Panneau solaire drainback bouché par de la poudre brune?

L'energie solaire thermique dans tous ses états: chauffage solaire, eau chaude sanitaire, choix d'un capteur solaire, concentration solaire, fours et cuiseurs solaires, stockage d'énergie solaire par tampon thermique, piscine solaire, climatisation et froid solaire..
Aides, conseils, montages et exemples de réalisations...
Avatar de l’utilisateur
willaupuis
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 83
Inscription : 02/08/05, 22:03
Localisation : région de tournai

Panneau solaire drainback bouché par de la poudre brune?




par willaupuis » 13/04/12, 15:54

bonjour,

je possède deux panneaux solaire Marvin, et cet hiver pas de chance l'un des deux fuite a cause du gel,

Il s'agit d'un système drainback, donc il se vide tout seul quand il n'y a pas de soleil,
j'utilise de l'eau de pluie et de l'antigel de chauffage central

je commence a le démonter et me rend compte que le tuyau d'entrée du bas est rempli a quasi le boucher sur sa longueur de poudre brune / rouge tres foncé, a mon avis personnel n'étant pas chimiste on dirait de l'oxyde ou du phosphate de cuivre

quelqu'un sait comment et pourquoi cette poudre se forme a en boucher le panneau ??? afin de corriger le problème et ne plus avoir ce soucis

pour info en été quand la température du boiler est atteinte le système s'arrête vide les panneaux mais en théorie d'apres les informations technique ils résistent a 207 degrès si j'ai bonne mémoire

merci pour vos réponse

alex région de tournai belgique
0 x
si tout le monde est du même avis c'est que personnes ne réfléchit
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 10




par dedeleco » 13/04/12, 16:05

L'antigel aux UV, peut s'être transformé chimiquement et déposé, comme tout produit organique sous UV, qui se bourre de radicaux libres, et se transforme en cochonneries solides ????
Le cuivre avec de l'air et oxygène et ces radicaux est attaqué fortement.
Les sels de l'eau peuvent se déposer aussi, surtout si on rajoute sans cesse de l'eau.

Les UV sont très réactifs chimiquement.
0 x
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 78815
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 10849




par Christophe » 13/04/12, 16:11

L'oxyde de cuivre est vert...
Brun c'est plutôt de l'oxyde de fer...

Pourquoi utilises tu de l'anti gel dans un drainback?
Quelle pompe utilises tu?

Une photo et schéma nous aiderait beaucoup à t'aider !
0 x
Avatar de l’utilisateur
willaupuis
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 83
Inscription : 02/08/05, 22:03
Localisation : région de tournai




par willaupuis » 13/04/12, 16:57

l'antigel c'est toujours par sécurité je m'étais dit, on sait jamais si malgré l'angle que j'ai prévu une petite zone d'eau reste stagnante...

- la réserve d'eau est en inox,
- toute la tuyauterie du système est en cuivre
- le moteur provient d'un système de chauffage central
- le boiler est un boiler de récupération sur ebay qui provient
également d'un echangeur de chauffage central avec serpentin d'origine a l'intérieur mais je ne sais pas en quel matériaux il se compose?

si c'est de l'oxyde fer il y en avait une quantité assez importante je trouve apres trois ans d'utilisation
0 x
si tout le monde est du même avis c'est que personnes ne réfléchit
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 78815
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 10849




par Christophe » 13/04/12, 19:54

Ben ca peut être autre chose mais il y a diverses souces de corrosion du fer dans ton installation...

Tu pourrais nous faire une photo de la "poudre" et un schéma de l'installation ? :?:
0 x
Avatar de l’utilisateur
manet42
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 631
Inscription : 22/11/08, 17:40
Localisation : Lorraine




par manet42 » 13/04/12, 19:57

Des métaux différents dans le système...
Si fer dans le boiler de récupération et tuyaux de cuivre dans l'installation, pas bon du tout :evil:

Voir cours de chimie: oxydo-réduction, fer et cuivre n'ont pas le même potentiel (comme dans les piles) d' où corrosion donc ces dépots.

JC
0 x
En essayant continuellement, on finit par réussir. Donc: plus ça rate, plus on a de chance que ça marche.
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 78815
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 10849




par Christophe » 13/04/12, 20:13

manet42 a écrit :Voir cours de chimie: oxydo-réduction, fer et cuivre n'ont pas le même potentiel (comme dans les piles) d' où corrosion donc ces dépots.

JC


Oui mais non (jcrois c'est loin...)...pour que l'effet pile se passe de manière significative, il faut qu'il y ait contact direct ou qu'on utilise un liquide de nature électrolytique...ce qui n'est pas le cas de l'eau "douce" !

Le fer et le cuivre sont aussi oxydo réducteur et il y a plein d'installation en cuivre et fer...à commencer par les circulateurs (en cuivre ca n'existe pas) !

Je pense qu'une source d'oxygène est bien plus néfaste (à ce propos, ta vidange se fait comment?)
0 x
Avatar de l’utilisateur
manet42
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 631
Inscription : 22/11/08, 17:40
Localisation : Lorraine




par manet42 » 14/04/12, 09:31

Oui, il y a des installations fer/cuivre, chez moi par exemple, mais je te signale quand même que dans les notices d'installation des cumulus électriques, il est indiqué qu'il faut mettre un manchon intercalaire entre les tuyaux de cuivre et les tuyaux en fer du chauffe-eau pour éviter le contact direct fer cuivre donc la corrosion...

De plus, je ne suis pas sûr que l'eau de pluie soit neutre, voir les problèmes de pluies acides (H20+C02).
J'ai un ami qui a eu ce problème de corrosion avec des tuyaux en fer galva. et du cuivre, avec l'eau potable (mauvais électrolyte pourtant).

Ma vidange des capteurs se fait quand T° d'entrée n'est plus à 3°(réglable) au dessus de T° retour, si T° capteurs sup. à 90° (réglable), si T° ballon = 85° (réglable) , il y a aussi un système de protection contre la formation de glace avec une T° de mise en route plus élevée et réglable (normalement c'est T° capteur dépasse de 13° celle du retour).

JC
Dernière édition par manet42 le 14/04/12, 09:44, édité 1 fois.
0 x
En essayant continuellement, on finit par réussir. Donc: plus ça rate, plus on a de chance que ça marche.
Avatar de l’utilisateur
willaupuis
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 83
Inscription : 02/08/05, 22:03
Localisation : région de tournai




par willaupuis » 14/04/12, 09:36

Image

schéma ultra brut mais bon si ca peut aider.

A: reserve d'eau en inox, plus haute que le moteur et le boiler
B: boilier
C:moteur plus bas que la reserve d'eau et a mi hauteur du boiler
D: deux panneaux solaire
E: ouverture permettant le passage de l'air dans la réserve

pour la purge c'est simple le moteur s'arrete, l'air entrant par "E" dans la réserve les panneaux se vide (le moteur est toujours sous eau comme le boiler évidemment a l'arret et en fonctionnement)

il y a une vanne pour remplir et purger le système au point le plus bas entre le boiler et le moteur non schématisé.

le boiler, moteur etait relier ensemble par le passé avec une installation en cuivre mais pour un chauffage central,,, donc je voyais pas trop le problème a l'époque du transfert d'utilisation
0 x
si tout le monde est du même avis c'est que personnes ne réfléchit
Avatar de l’utilisateur
looping
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 816
Inscription : 03/10/07, 06:33
Localisation : Picardie




par looping » 15/04/12, 09:36

Bonjour ,

Dedeleco a écrit

L'antigel aux UV, peut s'être transformé chimiquement et déposé


Il n'y a pas d'exposition directe du liquide caloporteur avec les UV dans un circuit solaire .
Par contre une stagnation des capteurs avec montée en température très élevée peut provoquer une dégradation des additifs .

Christophe a écrit

Je pense qu'une source d'oxygène est bien plus néfaste (à ce propos, ta vidange se fait comment?)


D'accord avec cette explication .
La mise à l'air libre de la réserve permet à l'air , et donc à l'oxygène ambiant de "rentrer" dans le circuit .
De plus il y a brassage dans un système autovidangeable .

Comme solution je propose ce que l'on trouve chez certain auto-installateur sur le site Apper :

"système auto-vidangeable en boucle fermée"

A+
0 x

 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Solaire thermique: capteurs solaires CESI, chauffage, ECS, fours et cuiseurs solaires »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 56 invités