Société et philosophieL’après Coronavirus

Débats philosophiques et de sociétés.
Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6358
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 896

Re: L’après Coronavirus

Message non lupar GuyGadebois » 17/06/20, 22:11

Ma génération, avant le Covid, était déjà soucieuse et énervée. Les manifestations pour le climat et pour les femmes qu’elle a menées en 2019 en étaient l’expression. Cette génération, née grosso modo entre la chute du mur de Berlin et l’aube du troisième millénaire, est composée d’enfants des derniers baby-boomers. En d’autres termes, cette génération est l’héritière du monde fantasmé et insoutenable de leurs parents, qui subsisteront eux-mêmes la seule génération à avoir connu le plein-emploi (fin des Trente glorieuses) et l’insouciance écologique (explosion de la consommation) en même temps. Cette génération nous gouverne aujourd’hui. Elle est si fière d’être l’héritière de mai 68 pour ceux de gauche, et si fière d’être le bourreau de l’État providence pour ceux de droite. D’un côté comme de l’autre, les causes que cette génération avait à défendre étaient dérisoires face aux défis que ma génération doit relever. Descendre dans la rue durant les années 70 pour avoir le droit de faire la fête et l’amour paraît en effet ridicule face à la lutte pour la survie climatique que ma génération doit mener, pour elle-même et ses propres enfants. Mais blâmer les post-soixante-huitards serait se tromper d’ennemi. Le capitalisme sauvage, réelle cause des inégalités et de l’effondrement climatique, doit rester dans notre ligne de mire.

Ma génération, avant le Covid, était déjà pauvre et énervée. Consciente qu’elle n’atteindra jamais le niveau de vie dont ses parents ont joui, elle a dû se résigner. Tampon entre deux siècles, que dis-je, entre deux millénaires, ma génération n’est pas née avec un smartphone dans les mains mais doit pourtant maîtriser nombre d’outils informatiques pour trouver un emploi. Ma génération, qui entend d’une oreille qu’étudier les sciences sociales et humaines ne la mènera qu’au chômage, mais qui, de l’autre, apprend que l’intelligence artificielle va détruire tous les autres métiers, est perdue. Fatiguée d’enchaîner des stages, souvent non-rémunérés, fatiguée de se battre pour des salaires permettant à peine de payer ses assurances maladies et loyers, ma génération sait qu’elle doit changer le monde. Elle sait que, en tant que tampon entre deux époques, elle se doit d’être le pont entre le monde de ses parents et celui de ses enfants, c’est-à-dire le pont entre l’insouciance économique et la conscience écologique. Quelle mission ! Pour que nous puissions la réussir, nous devons réinventer les dénominateurs sociétaux qui nous gouvernent, soit définitivement enterrer les sacro-saintes lois de la croissance, de la productivité et du PIB. Le combat est loin d’être gagné.

Ma génération, pendant le Covid, s’est sentie sacrifiée. Déjà en recherche d’emploi, elle a appris que son avenir socioprofessionnel serait hypothéqué encore de quelques mois, voire de quelques années. Pour quoi, pour qui, avons-nous sacrifié notre avenir économique ? Pour quoi, pour qui, avons-nous précarisé des centaines de millions de personnes à travers le monde ? Pour un virus qui tue moins que la grippe. Et pour des gens de plus de quatre-vingt ans. Je ne pense pas que mon grand-père de 89 ans, s’il pouvait encore saisir le monde qui l’entoure, serait ravi d’apprendre que son petit-fils doit aller s’inscrire à l’hospice alors qu’il a fait cinq ans d’études. Mon grand-père, dans les années 50, quand il obtenu sa licence et est arrivé sur le marché du travail, avait son avenir professionnel sur un plateau. Ma génération en a aussi marre de voir les métiers du social sous-payés, alors que d’autres professions, dont l’unique objectif est de réaliser la plus grande marge à la fin du mois, sont surévaluées. Quelle noble cause que de vouloir faire encore plus de fric, alors que ceux qui s’engagent professionnellement pour le bien commun n’arrivent pas à payer leurs factures.

Ma génération, après le Covid, veut avoir sa chance. Elle a faim, elle a soif de vie, elle a envie de croquer le monde et de contribuer à l’avènement d’une société meilleure. Pour cela, elle devra être écoutée, autant par ses parents baby-boomers que ses grands-parents désormais à l’abri du Covid. Ma génération s’est sacrifiée pour sauver ses grands-parents d’un coronavirus, elle se sacrifiera pour sauver la planète que leurs parents leur ont léguée. Et vous, alors, nés avant la chute du mur, quel sera votre sacrifice ?

https://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/20 ... .html#more
1 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligente.(J.Rouxel)
"Par définition la cause est le produit de l'effet". (Tryphion)
"360 000 /0,5/100 ça fait 72 millions et pas 6 millions" (AVC)

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 53361
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1400

Re: L’après Coronavirus

Message non lupar Christophe » 18/06/20, 03:14

Ohhhhh quelle surprise !

L’armée de terre française envisage de futurs affrontements « Etat contre Etat »

https://www.lemonde.fr/international/ar ... _3210.html
0 x
ABC2019
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2277
Inscription : 29/12/19, 11:58
x 128

Re: L’après Coronavirus

Message non lupar ABC2019 » 18/06/20, 06:45

Petrus a écrit :Sauf que leur but n'est pas de changer de modèle économique et réduire la consommation à un niveau soutenable,

si la consommation est réduite, ça a la même influence de toutes façons sur le climat et la planète, qui se fiche du modèle économique qui est derrière. Maintenant ce n'est sans doute pas la solution optimale, mais pour une même consommation réduite, tu attendrais quoi au juste d'un "changement de modèle économique" ? ça changerait quoi pour toi à la fin pour la société si on l'appliquait ? la distribution des revenus ? tu voudrais qu'elle évolue comment ?
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 53361
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1400

Re: L’après Coronavirus

Message non lupar Christophe » 18/06/20, 10:35

ABC2019 a écrit :
Petrus a écrit :Sauf que leur but n'est pas de changer de modèle économique et réduire la consommation à un niveau soutenable,

si la consommation est réduite, ça a la même influence de toutes façons sur le climat et la planète, qui se fiche du modèle économique qui est derrière.


Tu viens d'estimer ici changement-climatique-co2/omm-concentration-de-co2-record-t13290-10.html qu'il faudrait réduire les émissions fossiles de moitié pour avoir une influence sur la concentration en CO2 atmosphérique c'est à dire de l'ordre de -1 ppm...sans parler des boucles de rétroaction climatiques qu'on a déjà initié !!

Bref c'est pas gagné...
0 x
ABC2019
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2277
Inscription : 29/12/19, 11:58
x 128

Re: L’après Coronavirus

Message non lupar ABC2019 » 18/06/20, 13:28

c'est sur que c'est pas gagné, si c'était si facile on ne discuterait pas depuis 30 ans sur comment le faire.

Baisser les émissions en baissant le PIB, et donc le revenu moyen, ça on sait faire, ça se fait lors de toutes les crises, y compris celle ci. Mais la croissance "verte" sans croissance des émissions, ça c'est un fantasme pour le moment .
0 x

Petrus
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 352
Inscription : 15/09/05, 02:20
x 81

Re: L’après Coronavirus

Message non lupar Petrus » 18/06/20, 19:50

ABC2019 a écrit :si la consommation est réduite, ça a la même influence de toutes façons sur le climat et la planète, qui se fiche du modèle économique qui est derrière. Maintenant ce n'est sans doute pas la solution optimale, mais pour une même consommation réduite, tu attendrais quoi au juste d'un "changement de modèle économique" ? ça changerait quoi pour toi à la fin pour la société si on l'appliquait ? la distribution des revenus ? tu voudrais qu'elle évolue comment ?

Ce que je veux dire, c'est que la baisse de la consommation n'est pas issu de leur volonté, mais une contrainte physique inévitable, ils sont bien décidés à continuer l’extractivisme au maximum de ce qui est techniquement possible, donc bien au-delà de ce qui est soutenable.

Ce que "j'attends" (je ne crois pas que ça se passera avant que l'on se heurte au mur) c'est que l'on abandonne le dogme de la croissance, que l'on arrête les gaspillages de ressources (ou au moins que l'on arrête de les subventionner) : bagnoles inutilement grosses et lourdes, obsolescence programmée, transport aérien...
Que l'on arrête de nous raconter des histoires de croissance infinie et de main invisible qui règle tous les problèmes par la technologie et que l'on nous propose une alternative viable à ce système voué à l’effondrement.
Cela passe aussi par une réduction des inégalités qui est bien trop importante actuellement pour avoir une société apaisée.
1 x
Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6358
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 896

Re: L’après Coronavirus

Message non lupar GuyGadebois » 18/06/20, 19:59

Le gros leurre et le tour de passe-passe des consuméristes consiste à dire qu'ils souhaitent le même niveau de vie qu'en occident pour toute la planète. Or on voit bien que c'est impossible, les ressources étant déjà bien entamées et en passe de se tarir pour certaines. Le discours néo-libéral est donc la pire imposture qui soit: C'est une imposture au niveau concret et un mensonge éhonté au niveau abstrait. En effet, plutôt que d'admettre que nous, privilégiés, nous vivons plus haut que notre cul et qu'il faudrait en descendre un peu, non, nous feignons de souhaiter la même société dégoulinante et excrémentielle aux pauvres d'autres pays qui, s'ils sont dans cet état d'être, le valent principalement à nos valeurs "universelles" et à notre pillage tous azimuts.
La décroissance est donc un prérequis incontournable pour un "bonheur planétaire" souhaité.
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligente.(J.Rouxel)
"Par définition la cause est le produit de l'effet". (Tryphion)
"360 000 /0,5/100 ça fait 72 millions et pas 6 millions" (AVC)
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4535
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 640

Re: L’après Coronavirus

Message non lupar sicetaitsimple » 18/06/20, 22:16

GuyGadebois a écrit : En effet, plutôt que d'admettre que nous, privilégiés, nous vivons plus haut que notre cul et qu'il faudrait en descendre un peu, non, nous feignons de souhaiter la même société dégoulinante et excrémentielle aux pauvres d'autres pays qui, s'ils sont dans cet état d'être, le valent principalement à nos valeurs "universelles" et à notre pillage tous azimuts.
La décroissance est donc un prérequis incontournable pour un "bonheur planétaire" souhaité.


Ca fait longtemps que tu ne nous as pas donné de nouvelles de ta belle voiture toute neuve au gaz à 30000€? Ca va, elle fonctionne toujours bien?
0 x
Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6358
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 896

Re: L’après Coronavirus

Message non lupar GuyGadebois » 18/06/20, 22:19

Il n'y a que "au gaz" qui est vrai. Essaie encore.
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligente.(J.Rouxel)
"Par définition la cause est le produit de l'effet". (Tryphion)
"360 000 /0,5/100 ça fait 72 millions et pas 6 millions" (AVC)
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4535
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 640

Re: L’après Coronavirus

Message non lupar sicetaitsimple » 18/06/20, 22:27

GuyGadebois a écrit :Il n'y a que "au gaz" qui est vrai. Essaie encore.


Ah désolé.. Rectifie ma phrase....D'occasion, pas tout-à-fait 30.000€?

Je recopie, tu n'as plus qu'à corriger: de ta belle voiture toute neuve au gaz à 30000€?
0 x


Revenir vers « Société et philosophie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 6 invités