Société et philosophieIl faut sauver les USA, l'Iran ou le monde ?

Débats philosophiques et de sociétés.
freddau
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 641
Inscription : 19/09/05, 20:08
x 1

Message non lupar freddau » 07/04/06, 13:45

Le Monde le traite aussi. Voir même un peu mieuix car les explications sont là et de maniere moins alarmiste:

Les turbulences monétaires que traverse l'Islande depuis plusieurs semaines risquent-elles de se transformer en crise économique et financière de grande ampleur ? Certains chiffres ont de quoi inquiéter. Le pays exporte depuis longtemps 10 % de moins qu'il n'importe. Les dettes contractées par les banques à l'étranger atteignent 324 % du produit intérieur brut (PIB).


La banque centrale a porté, jeudi 30 mars, à 11,75 % son taux directeur, après une augmentation de 0,75 %, la treizième en deux ans. Et le cours de la couronne islandaise s'est déprécié d'environ 12 % depuis que des rumeurs de crise, parties du Danemark, se sont propagées sur les marchés.

L'inquiétude, cependant, ne semble pas avoir gagné la population du pays (300 000 habitants sur une île plus grande que l'Irlande). La flotte de puissants 4 × 4 continue d'augmenter, créant des embouteillages, dans un pays où la densité de la population n'est que de deux habitants au km2. Les forêts de grues témoignent de la multiplication de chantiers où travaille une main-d'oeuvre balte, lettonne ou lituanienne. Le chômage est pratiquement nul.

Mais les déséquilibres, de nature différente, sont multiples. L'Islande a financé son déficit en émettant des obligations en couronnes islandaises à des taux très alléchants, de 7 points supérieurs aux taux européens. Or, si les taux d'intérêt sont toujours aussi avantageux, la dévaluation de fait de la couronne et la crise de confiance ont amené les investisseurs à revoir leurs positions.

Les Islandais, peuple jeune et optimiste, sont surendettés. Les banques les y ont incités depuis deux ans en finançant à 100 % sur quarante ans et sans apport personnel l'acquisition de leur logement ou de leur maison de campagne. Résultat : les prix de l'immobilier ont flambé.

Plus grave, les banques islandaises ont emprunté massivement à bas taux pour financer les raids que leurs entrepreneurs, nouveaux Vikings, ont lancé principalement sur les marchés danois et anglais. Distribution alimentaire, chaînes de magasins, usines pharmaceutiques, compagnies de navigation aérienne : rien n'est trop beau ni trop cher.

Cent huit mille personnes travaillent pour des entreprises islandaises à l'étranger, soit l'équivalent de près des deux tiers de la population active de l'île. L'ennui est que ces entrepreneurs et les banques islandaises qui leur prêtent ont des intérêts inextricablement liés. Les autorités islandaises seront-elles prêtes à faire le ménage ?

Le gouvernement de centre droit islandais reste calme. La croissance, fait-il valoir, reste forte. Elle serait encore de 4,2 % en 2006, mais de 0,4 % seulement en 2007, en baisse de 3,7 % par rapport aux précédentes prévisions. L'inflation, qui pourrait atteindre 10 % cette année selon des expertises étrangères ? L'augmentation du coût de l'argent devrait calmer la surchauffe, et contrebalancer les effets inflationnistes d'une couronne dévaluée.

Les prévisions pessimistes de journaux financiers étrangers, danois en particulier ? Elles seraient selon les pouvoirs publics "mal informées, erronées", et "inspirées par la jalousie, voire un désir de nuire", en référence au projet contesté d'une société islandaise de distribuer dans chaque foyer le matin à l'automne 2006, au Danemark, un quotidien gratuit.

La dépréciation de la couronne, dans certains secteurs, a été vécue comme une bouffée d'oxygène. Dans le tourisme, d'abord, car l'Islande était devenue une destination trop chère, et dans la pêche, qui n'a jamais eu de mal à écouler sa production, mais qui était pénalisée par une couronne trop forte.

Cette menace de crise financière tombe cependant au mauvais moment pour le gouvernement islandais, qui doit gérer la question du retrait des troupes américaines de la base militaire de l'OTAN à Keflavik, les Etats-Unis s'engageant à continuer à assurer la défense de ce pays sans armée à distance.


http://abonnes.lemonde.fr/web/article/0 ... 311,0.html
0 x

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 49281
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 775

Message non lupar Christophe » 07/04/06, 13:48

Suis pas abonné au monde...ca date de quand l'article ?

Sinon j'adore la spéculation permanente des financiers et economistes :
"Elle serait encore de 4,2 % en 2006, mais de 0,4 % seulement en 2007, en baisse de 3,7 % par rapport aux précédentes prévisions. "


On est que au début de 2006, on a peine les chiffres de 2005 alors spéculer sur 2006 ou pire sur 2007 ca me fait bien marré...A moins que tout soit...prémédité (on va encore me traiter de parano)....? :cheesy:

les Etats-Unis s'engageant à continuer à assurer la défense de ce pays sans armée à distance.

Fait troublant...je n'étais pas au courant
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi et/ou partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. - Achetez le livre du Potager Du Paresseux de Did67 - Un Tip pour l'éconologie - Publiez un article sur Google Actualités
freddau
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 641
Inscription : 19/09/05, 20:08
x 1

Message non lupar freddau » 07/04/06, 15:06

La date de l'article : 5 avril. Ca va ils sont dans les temps
:D
0 x
Avatar de l’utilisateur
jean63
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2332
Inscription : 15/12/05, 08:50
Localisation : Auvergne
x 1

Message non lupar jean63 » 07/04/06, 18:56

Ils sont fous ces Islandais ==>

Les Islandais, peuple jeune et optimiste, sont surendettés. Les banques les y ont incités depuis deux ans en finançant à 100 % sur quarante ans et sans apport personnel l'acquisition de leur logement ou de leur maison de campagne. Résultat : les prix de l'immobilier ont flambé.


....et dire que je croyais qu'ils étaient au top du top notamment avec leur véhicules roulant à l'hydrogène. Désormais, je me méfierai des annonces spectaculaires car dire qu'un pays est très en avance dans ces conditions pour moi c'est pas du sérieux; seuls les ricains peuvent se permettre de vivre en surendettement permanent, ils font payer le Monde entier pour leur propres conneries, mais jusqu'à quand ?

Mais les Islandais ont le soutien des ricains militairement (ça doit cacher une magouille..) ==>
Cette menace de crise financière tombe cependant au mauvais moment pour le gouvernement islandais, qui doit gérer la question du retrait des troupes américaines de la base militaire de l'OTAN à Keflavik, les Etats-Unis s'engageant à continuer à assurer la défense de ce pays sans armée à distance.
0 x
Ce n'est que quand il aura fait tomber le dernier arbre, contaminé le dernier ruisseau, pêché le dernier poisson que l'homme s'apercevra que l'argent n'est pas comestible (Indien MOHAWK).
Avatar de l’utilisateur
bojourvous5094
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 212
Inscription : 20/03/05, 20:11
Localisation : LÉVIS, QUÉBEC

Le pétrole est LE problème

Message non lupar bojourvous5094 » 08/04/06, 22:18

Le pétrole est LE problème

- Le gouvernement Américain actuel rassemble beaucoup de membres de l’industrie pétrolière. Il est très probable que leur invasion de l’Irak ait été planifiée en prévision du "peak oil".

- Pour extraire du pétrole, du charbon ou des sables bitumineux, on a besoin d’énergie (pompes, etc), et donc de pétrole. En d’autres termes, il arrive un moment où l’extraction n’est plus rentable, et ceci quel que soit le prix du marché. S’il faut brûler un baril pour en récupérer un, on ne le fera pas, même à 10 000 $ le baril. C’est un concept que les économistes de le Terre plate ont beaucoup de mal à comprendre... De nombreuses réserves d’hydrocarbures fossiles sont donc "hors de portée" et ne seront jamais utilisées sauf, peut être, comme source de matières premières. (...)

La bourse dépend entièrement de la croissance et les investisseurs viennent pour gagner de l’argent, pas pour en perdre. Peu de temps après le crash, la bourse fermera, "provisoirement" bien sûr, juste le temps que le marché se rétablisse. Il ne se rétablira pas.


Les conséquences

1. La fin de la globalisation
2. La fin de l’industrie aéronautique
3. La fin du tourisme international –
4. D’immenses bouleversements dans notre mode de vie
5. La fin de la croissance
6. Un crash boursier global
7. Un crash du dollar
8. Et évidemment, un chômage explosif, des émeutes….

Les biocarburants ne sont pas non plus la panacée. Ces plantes ont aussi besoin d’engrais et de pesticides, et il faut donc du pétrole pour avoir un rendement suffisant. En outre, si l’on voulait faire rouler toutes les voitures au carburant vert, il faudrait une surface cultivable supérieure à celle dévolue actuellement aux cultures agricoles !

EXTRAIT
SOURCE : http://www.legrandsoir.info/article.php ... ticle=2498
0 x
Nous récoltons ce que nous semons...

Neant
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 298
Inscription : 12/02/06, 12:47

Message non lupar Neant » 08/04/06, 23:07

En même temps y'a pas que le pétrol quand même, faut pas abuser, le soleil est une source d'énergie intarrissable.
Et je ne veux pas entendre parler de panneaux solaires, par contre, il y a d'autres solutions.
De toutes façons on aura jamaisplus que ce qu'on a eu, il fallait pas gaspiller et tout bruler, seuls un poignée d'hommes avides d'argent en sont les responsables...
Il va falloir payer les pots cassés.
0 x
Avatar de l’utilisateur
ex-océano
Modérateur
Modérateur
Messages : 1569
Inscription : 04/06/05, 23:10
Localisation : Lorraine - France
x 1

Message non lupar ex-océano » 08/04/06, 23:34

Il est vrai qu'il n'y a pas que le pétrole. Mais il faut connaître la biographie du bon-non du malhomme- il est issu du pétrole, il a travailler pour une compagnie pétrolière, il a été appuyé, financé, couvé par des compagnies pétrolières. Il est l'outil de ces compagnies et en retour il leur assure une garantie de profit et de pérennité.

L'irak c'est le pétrole, les 2 fois, le 9/11/01 c'est pour remettre les pieds au moyen orient et la condamnation du français pour avoir caché des infos pourra servir de jurisprudence contre l'administration bouche qui était au courant-voire a préparé le 911, l'afghanistan et bientôt l'iran c'est pour asseoir leur position sur place...

Bon je sors et je vais vomir, faut arrêter de me faire penser à cette larve déguisée en homme.
0 x
Avatar de l’utilisateur
bojourvous5094
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 212
Inscription : 20/03/05, 20:11
Localisation : LÉVIS, QUÉBEC

Message non lupar bojourvous5094 » 09/04/06, 18:05

Paldeolien a écrit :En même temps y'a pas que le pétrol quand même, faut pas abuser, le soleil est une source d'énergie intarrissable.
Et je ne veux pas entendre parler de panneaux solaires, par contre, il y a d'autres solutions.

______________

Rien n'est facile.... :roll:
"Le rapport KPMG démontre qu'il n'y a pas de barrière technologique ou financière majeure pour la création une grande industrie du solaire. Cependant, le marché est dans l'impasse : aussi longtemps que la demande restera faible, la production sera faible et coûteuse, et aussi longtemps que la production se fera à petite échelle, le prix restera élevé et la demande faible, c'est le cercle vicieux. "
______
SOURCE: www.greenpeace.org
Greenpeace et la Commission sur l'énergie 2005 (PDF) >>
0 x
Nous récoltons ce que nous semons...
Avatar de l’utilisateur
lau
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 814
Inscription : 19/11/05, 01:13
Localisation : vaucluse

Re: Le pétrole est LE problème

Message non lupar lau » 09/04/06, 18:38

bojourvous5094 a écrit :Les biocarburants ne sont pas non plus la panacée. Ces plantes ont aussi besoin d’engrais et de pesticides, et il faut donc du pétrole pour avoir un rendement suffisant. En outre, si l’on voulait faire rouler toutes les voitures au carburant vert, il faudrait une surface cultivable supérieure à celle dévolue actuellement aux cultures agricoles !


Exact! et ça me fait plaisir que tu le dises.
Ces derniers temps j'ai néanmoins revu ma copie et envisage de rouler à 50% d'HVB (autoproduit?) avec le pantone ça devrait le faire! 8)
tout ceci est du provisoire et je suis persuadé que la voiture à l'eau va arriver...même si ça peut faire rire certain.
0 x
Le nombre de molécules contenues dans une goutte d'eau est égal au nombre de goutte d'eau que contient la mer noire!
Neant
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 298
Inscription : 12/02/06, 12:47

Message non lupar Neant » 09/04/06, 19:10

En ce qui me concerne, la voiture à eau me fait pas rire, mais elle me fait peur, je me pose la question à savoir quel sera l'impact environnemental si on utilise de l'eau pour nous véhiculer?
L'eau, est bien plus précieuse que l'on ne peut le penser, enfin, ça c'est mon avis.
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Société et philosophie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités