Solaire photovoltaïque: électricité solaireAdeme, ERDF et solaire photovoltaïque : arnaque ou pas ?

Forum solaire photovoltaïque PV et génération d'électricité solaire à partir d'énergie solaire en rayonnement direct.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 50157
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 905

Message non lupar Christophe » 08/03/10, 14:38

Remundo a écrit :Je voulais aussi vous signaler la création d'une FAQ sycomoréenne très fournie sur l'énergie photovoltaïque en France.
Pour les installations à usage d'habitation de particuliers ou d'enseignement,


Hé tu nous avais caché ca!

C'est une bonne synthèse bravo. Tu devrais en faire un sujet complet!
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi et/ou partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. - Achetez le livre du Potager Du Paresseux de Did67 - Un Tip pour l'éconologie - Publiez un article sur Google Actualités

Avatar de l’utilisateur
elephant
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6646
Inscription : 28/07/06, 21:25
Localisation : Charleroi, centre du monde....
x 5

Message non lupar elephant » 08/03/10, 15:58

pas mal du tout en effet !
0 x
éléphant: suprême éconologue honoraire..... pcq je suis trop frileux, pas assez riche et trop paresseux pour économiser vraiment le CO2 ! http://www.caroloo.be
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8673
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 176

Message non lupar Remundo » 08/03/10, 16:07

Si vous ne comprenez pas tout en Français, j'ai ça pour vous
:cheesy:

Christophe, si tu penses que ça peut faire bien sur Econo, tu peux en faire une nouvelle ou un sujet (juste préciser dans les sources l'adresse url), moi j'ai assez travaillé 8)

ou plutôt pas assez car j'ai la version espagnole à faire... :P
0 x
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8673
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 176

Message non lupar Remundo » 08/03/10, 16:08

elephant a écrit :pas mal du tout en effet !

Et c'est l'avis d'un pro :oops:
0 x
ImageImageImage
bernardd
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2278
Inscription : 12/12/09, 10:10

Message non lupar bernardd » 08/03/10, 16:55

Remundo a écrit :Je ne saurai trancher...


C'est aussi ce que dit ErDF quand les collectivités lui reproche de ne pas investir assez dans les tranchées ;-)

Remundo a écrit :Je sais par contre que la filiale RTE pose de la fibre optique le long de son réseau HT/THT. Elle s'en sert pour faire communiquer ses installations, mais comme elle n'utilise qu'un pouillème de la bande passante, ces fibres sont aussi utilisées pour Internet.


C'est surtout qu'ils utilisent aussi seulement un pouillème des fibres :-) Mais les conditions d'utilisation sont seulement en location et à un tarif élevé : une collectivité à intêret à creuser une tranchée pour le même prix, tout en étant propriétaire ensuite, surtout si elle peut aussi enfouir de la moyenne tension en même temps.

Remundo a écrit :Mais le réseau est de qualité et les coupures sont très rares.


Coté réseau de distribution, les autorités concédantes lui reproche de ne pas assez entretenir le réseau, dont elles vont retrouver la pleine propriété en fin de concession. Et en particulier de ne pas enfouir assez dans les zones sensibles aux tempêtes. cf leur site

Remundo a écrit :Et ils sont contraints de racheter les EnR à des prix "intéressants" en tout cas permettant l'investissement... dont le photovoltaïque.
C'est bien ça le sujet hein ? :wink:


Je n'ai pas vérifié dans le texte officiel, mais je pense que tous les exploitants de réseau de distribution sont contraints de racheter : c'est propre à l'exploitation de réseau de distribution électrique, pas à ErDF.

En dehors de ces contraintes nationales, ErDF devra faire ce qui est prévu au contrat de concession : et c'est le moment pour ajouter ou demander d'ajouter les clauses qui vous intéressent dans les contrats à renouveler prochainement, en agissant dans votre commune et dans votre syndicat d'électricité.
0 x
A bientôt !

Avatar de l’utilisateur
elephant
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6646
Inscription : 28/07/06, 21:25
Localisation : Charleroi, centre du monde....
x 5

Message non lupar elephant » 08/03/10, 19:05

Cessez de pleurer sur le tarif de rachat de l'électricité: EDF et les autres les revendent sous forme de certificats verts !

Les états européens doivent fournir un certain quota de certificats verts et cette obligation est répercutée sur les producteurs d'électricité. Simplement, vous investissez à elur place et ils vous rémunèrent.
0 x
éléphant: suprême éconologue honoraire..... pcq je suis trop frileux, pas assez riche et trop paresseux pour économiser vraiment le CO2 ! http://www.caroloo.be
bernardd
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2278
Inscription : 12/12/09, 10:10

Message non lupar bernardd » 08/03/10, 19:20

elephant a écrit :Cessez de pleurer sur le tarif de rachat de l'électricité: EDF et les autres les revendent sous forme de certificats verts !

Les états européens doivent fournir un certain quota de certificats verts et cette obligation est répercutée sur les producteurs d'électricité. Simplement, vous investissez à elur place et ils vous rémunèrent.


Aurais-tu des sources et des chiffres officiels sur les montants en jeu dans ces certificats verts ?
0 x
A bientôt !
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 50157
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 905

Message non lupar Christophe » 18/03/10, 10:23

Quand l’écologie vire à la tragédie
mardi 16 mars 2010 - Pierre de Chimbaud


Une erreur politique. Il n’y a pas d’autres mots pour qualifier la politique de soutien aux panneaux solaires en Espagne. « Une erreur qui représenterait l’équivalent de 40 euros par ans pendant 25 ans à chaque espagnol » affirme Serge Poignant, auteur d’un rapport parlementaire français sur le développement des énergies photovoltaïques. Ce rapport, favorable à un tel développement, met en garde contre les pièges à éviter en la matière. Et à ce titre, l’Espagne fait figure d’exemple à ne pas suivre… Tout commence en 2005 quand, pris dans la course aux énergies renouvelables, le gouvernement espagnol instaure un vaste programme de développement des énergies solaires dites « photovoltaïques ». Un objectif ambitieux est alors fixé : atteindre 400 MW de puissance installée à l’horizon 2010. L’objectif est largement atteint dès 2008 avec 3200 MW. Mais à quel prix… Car cette progression exponentielle n’est pas simplement due à la conscience écologique des industriels du secteur de l’énergie. Un mécanisme classique d’obligation d’achat au tarif de 45 centimes d’euros le kWh fut en effet fixé par décret en 2007. La commission espagnole de l’énergie évaluait à 12% la rentabilité d’un investissement dans ce secteur. Investissement d’autant plus rentable qu’il est garanti sur une période de 25 ans. De tels taux ont donc attiré non seulement des industriels mais aussi de nombreux spéculateurs qui ont vu dans le photovoltaïque un secteur des plus rentables. Les espérances du gouvernement se trouvent alors très vite comblées. Trop vite peut-être. Entre 2007 et 2008 le nombre d’installations de panneaux solaires passe de 20 000 à 48 500. Le secteur est en plus producteur d’emplois. De 25000 en 2007, le nombre de personnes travaillant dans le photovoltaïque passait à 60000 en 2008. Mais cette croissance folle n’était en fait qu’artificielle. L’explication ne tenait qu’à ce tarif garanti excessivement avantageux. Serge Poignant conclut : « les prévisions envisageaient l’affectation de 80 millions d’euros en 2008, les engagements pris sous l’empire du décret de 2007 atteignent (…) la somme de 1,6 milliards d’euros annuels sur une durée de 25 ans ». Des dépenses colossales alors que le ministre de l’Industrie, Miguel Sebastian, avoue que l’Espagne a « importé en un an 2,5 milliards d’euros de panneaux solaires pour produire à peine 0,8 % de notre électricité » [1].

Un malheur n’arrive jamais seul. Le décret de 2007 contenait une option à disposition du gouvernement pour faire face à ce genre d’imprévu : à un stade de développement atteint, le gouvernement pouvait décider la modification des prix d’achat obligatoire. Mais une fois le principe d’une modification arrêté, un délai d’un an était à respecter avant qu’une modification puisse avoir effectivement lieu. En septembre 2007, le gouvernement utilise cette possibilité. S’ouvre alors la période d’un an qui n’a fait qu’attiser les investissements et précipiter les spéculations … Un décret de septembre 2008 met fin à cette catastrophe en rabaissant les tarifs à 32 centimes. L’Espagne n’a plus qu’à constater les dégâts. L’association des industriels espagnols du photovoltaïque déplorait dès mars 2009 la perte de 20000 emplois. Le secteur des photovoltaïques habitué à s’allaiter au bon lait de ces « subventions » tombe de haut et vit mal la volte-face du gouvernement : « le ministère de l’Industrie a décidé le freinage brusque du photovoltaïque. Mais une chose est de rationaliser l’industrie et une autre de la supprimer » déplore Javier García Breva président de l’Association des producteurs d’énergies renouvelables. Il ne manquait plus que l’entrée en scène de la crise financière et la baisse du prix du pétrole pour achever le secteur. Les responsables de l’administration et de la commission de l’énergie sont « dépités » même si les retombées médiatiques et politiques - aucune démission n’a eu lieu - sont quasi nulles.

La France à l’abri de telles dérives ?

Depuis le Grenelle de l’environnement, la France s’est lancée dans la course et souhaite dépasser en 2020 l’objectif européen qui est de 20% d’énergies renouvelables dans la consommation finale. Les éoliennes qui se sont rapidement développées semblent aujourd’hui connaître un coup de frein au profit du photovoltaïque. La France a également son système d’achat obligatoire des énergies photovoltaïques via la Contribution au Service Public de l’Electricité (CSPE) payée in fine par le consommateur. Cette contribution est reversée à EDF ou aux entreprises locales de distribution pour compenser les charges supportées du fait de cet achat obligatoire, qui plus est à un tarif prédéterminé. Ce système a pour avantage d’inclure dans le prix de l’électricité l’augmentation des énergies renouvelables. « Ainsi, si le secteur des photovoltaïques augmentait comme en Espagne, une réaction des consommateurs serait prévisible car ils verraient le prix de l’électricité augmenter en conséquence » affirme le député Serge Poignant. Or en Espagne, le prélèvement se fait directement sur le budget de l’Etat. Le consommateur ne voyait pas sa facture augmenter. Le temps de réaction de l’Etat a donc été plus lent… Autre bouclier contre ces dérives : les tarifs différenciés. Là où l’Espagne avait un tarif unique d’achat obligatoire, le gouvernement français différencie les tarifs en fonction des types d’installations : les nouveaux viennent d’être fixés et sont de 58 centimes d’euros le kWh pour les installations « intégrés au bâtie » et de 31,4 centimes d’euros le KWh pour les installations industrielles au sol, « les fermes solaires », avec des variations selon l’ensoleillement des régions. Autre différence avec l’Espagne : les vastes espaces « libres », comme le désert Andalou, étaient propices aux implantions d’installations pharaoniques. En France, les endroits les plus ensoleillés sont aussi les plus touristiques. Difficile d’y envisager l’implantation de km² de panneaux… Dernière mesure de prudence : le gouvernement a établi un système de dégressivité des tarifs à partir de 2012. Au fur est à mesure que les panneaux solaires se développeront, les tarifs d’achat obligatoire devraient baisser proportionnellement. Autant de précautions qui devraient éviter à la France de tomber… dans le panneau !


http://www.contrepoints.org/Quand-l-eco ... -a-la.html
Dernière édition par Christophe le 18/03/10, 11:53, édité 1 fois.
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi et/ou partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. - Achetez le livre du Potager Du Paresseux de Did67 - Un Tip pour l'éconologie - Publiez un article sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
Capt_Maloche
Modérateur
Modérateur
Messages : 4545
Inscription : 29/07/06, 11:14
Localisation : Ile de France
x 27

Message non lupar Capt_Maloche » 18/03/10, 11:48

Puré !

et toutes ces boites qui se montent et se démantèlent...

Quand je vois aussi des vendeurs de sport wear vouloir se reconvertir vers les énergie renouvelables qui me demandent parfois conseil... comment veux tu que cela soit sérieux
0 x
"La consommation s'apparente à une recherche de consolation, un moyen de remplir un vide existentiel croissant. Avec, à la clé, beaucoup de frustration et un peu de culpabilisation, accrue par la prise de conscience écologique." (Gérard Mermet)
OUCH, OUILLE, AÏE, AAHH! ^_^
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 50157
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 905

Message non lupar Christophe » 18/03/10, 11:52

Envoie les chier ou facture leur le prix TRES fort à ces manges merde!!! :mrgreen: :mrgreen:

Conséquence :arrow: https://www.econologie.com/forums/50-des-ins ... t9463.html
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi et/ou partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. - Achetez le livre du Potager Du Paresseux de Did67 - Un Tip pour l'éconologie - Publiez un article sur Google Actualités


Revenir vers « Solaire photovoltaïque: électricité solaire »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités