Gazelle, une voiture "2 cv" électrique minimaliste française (Bordeaux)

Voitures, bus, vélos, avions électrique: tous les moyens de transport électriques qui existent. Conversion, moteurs et propulsions électriques pour les transports...
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 79591
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 11167

Gazelle, une voiture "2 cv" électrique minimaliste française (Bordeaux)




par Christophe » 16/02/22, 13:07



L'article lié :

Automobile : il lance la "2 CV" du 21e siècle, une voiture électrique low tech et très économe en énergie

C'est une pépite née à Bordeaux en Gironde. La Gazelle est fabriquée à partir de matériau composite dans des micro-usines, en un rien de temps. Très légère, elle consomme presque deux fois moins que ses concurrentes. Son concepteur veut lancer un nouveau modèle industriel.

Gaël Lavaud est-il un visionnaire ? Cela fait des années qu'il réfléchit à changer les méthodes de fabrication dans l'industrie automobile. Il est aujourd'hui tout près du but.

Une auto artisanale
Ancien de la prestigieuse école Centrale de Lyon, ex de la direction du développement du groupe Renault, il est persuadé que l'avenir sera au "low tech" à l'exact opposé de la high-tech.

Soit une technologie basée sur la simplicité, la durabilité, fabriquée localement et de façon plutôt artisanale qu'industrielle.

Ce modèle, il a mis huit ans à le mettre au point.

Micro usines

Ce lundi matin, il nous accueille dans la toute première "usine" qu'il a conçue, installée dans les locaux de l'incubateur de startups Bordeaux Technowest à Blanquefort, dans la métropole bordelaise.

Quatre containers sont accolés, aucune grosse machine, nul robot à l'intérieur...

"C'est vraiment ultra basique avec trois containers dédiés à l'assemblage et un au fond pour le stockage des pièces détachées. Vous avez un concept dans la logique du low tech où on va rendre l'assemblage et la maintenance des véhicules le plus simple possible ".

En effet. Le chassis de la Gazelle est monté en une heure, tel un lego. Et pour cause : il n'y a que 10 éléments à assembler contre environ 300 pour une voiture classique.

Le secret ? C'est le matériau utilisé. Pas d'acier, pas d'équipement coûteux.

"C'est une technologie de châssis entièrement en matériau composite. Avec une fibre de verre associée à d'autres matériaux peu chers qui permettent un comportement mécanique extraordinaire en termes d'absorption d'énergie et de rigidité" explique Gaël Lavaud qui a obtenu la note maximum au crash test.

Sa technologie est brevetée et jalousement gardée secrète.

Ultra légère, hyper économe
Outre l'assemblage facile, le matériau composite permet d'alléger considérablement la voiture.

"Elle fait à peu près 900 kg, on pourrait encore baisser à 800 " assure le concepteur girondin. Alors qu'une citadine classique pèse au minimum 1,2 tonnes.

"La légèreté, c'est de la consommation en moins puisque les trois-quarts de la consommation d'un véhicule, c'est son poids. En allégeant comme on l'a fait, on réduit à peu près de 40% la consommation".

"Et puis, un des coûts importants du véhicule électrique, c'est sa batterie. Là, en réduisant la batterie on obtient la même autonomie que les autres. C'est grâce à ça qu'on arrive à avoir un véhicule compétitif en prix. Il va sortir autour de 20 000 euros".

La batterie permet d'effectuer 180 kilomètres. Elle se recharge en 4 heures sur une prise électrique classique. "C'est une voiture qui ne dépasse pas les 100 km/h. L'idée, c'est d'avoir vraiment un véhicule simple et efficace pour tous les trajets du quotidien, c'est un peu la 2 CV du 21e siècle" explique Gaël.

Equiper collectivités et entreprises
Son premier objectif est d'équiper les collectivités et les entreprises qui devront obligatoirement convertir leurs flottes de véhicules au tout électrique d'ici quelques années.

Mais rapidement, ce sont ces micro usines qu'il veut commercialiser. Les vendre, vendre les pièces détachées et de la formation auprès de concessionnaires ou autres.

"Ils assureront l'assemblage en plus de la vente et de la maintenance. Ca leur coûtera très peu en investissement de départ. Une micro usine, c'est environ 250 000 euros".

Gaël Lavaud a ainsi pour ambition de créer de l'activité dans tous les endroits du territoire.

Avant de voir rouler les "Gazelle", il reste à franchir une étape importante : l'obtention de l'homologation officielle. Elle est prévue à l'automne 2022.


https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 57796.html

Le concept des micro usine clé en main me rappelle vaguement quelqu'un et quelque chose...cela ne c'était pas très bien fini... :mrgreen:

Je leur souhaite bonne chance pour passer l'homologation...ils parlent de l'automne dans la vidéo mais ils disent pas quelle année ! :lol:
2 x
phil59
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2242
Inscription : 09/02/20, 10:42
x 519

Re: Gazelle, une voiture "2 cv" électrique minimaliste française (Bordeaux)




par phil59 » 16/02/22, 14:30

Si ça se recharge en 4H sur une prise normale, c'est environ 8 kWh de batterie.

Sur une prise green up, ça doit être 14-15 kWh de batterie.

La ion, la C0, la Imiev font environ 1250 kg, tout en place, avec une batterie en France de 14.5 ou 16 kWh.

Au départ, il était annoncé 140-160 km d'autonomie.

En fait c'était même en fait un bon 100 km réels.

10 ans après, le kona est beaucoup plus "frugal", avec une masse plus importante, et je passe de 65 cv à 204 cv ....

20 000€, c'est peut être un peu cher, à voir si ça tient compte des 6000€ d'aide ou pas, mais on arrive au prix de la spring ...

L'intérêt serait peut être de voir si c'est "open source", ou si tout est verrouillé. Non verrouillé au moins, ça serait effectivement du durable.

J'ai pas encore tout regardé, mais faut aussi que ça plaise, et c'est là le pb.

Pour moi, le "truc", pour pouvoir séduire la majorité, serait que le prix de revient soit nettement à moi de 10 000€.

La prime des 6000€, ne va pas durer normalement.

Mon premier VE, j'ai eu au total 10 000€ d'aides, le second 8000-8500, il me semble, et le dernier, j'ai eu 9500€ "grâce au covid", sinon c'était 6000€.

J'espère qu'ils auront mis un système de charge rapide, genre moins d'une heure, pour faire un plus long parcours, au cas où, des fous un peu comme moi, décideraient de faire beaucoup plus de km que l'autonomie. Déjà fait 400 km dans la journée avec une ion (100 km d'autonomie, et peu de plans B de charge).

Maintenant à voir, si le modèle se développe, le vrai coût de revient, si'l y a un engouement pour ce VE.

L'Ami, à moins de 7000€, n'a pas le succès attendu, alors qu'elle est très bien pour la ville. Mais on en revient toujours au même pb, quand tu es en ville, tu n'as pas forcément une prise pour charger. Là est le plus gros pb.
Si je dis pas de bêtise, l'ami, par exemple, la porte gauche et droite est la même, l'avant et l'arrière pratiquement. Moins de stock différent de pièces ...
Pb qui se gomme en partie avec les grosses batteries, mais j'avoue que le kona charge plus de 320 jours par an à la maison !

Le pb de la prise, est ce qui fait qu'on a plus de VE en "campagne" qu'à la ville !
1 x
hmmmmm, hummmmmmmmmmmmmm, hhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhmmmmmmmmm, hein, hummmmmmmmmmmmmm.

:oops: :cry: :( :shock:
Avatar de l’utilisateur
Macro
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6674
Inscription : 04/12/08, 14:34
x 1735

Re: Gazelle, une voiture "2 cv" électrique minimaliste française (Bordeaux)




par Macro » 16/02/22, 14:47

phil59 a écrit :
La ion, la C0, la Imiev font environ 1250 kg, tout en place, avec une batterie en France de 14.5 ou 16 kWh.

Au départ, il était annoncé 140-160 km d'autonomie.

En fait c'était même en fait un bon 100 km réels.



Jamais reussi a faire plus de 90 sans rentrer chez moi avec tout qui clignote... :mrgreen: :mrgreen:
0 x
Venge avec ta réussite. puni avec ton absence. Tue avec ton silence . Gagne avec ta joie de vivre
phil59
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2242
Inscription : 09/02/20, 10:42
x 519

Re: Gazelle, une voiture "2 cv" électrique minimaliste française (Bordeaux)




par phil59 » 16/02/22, 14:54

Un truc de 2018 sur la gazelle

https://www.cargo.rent/blog/gazelle-tec ... francaise/

Mais ce qu'on oublie aussi avec ça, c'est la MIA.

Ici, le concept, serait que ce n'est plus "l'ouvrier" qui va à l'usine, mais l'usine qui vient à l'ouvrier.

Imaginer de quoi employer 4 personnes dans un petit village, où tu vas bosser à pieds, sans pb !

On oublie un peu le stockage des voitures fabriquées, mais ça peut se faire assez facilement.

A voir "le bonheur" que ça peut engendrer.

Les économies d'aller travailler dans son village, à pieds.

Si j'ai bien vue, il faut 2 personnes pour fabriquer la voiture. Tu peux presque faire du travail à la carte, à condition de "t'arranger" avec ton collègue !

Dans ces temps où pas mal de personnes ont été confinées, c'est un atout supplémentaire.

Reste le coût de revient de stockage des pièces, pour une vrai production, et leur livraison un peu partout ...
1 x
hmmmmm, hummmmmmmmmmmmmm, hhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhmmmmmmmmm, hein, hummmmmmmmmmmmmm.

:oops: :cry: :( :shock:

Revenir vers « Transports électriques: voitures, vélos, transports collectifs, avions... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 79 invités