Solaire photovoltaïque: électricité solaireSolaire : questions de base !

Forum solaire photovoltaïque PV et génération d'électricité solaire à partir d'énergie solaire en rayonnement direct.
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2503
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 379

Re: Solaire : questions de base !

Message non lupar sicetaitsimple » 29/05/19, 17:09

perseus a écrit :De quel débat parle-t-on ?


Désolé si j'ai pu paraître agressif, ce n'était pas l'intention.Il me semble que depuis le début de ce fil j'ai fourni un certain nombre d'informations factuelles propres à faire avancer le "débat".
Ce "débat" étant me semble-t-il d'après les questions initiales de Grelinette les conditions de rentabilité de "petites" installations PV en France, disons des installations de particuliers, vues de ce particulier "investisseur".
Ce qui n'empêche pas de réfléchir aux conditions de cette rentabilité, malgré tout qu'on le veuille ou non liées aujourd'hui au subventionnement de ces installations par des prélèvements sur les factures de ceux qui ne sont pas investisseurs, qu'ils en aient les moyens physiques (surfaces) et financiers, ou le plus souvent qu'ils ne les aient pas.
0 x

sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2503
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 379

Re: Solaire : questions de base !

Message non lupar sicetaitsimple » 29/05/19, 17:35

perseus a écrit : par exemple un guichet unique indépendant pour gérer la gestion du dossier, la vérification de l'installation et son raccordement.


A ma connaissance Enedis est "guichet unique" pour un certain nombre de formalités, bien entendu pas pour la conformité de l'installation elle-même.
Je ne suis pas certain que rajouter une couche supplémentaire ("guichet unique indépendant") soit de nature à faire baisser les coûts globaux.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15026
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5395

Re: Solaire : questions de base !

Message non lupar Did67 » 29/05/19, 18:28

Je ne voudrais pas défendre Enedis, mais quand même. Il est difficile d'avoir le beurre et l'argent du beurre.

En clair, comment "gérer" des millions de particuliers qui injectent leurs surplus un peu comme bon leur semble, quand cela les arrange, sans que jamais le système ne "saute" !!!

Car l'électricité a ceci de particulier qu'en l'état actuel, elle ne se stocke pas (ou très peu - quelques barrages jumelés). Et nos appareils sont de plus en plus sensibles à la moindre variation des fréquences et des tensions (et il pèse sur Enedis des contraintes à ce niveau ; si le réseau sort des clous, les usagers peuvent se retourner et demander les remboursements des appareils).

Je ne sais pas quelle est la base de la rémunération d'Enedis (un % du prix de l'électricité il me semble), donc en effet, le fait qu'on autoconsomme doit les embêter (comme les vendeurs d'électricité). En revanche, qu'on injecte devrait les intéresser : ce qui est injecté en un point A est revendu en un point B (donc paye Enedis) !

Pour le reste, on a des comportements assez banals en économie libérale : demande à un garagiste de te monter une pièce d'occasion (c'est pourtant un droit), demande à réparer un appareil électro-ménager, etc... C'est le prix à payer en économie libérale régulée - en se consolant : c'est pire quand c'est l'Etat qui gère (du bloc de l'Ets à la Corée en passant par le Venezuela, je n'ai pas de contre-exemple.

[PS : je me demande si les systèmes qui injectent "sur la prise" évoqués sont légaux : tu imagines que tu injectes alors qu'à l'autre bout, les agents d'Enedis vont intervenir sur le réseau et ayant coupé en amont, mais pas ton disjoncteur, auquel ils n'ont pas accès - et d'ailleurs ils ne savent même pas que tu injectes - ils se prennent une décharge ?]
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15026
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5395

Re: Solaire : questions de base !

Message non lupar Did67 » 29/05/19, 18:32

Gaston a écrit :
Did67 a écrit :Mais je crains que tu n'aies raison : les systèmes de pilotage de la recharge des VE ne doivent pas aimer les puissances variables...
Si,si... on peut très bien varier la puissance en temps réel sans souci.
Par contre, il y a une puissance minimale en dessous de laquelle la charge s'arrête complètement (dépend des constructeurs, souvent 6A en monophasé, soit environ 1300W).
Selon les constructeurs, la charge peut repartir lorsque la puissance disponible repasse au dessus de la limite... ou pas... ou seulement un nombre limité de fois durant une même charge.


Did67 a écrit :Et peut-être même ne pas supporter les ondulations approximatives ???
Ça dépend complètement des constructeurs de VE.
Certains sont très tolérants, d'autres au contraire effectuent une mesure des distorsions et refusent la charge bien avant que ce ne soit un réel problème pour l'électronique...


Donc pour le commun des mortels comme moi, ce n'est pas simple !

Mais c'est quand même bien de savoir que c'est possible !

Merci d'avoir contribué à mon "édification" sur le sujet.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15026
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5395

Re: Solaire : questions de base !

Message non lupar Did67 » 29/05/19, 18:36

sicetaitsimple a écrit :Je ne suis pas certain que rajouter une couche supplémentaire ("guichet unique indépendant") soit de nature à faire baisser les coûts globaux.


Cela a en tous cas un coût !

Couvert soit par les clients (tel le contrôle technique, les différents diagnostics obligatoires quand on vend une maison). Il me semble qu'il existe des bureaux d'étude spécialisés. Avec le risque de "magouilles", dessous de table, etc qui font que les conseils ne sont pas nécessairement "objectifs" !

Soit par les subventions (impôts ou contributions type CSPE). Donc c'est ou le contribuable ou l'usager qui paye...
0 x

sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2503
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 379

Re: Solaire : questions de base !

Message non lupar sicetaitsimple » 29/05/19, 18:54

Did67 a écrit :Je ne sais pas quelle est la base de la rémunération d'Enedis (un % du prix de l'électricité il me semble), donc en effet, le fait qu'on autoconsomme doit les embêter (comme les vendeurs d'électricité). En revanche, qu'on injecte devrait les intéresser : ce qui est injecté en un point A est revendu en un point B (donc paye Enedis) !

........

[PS : je me demande si les systèmes qui injectent "sur la prise" évoqués sont légaux : tu imagines que tu injectes alors qu'à l'autre bout, les agents d'Enedis vont intervenir sur le réseau et ayant coupé en amont, mais pas ton disjoncteur, auquel ils n'ont pas accès - et d'ailleurs ils ne savent même pas que tu injectes - ils se prennent une décharge ?]


Sur le point1, l'injection n’intéresse pas vraiment Enedis car ils ne vendent pas d'électricité, ils la distribuent. Et par ailleurs la "rémunération" est calculée sur la base d'un tarif régulé par la CRE (le TURPE). Si ils distribuent moins d'électricité car de plus en plus de gens auto-consomment, bah le tarif de distribution augmentera! Pas d'affolement, tout cela est forcément très progressif!

Sur le point 2, j'ai la même interrogation que toi, mais j'imagine que si ça se déploie aux Pays-Bas ou en Allemagne ça doit être "safe". En cas d'absence de référence fréquence et/ou tension du réseau ça doit se mettre en rideau.
0 x
enerc
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 161
Inscription : 06/02/17, 15:25
x 36

Re: Solaire : questions de base !

Message non lupar enerc » 29/05/19, 19:37

Pour le prix de 7000€ que j'ai indiqué, rechercher alma solar bisol 280. Attention, c'est avec un défaut de couleur donc des panneaux un peu plus rouge/violet que les autres bien bleu sombre. Cela ne change que l'esthétique, pas les performances et la durée de vie.
Pour avoir acheté plusieurs fois à cette entreprise je peux assurer que c'est du sérieux.

De 1 à 3 panneaux, on met des micro-onduleurs, et oui ça se branche dans une prise 230V classique.
De 3 à 10 panneaux (3 kWc), c'est encore à la portée du bon bricoleur. Mais si on injecte, il faut passer par un pro.
Au delà de 10 panneaux, c'est installation par un pro.

Pour éviter toute arnaque, faire valider son devis sur le forum photovoltaïque et prendre un installateur via insoco.org.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15026
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5395

Re: Solaire : questions de base !

Message non lupar Did67 » 29/05/19, 22:09

enerc a écrit :
De 1 à 3 panneaux, on met des micro-onduleurs, et oui ça se branche dans une prise 230V classique.
De 3 à 10 panneaux (3 kWc), c'est encore à la portée du bon bricoleur. Mais si on injecte, il faut passer par un pro.
Au delà de 10 panneaux, c'est installation par un pro.

Pour éviter toute arnaque, faire valider son devis sur le forum photovoltaïque et prendre un installateur via insoco.org.


Donc quand tu branches dans ta prise, tu coupes le compteur ???

Sinon, comment savoir ce que font tes électrons ??? Trop de soleil et ta consommation qui chute (le frigo qui s'arrête !) et tu passes en injection alors ? Mais si tu coupes et que la production ne suffit pas ????

Tu as l'air de savoir. Tu peux expliquer ???
0 x
enerc
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 161
Inscription : 06/02/17, 15:25
x 36

Re: Solaire : questions de base !

Message non lupar enerc » 30/05/19, 08:40

Donc quand tu branches dans ta prise, tu coupes le compteur ???

Sinon, comment savoir ce que font tes électrons ??? Trop de soleil et ta consommation qui chute (le frigo qui s'arrête !) et tu passes en injection alors ? Mais si tu coupes et que la production ne suffit pas ????

Tu as l'air de savoir. Tu peux expliquer ???

Les onduleurs suivent la tension du secteur et doivent rester dans une plage de fréquence et de tension (norme VDE 0126).
Si on coupe le compteur, l'onduleur s'arrête immédiatement. Le but est d'empêcher les surtensions sur le réseau et de protéger les personnels Enedis qui peuvent faire des travaux sur les lignes.

Si tu produits plus que tu ne consommes, alors oui tu injectes et spécialité française il faut signer un contrat avec Enedis. Autant je trouve ça normal pour des grosses puissances, autant pour la puissance d'un frigo ou au pire d'une cafetière, je trouve ça exagéré.

Pour les petites installations, on a les solutions suivantes:
- 1 ou 2 panneaux avec un micro onduleur (500 W au maximum) qui injecte illégalement. Le risque c'est qu'on te coupe la ligne pour non respect du contrat. C'est peu probable et ça ferait du bruit dans les médias et sur les réseaux sociaux
- mettre un onduleur dit "hybride". L'onduleur se place entre le compteur Enedis et le tableau électrique. L'onduleur ne fournit en provenance du solaire que ce qu'il peut injecter dans l'installation. Si il y a trop de puissance solaire, il laisse monter la tension des panneaux pour limiter le courant et donc réduire la puissance. Pas d'injection dans le cas ou par exemple il y a 2000W de solaire disponible, et juste une box internet de 40W à alimenter. On perd du productible, mais c'est légal.

Le cas 1 est meilleur pour l'environnement, mais payer autant pour le contrôle du Consuel que le prix du matériel, ça n'incite pas à faire les démarches (et puis on ne fait pas venir le Consuel pour brancher son frigo).

Je conseille de partir sur la solution 2 avec de 5 à 10 panneaux et un onduleur hybride. Il faut prendre un onduleur hybride sans l'option de charge batteries.
Il n'y aura pas d'injection, donc Enedis ne verra rien sur le Linky. Il faut quand même signer une convention d'autoconsommation sans injection avec Enedis, mais on peut faire l'installation sans passer par un pro et sans la faire contrôler par le Consuel.
0 x
perseus
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 151
Inscription : 06/12/16, 11:11
x 31

Re: Solaire : questions de base !

Message non lupar perseus » 30/05/19, 08:44

Bonjour,


sicetaitsimple a écrit :Désolé si j'ai pu paraître agressif, ce n'était pas l'intention.Il me semble que depuis le début de ce fil j'ai fourni un certain nombre d'informations factuelles propres à faire avancer le "débat".
Ce "débat" étant me semble-t-il d'après les questions initiales de Grelinette les conditions de rentabilité de "petites" installations PV en France, disons des installations de particuliers, vues de ce particulier "investisseur".


Aucuns soucis. Tu participes beaucoup aux fils touchant à l'énergie et je n'ai aucun doute sur le fait que tu connaisses bien ce sujet et notamment mieux que moi. Je lis donc tes interventions avec beaucoup d'intérêts.

A ma connaissance Enedis est "guichet unique" pour un certain nombre de formalités, bien entendu pas pour la conformité de l'installation elle-même.
Je ne suis pas certain que rajouter une couche supplémentaire ("guichet unique indépendant") soit de nature à faire baisser les coûts globaux.


J'aurais tendance à intégrer la conformité dans ce guichet. Mais effectivement, la question du coût se pose. Bien pensé par les gens compétents, cela peut aider à réduire les formalités, réduire le temps passé, cela rend plus lisible, redonne de la confiance, en outre cela attire plus de gens et donc favorise des économies d'échelles....
Pour autant serait-ce faisable sans exploser la facture? Je l'ignore. Est-ce que le client le finance ou est-ce que cela peut être l'objet d'un appuie de l'Etat dans le cadre d'un choix politique. Ou pour paraphraser Did on fait payer l'usager ou le contribuable? Encore des questions.
Pour reformuler l'origine de ma frustration, aujourd'hui, je n'arrive pas à me faire une opinion définitive sur les points suivants :
1- Une installation de PV pour un particulier en autoconso ou réinjection partielle est-elle un choix écologiquement crédible? Tant pour l'usager que pour la communauté (traitement des panneaux, déchets etc etc),
2- Sur le plan bassement économique, au bout de combien de temps peut-on rentrer dans ses frais pour une installation faite selon la norme pour un quidam lambda?
3- S'il s'avère qu'il s'agit réellement vraiment d'une solution positive qui permettrait entre autres de réduire l'empreinte carbone, d'augmenter l'indépendance énergétique, alors je n'ai pas l'impression que le législateur se donne les moyens de développer cette voie.

PS : questions que je pose pose grosso modo aussi au sujet de la mobilité


Pour éviter toute arnaque, faire valider son devis sur le forum photovoltaïque et prendre un installateur via insoco.org.


Je note l'info tiens.
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Solaire photovoltaïque: électricité solaire »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités