Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Société et philosophiePhilosophie: quelques citations à méditer

Débats philosophiques et de sociétés.
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5609
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 218

Message non lupar sen-no-sen » 10/07/12, 18:48

janic a écrit :
As tu déjà réfléchis aux millions de possibilités que nous offre le(s) futur(s)?
sauf si ces possiblités sont déja prédéterminées, ce que personne ne sait apparemment! En effet le vivant construit-il son futur ou ne fait-il que réaliser celui-ci?


Apparemment tout les futurs existent...il n'y a qu'a choisir.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6732
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 450

Message non lupar Ahmed » 10/07/12, 20:21

Macro a écrit:
ca me rappelle le fabuleux sésame qui peut ouvrir toutes les portes: ta liberté s'arrête où commence celle de ton prochain...

Je trouve ça détestable: c'est une de ces nombreuses graines révolutionnaires (si l'on peut dire) qui ont produit l'individualisme contemporain où chaque personne se trouve réduite à une monade, simple producteur/consommateur.
Je lui préfère de beaucoup celle-ci: "Ma liberté commence avec celle des autres".
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Nicotic
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 9
Inscription : 08/07/12, 20:28

Message non lupar Nicotic » 10/07/12, 22:51

sen-no-sen a écrit :
janic a écrit :
As tu déjà réfléchis aux millions de possibilités que nous offre le(s) futur(s)?
sauf si ces possiblités sont déja prédéterminées, ce que personne ne sait apparemment! En effet le vivant construit-il son futur ou ne fait-il que réaliser celui-ci?


Apparemment tout les futurs existent...il n'y a qu'a choisir.


Moi je suis sûre d'aucune de ces théories tout ce que je sais c'est que si le voyage dans le temps existe, ça veut dire que l'on peut changer le passer,présent , futur et donc créer des univers parallèles.
0 x
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11085
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 64

Message non lupar Obamot » 11/07/12, 00:16

Tant mieux alors Nicotic: change le présent de tous les habitants de la planète alors!

Par exemple redonne-leur vingt ans + une belle maison passive avec une petite forêt derrière (ou quoi que ce soit selon leurs goûts), un grand verger, une grande bibliothèque, une belle vue sur les montagnes, dans une belle commune bien administrée et des gens solidaires + une gentille petite famille aimante...

...et on en reparle... :cheesy:
0 x
Nicotic
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 9
Inscription : 08/07/12, 20:28

Message non lupar Nicotic » 11/07/12, 03:45

C'est fait! mais pas dans cette dimension... dsl :(
0 x

Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11085
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 64

Message non lupar Obamot » 11/07/12, 07:32

Merci ! :lol: R-V là-bas...

T-bien ce que dit Sen-No-Sen, petite phrase optimiste que j'aime énormément:
sen-no-sen a écrit :
janic a écrit :
As tu déjà réfléchis aux millions de possibilités que nous offre le(s) futur(s)?
sauf si ces possiblités sont déja prédéterminées, ce que personne ne sait apparemment! En effet le vivant construit-il son futur ou ne fait-il que réaliser celui-ci?


Apparemment tous les futurs existent...il n'y a qu'a choisir.

On commence tout de suite, ici, vers la meilleure option possible, chers cousins!
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6044
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 70

Message non lupar janic » 11/07/12, 07:46

Apparemment tous les futurs existent...il n'y a qu'a choisir.
sous la seule condition que ce choix en soit réellement un. C'est une question de choix philosophique car si le vivant (pas seulement l'humain) est conditionné par une nécessité globale et non individuelle, le choix supposé n'en est pas un.
Depuis longtemps l'humain se compare à une machine (ce qui est d'autant plus vrai actuellement avec les greffes de pièces détachées comme pour les bagnoles) et c'est assez réaliste puisque la science médicale décrit chaque fonction avec force détails et l'interaction de celles ci, de même ses fonctions psychologiques sont comparées aux programmes d'ordinateurs dont nous sommes friants: où est la liberté d'une auto ou d'un ordinateur sauf à croire que ces machines déterminent leurs propres fonctionnalités (ce qui n'est pas le cas!) comme les dessins animés humanisés genre CARS.
Mais nous avons besoin de cette illusion pour croire exister ce qui n'est qu'une exploitation de l'égo plutôt que du soi.
0 x
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11085
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 64

Message non lupar Obamot » 11/07/12, 10:01

janic a écrit :
Apparemment tous les futurs existent...il n'y a qu'a choisir.
sous la seule condition que ce choix en soit réellement un. C'est une question de choix philosophique car si le vivant (pas seulement l'humain) est conditionné par une nécessité globale et non individuelle, le choix supposé n'en est pas un.

Que faire du «besoin de contrainte», dans ce cas là? Non ça n'est pas contradictoire.

C'est un choix, qui en est quand même un somme toute, ça a tout au moins la valeur thérapeutique qu'on veut bien donner à ça (et ça en a une, je confirme).

janic a écrit :Depuis longtemps l'humain se compare à une machine (ce qui est d'autant plus vrai actuellement avec les greffes de pièces détachées comme pour les bagnoles) et c'est assez réaliste puisque la science médicale décrit chaque fonction avec force détails et l'interaction de celles ci, de même ses fonctions psychologiques sont comparées aux programmes d'ordinateurs dont nous sommes friants:

Ce n'est pas tant que l'homme «se compare à une machine» (encore faudrait-il déterminer «quel homme dans quel environnement et/ou culture»?) Mais plutôt qu'il fasse des projections. Probablement plus sûrement encore, parce qu'il a voulu échapper autant que possible à ce qu'il définissait comme étant l'irrationnel par crainte (fondée) de ses propres jugements subjectifs (lorsque ce n'est pas les démons qui peuvent habiter certaints «sujets» à l'occasion...) et ce, afin qu'ils ne puissent venir entraver la «bonne marche» de ce qu'il définit comme étant «la science»...
Par contre, il a voulu étendre ça à beaucoup de domaines sans trop de discernement sur les conséquences (en y enjoignant parfois beaucoup de contraintes à contre-emploi) et (qui plus est) ne relèvent pas d'une démarche scientifique. Là les erreurs sont (ont été) grossières, voire monumentales, certes.

Ici, la question pourrait-être: «sommes-nous libre de choisir notre culture?» D'y vivre en harmonie? Etc (culture, psychologie, sociologie ou religion qu'importe, je parle du besoin d'appartenance qui nous construit)... Puisque c'est elle (ou son absence voir son rejet quand ce n'est pas ceux qui en sont sujets qui se sentent rejettés... cas Brozevic? Et bien d'autres qui posent problèmes à nos consciences) oui elle, cette culture, qui grandement nous détermine? Quoi qu'on en pense, qu'on en dise ou qu'on fasse! Mais je ne crois pas que ça change grand chose (il y a des fortes convergences communes mêlées de particularismes locaux et individuels, mais qui reviennent tôt ou tard à des conclusions similiaires (bien que pas comparables question ordre de grandeur, ni finalité...). Humble conclusion transitoire: c'est un vrai débat de société, de responsabilité, qui nous renvoie à la détermination des «choix que nous voulons».

janic a écrit :où est la liberté d'une auto ou d'un ordinateur sauf à croire que ces machines déterminent leurs propres fonctionnalités (ce qui n'est pas le cas!) comme les dessins animés humanisés genre CARS.

Pas encore, mais ça vient (ne désespère pas :mrgreen: )

janic a écrit :Mais nous avons besoin de cette illusion pour croire exister ce qui n'est qu'une exploitation de l'égo plutôt que du soi.

N'avons-nous pas toutes sortes de «besoins»? N'est-ce pas nos premières dépendances (ne nous suivent-ils pas jusqu'à la fin)? Encore que ça dépende comment ont le vit!
Et encore heureux que nous en ayons, je ne pense pas que l'homme soit encore assez sage pour s'en passer. (Peut-être qu'au fond c'est là où voulaient en venir les évangiles: «donne-nous notre pain quotidien» etc => cela dit je ne prends pas position sur ce sujet là.)
0 x
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5609
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 218

Message non lupar sen-no-sen » 11/07/12, 12:10

Afin d'éviter de détourner le sujet citations, je vous invite à développer la notion de libre arbitre sur le post suivant:

https://www.econologie.com/forums/post237244.html?sid=bead2d9020f2d3e0f2256e9d88f61688#237244

Une petite citations de Ramana Maharshi, au sujet du libre arbitre et du destin:

"Le libre arbitre et le destin durent aussi longtemps que le corps,mais la sagesse les transcende tout deux".
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Avatar de l’utilisateur
Hic
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 995
Inscription : 04/04/08, 19:50
x 3

Message non lupar Hic » 10/10/13, 11:21

On apprend l'indépendance de sa naissance jusqu'à sa mort
0 x
«Que ta nourriture soit ton médicament et que ton médicament soit ta nourriture» Hippocrate
« Tout ce qui a un prix n'a pas de valeur » Nietzche
La torture pour le nuls
Interdisez d'exprimer l'idée que les champs soient des accélérations (magnétique et gravitationnel)
Et vous obtenez votre brevet de bourreau option torture mentale avec succés


Revenir vers « Société et philosophie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités