Solaire photovoltaïque: électricité solaireInfos et avis sur devis panneaux photovoltaiques

Forum solaire photovoltaïque PV et génération d'électricité solaire à partir d'énergie solaire en rayonnement direct.
Avatar de l’utilisateur
elephant
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6646
Inscription : 28/07/06, 21:25
Localisation : Charleroi, centre du monde....
x 6

Message non lupar elephant » 10/12/09, 09:30

Cuicui a dit:

Si j'ai bien compris, EDF ajoute un compteur spécial dans le boitier, avec un raccordement séparé. Mais je n'en sais trop rien, j'en saurai plus quand j'aurai mon installation.
En ce qui concerne mon vieux compteur, l'installateur m'a prévenu qu'EDF va le bazarder pour le remplacer par un équipement moderne qui ne pourra malheureusement pas tourner à l'envers. EDF semble tout faire pour empêcher l'usager d'utiliser l'électricité photovoltaïque pour son propre usage, même quand le secteur est coupé. C'est malheureux. Espérons qu'un petit tripatouillage est possible en cas de panne de secteur, pour éviter d'avoir à mettre en route le groupe électrogène pour faire tourner le congélateur...


Pffff....sont lourds chez EDF ! Il faut effectivement un compteur supplémentaire ( qui tourne à l'endroit ). Chez nous, on commence de plus en plus à en mettre de minuscules ( 80 euros prix grossiste) directement dans le tableau du client. Les compteurs electromécaniques dit "type Ferraris" ( autrement dit les bon vieux compteurs) tournent à l'envers sans problème.
Quant à l'autonomie solaire elle ne marche que si tu est équipé en ilôtage avec des batteries et un convertisseur.
D'abord parce que les panneaux solaires ( ou plutôt l'ensoleillement) ne sont pas stable et que le débit n'est pas adapté à la charge sans cela.
Ensuite parce que les onduleurs autorisés sont spécialement conçus pour s'arrêter quand il n'y a plus de réseau, histoire de protéger les gens qui travailleraient éventuellement sur la ligne.

Garantie onduleur: tout à fait d'accord. Le prix de gros d'un SMA3000 est de l'ordre de 1100-1200 euros ( allemagne 2008)
Nul doute que dans 10 ans:
1) des concurrents seront arrivés avec des prix plus bas
2) des dépanneurs spécialisés se soient lancés.
3) des onduleurs "refurbished" soient disponibles

quand au temps de vie d'une électronique: j'ai encore du matériel d'alarme qui tourne 24h/24 depuis 1981 !

quand à la pérennité de la firme, je partage les doutes de nos amis

:mrgreen:

Note pour les nouveaux arrivants: j'ai été responsable technique d'une société d'installation PV pendant 6 mois en 2008 et j'ai suivi avec succès la formation de la Région Walonne.
0 x
éléphant: suprême éconologue honoraire..... pcq je suis trop frileux, pas assez riche et trop paresseux pour économiser vraiment le CO2 ! http://www.caroloo.be

Avatar de l’utilisateur
Cuicui
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3547
Inscription : 26/04/05, 10:14
x 3

Message non lupar Cuicui » 10/12/09, 09:44

mymy77 a écrit :Avec mes 18 m2 de panneaux j'aurai bien 2500 Wc.

Avec seulement 2500 Wc ton devis devrait être nettement moins élevé que le mien, qui est actuellement de 18500 € pour 2995 Wc.
Je suppose que ton installateur surfacture les panneaux pour couvrir les frais de remplacement de l'onduleur.
0 x
Avatar de l’utilisateur
elephant
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6646
Inscription : 28/07/06, 21:25
Localisation : Charleroi, centre du monde....
x 6

Message non lupar elephant » 10/12/09, 09:59

Je déteste cette expression "surfacturer". Vendre plus cher est plus correct. Le vendeur est libre de fixer ses marges. Le terme surfacturation s'emploie généralement quand on vend plus cher des suppléments hors devis, par exemple dans les marchés publics où que l'on vend exagérément cher ( 2 ou 3 fois) afin de verser des commissions occultes. C'est encore loin d'être le cas.

Cette pratique est saine et s'utilise aussi dans d'autres domaines, même l'automobile. Le client en quelques sorte sait pourquoi il paie plus cher, car il n'y a pas de miracle.

A condition toutefois:

qu'il provisionne des montants pour couvrir le risque ( il y a tout intérêt au niveau comptable et fiscal)
que par un procédé quelconque ces sommes soient à l'abri d'un arrêt d'activité ( un ballotin de chocolats belges pour celui qui m'explique comment on fait ! )
0 x
éléphant: suprême éconologue honoraire..... pcq je suis trop frileux, pas assez riche et trop paresseux pour économiser vraiment le CO2 ! http://www.caroloo.be
Avatar de l’utilisateur
Cuicui
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3547
Inscription : 26/04/05, 10:14
x 3

Message non lupar Cuicui » 10/12/09, 10:44

elephant a écrit :Je déteste cette expression "surfacturer". Vendre plus cher est plus correct.

Merci pour la précision.
0 x
Avatar de l’utilisateur
bham
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1666
Inscription : 20/12/04, 17:36
x 3

Message non lupar bham » 10/12/09, 11:00

elephant a écrit :que par un procédé quelconque ces sommes soient à l'abri d'un arrêt d'activité ( un ballotin de chocolats belges pour celui qui m'explique comment on fait ! )

Il suffit que le client bloque la somme sur un compte bancaire comme on le fait chez un notaire pour une vente immobilière, la somme n'étant débloquée en totalité qu'à l'achèvement des travaux.

C'est bon dis j'ai droit à mon ballotin ? Dis hein ? Image
0 x

Avatar de l’utilisateur
citro
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5129
Inscription : 08/03/06, 13:26
Localisation : Bordeaux
x 9

Message non lupar citro » 10/12/09, 11:05

elephant a écrit :Cuicui a écrit:
le désaccordement EDF (de 500 à 1500 €) Le prix élevé du raccordement se justifie si le boitier est à l'extérieur de la maison et s'il faut faire une tranchée pour raccorder les fils. Avec un compteur intérieur c'est plus simple et moins cher.

?????? :cry: :shock: je sais que je suis belge, donc pas toujours très malin, mais je comprends de moins en moins. Qu'est ce que ça change: tes cables rue-maison sont suffisants pour la puissance, non ?
Le problème vient du fait qu'il soit parfois nécessaire de poser des câbles supplémentaires.
Dans mon cas :
- Suppression du compteur à roue de banner dans le caisson normalisé extérieur
- Pose à l'intérieur des compteurs électroniques et mise en place d'une liaison filaire basse tension entre les compteurs intérieurs et le coffet extérieur appelée téléreport.
- Remplacement de la porte du coffret extérieur par une porte intégrant la boucle magnétique du téléreport.

Je précise que l'on m'a annoncé la pose de 3 compteurs:
- 1/ Un compteur de consommation (comme aupparavant)
- 2/ Un compteur de production (photovoltaïque)
- 3/ Un compteur de non consommation dont le but est de vérifier que l'on ne réinjecte pas de l'électricité achetée à EDF à 0.15€ pour la revendre à 0.60€ à EDF (ne riez pas)

Concernant le prix de l'onduleur, il se situe actuellement entre 1200 et 1500€ TTC (dans mon cas un réputé SMA SB3000TL)
Si l'électronique est fiable, ses performances diminuent dans le temps (la partie oscillateur). C'est une réalité.
Cela dit, il semblerait que l'on puisse régler la question en ne remplaçant QUE la pièce incriminée. Le remplaçement de la carte s'élèverait alors entre 200 et 300€.
8) :P

Tous les 9 ans, je régénère ma vielle télé qui se met à boguer...
En fait, je recharge les soudures au cul du canon à électrons qui s'usent mécaniquement à cause des oscillations électroniques. Je pense que le problème sera identique sur les onduleurs...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 17357
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7426

Message non lupar Did67 » 10/12/09, 13:15

Cuicui a écrit :
EDF semble tout faire pour empêcher l'usager d'utiliser l'électricité photovoltaïque pour son propre usage, même quand le secteur est coupé. C'est malheureux. Espérons qu'un petit tripatouillage est possible en cas de panne de secteur, pour éviter d'avoir à mettre en route le groupe électrogène pour faire tourner le congélateur...
A suivre...


Un petit point tout de même : il faut une sécurité pour qu'en cas de coupure, ta production PV soit déconnectée du réseau. C'est notamment le cas en cas de travaux sur une ligne. EdF coupe au pilone. Ton "boitier" va couper l'injection de ton courant PV...

Donc si tu bidouilles, penses aux pauvres gars qui interviennent sur la ligne et qui ne peuvent "couper" individuellement tous les topits PV du secteur ! Ne pas les électrocuter parce qu'ils sont d'EdF. Ce sont des salariés respectables comme d'autres...

PS : cela n'explique pas pourquoi tu ne peux utiliser ton courant (cela l'explique peut-être, mais cela ne doit pas l'empêcher) ; je ne réagis pas à ça, je réagis à ton idée de bidouillage et dis juste : attention !
0 x
Avatar de l’utilisateur
Cuicui
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3547
Inscription : 26/04/05, 10:14
x 3

Message non lupar Cuicui » 10/12/09, 14:55

Did67 a écrit :Donc si tu bidouilles, penses aux pauvres gars qui interviennent sur la ligne et qui ne peuvent "couper" individuellement tous les toits PV du secteur ! Ne pas les électrocuter parce qu'ils sont d'EdF. Ce sont des salariés respectables comme d'autres...

Il est évident que l'utilisation du photovoltaïque à usage personnel nécessite impérativement une déconnexion du réseau pour ne pas mettre en danger les agents d'entretien, et aussi d'autres précautions (batteries tampon pour pallier les fluctuations du courant en fonction de l'ensoleillement).
Mais que se passerait-il si je branchais directement un congélateur de 600 W sur des PPV de 3 kWc ?
En cas de panne de courant, un groupe électrogène (qui nécessite aussi une déconnexion du réseau pour les mêmes raisons de sécurité et aussi pour ne pas griller le groupe si l'électricité revient) serait-il finalement une solution plus simple ?
0 x
Avatar de l’utilisateur
elephant
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6646
Inscription : 28/07/06, 21:25
Localisation : Charleroi, centre du monde....
x 6

Message non lupar elephant » 10/12/09, 15:37

bham a proposé:

Il suffit que le client bloque la somme sur un compte bancaire comme on le fait chez un notaire pour une vente immobilière, la somme n'étant débloquée en totalité qu'à l'achèvement des travaux.

C'est bon dis j'ai droit à mon ballotin ? Dis hein ?


Je ne pense pas que ce soit une bonne solution à proposer aux clients: c'est un peu comme si tu t'assurais toi-même. je voyais ça " dans le chef du vendeur". Tu imagines la complexité du système quand on a plusieurs centaines de clients.
0 x
éléphant: suprême éconologue honoraire..... pcq je suis trop frileux, pas assez riche et trop paresseux pour économiser vraiment le CO2 ! http://www.caroloo.be
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 52825
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1280

Message non lupar Christophe » 10/12/09, 15:48

citro a écrit :- 3/ Un compteur de non consommation dont le but est de vérifier que l'on ne réinjecte pas de l'électricité achetée à EDF à 0.15€ pour la revendre à 0.60€ à EDF (ne riez pas) .


Je ris pas, la pratique serait tentante pour pas mal de gens.

Mais il est placé ou ce 3ieme compteur?

Une fraude se voit de suite si elle est faite "en interne"..2 compteurs sont suffisants...

Une autre escroquerie flagrante serait de tirer un cable 230V de chez son voisin, le convertir dans la tension CC identique à tes panneaux en limitant la puissance et l'injecter en CC les jours de brume...mais faut pas prendre les gestionnaires du réseau pour des idiot non plus. Ils ont des "statistiques de production rapporté à votre région"....

Bref, ca ne marcherait pas longtemps et vous risquez fortement de casser votre contrat de rachat PV...plus à perdre qu'a gagner...donc faudrait vraiment être con pour le faire...
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités


Revenir vers « Solaire photovoltaïque: électricité solaire »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités