Solaire thermique: capteurs solaires CESI, chauffage, ECS, fours et cuiseurs solairesLave linge et chauffe-eau solaire

L'energie solaire thermique dans tous ses états: chauffage solaire, eau chaude sanitaire, choix d'un capteur solaire, concentration solaire, fours et cuiseurs solaires, stockage d'énergie solaire par tampon thermique, piscine solaire, climatisation et froid solaire..
Aides, conseils, montages et exemples de réalisations...
tchobec
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 8
Inscription : 08/02/07, 18:33

Message non lupar tchobec » 24/11/07, 09:05

une solution à vos problèmes, conservez un lave linge performant avec une unique entrée eau froide et ajoutez ceci en entrée (une sorte de mitigeur électronique) et ça vous permettra de faire des économies d'électricité en rapport avec votre lave-linge.

Bonne journée.
0 x
L'évolution à besoin d'Air (R), alors en route pour cette Révolution (www.mdi.lu)

lejustemilieu
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4075
Inscription : 12/01/07, 08:18
x 1

Message non lupar lejustemilieu » 24/11/07, 10:46

Mon avis sur l'eau de pluie:
Il faut beaucoup moin de savon,comme on dit,"ya pas photo."
La machine se détruit beaucoup moin vite à cause de l'absence de calcaire qui encrasse les résistances chauffantes,et d'autres pièces comme le tambour
Pas besoin d'acheter de produit "anti calcaire"
Ca fait 3 bonnes raisons.
Maintenant,je me demande pourquoi il faut faire des lessives à 90°
Je lave mon linge à 40 ° max...en inde,ils lavent leur linge à l'eau "froide"...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Flytox
Modérateur
Modérateur
Messages : 13753
Inscription : 13/02/07, 22:38
Localisation : Bayonne
x 518

Message non lupar Flytox » 24/11/07, 13:40

Bonjour lejustemilieu
lejustemilieu a écrit :Maintenant,je me demande pourquoi il faut faire des lessives à 90°
Je lave mon linge à 40 ° max...en inde,ils lavent leur linge à l'eau "froide"...


D'après le réparateur de machine à laver ( le mécano , pas le commercial) il n'y a aucune machine à laver qui monte à 90°.
toutes les lessives ont leur maximum d'efficacité à environ 60°-65° donc aucune machine ne va beaucoup plus haut. :cheesy:

Marquer 90° c'est pour flatter / tranquilliser Maman qui pense que ça va désinfecter et tout et tout... D'ailleurs pour amener toute l'eau contenue dans la machine à 90°, + tout le linge + le tambour+ la cuve avec toute la surface de refroidissement du tambour non isolée etc... il faudrait nettement plus que les 3 kW habituels et prévoir d'évacuer la vapeur d'eau de la pièce.
A+
0 x
La Raison c'est la folie du plus fort. La raison du moins fort c'est de la folie.
[Eugène Ionesco]
http://www.editions-harmattan.fr/index. ... te&no=4132
Avatar de l’utilisateur
furbizz
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 9
Inscription : 24/11/07, 18:57
Localisation : paris

lave-linge solaire trop cher

Message non lupar furbizz » 24/11/07, 19:19

Salut,

Si je peux me permettre, je pense avoir la solution.

C'est à essayer : je tape en même temps que je pense.

Il faut récupérer une pompe de Lave-linge, un contacteur et un échangeur à plaque de chaudière (neuf : env. 150€)
Ensuite, faire une dérivation sur la sortie tambour ; avant la pompe d'évacuation. Brancher la pompe récupérée entre la dérivation et le secondaire de l'échangeur. La sortie du secondaire est à brancher sur l'entrée d'eau de la cuve du LL. Pour le circuit primaire de l'échageur, il faut le brancher en parallèle sur le circuit solaire.
Pour le circuit électrique, il faut brancher la pompe sur la résistance du LL (d'ou, l'utilité du contacteur : pour ne pas trop tirer sur le programmateur.... à voir, ça peut même l'économiser). La résistance doit marcher en même temps, pour simplifier. Le panneau solaire servant de complément.
Il faut mettre un thermostat sur la dérivation sur le circuit solaire : comme ça, la pompe ne tourne pas s'il n'y a pas de soleil, ou s'il n'y a pas assez de chaleur, mais avec un panneau solaire, même par temps froid, avec un tout petit brin de soleil, ça monte vite.

Voici le schéma.
https://www.econologie.com/fichiers/partager/LLsolaire.xls

On peut ajouter un variateur, genre lampre halogène, pour faire varier la vitesse de la pompe si l'échange se fait trop vite.

Pour l'échangeur à plaque, on peut s'en fabriquer un en rentrant deux tubes de diamètre différent l'un dans l'autre, et enroulés en spirale, ou en ligne droite, le long d'un mur. Par exemple, 5m de cuivre en 16 dans du 32, et le tout calorifugé.

Finalement, pour l'électronicien, un thermostat étalonné ne devrait pas lui poser de problème.

Voilà.

J'ai des compétences en clim, aussi. Je peux apporter des précision techniques pour les détails (échangeur, etc).
Dernière édition par furbizz le 25/11/07, 11:16, édité 1 fois.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Flytox
Modérateur
Modérateur
Messages : 13753
Inscription : 13/02/07, 22:38
Localisation : Bayonne
x 518

Re: lave-linge solaire trop cher

Message non lupar Flytox » 24/11/07, 23:24

Bonjour Furbizz

Le principe de ton schéma me parait une bonne idée.
furbizz a écrit :On peut ajouter un variateur, genre lampe halogène, pour faire varier la vitesse de la pompe si l'échange se fait trop vite.

Pour le variateur de lampe halogène , ils sont habituellement un peu "simplifiés" et seulement capable de faire varier une charge résistive et non pas inductive comme un moteur de pompe. Traduction quand tu branche ...scplaffff et ça part en fumée. :evil:

A+
0 x
La Raison c'est la folie du plus fort. La raison du moins fort c'est de la folie.

[Eugène Ionesco]

http://www.editions-harmattan.fr/index. ... te&no=4132

Avatar de l’utilisateur
furbizz
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 9
Inscription : 24/11/07, 18:57
Localisation : paris

Message non lupar furbizz » 25/11/07, 11:16

Salut Flytox,

l'electronique ce n'est pas trop mon truc, hélas : manque de formation.

On peut mettre un variateur de VMC (j'en ai plein chez moi : je les récupère lors de déposes) tel qu'un V.V.I. 4 de chez systemair.
Sinon, on peut aussi augmenter la longueur de l'échangeur ; ce qui augment la perte de charge, ainsi que l'échange thermique et évite la présence d'un variateur.

Merci pour ton info.

à +
0 x
Avatar de l’utilisateur
Flytox
Modérateur
Modérateur
Messages : 13753
Inscription : 13/02/07, 22:38
Localisation : Bayonne
x 518

Re: lave-linge solaire trop cher

Message non lupar Flytox » 25/11/07, 22:40

Bonjour Furbizz
furbizz a écrit :Pour l'échangeur à plaque, on peut s'en fabriquer un en rentrant deux tubes de diamètre différent l'un dans l'autre, et enroulés en spirale, ou en ligne droite, le long d'un mur. Par exemple, 5m de cuivre en 16 dans du 32, et le tout calorifugé.
....
Sinon, on peut aussi augmenter la longueur de l'échangeur ; ce qui augment la perte de charge, ainsi que l'échange thermique et évite la présence d'un variateur.


D'habitude les échangeurs occupent un volume relativement restreint afin de diminuer la surface d'échange avec l'extérieur inutile / nuisible au rendement. Les tuyaux ou plaques sont très rammassés les uns sur les autres pour céder les calories 'que' à la partie froide. :x
A+
0 x
La Raison c'est la folie du plus fort. La raison du moins fort c'est de la folie.

[Eugène Ionesco]

http://www.editions-harmattan.fr/index. ... te&no=4132
Avatar de l’utilisateur
jonule
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2404
Inscription : 15/03/05, 12:11

Message non lupar jonule » 27/11/07, 10:47

brancher un lave linge sur un chauffe eau (lui meme branché sur panneau solaire thermique) :
http://www.sebasol.ch/lave-linge.pdf
0 x
Avatar de l’utilisateur
furbizz
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 9
Inscription : 24/11/07, 18:57
Localisation : paris

échangeur à pas cher.

Message non lupar furbizz » 28/11/07, 00:23

Salut Flytox,

Ce système d'échangeur est fait pour les clims dont le condenseur est refroidi à eau perdue (très écologique !!!! Beaucoup de banques dans Paris en ont, et même des particuliers). En général, ces échangeurs ne sont pas calorifugés. Ils cont "compactés" en les enroulants sur eux-même, en spirale.
Ils ne mesurent que quelques mètres de long et cela suffit pour chauffer de l'eau à 40-50°. La température du gaz en sortie de compresseur est d'environ 70°
Mais dans le cas présent, je précise de les calorifuger afin de minimiser la perte. On peut aussi renforcer le calorifuge en le doublant, par exemple.
De plus, le tube intérieur a besoin d'être maintenu au milieu du second tube. Ce moyen utilisé peut aussi servir à l'échange. (écarteurs)
Pour ce qui est des pertes, il faudrait voir aussi si la machine est isolée thermiquement... Et si elle chauffe exactement l'eau à la température demandée ; ce dont je doute sur Ma machine : 40° c'est chaud. Or, le verre du hublot est tiède, sans plus.

à+
0 x
Avatar de l’utilisateur
jonule
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2404
Inscription : 15/03/05, 12:11

Message non lupar jonule » 28/11/07, 09:21

salut,

je récupère mes échangeurs de chaleur chez le ferrailleur, ce sont ceux de vieilles chaudières à gaz murales, pour une production en continu, autant dire qu'ils sont puissants !

un circuit pour la chuaffe gaz, un autre pour arrivée eau froide sortie eau chaude.

ça fait 10 cm de large, 20 de haut :
Image

fabrication cuivre ou inox, 5€ chez le ferailleur !
il en a des caisses pleines, sinon pour s'en fabriquer soi meme (on s'en sers pour rouler à l'huile végétale et échanger la chaleur du moteur) :
http://www.nrjrealiste.fr/oil/rechauff.html
0 x


Revenir vers « Solaire thermique: capteurs solaires CESI, chauffage, ECS, fours et cuiseurs solaires »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité