une vitrine promotionnelle

Chargés de transporter des passagers entre la gare de Strasbourg, le quartier d’affaires Archipel-Wacken et les institutions européennes - Parlement, Conseil de l’Europe, Cour des droits de l’Homme et une cinquantaine d’autres structures - les Aptis offrent à Alstom une vitrine promotionnelle de premier plan.

Pour l’instant, le marché des bus urbains français reste limité à environ 150 véhicules en circulation ou en commande. Le groupe spécialisé dans les transports sur rails insiste sur son évolution vers une offre de mobilité fabriquée en France et sur pneus. Les bus acquis par la CTS disposent d’une autonomie de 200 km et seront rechargés la nuit, au dépôt. Environ 40 000 km de tests ont été parcourus par des Aptis dans plusieurs villes françaises, dont Paris, depuis janvier 2018.

Le site de Hangenbieten (Bas-Rhin) – ex NTL, 192 salariés – démarrera au troisième trimestre 2019 une production en série des Aptis, signe de la confiance d’Alstom en faveur de ce produit, selon Jean-Baptiste Eyméoud, président d’Alstom France. Selon Alain Fontanel, premier adjoint au maire et président de la CTS, la nouvelle ligne sera opérationnelle "avant la fin de l’année".


https://www.usinenouvelle.com/article/a ... rg.N815810
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3883
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 350

Re: Les bus électriques

Message non lupar moinsdewatt » 10/04/19, 00:00

La RATP va commander jusqu'à 800 bus électriques à Alstom, Bolloré et HeuliezBus

Simon Chodorge Usine Nouvelle le 09/04/2019

Le 9 avril, la RATP a attribué une commande de bus électriques allant jusqu'à 400 millions d'euros à trois constructeurs français : Alstom, Bolloré et HeuliezBus. Les premières livraisons sont attendues en 2020 pour un contrat pouvant aller jusqu'à 800 bus électriques. À terme, l'opérateur veut convertir l'intégralité de sa flotte francilienne aux énergies propres.

Mardi 9 avril, la RATP a annoncé l’attribution d’une commande de 200 bus électriques, avec une option sur 600 supplémentaires. Le contrat a été accordé à trois constructeurs français - Alstom, Bolloré et HeuliezBus - à la suite d’un appel d’offres européen financé par Île-de-France Mobilités. Le montant maximum du contrat est évalué à 400 millions d’euros pour l'ensemble des 800 bus.

Premières livraisons en 2020.

La commande porte sur des bus électriques standards d’une longueur de 12 mètres. Il s’agira plus précisément des bus Aptis d’Alstom et des Bluebus de Bolloré qui sont déjà déployés sur le réseau francilien. Le modèle n’a pas encore été indiqué pour HeuliezBus.

Chaque commande pour les trois constructeurs porte sur une durée de deux ans et sur un montant maximum de 133 millions d’euros. Les premières livraisons seront échelonnées entre fin 2020 et 2022.

La RATP vise une flotte de bus 100% propre à terme


Ces contrats s’inscrivent dans la stratégie de renouvellement du parc bus de la RATP. À terme, l’opérateur de transport souhaite une flotte 100% “propre” en Île-de-France. En 2025, l’entreprise souhaite ainsi compter deux tiers de centres bus électriques et un tiers de centres bus roulant au biogaz.

À ce jour, sur une flotte de 4700 bus, l’entreprise compte 950 bus hybrides, 83 bus 100% électriques et 140 bus roulant au biogaz. “Une nouvelle consultation pour l’achat massif de bus électriques devrait rapidement être lancée afin de poursuivre la conversion rapide de la flotte de bus en Île-de-France”, indique l’opérateur dans un communiqué.

https://www.usinenouvelle.com/article/l ... us.N828920
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Transports électriques: voitures, vélos, transports collectifs, avions... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités