Société et philosophieFrançois Roddier, thermodynamique et société

Débats philosophiques et de sociétés.
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6796
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 106

Re: François Roddier, thermodynamique et société

Message non lupar janic » 30/01/19, 13:05

Une société se réorganise durant sa phase de dépression. Notre société a traversé une telle phase entre 1918 et 1939, c’est-à-dire entre les deux guerres mondiales. On y a multiplié les écoles normales d’instituteurs où l’éducation était excellente. Les instituteurs ainsi formés ont éduqué la génération qui a suivi et dont je fais partie. J’ai sur mon bureau un livre, intitulé leçons de sciences, datant de cette époque. Il décrit les matières enseignées pour le certificat d’études. Je souhaiterais que tous les jeunes qui passent aujourd’hui le baccalauréat aient ce minimum de connaissances!

Education et instruction ne sont pas des synonymes, loin de là. L'éducation est l'affaire du milieu extrascolaire, pas des écoles.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest

Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5882
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 298

Re: François Roddier, thermodynamique et société

Message non lupar sen-no-sen » 01/02/19, 15:40

Ahmed a écrit :Le temps de l'hindouisme est cyclique (comme l'illustre ton graphe), contrairement à la perception occidentale moderne pour laquelle le temps se présente comme une continuité augmentative ou positive; ces différences d'appréciation induisent d'importants biais de raisonnement,


Ce que nous appelons le temps est en réalité la mesure de la transformation dans l'Univers.
Pendant longtemps on a considéré que l'Univers était statique du fait que l'on ne constatait pas d'évolution majeurs,l'age des premières civilisations était très long (550 ans pour l'empire Égyptien,450 ans pour l'empire Romain).
La période moderne puis postmoderne c'est caractérisé par les début puis l’avènement de la technologie,générant une courbe exponentielle d'innovation induisant des transformations toujours plus rapides.
C'était oublié que l’Évolution est de nature sinusoïdale,et que celle ci s'établit par des variations plus ou moins grande autour d'un point d'équilibre.
Image

Image
Exemple type d'un cycle séculaire de 300 ans,comme je l'ai noté la période contemporaine se caractérise par une accélération du temps,ce qui fait que la durée moyenne d'une phase oscille désormais autour des 20/30 ans.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7347
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 549

Re: François Roddier, thermodynamique et société

Message non lupar Ahmed » 02/02/19, 19:11

Si l'on parle de transformation du monde par les "civilisations", il faut faire intervenir les deux paramètres que sont le temps et l'espace. Par définition, une "civilisation" est une forme instable et pour durer elle doit surmonter ses contradictions (son impossibilité à fonctionner durablement en maintenant les conditions extérieures stables), ce qu'elle fait en se déployant dans l'espace.
Si l'on considère de façon synthétique l'empire romain, il s'est vu contraint de toujours chercher de nouvelles ressources dans une aire géographique plus étendue et lorsque l'énergie requise pour cela outrepassa la valeur transportée (du fait de la distance croissante et des limites technologiques de l'époque), le système implosa: il était de toute façon condamné dès le départ par la thermodynamique.
Une comparaison de cet empire et du STM* (quoique reposant sur des bases très différentes) montre que la technologie nous a permis de repousser les limites jusqu'à coloniser l'ensemble de l'espace terrestre** et la plupart des ressources gratuites (= nécessitant peu d'énergie de récolte) s'épuisent. Ceci signifie que l'apparente "rentabilité" du système est en train de s'effondrer à grande vitesse. Ceux qui, au contraire, voient dans la diffusion aux pays peu "développés" du modèle occidental une preuve de sa robustesse font une lourde erreur d'analyse: ce succès apparent ne fait qu'accélérer le processus de déclin général.

* Système Totalitaire Marchand.
** Raison qui pousse à la conquête spatiale, mais qui se heurte à la même contrainte que l'empire romain: actuellement, il faudrait dépenser plus d'énergie qu'il ne serait possible d'en espérer.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5882
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 298

Re: François Roddier, thermodynamique et société

Message non lupar sen-no-sen » 02/02/19, 20:48

Ahmed a écrit :Une comparaison de cet empire et du STM* (quoique reposant sur des bases très différentes) montre que la technologie nous a permis de repousser les limites jusqu'à coloniser l'ensemble de l'espace terrestre** et la plupart des ressources gratuites (= nécessitant peu d'énergie de récolte) s'épuisent. Ceci signifie que l'apparente "rentabilité" du système est en train de s'effondrer à grande vitesse.


Oui c'est le principe de la pyramide de Ponzi.
Les exemples ne manquent pas dans ce domaine,notamment dans le cadre de l'exploitation des gaz et pétroles de schistes,ou encore de l'argent dettes.
La promesse de rentabilité entraine une explosion des investissements,ceux ci arrivent très vite à un plafonnement et puis c'est la prise de conscience que l'ensemble ne parviens plus à remplir ses objectifs de rentabilité,viens alors l'effondrement.Moyennant une période plus ou moins longue de nouvelles technologies voient le jours et permettent à leurs tours une nouvelles phases d'expansion et le mythe de Sisyphe continue...
On retrouve toujours nos quatre temps,dépression,expansion,stagnation,crise, et cela dure depuis les débuts de la civilisation.Reste donc à mettre au point un système qui fluctue très peu autour du point d'équilibre...mais nous entrons là dans la métaphysique! :lol:
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7347
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 549

Re: François Roddier, thermodynamique et société

Message non lupar Ahmed » 02/02/19, 21:01

Reste donc à mettre au point un système qui fluctue très peu autour du point d'équilibre...mais nous entrons là dans la métaphysique! :lol:

Pourquoi la métaphysique? Toutes les "civilisations" qui se sont qualifiées comme telles reposent sur ce principe falsificateur, mais d'autres sociétés, méprisées et souvent exterminées par celles-ci, ont su parvenir à un semblable équilibre, équilibre qu'elles auraient pu maintenir pour la plupart sans la concurrence de modèles plus dissipatifs et violents.
Le défi pour nous est celui-ci: comment parvenir à ce résultat dans notre société comportant des techniques aussi développées? Il va sans dire qu'une telle hypothèse suppose une orientation et une intensité totalement différente desdites techniques...
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."

bardal
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 313
Inscription : 01/07/16, 10:41
Localisation : 56 et 45
x 114

Re: François Roddier, thermodynamique et société

Message non lupar bardal » 02/02/19, 21:44

Ah, Ahmed; une lueur d'espoir enfin dans ton discours… Je croyais que c'était impossible…

Bon… Ben on a une base de travail...
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7347
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 549

Re: François Roddier, thermodynamique et société

Message non lupar Ahmed » 02/02/19, 21:51

L'espoir est démobilisateur et l'impossibilité un stimulant! :lol:
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5882
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 298

Re: François Roddier, thermodynamique et société

Message non lupar sen-no-sen » 02/02/19, 22:01

Ahmed a écrit :Pourquoi la métaphysique? Toutes les "civilisations" qui se sont qualifiées comme telles reposent sur ce principe falsificateur, mais d'autres sociétés, méprisées et souvent exterminées par celles-ci, ont su parvenir à un semblable équilibre, équilibre qu'elles auraient pu maintenir pour la plupart sans la concurrence de modèles plus dissipatifs et violents.
Le défi pour nous est celui-ci: comment parvenir à ce résultat dans notre société comportant des techniques aussi développées? Il va sans dire qu'une telle hypothèse suppose une orientation et une intensité totalement différente desdites techniques...


Pourquoi la métaphysique? Et bien parce que le processus de fluctuations est le moteur de notre Univers...
Dans le cadre de la cosmologie contemporaine on parle désormais de modèles "pré-Big Bang",c'est à dire d'Univers Ekpyrotique.
En réalité toutes les théories proposées sont des formes plus ou moins abstraite du modèle sinusoïdale(1) ou sigmoïde(2) et toute la Nature y obéit d'une façon ou d'une autre.

Dans les sociétés humaines ont constate que celle qui fluctuent le moins autour du point d'équilibre dure le plus longtemps(3),c'est le cas des Indiens Kogis dont la culture remonte à près de 5000 ans.
Toutefois il faut différencier un groupe d'être humains de l'humanité tout entière.Nombre de communautés si elles ont réussis à survivre n'en demeure pas moins pour autant sujette à évoluer,tout est affaire de temps.
Comme pour certaine espèces animale(comme le Cœlacanthe)c'est avant tout la stabilité des écosystèmes locaux et leurs isolements qui furent garant de leurs grandes longévités.
La question est :Comment garantir un tel état de fait pour l'humanité?
Howard Bloom considère à juste titre l'humanité comme un cerveau global,peut être est il temps d'apprendre à ce cerveau à méditer.La méditation a pour but de "lisser" les fluctuations mentales induites par le flots ininterrompue de mèmes qui accaparent notre système cognitifs(4).



(1)Big Bang :arrow: Big Crunch :arrow: Big Bounce
Image

(2)Big Bang :arrow: Big Freeze :arrow: Big Bang
Image

(3)C'est le même cas pour les étoiles,les plus petites ont une période d'existence beaucoup plus longue que les étoiles supermassives en raison de leurs consommation énergétique moindre.
(4)Le Pranayama Yoga ou Yoga du souffle repose lui aussi sur un cycle à 4 temps:inspire,rétention,expire,rétention...
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7347
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 549

Re: François Roddier, thermodynamique et société

Message non lupar Ahmed » 02/02/19, 22:42

Oui, l'échelle de temps choisie permet ou non de percevoir l'évolution, ainsi on peut dire qu'un arbre pousse "vite", mais il est impossible de le constater à l'échelle du temps présent, seul un "time lapse" pourrait nous le rendre visible. De même, à une échelle bien plus lente encore, les montagnes se modifient au cours des temps...
Le terme "métaphysique" appliqué ici à de la physique, même un peu spéculative, me surprend.

Tu écris:
Howard Bloom considère, à juste titre, l'humanité comme un cerveau global, peut être est-il temps d'apprendre à ce cerveau à méditer. La méditation a pour but de "lisser" les fluctuations mentales induites par le flots ininterrompus de mèmes qui accaparent notre système cognitif

La suspension de l'action est, de toute évidence, la première chose à faire! :wink: Le pragmatisme n'est que le visage de cette addiction aux mèmes et ne conduit que vers des actions qui renforcent ce qu'elles souhaitent combattre.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5882
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 298

Re: François Roddier, thermodynamique et société

Message non lupar sen-no-sen » 02/02/19, 23:14

Ahmed a écrit :Le terme "métaphysique" appliqué ici à de la physique, même un peu spéculative, me surprend.


Lorsque François Roddier nous dit que l'humanité doit évacuer l'entropie pour se libérer,il ne fait que reformuler en des termes naturaliste la conception issu du Dharma.
Les sociétés humaines si elles veulent survivre doivent suivre une voie qui les écartent de la souffrances,et c'est là, qu'a travers les connaissances de la Nature nous pouvons percevoir une certaine métaphysique.

La suspension de l'action est, de toute évidence, la première chose à faire!


Dans le cadre du développement de notre civilisations,la première chose à faire est en effet de limiter cette course folle en avant,mais de toute évidence un tel acte ne serait possible que collectivement...le problème c'est que la puissance des déterminismes est si forte que seul un événement cataclysmique pourrait nous amener à un tel changement.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Société et philosophie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité