Société et philosophieProtectionisme ou simplement logique ?

Débats philosophiques et de sociétés.
lesjno35
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 3
Inscription : 05/01/12, 11:00

Protectionisme ou simplement logique ?

Message non lupar lesjno35 » 20/03/12, 09:41

Je lance (ou relance ?) le sujet des appels d’offres lancés par l’état Français (collectivités incluses) et attribués à des entreprises étrangères.
Actuellement, lors d’un appel d’offre, on regarde le « mieux disant ». Donc à qualité égale, le moins cher est retenu. Mais on ne prend en compte que le devis, or je trouve qu’il serait logique de prendre en compte la totalité des coûts réels et induits.
En effet, prenons un exemple : Un appel d’offre pour l’achat d’une certaine quantité « d’objets » ( ce peut être n’importe quoi). La mieux disante des entreprises Françaises demande 1 500 000€. La mieux disante des propositions étrangères demande 1 200 000€. Si on regarde uniquement le montant brut, il n’y a pas photo et c’est l’entreprise étrangère qui l’emporte. C’est le raisonnement actuel.
Maintenant regardons la totalité des coûts et la réalité : Sur les 1 500 000€ de la proposition Française, il y a une part « matière première » , une part « salaire », une part sociale (taxes principalement) et une part « bénéfice ». La part « sociale » revient à l’état. Une partie du bénéfice revient aussi à l’état sous forme d’impôt. Une part importante des salaires revient aussi à l’état sous forme de charges sociales et autres cotisations ainsi qu’en impôt sur le revenu des salariés. Admettons que dans notre exemple cela représente 200 000€ (c’est peut-être beaucoup plus dans la réalité).
Concernant la proposition étrangère la part qui revient à l’état est nulle ou négligeable.

D’autre part, la proposition Française représente un certain nombre d’emploi, par exemple 50 personnes pendant 1 an. Si le marché revient à des travailleurs Français, cela fait autant de chômeurs en moins donc des indemnités en moins à verser par l’état. Admettons le coût moyen d’un chômeur à 1000€/mois pour la collectivité (je n’en ai aucune idée, c’est peut-être beaucoup plus … ou un peu moins) cela représente 50 personnes X 12 mois X 1000€ = 600 000€. Si c’est l’entreprise étrangère qui l’emporte il faudra que l’état Français continue d’indemniser ces chômeurs.

Donc le coût réel est :
Proposition Française : 1 500 000 – 200 000 – 600 000 = 700 000€
Proposition étrangère : 1 200 000 + 600 000 = 1 800 000€

On constate que l’écart est maintenant beaucoup plus important et en faveur de la proposition Française.

Je n’ai à aucun moment parlé de « protectionnisme » : c’est uniquement un raisonnement purement logique, objectif et « technique » qui prend en compte tous les coûts et revenus directs et indirects.

Il serait donc judicieux que la part totale « salaire Français » apparaisse clairement dans les propositions relatives aux appels d’offre. Bien entendu il faut prendre en compte la part directe mais aussi indirecte. Par exemple dans le cas de l’achat de véhicules il ne faut pas prendre en compte seulement la main d’œuvre de montage final de la voiture mais aussi la part salariale française sur l’ensemble des pièces détachées : il vaudrait mieux une voiture montée à l’étranger mais composée uniquement de pièces française plutôt qu’une voiture montée en France mais avec uniquement des pièces étrangères !

Ce n’est sans doute pas simple, mais ce sujet vaudrait certainement le coup d’être étudié finement. Il n’y a pas si longtemps, un marché public a été passé pour la fourniture de milliers uniformes pour l’armée (je crois) : ce marché à été gagné par une entreprise étrangère (du continent Africain il me semble). Si la réalité des coûts avait été pris en compte, le marché serait très certainement resté français.
0 x

Avatar de l’utilisateur
elephant
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6646
Inscription : 28/07/06, 21:25
Localisation : Charleroi, centre du monde....
x 4

Message non lupar elephant » 20/03/12, 10:12

Hélas, c'est contraire à la logique libérale européenne. Et les cahiers des charges ne peuvent d'ailleurs pas préciser les origines des produits.
On peut juste "manipuler" les données techniques ou exiger de l'européen.
Un de mes amis, "plus grand acheteur de véhicules de France" qui achetait les véhicules de l'administration m'a expliqué ce processus. L'administration dont il faisait partie a d'ailleurs été dissoute vers 2001 et il a perdu sa place ( avec interdiction pendant 5 ans de travailler chez les fournisseurs )
La seule chose qu'il pouvait faire pour "acheter français" était de constituer des lots auxquels seuls les constructeurs français pouvaient répondre ( par exemple décrire des lots d'utilitaires + berlines comprenant des caractéristiques auxquels seul Renault ou Peugeot pouvaient répondre )
Malheureusement aussi, les acheteurs qui rédigent les cahiers de charges ne sont pas assez motivés, au contraire leur carrière dépend de leur zèle à acheter bon marché.
Dans l'industrie, c'est la même chose. par exemple un acheteur va acheter des machines outils bon marché de manière à montrer à ses chefs son habileté d'acheteur. Le budget entretien réparation, c'est pas le même !
0 x
éléphant: suprême éconologue honoraire..... pcq je suis trop frileux, pas assez riche et trop paresseux pour économiser vraiment le CO2 ! http://www.caroloo.be
lesjno35
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 3
Inscription : 05/01/12, 11:00

Message non lupar lesjno35 » 20/03/12, 14:57

« Dans l'industrie, c'est la même chose. par exemple un acheteur va acheter des machines outils bon marché de manière à montrer à ses chefs son habileté d'acheteur. »

Je ne suis pas d’accord : lorsqu’une entreprise investi, elle prend tous les paramètres en compte pour que cet investissement soit le plus rentable. Si en achetant un produit « A » elle n’a plus besoin d’acheter un produit « B » qu’elle achetait déjà, alors qu’en achetant le produit « C », (qui rempli les mêmes fonctions que le produit « A » mais pas celles du produit « B ») elle doit conserver le produit « C », je suis certain que l’entreprise comparera le prix de A moins celui de B au prix de C.
Mon explication avec l’état et la part de salaire « français » est exactement la même ! Donc pourquoi un état n’aurait pas le droit de prendre ce critère en compte ?

«Et les cahiers des charges ne peuvent d'ailleurs pas préciser les origines des produits. »
: il faudrait seulement préciser la part de salaire « français » dans le montant final. L’origine du produit importe peu.

« Malheureusement aussi, les acheteurs qui rédigent les cahiers de charges ne sont pas assez motivés, au contraire leur carrière dépend de leur zèle à acheter bon marché. »
: Rien n’empêche un acheteur de pratiquer ses talents de négociateur pour faire baisser les prix tout en prenant en compte tous les éléments en permanence !

Je trouverais assez normal, d'ailleurs, que tous les pays européens appliquent cette règle logique de calcul !
0 x
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 234

Message non lupar chatelot16 » 20/03/12, 15:43

ca parait une bonne chose de tenir compte du lieu de fabrication pour choisir apres un appel d'offre ... mais ce n'est qu'une petite solution ... ca ne change rien pour tous les autres achat de tout le monde qui resteront guidé par le simple prix aparent

le systeme des apel d'offre est deja trop compliqué , avec une couche en plus pour ces histoire d'origine on n'en finira pas

il existe deja des solution pour retablir l'equilibre de concurence : et des solution qui serait efficace pour tous les achat , pas seulement pour les apel d'offre

parmis ces solution il y a la TVA

si on fait passer la TVA a 50% sur tout les produit fabriquer n'importe ou en france ou ailleur ce n'est pas du protectionisme

l'argent gagné avec cette TVA permetrait largement de passer les charge sociale a 0%

les fabricant francais pouront baisser un grand coup leur prix de vente hors taxe , et le consomateur moyen ne vera pas de changement quand il achete en france

c'est peut etre ca le principe de tva sociale , mais il faut le faire un grand coup , pas une variation de quelques %

je donne ce chiffre de TVA a 50% au pif , je n'ai pas les donné suffisante pour calculer a combien il faudrait mettre la TVA pour remplacer completement les charge sociale , c'est peut etre moins que 50%

mais il n'y a pas que la TVA , ont peut faire le meme raisonement avec l'impot sur le revenu : on paye le meme impot sur l'argent gagné que ce soit pour acheter en france ou acheter ailleur ... deplacer le financement de la protection sociale vers l'impot sur le revenu aurai le meme effet protectioniste

bien sur on va encore dire que l'europe bloque toutes les modification de TVA

je repond , l'europe aura le droit d'imposer les chose quand elle aura des bonnes solution : il est evident que les solution actuelles ne marchent pas : il est donc evident qu'il faut changer quelque chose

le protectionisme ne veut pas dire taxe au frontiere compliqué a apliquer : ca peut etre simplement changer les taux des taxes et charges existante
0 x
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 5

Message non lupar dedeleco » 20/03/12, 17:25

Sarkozy fait un peu cela en augmentant la TVA et diminuant les charges, mais la confiance ne règne pas, envers les entreprises qui ne vont pas baisser leurs prix d'autant, comme les restaurants.
0 x

Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 234

Message non lupar chatelot16 » 20/03/12, 17:38

le probleme de la pseudo tva sociale de 5 a 7 % c'est que la variation est trop faible ... et que je ne vois pas de reduction de charge sociale

pour faire pencher la balance dans le bon sens il faut un changement radical
0 x
lesjno35
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 3
Inscription : 05/01/12, 11:00

Message non lupar lesjno35 » 20/03/12, 18:10

Sarkozy fait un peu cela en augmentant la TVA et diminuant les charges, mais la confiance ne règne pas, envers les entreprises qui ne vont pas baisser leurs prix d'autant, comme les restaurants.

L'idée de mettre une TVA très élevée tout en supprimant les charges sociales est certainement très bonne et le problème est très différent de ce qui a été fait pour les restaurants. Le but pour l'entreprise est de pouvoir baisser les prix pour pouvoir être moins cher et gagner des marchés, tout en conservant sa marge : donc une entreprise aura tout intérêt à baisser ses prix au maximum !

Mais cela serait-il suffisant ? Car même avec zero charge sociale, les salaires français seront toujours beaucoup plus élevés que les salaires chinois, indiens, africains ou même roumains !
0 x
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 234

Message non lupar chatelot16 » 20/03/12, 18:49

ca ne sera pas suffisant pour se mettre a egalité de prix de main d'oeuvre avec les pays les plus pauvre , mais ce n'est pas le but ... simplement reduire le desequilibre actuel serait bien

autre effet favorable du remplacement des charge sociale par la TVA : on paye la tva quand on achete , donc quand le fabricant vends

alors que le fabricant doit payer les charges sociale sur les salaire qu'il vende ou pas : ca met en difficulté la tresorerie du fabricant a la moindre baisse de vente ... alors que la TVA ne pose pas ce probleme
0 x
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 5

Message non lupar dedeleco » 20/03/12, 22:12

Il est bon de réfléchir sur les causes profondes et réelles de cette différence des salaires :
Car même avec zero charge sociale, les salaires français seront toujours beaucoup plus élevés que les salaires chinois, indiens, africains ou même roumains !


On le constate, mais on l'explique rarement, et comment cela se perpétue, au point de réduire beaucoup de nos salaires en concurrence directe, au lieu d'augmenter ceux des pays pauvres ???

Agir sur les causes réelles serait une solution plus efficace.

En fait, en résumé, on a connecté commercialement des niveaux de sociétés décalés par des siècles, quasiment incompatibles et inadaptées entre elles. On continue une forme de colonisation, et nous subissons les contre coups de ces développements rapides pour convertir ces sociétés, vers notre système.
0 x


Revenir vers « Société et philosophie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité