Solaire thermique: capteurs solaires CESI, chauffage, ECS, fours et cuiseurs solairesNouveau concept de ballon d'eau chaude

L'energie solaire thermique dans tous ses états: chauffage solaire, eau chaude sanitaire, choix d'un capteur solaire, concentration solaire, fours et cuiseurs solaires, stockage d'énergie solaire par tampon thermique, piscine solaire, climatisation et froid solaire..
Aides, conseils, montages et exemples de réalisations...
lejustemilieu
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4075
Inscription : 12/01/07, 08:18
x 1

Nouveau concept de ballon d'eau chaude

Message non lupar lejustemilieu » 02/12/12, 09:09

Bonjour, bonjouuurrr :D
Je me suis levé ce matin avec une idée...
Cela concerne les ballons d'eau chaude, chauffe eau, boiler, chaque pays a un nom pour ce truc qui sert à chauffer l'eau sanitaire et autre aussi.
L'idée est simple à expliquer, mais pas si simple à réaliser.
Il y a des ballons de toutes tailles, certains utilisent le soleil pour chauffage, certain l'électricité et le soleil, d'autres, le mazout, le soleil, l'électricité, etc...
Certaine familles installent un ballon de 400 litres , suivant le nombre de personnes vivant sous le meme toit, ou qu'il y a des capteurs thermiques sur la toitures, tout cela varie dans le temps.
L'idée, est de pouvoir changer à volonté, ou automatiquement le volume du ballon (boiler), à l'aide d'une chambre gonflable, style cahoutchouc résistant à la chaleur .
En hiver, les capteurs solaires ne travaillent plus, ok, le volume d'eau diminue automatiquement.
Deux enfants mariés, besoin de moins d'eau chaude, on change le volume d'eau chaude...
Voilà...ça existe? je ne pense pas...
0 x
L'homme est par nature un animal politique (Aristote)

Avatar de l’utilisateur
Cuicui
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3547
Inscription : 26/04/05, 10:14
x 2

Re: Nouveau concept de ballon d'eau chaude

Message non lupar Cuicui » 02/12/12, 09:56

lejustemilieu a écrit :L'idée, est de pouvoir changer à volonté, ou automatiquement le volume du ballon (boiler), à l'aide d'une chambre gonflable, style cahoutchouc résistant à la chaleur .

Si le ballon est chauffé par des capteurs solaires thermiques, quel est l'intérêt de réduire son volume ? Au contraire, plus il est important, plus il peut stocker des calories pour les jours sans soleil. Il me semble plus judicieux de renforcer l'isolation du ballon. En hiver, quand ils ne sont pas enneigés, les capteurs chauffent impeccable s'il fait soleil.
0 x
lejustemilieu
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4075
Inscription : 12/01/07, 08:18
x 1

Message non lupar lejustemilieu » 02/12/12, 10:31

De cuicui:
En hiver, quand ils ne sont pas enneigés, les capteurs chauffent impeccable s'il fait soleil.

Bin non, ça chauffe pas en général en hiver, en Belgique.
meme les capteurs photovoltaiques ne travaillent pas.
Exemple, hier production électrique sur 24 h00: 900 watt (en été, j'ai 22kw)
Trop de nuages chez nous
les gens reviennent bronzés quand ils vont en vacance de ski dans les alpes
Essayes de trouver un belge bronzé dans les ardennes belges :cheesy:
La situation géographique est très importante.
0 x
L'homme est par nature un animal politique (Aristote)
BobFuck
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 534
Inscription : 04/10/12, 16:12
x 1

Message non lupar BobFuck » 02/12/12, 11:59

La consommation d'énergie est partagée entre le chauffage de l'eau chaude à produire (pour compenser celle utilisée) et les pertes, qui sont proportionnelles à la surface du ballon.

Mettre un ballon plus petit ne changera rien à la consommation pour le chauffage (sauf si le ballon est trop petit et fait 1/2 douche, alors le douché va sérieusement économiser l'eau chaude pour éviter de se geler les roustons...)

Quand à minimiser les pertes, tu peux le faire en isolant mieux ton ballon.
0 x
Fakir
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 187
Inscription : 07/05/07, 12:34

Message non lupar Fakir » 02/12/12, 13:43

BobFuck a écrit :La consommation d'énergie est partagée entre le chauffage de l'eau chaude à produire (pour compenser celle utilisée) et les pertes, qui sont proportionnelles à la surface du ballon.

Mettre un ballon plus petit ne changera rien à la consommation pour le chauffage (sauf si le ballon est trop petit et fait 1/2 douche, alors le douché va sérieusement économiser l'eau chaude pour éviter de se geler les roustons...)

Quand à minimiser les pertes, tu peux le faire en isolant mieux ton ballon.
+1
De plus, même l'hivers, durant les journée ensoleillés, tu chauffes très bien l'eau chaude. En fait, il même conseillé de régler l'inclinaison des panneaux solaires autour de 60° pour être plus efficace quand le soleil est bas durant les périodes froides.
0 x

Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 237

Message non lupar chatelot16 » 02/12/12, 14:38

l'idée est tres bonne et je l'ai deja utilisé , sous une autre forme : remplissage du ballon a air comprimé , et niveau variable

l'avantage est enorme : eau utilisable a temperature constante : quand on tire de l'eau chaude le niveau baisse , il n'entre pas d'eau froide qui se melange et diminue la temperature : l'eau est chaude jusqu'a la derniere goutte

et bien sur il n'y a que la partie sous le niveau qui fait de la perte thermique ... la partie au dessus du niveau n'en fait plus

le capteur qui doit chauffer l'eau est alimenté en eau completement froide ... ça lui donne un meilleur rendement que de l'alimenter par circulation de l'eau deja plus ou moins chaude d'un ballon normal

bien sur il faut un petit compresseur , pour maintenir la pression quand le niveau baisse , et une soupape pour laisser sortir l'air quand le niveau monte ... en choisissant une pression faible genre 2 bar ça consome peu d'energie ... ne sutout pas mettre un detendeur pour reduire la pression d'un compresseur 8bar : bien regler un petit compresseur pour qu'il ne comprime qu'a 2 bar

encore un autre avantage : quand ce stockage thermique est presque vide , au lieu d'avoir un grand volume d'eau tiede bon a cultiver les legionnelle , on a un petit volume d'eau chaude : on peu donc rester longtemps avec le reservoir presque vide en atendant le soleil suivant : pas besoin de chauffer quand même a l'electricité rien que par securité
0 x
oli 80
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1481
Inscription : 02/01/09, 17:23
Localisation : moselle 57
x 45

Message non lupar oli 80 » 02/12/12, 15:05

Bonjour, voici un type de vessie de grande taille qui pourrait servir pour le ballon d' eau chaude http://www.nootica.fr/vessie-de-rechang ... -7880.html mais je sais pas si elle est conçu pour résister à la chaleur, à l' eau oui car elle est prévu pour des bouées
0 x
lejustemilieu
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4075
Inscription : 12/01/07, 08:18
x 1

Message non lupar lejustemilieu » 02/12/12, 15:39

Chatelot, ton idée est différente, mais aussi très séduisante!.
0 x
L'homme est par nature un animal politique (Aristote)
lejustemilieu
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4075
Inscription : 12/01/07, 08:18
x 1

Message non lupar lejustemilieu » 02/12/12, 15:45

De Fakir:
De plus, même l'hivers, durant les journée ensoleillés, tu chauffes très bien l'eau chaude. En fait, il même conseillé de régler l'inclinaison des panneaux solaires autour de 60° pour être plus efficace quand le soleil est bas durant les périodes froides.

Je répète, quand il n'y a pas de soleil, rien ne chauffe!
Et en Belgique il y a beaucoup de jours sans soleil.
Avec une rapide recherche sur le net, on trouve que la production annuelle en eau chaude se situe autour des 50%



En conclusion, on retiendra qu’un capteur est d'autant plus performant :
•qu'il fonctionne à une température proche de la température ambiante (delta T° faible).
==> Travail à basse température idéal ;


•que l'irradiation est importante
==> Orientation et inclinaison adaptée.


Une étude allemande a montré qu’en fonctionnement, le rendement annuel des capteurs pour l’eau chaude sanitaire peut atteindre 50 %.

http://www.energieplus-lesite.be/index.php?id=16734
0 x
L'homme est par nature un animal politique (Aristote)
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 237

Message non lupar chatelot16 » 02/12/12, 16:36

le probleme d'une grande vessie dans un chauffe eau normale c'est que cette vessie va poser un tas de probleme , risquer de boucher des trous de passage d'eau

avec un simple remplissage d'air comprimé ça evite le prix de la vessie , mais on ne peut plus utiliser la sortie d'eau en haut , qui deviendrait une sortie d'air : on ne peut donc plus utiliser la stratification pour prendre l'eau chaude en haut

la stratification est de toute facon un mauvais principe : quand on a la moitié d'eau chaude en haut et la moitié froide en bas , on se retrouve en quelque jour avec l'ensemble d'eau tiede

le niveau variable que je propose utilise beaucoup mieux la chaleur du soleil : le niveau monte quand le soleil fait de l'eau chaude , et baisse quand on en consome ... bien sur tous les principe de regulation deviennent different

pression d'air comprimé dans le ballon legerement inferieur a la pression d'eau du robinet

alimentation du capteur solaire par l'eau du robinet et une electrovanne qui s'ouvre quand le capteur est assez chaud

la temperature de consigne peut etre reglé assez basse pour faire de l'eau chaude juste utilisable ... et quand le reservoir est completement plein , il est temps de mettre en service une pompe de circulation quand le soleil veut bien faire monter la temperature encore plus haut

il est aussi possible de mettre 2 reservoir et de jouer avec des difference de pression d'air pour se passer de pompe
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Solaire thermique: capteurs solaires CESI, chauffage, ECS, fours et cuiseurs solaires »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités