Société et philosophiePrésidentielles: Mélenchon va-t-il être la surprise?

Débats philosophiques et de sociétés.
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11085
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 65

Message non lupar Obamot » 24/04/12, 10:17

Christophe a écrit :
Obamot a écrit :Intéressant, j'aime bien ce débat!

Mai 68 est la réunion de plein de paradoxes. Il est en quelque sorte fondé aussi sur une injustice. De Gaulle n'était pas le pire Président de droite que la France n'ai jamais connu! Loin s'en faut, c'est même le contraire. Etait-il vraiment de droite d'ailleurs...? Ça pourrait faire débat!

Cette révolte a été la stigmatisation d'un rejet issu des jeunes générations, qui s'est retrouvée se coordoner avec le besoin d'une césure culturelle et sociale... bien plus que politique, et qui ne fût que le besoin d'incarner cette révolte en un personnage pour que toute cette stigmatisation se matérialise. D'ailleurs si De Gaulle n'avait pas fait du réferendum un plébiscite VS un désaveu. Il n'y aurait peut-être pas eu ce «déclencheur». Finalement, je serais presque tenté de dire que Mais 68 a eu lieu grâce à lui.. et malgré lui!
Si on regarde la chronologie, faite par les historiens, ceux-ci classent la partie «politique», qu'à la toute fin de la révolte.
De Gaulle s'est fait dépassé par les événement et a commis deux erreurs:
— la dissolution de l'Assemblée nationale;
— le bras de fer avec l'opinion autour d'un choix binaire (plébiscite VS désaveu...)

Preuve en est le raz-de-marée gaulliste aux élections anticipées du 30 juin 68!

Il en est souvent ainsi des sociétés, qui dans certains cas brûlent paradoxalement leur égérie par besoin de se libérer (croient-elles)... La l'égérie n'était pas le Général, je parle au plan mythologique et métaphorique, mais éventuellement la liberté elle-même? Puisque De Gaulle incarnait «la libération» mieux que quiconque?

A ce titre, vous conviendrez tous que parler de De Gaulle dans un fil consacré à Mélanchon leader du Front de Gauche ne manque pas de piquant! Et sa façon de rouler les "R" dans ces discours, ne vous rappelle-t-elle pas d'ailleurs quelqu'un? :cheesy:

Cette situation paradoxale me rappelle aussi la chanson du picoulet, «les cahiers au feu et les profs au milieu» et tout ça...

Mince, ça nous rajeunit pas!

Si un guignol comme Sarkozy avait été au pouvoir à la place de De Gaulle, vous imaginez ce que Mai 68 aurait été? :mrgreen:

Finalement, je pense que ce sont les audaces même de De Gaulle dans sa façon de gouverner, qui auront conduit à l'avènement de ces mouvements de contestation. C'est lui le précurseur amha. Il a certainement incarné l'image du père qu'il fallait balayer, plutôt qu'un infâme dictateur qu'il aurait fallu clouer au pilori (et qu'il ne fût jamais.)


Juste un petit bémol.

L'histoire et la conscience collective a retenu les barricades parisiennes mais ce qui a vraiment fait peur au pays et débloqué la situation in fine c'est la grève générale (qui a durée il me semble plusieurs semaines)...elle n'était pas faite par des étudiants...

Ah mais complètement (et des bémols il doit y en avoir plus d'un, j'ai fait un "brossage" à la hache). :lol: Là tu fini la coupe au rasoir... :mrgreen:

Le milieu ouvrier avait rejoint le milieu estudiantin, c'est certain. Et in fine ça ne peut que déboucher sur ce qui est arrivé, ou alors tout pète! Ça peut même aboutir à une guerre civile ce genre de situation.

On peut même rajouter que celui qui est au pouvoir n'est nullement responsable – à titre individuel – de ce qui se passe au niveau de la politique des entreprises ou dans les salles de classe: il ne l'est que par procuration (...et si les gens font grève c'est donc bien contre leurs patrons et tout le système en place auquel il font allégeance tant bien que mal par la force des choses – ou par volonté personnelle bien consciente – en temps normal et leur vie durant...).

C'est donc bien ça.. Ça tourne autour de la stigmatisation. Et si elle est là, concrètement cela devrait se traduire par un rejet du «sortant» le 6 mai...
0 x
« L'important n'est point le chemin vers le bonheur, l'important c'est le chemin »Lao Tseu


Revenir vers « Société et philosophie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités