Solaire thermique: capteurs solaires CESI, chauffage, ECS, fours et cuiseurs solairesLave linge et chauffe-eau solaire

L'energie solaire thermique dans tous ses états: chauffage solaire, eau chaude sanitaire, choix d'un capteur solaire, concentration solaire, fours et cuiseurs solaires, stockage d'énergie solaire par tampon thermique, piscine solaire, climatisation et froid solaire..
Aides, conseils, montages et exemples de réalisations...
Avatar de l’utilisateur
jean63
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2332
Inscription : 15/12/05, 08:50
Localisation : Auvergne
x 1

Message non lupar jean63 » 28/01/06, 01:06

OK ......excuses :?
0 x
Ce n'est que quand il aura fait tomber le dernier arbre, contaminé le dernier ruisseau, pêché le dernier poisson que l'homme s'apercevra que l'argent n'est pas comestible (Indien MOHAWK).

Avatar de l’utilisateur
A2E
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 235
Inscription : 15/12/04, 11:36
Localisation : au fond du couloir porte 16

Message non lupar A2E » 28/01/06, 12:00

"je confirme:ECS=eau chaude sanitaire
et cette ECS je la produit tout simplement sur ma cuisinière à bois dans un stérilisateur de 35L et un pot-au-feu de 15L et voila !
merci pour ta réponse ainsi que econologie
je vais aller donner un coup d'oeil sur le livret et je vous recontacte ensuite"

pour savoir la t° de mon eau ?
rien de plus simple qu'un thermomètre que l'on mets dans le stérilisateur en son centre (il est vendu dans les GS au prix de 20€)
pour notre lave-linge :
rien n'est spécifié à propos du thermostat !
il y a juste les conso d'énérgie des moteurs (500 et 30W)et résistance de chauffe(1850W) et 2KW/h de conso totale
19L d'eau en mode normal et 15L en mode éco pour 5KG de linge sec et c'est tout ! :?
j'avais il y a quelques temps mesuré la conso totale d'eau en récupérant cette dèrnière dans une poubelle et voici ce que ça représente:
en mode "couleur" à 30°: 99L
en mode "blanc" à 90°: 135L
j"ajoute que l'on ne mets pas 5 mais plutôt 8KG de linge sec dans cette machine(Candy C420) en plaçant le linge pour que tout rentre !!! :cheesy:
0 x
OphetineEddy
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 11
Inscription : 25/01/06, 22:23
Localisation : Yonne (89)

Message non lupar OphetineEddy » 28/01/06, 13:58

Je susi étoné, je croyais que le nombre de kilo était compté en linge mouillé ...
As tu une vielle machine à laver ? La consomation d'eau ma paraît énorme au vu des caractèristeques des machines actuelle, a moins que ce ne soit les caractèristiques actuelles qui nous mènenet en bâteau ?!? C'est à dir: que dans les docs on nous donnerai un litrage qui ne correspond qu'a une seul partie du cycle ?!? Jen e sais pas...

Ce qui est sûr c'est que la machine de mes rêves, je vais sûrement evoir aller l'acheter en Suisse .... au grand déséspoire de ma mère :!:
0 x
Avatar de l’utilisateur
Bucheron
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4731
Inscription : 07/11/05, 10:45
Localisation : En montagne... (Trièves)
x 1

Message non lupar Bucheron » 30/01/06, 13:53

OphetineEddy a écrit :[...]C'est à dir: que dans les docs on nous donnerai un litrage qui ne correspond qu'a une seul partie du cycle ?!? Jen e sais pas...[...]
D'après ce que j'ai lu, la consommation d'eau correspond à un cycle complet "Coton 60°", sans prélavage.

Pour les consommations à 90°, il faut savoir que la machine RAJOUTE de l'eau froide à l'eau de lavage avant de la rejeter dans le réseau d'assainissement.

Pour la proposition concernant les mitigeurs, de toutes façons un mitigeur thermostatique de SdB dépasse rarement 40°...
0 x
Leo_33
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 2
Inscription : 11/02/07, 19:33

Message non lupar Leo_33 » 11/02/07, 19:36

Tout d'abord bonjour à tous!

Commençons par une présentation sommaire, je m'appelle Léo et j'ai 17 ans.

Dans le cadre de ma terminale S SI, je doit réaliser un PPE (Projet Pluri technique Encadré), et le sujet que j'ai choisi, par attrait pour l'écologie est: un lave linge à l'eau de pluie solaire (non pas l'eau de pluie qui vient du soleil Tongue).

Or vous m'avez l'air fort au courant de tout cela (j'ai déjà lu quelque topique).

De plus, je ne trouve aucun renseignement sur Internet (toujours ces sempiternels sites de ventes!!! furious).

Je vous serai donc fort grès de me dire ce que vous pensez de mon idée:
-créer un système pour recueillir l'eau de pluie et la chauffer grâce à l'énergie solaire (ou électrique, si il n'y a pas de soleil).
-et ensuite un autre système qui permettrait de changer la source d'alimentation en eau entre eau provenant du système cité au dessus et l'eau de ville (obligatoire pour le dernier cycle de lavage).
Il m'est aussi possible je pense de modifier certaine partie de la machine à laver (je ne sais pas si il est facile de modifier un programmateur).

Et si au passage vous aviez des sources d'information sur les électrovannes et les programmateurs de M.A.L., j'aimerai beaucoup que vous me les donniez (car j'ai beau chercher, impossible de trouver quelque chose d'un peu sérieux).

Pour finir, j'ai eut oui dire qu'il existait un système de ce type en Australie, mais impossible de trouver exactement son nom ou sa marque (ce qui m'aiderai beaucoup).

Sur ce, merci de m'avoir lu jusqu'ici, en espérant que vous me répondrez.
0 x

Avatar de l’utilisateur
elephant
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6646
Inscription : 28/07/06, 21:25
Localisation : Charleroi, centre du monde....
x 4

Message non lupar elephant » 11/02/07, 21:42

salut, leo, et bienvenue, je crois que tu es tout à fait à ta place ici.

pour ce qui est des MAL, je crois qu'il ne faut pas trop se fatiguer à les modifier: elles ont un ( et même 2) thermostats, et on peut tout à fait imaginer de mettre à l'entrée d'eu de la machine un mitigeur thermostatique, histoire de ne pas trop faire rétrécir le linge.......
( pcq, comme dit ma femme: " depuis qu'on a inventé le sèche linge, on a inventé le linge qui ne peut pas aller au sèche linge...)

si le problème de l'entrée d'eau chaude dans la MAL n'est pas trop aigu, le problème de la gestion de l'eau chaude l'est plus: certains considèrent en effet qu'il est relativement dangereux d'envoyer de l'eau de citerne dans les douches pour des raisons bactériologiques ( pcq les jeunes enfants riquent de l'avaler ), or, c'est principalement cette eau là qui tire bénéfice du chauffage solaire ( 7 à 12 kW par jour, TOUS LES JOURS )
Par contre, dans un ménage standard, la MAL tourne maximum 2 ou 3 X par semaine, et parfois à 30 ° ( la nôtre demande rarement plus, à cause du coton). Est ce rentable de financer un échangeur solaire supplémentaire pour çà ?

En résumé, je dis: laver son linge à l'eau chaude solaire, oui !
à l'eau de citerne, pas si sûr que çà soit rentable, vu le supplément d'investissement.
J'espère avoir fait avancer ta réflexion.
Dernière édition par elephant le 12/02/07, 21:01, édité 1 fois.
0 x
éléphant: suprême éconologue honoraire..... pcq je suis trop frileux, pas assez riche et trop paresseux pour économiser vraiment le CO2 ! http://www.caroloo.be
Philippe Schutt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1540
Inscription : 25/12/05, 18:03
Localisation : alsace
x 11

Message non lupar Philippe Schutt » 11/02/07, 22:41

Christine a écrit :Mais j'en reviens à mes posts précédents: je ne comprends pas comment tu fais pour contrôler la température de ton eau de lavage. La ménagère en moi frémit à l'idée des textiles fragiles lavés à trop haute température...brrr.

La machine prend d'abord de l'eau froide, puis elle rajoute de l'eau chaude jusqu'à ce que le thermostat dise stop. donc théoriquement tu peux dormir tranquille, tes dessous sexy ne seraient pas à usage unique. quoique.... ça se déchire si vite :cheesy:
0 x
Leo_33
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 2
Inscription : 11/02/07, 19:33

Message non lupar Leo_33 » 12/02/07, 18:15

elephant a écrit :pour ce qui est des MAL, je crois qu'il ne faut pas trop se fatiguer à les modifier: elles ont un ( et même 2) thermostats, et on peut tout à fait imaginer de mettre à l'entrée d'eu de la machine un mitigeur thermostatique, histoire de ne pas trop faire rétrécir le linge.......

Etant donné que pour mon PPE je peux me permettre d'envisager des modifications à la M.A.L. qui possède notre lycée (et qui, à première doit avoir au moins 15 ans et donc doit être un peu plus simple que ce qui est produit actuellement), je pensais faire cela:
Créer un module qui:
-Recupererai les informations sur le cycle (et donc la température) choisi (je ne sais pas exactement encore comment, peut-être par l'intermédiaire du programmateur).
-En déduirai la température de l'eau à fournir.
-Paramétrerai le mitigeur thermostatique en conséquence.
-Donnerai plusieurs choix d'entrée d'eau possible:
*Eau de ville (donc froide)
*Eau de Pluie (chaude)
Sachant que je crois qu'il y a un capteur de température dans le tambour (qui commande la résistance chauffante) et que donc si l'eau sollaire n'est pas assez chaude (par exemple si il n'y a pas de soleil), alors la résistance chauffante se déclenche, mais que si elle est à bonne température (je prévoirai une petite hausse de la température pour le chauffage du tambour qui est métallique) "inhibe" la résistance.

elephant a écrit :En résumé, je dis: laver son linge à l'eau chaude solaire, oui !
à l'eau de citerne, pas si sûr que çà soit rentable, vu le supplément d'investissement.


Je suis conscient que l'interet de ce sytème réside surtout dans la généralisation de la provenance de l'eau sanitaire utilisé dans TOUTE la maison, mais je n'ai pas le choix, et mon Cahier des Charges m'impose que l'eau utilisé dans la M.A.L. soit de l'eau de pluie solaire autant que faire se peux.

elephant a écrit :J'espère avoir fait avancer ta réflexion.


Oui grandement, je pense même que l'idée de ta conclusion figurera dans la mienne.
0 x
martinzinzin
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 2
Inscription : 13/02/07, 19:41
Localisation : Suisse

Message non lupar martinzinzin » 14/02/07, 20:47

Bonjour, j'ai une machine Miele, elle a deux entrées, eau chaude, eau froide et gère le tout toute seule. bon, c'est une machine pro, gnere machine d'immeuble, très solide mais aussi cher. Je l'ai donc achetée d'occasion dans une boîte écolo www.labonnecombine.ch les composants sont simples et je pourais changer le moteur dans 20 ans si nécéssaire, les pièces sont standart. Si l'eau du panneau arrive trop chaude, elle r ajoute de l'eau froide sans que j'ai à intervenir.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Cuicui
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3547
Inscription : 26/04/05, 10:14
x 1

Message non lupar Cuicui » 14/02/07, 22:27

Christine a écrit :
Cuicui a écrit :Pour le lavage, j'ouvre le robinet d'eau chaude solaire. Pour le rinçage, je ferme l'eau chaude et ouvre l'eau froide. Mais, faut être là ! Pour l'instant, je n'ai pas trouvé comment faire un système qui ouvre automatiquement l'eau chaude ou froide. Il y a des lave-linge qui possèdent une entrée eau chaude et eau froide, mais pour l'instant je n'ai pas trouvé et vu que la vieille machine marche bien...

Mais j'en reviens à mes posts précédents: je ne comprends pas comment tu fais pour contrôler la température de ton eau de lavage. La ménagère en moi frémit à l'idée des textiles fragiles lavés à trop haute température...brrr.

L'eau chaude et froide arrivent dans un mitigeur. L' ECS solaire ne dépasse jamais 50°. Je règle la température au pif en touchant le tuyau et en ajoutant de l'eau froide si nécessaire. L'idéal serait une machine qui fasse ça automatiquement, mais en attendant, ça nous convient.
0 x


Revenir vers « Solaire thermique: capteurs solaires CESI, chauffage, ECS, fours et cuiseurs solaires »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités