Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Société et philosophieFrançois Roddier, thermodynamique et société

Débats philosophiques et de sociétés.
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5473
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 196

Re: François Roddier, thermodynamique et société

Message non lupar sen-no-sen » 05/06/17, 17:10

janic a écrit :C’est beau ! C’est poétique ! C’est…philosophique et hypothétique comme le souligne ce probablement comme qu’il serait probablement possible de mettre Paris en bouteille. Or, ainsi qu’appris à l’école lorsque l’on enlève tout et qu’il reste quelque chose, c’est que l’on n’a pas TOUT enlevé. C’est du Devos pur et dur : « Rien c’est rien, trois fois rien, c’est pas grand-chose, mais c’est déjà quelque chose ! » non physicien des particules.


Janic tu devrais éviter de parler de sujet que tu découvre à peine et que tu ne maitrise pas.
Le philosophe Leibniz posait la question suivante:pourquoi y a t-il quelque chose plutôt que rien".
Nombreux sont ceux à s'y être cassé les dents,et visiblement ton dentier semble également attaqué! :mrgreen:

En réalité il n'y a jamais rien,car le néant est un postulat(affirmation considéré comme vrai mais dont le préalable n'est pas démontré),postulat issu d'une déduction binaire lié à notre expérience subjective du quotidien.
Lorsque que je pose mon trousseau de clé sur la table celle ci y sont,et si je les enlève elles n'y sont plus,dès lors on peut déduire deux états:
1)existe.
2)existe pas.
Soit le raisonnement de tout bon ordinateur!

Cette vision des choses perds toute sa validité lorsque l'on passe à l'échelle atomique,ou les particules sont en superpositions d'état avant d'être mesurées,elles peuvent donc Être,ne pas être,être et ne pas être,ne pas et être en même temps,notion dite tétravalente.

Hors on sait faire le vide totale dans un dispositif(chambre à vide) et on remarque qu'apparait à partir du vide des particules virtuelles qui s'auto annihilent par pair,c'est ce que l'on nomme vide quantique.
Il n'y a donc pas de néant,mais un vide plein,et quant à notre matière elle est constitué à 100% de ce vide plein,que cela te plaise ou non...

Le discours biblique (que tu n’es pas obligé de partager évidemment), ne fait pas remonter son historicité à Abraham et donc tes 1800 ans avant JC mais bien, bien plus tôt et pas jusqu’aux singes de Darwin et ses adeptes, mais à l’humain originel et donc de nombreux siècles avant, que l’on appelle historique


C'est complétement faux,sauf pour les grenouilles de Bénitier ou les télé-évangélistes Texans.
L'historicité de l'AT n'est valable(et encore) qu'a partir d'Abraham,toute la période antérieur relève du mythe,un mythe essentiellement issu de récupération de croyances passées(comme l'épopée de Gilgamesh).
C'est vraiment avoir une vision fondamentaliste que de pensée qu'une religion serait apparut exnihilo(sic! :lol: ),toutes les croyances existantes sur terre sont fondées sur des systèmes de pensées antérieur,et la Bible n'y échappe pas.

Surtout du bla bla puisque ces évolutions antérieures sont impossibles à prouver et ne sont donc que des hypothèses et une hypothèse n’est pas démonstration de faits et encore moins de preuves.


Donc tu ne lis pas la Bible...?
Plusieurs passage de l'AT font référence à Ashera (déesse mère) compagne de YHW

C’est son nom. Généreuse et belle, Ashera est, dans la lignée des Astarté, Ishtar et Inanna, une déesse adulée par une grande majorité des hébreux du VIIe et VIe siècles av. notre ère, au côté de son époux. Elle possède une image dans le ciel puisqu’elle est assimilée à la planète Vénus comme ses consœurs mésopotamiennes. Elle n'était pas inconnue. Mais il s'agissait alors d'une simple déesse... en apparence. En effet, il y a peu, des inscriptions sur des stèles ont révélé aux archéologues que les hébreux vénéraient « Yahvé et son Ashera ». Dieu a donc une femme! Voilà bien une hérésie pour ceux qui avaient mal interprété la présence de cette déesse mentionnée dans l’Ancien Testament notamment par Jérémie. Le prophète, en exil avec les juifs déportés à Babylone, reproche à ses compatriotes leur vénération pour cette déesse impure, représentée sur des statuettes comme une femme aux seins nus. L’entreprise de Jérémie reste sans succès : les juifs affirment que autant à Jérusalem qu’à Babylone, Ashera est généreuse et leur offre du pain en grande quantité. Et pour étayer leur propos, ils ne manquent pas de lui rappeler que d’autres avant lui leur avaient fait abandonner le culte d’Ashera et que le résultat fut « le glaive et la famine » (Jérémie 44, 17-19).
Dieu finira par perdre son épouse… inexplicablement dans le récit biblique. Elle disparaitra jusqu'à nos jours où l'épigraphie nous révèle qu' Ashera, plus qu'une simple déesse, est l'épouse de Yahvé. Dans les faits, Ashera s’éclipse de la vie de Yahvé au moment de la grande réforme religieuse entreprise par le roi Josias (VIe siècle) et terminée par le scribe Esdras (Ve siècle). Pendant cette période charnière de l’histoire religieuse, les juifs passent de la monolâtrie – considérant Yahvé comme leur dieu parmi tous les autres – au monothéisme – la reconnaissance d’un seul et unique Dieu sur terre. Le divorce fut sévère mais Ashera nous réapparait après 2500 ans sous les coups de pinceaux des archéologues sur l’ancienne terre de Canaan.


http://lesitedelhistoire.blogspot.fr/2012/06/ashera-lepouse-de-yahve.html

FIN DU HS!!!!! :evil:
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.

janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5618
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 57

Re: François Roddier, thermodynamique et société

Message non lupar janic » 05/06/17, 18:33

Janic tu devrais éviter de parler de sujet que tu découvre à peine et que tu ne maitrise pas.
Le philosophe Leibniz posait la question suivante: pourquoi y a t-il quelque chose plutôt que rien".
Nombreux sont ceux à s'y être cassé les dents, et visiblement ton dentier semble également attaqué!

Pas de dentier, donc pas de risque ! Mais effectivement je ne maitrise pas ce sujet, c’est donc plus une réaction basique comme n’importe qui rencontré dans la rue.
Hors on sait faire le vide totale dans un dispositif(chambre à vide) et on remarque qu'apparait à partir du vide des particules virtuelles qui s'auto annihilent par pair,c'est ce que l'on nomme vide quantique.
Il n'y a donc pas de néant,mais un vide plein,et quant à notre matière elle est constitué à 100% de ce vide plein,que cela te plaise ou non...

Je ne maitrise pas le sujet, mais je ne suis pas complètement idiot pour autant et cet aspect a déjà été vu concernant l’énergie noire par exemple, mais ça date ! Et le vide plein ça me convient tout à fait, j’ai toujours été fan de science et fiction et je regarde autant que je le peux les documentaires sur ces sujets.
Mais , et cela a aussi été vu, la physique quantique et la physique newtonienne n’obéissent pas aux mêmes règles et de mémoire un auteur affirmait que ce lien n’était toujours pas fait. Mais je n’en suis pas spécialiste évidemment
Le discours biblique (que tu n’es pas obligé de partager évidemment), ne fait pas remonter son historicité à Abraham et donc tes 1800 ans avant JC mais bien, bien plus tôt et pas jusqu’aux singes de Darwin et ses adeptes, mais à l’humain originel et donc de nombreux siècles avant, que l’on appelle historique

L'historicité de l'AT n'est valable(et encore) qu'a partir d'Abraham,toute la période antérieur relève du mythe,un mythe essentiellement issu de récupération de croyances passées(comme l'épopée de Gilgamesh).

Déjà vu ! L’épopée de Gilgamesh (qui n’est, elle, qu’un vrai mythe) peut aussi bien avoir été copiées sur l’histoire des Hébreux. Or un mythe ne peut pas être considéré comme modèle historique, et c’est le cas de l’épopée de Gilgamesh.
C'est vraiment avoir une vision fondamentaliste que de pensée qu'une religion serait apparut exnihilo(sic!
,toutes les croyances existantes sur terre sont fondées sur des systèmes de pensées antérieur,et la Bible n'y échappe pas.

a)Le fondamentalisme, nos sociétés en sont pleines : en politique, en médecine, en n’importe quoi d’autre d’ailleurs. La question est plutôt de savoir si ce fondamentalisme correspond à une réalité sociale utile, voire nécessaire comme : liberté, égalité, fraternité.
b) la Religion, n’est pas une entité, mais une pratique et quelque pratique que ce soit, il lui faut un commencement justifié par un environnement particulier comme toute loi. Avant le détournement des avions il n’y avait pas de loi autorisant ou interdisant cette pratique, son vote, puis son application, est une sorte d’exnihilo. Avant non, après oui et pas demandant des milliards d’années.
Surtout du bla bla puisque ces évolutions antérieures sont impossibles à prouver et ne sont donc que des hypothèses et une hypothèse n’est pas démonstration de faits et encore moins de preuves.

Donc tu ne lis pas la Bible...?

Juste un petit peu ! Plus de 20 ans de façon régulière, voire intensive, plus le reste, non pour lire simplement mais pour faire des exégèses, ce qui est un peu plus compliqué que de faire un copié/collé.
Donc tu devrais ETUDIER cette bible avant de, comment dire, « tu devrais éviter de parler de sujet que tu découvre à peine et que tu ne maitrise pas. » :cheesy:
Plusieurs passage de l'AT font référence à Ashera (déesse mère) compagne de YHW

Il faut voir qui écrit ce genre de prose chez des individus qui ne connaissent pas l’histoire complète de cette population et donc racontent des C....es!
Or, (mais étudies de près le sujet qui ne se limite pas à Jérémie 44.) il ne s’agit donc pas d’une épouse de YHWH, mais de la considération que ces hébreux, pour plaire à leurs épouses Egyptiennes adorant des idoles dont une déesse du ciel, en font autant. Elle n’est donc pas l’épouse de YHWH (pourtant il en a bien « une »(pour autant qu’il puisse en avoir), mais laquelle si tu connais ces textes ?) mais comme " tu découvre à peine et que tu ne maitrise pas." le sujet ça risque de te demander du boulot.
Alors un tout petit peu d'exégèse:
Jérémie fait donc partie des reformateurs qui, comme dans n’importe quelle société est généralement mal venu et ces passages cités en portent témoignages. Or reformer signifie remettre dans sa forme initiale. L’histoire des hébreux est une succession de va et vient entre celui ou ceux qui offrent le plus d’avantages dans la vie de tous les jours et notre société en sait quelque chose. Avoir du pain à satiété est toujours plus attirant que de devoir se serrer la ceinture et c’est ce que font ces hommes, comme n’importe qui d’autre le ferait et ce n’est pas le reproche qui leur est fait. La raison est donc autre, mais laquelle justement?
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5618
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 57

Re: François Roddier, thermodynamique et société

Message non lupar janic » 06/06/17, 10:04

Pour quitter le domaine biblique, je reviens sur cette partie et l'utilisation du terme probablement:
"L'origine de la matière, voire de l'univers, trouve sa source dans le vide quantique. "
"Nous sommes des poussières d'étoiles, ça on le savait déjà, mais maintenant on peut dire que la matière, tout ce qui nous entoure, EST PROBABLEMENT issu de fluctuations quantiques du vide. Ces fluctuations quantiques sont à l'origine du Big Bang, puis ensuite à travers un changement de phase lié au boson de Higgs, l'origine de la matière et de la lumière, de la masse telle qu'on la connait. C'est un apport PHILOSOPHIQUE majeur, conclut Michel Spiro. Un bouleversement de conception qui a des conséquences anthropologiques."


Que vient faire ce PROBABLEMENT dans un discours plein d'affirmations, de certitudes, il eut suffit d'écrire: " tout ce qui nous entoure EST issu de fluctuations quantiques "et le discours ( dogmatique) serait resté en harmonie avec lui même.
probablement , adverbe
• Sens 1
Vraisemblablement, qui adviendra de manière éventuelle, selon une estimation incertaine.
Exemple : Le ciel se couvre, je crois que nous ferions mieux de rentrer, ilva probablement pleuvoir d'ici quelques minutes.
Synonyme : peut-être


Et de suite après, comme juste avant d’ailleurs, la formulation de cet auteur s’appuie, au contraire sur un principe de certitude. Plus question d’éventuel, plus question d’incertain, plus question de peut-être.
Malheureusement, c’est chose courante que de mélanger des si, des peut-être pour de suite après devenir affirmatif.
L'auteur cherche-t-il à s'autopersuader d'avoir raison tout en doutant en même temps? Ou bien ne maitrise-t-il pas le sens des mots?
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5473
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 196

Re: François Roddier, thermodynamique et société

Message non lupar sen-no-sen » 06/06/17, 20:59

janic a écrit :Que vient faire ce PROBABLEMENT dans un discours plein d'affirmations, de certitudes, il eut suffit d'écrire: " tout ce qui nous entoure EST issu de fluctuations quantiques "et le discours ( dogmatique) serait resté en harmonie avec lui même.(...)
Et de suite après, comme juste avant d’ailleurs, la formulation de cet auteur s’appuie, au contraire sur un principe de certitude. Plus question d’éventuel, plus question d’incertain, plus question de peut-être.
Malheureusement, c’est chose courante que de mélanger des si, des peut-être pour de suite après devenir affirmatif.
L'auteur cherche-t-il à s'autopersuader d'avoir raison tout en doutant en même temps? Ou bien ne maitrise-t-il pas le sens des mots?


Janic aucune théorie scientifique n'est vérifié à 100% car il faudrait répété un nombre de fois infinie une expérience pour pouvoir en déterminé une certitude absolue....ce qui est impossible.

Il existe des théories concurrentes à celle de l'apparition de l'Univers à partir du vide quantique,notamment celle de l'Univer ekpyrotique*.
C'est pour cette raison que l'on parle de probabilités.
Les certitudes ne sont que pour les adeptes du dogmatismes....


*Théorie que l'on trouve sous le nom de sélection naturelle cosmologique développé notamment par Lee Smolin.
Dans sont ouvrage thermodynamique de l'évolution, François Roddier y fait référence,cette approche étant déductivement très intéressante du fait notamment des similitude avec l'observation que l'on opère dans le domaines de l'évolution des systèmes.



La théorie de la sélection naturelle cosmologique (ou des univers féconds) proposée par Lee Smolin en 1992, suggère qu'un processus analogue à la sélection naturelle biologique s'applique à des échelles plus grandes. Smolin résuma son idée dans La vie du Cosmos.
La théorie présume que l'effondrement de trous noirs cause l'émergence de nouveaux univers de l'« autre côté » dont les constantes fondamentales (célérité de la lumière, mur de Plank, etc.) peuvent différer légèrement de celles des trous noirs géniteurs. Chaque univers donne ainsi naissance à autant d'univers qu'il possède de trous noirs et certains univers peuvent mourir par mort thermique faute de constantes cosmologiques adéquates avant de donner une descendance. Ainsi, la théorie contient les idées évolutionnaires de reproduction et mutation des univers ainsi que de sélection naturelle. Pour Smolin, les univers les plus féconds, c'est-à-dire susceptibles de produire le plus de "bébé-univers", sont les univers riches en carbone et en oxygène, soit par ailleurs des univers susceptibles d'abriter la vie telle que nous la connaissons. Une telle théorie est une réponse au principe anthropique fort.

https://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9lection_naturelle_cosmologique
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5618
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 57

Re: François Roddier, thermodynamique et société

Message non lupar janic » 07/06/17, 10:51

Janic aucune théorie scientifique n'est vérifié à 100% car il faudrait répété un nombre de fois infinie une expérience pour pouvoir en déterminé une certitude absolue....ce qui est impossible.
Il existe des théories concurrentes à celle de l'apparition de l'Univers à partir du vide quantique,notamment celle de l'Univer ekpyrotique*.
C'est pour cette raison que l'on parle de probabilités.
Les certitudes ne sont que pour les adeptes du dogmatismes....

Je suis entièrement d’accord avec cette idée qu’il n’y a pas de certitude absolue en quoi que ce soit. Mon reproche n’est donc pas sur cet aspect, mais sur le mélange des genres grammaticaux ainsi je souligne cet aspect dans ton texte cité :

La THEORIE de la sélection naturelle cosmologique (ou des univers féconds) proposée par Lee Smolin en 1992, SUGGERE qu'un processus analogue à la sélection naturelle biologique S'APPLIQUE à des échelles plus grandes. Smolin résuma son idée dans La vie du Cosmos.
La théorie PRESUME que l'effondrement de trous noirs CAUSE l'émergence de nouveaux univers de l'« autre côté » dont les constantes fondamentales (célérité de la lumière, mur de Plank, etc.) peuvent différer légèrement de celles des trous noirs géniteurs. Chaque univers DONNE ainsi naissance à autant d'univers qu'il possède de trous noirs et certains univers PEUVENT mourir par mort thermique faute de constantes cosmologiques adéquates avant de donner une descendance. Ainsi, LA THEORIE contient les idées évolutionnaires de reproduction et mutation des univers ainsi que de sélection naturelle. Pour Smolin, les univers les plus féconds, c'est-à-dire susceptibles de produire le plus de "bébé-univers", sont les univers riches en carbone et en oxygène, soit par ailleurs des univers susceptibles d'abriter la vie telle que nous la connaissons. Une telle théorie est une réponse au principe anthropique fort.


Je reprends donc ce texte avec QUE des suppositions et on peut faire la même chose avec que des affirmations.
« La THEORIE de la sélection naturelle cosmologique (ou des univers féconds) proposée par Lee Smolin en 1992, SUGGERE qu'un processus analogue à la sélection naturelle biologique S'APPLIQUERAIT à des échelles plus grandes. Smolin résuma son idée dans La vie du Cosmos.
La théorie PRESUME que l'effondrement de trous noirs CAUSERAIT l'émergence de nouveaux univers de l'« autre côté » dont les constantes fondamentales (célérité de la lumière, mur de Plank, etc.) POURRAIENT différer légèrement de celles des trous noirs géniteurs. Chaque univers DONNERAIT ainsi naissance à autant d'univers qu'il POSSEDERAIT de trous noirs et certains univers POURRAIENT mourir par mort thermique faute de constantes cosmologiques adéquates avant de donner une descendance. Ainsi, LA THEORIE contient les idées évolutionnaires de reproduction et mutation des univers ainsi que de sélection naturelle. Pour Smolin, les univers les plus féconds, c'est-à-dire susceptibles de produire le plus de "bébé-univers", SERAIENT les univers riches en carbone et en oxygène, soit par ailleurs des univers susceptibles d'abriter la vie telle que nous la connaissons. Une TELLE THEORIE SERAIT une réponse au principe anthropique fort.
Là c'est correct grammaticalement parlant, CE QUI NE DONNE PAS LA MËME CHOSE !
*Théorie que l'on trouve sous le nom de sélection naturelle cosmologique développé notamment par Lee Smolin.

Même chose ! Ce que je reproche à Roddier, comme d’autres, ce ne sont pas leurs élucubrations « scientifiques hypothétiques », c’est leur boulot, mais leurs mélanges des genres passant de la supposition, à l’affirmation. Mais en même temps si toute leur littérature n’était émaillée QUE de conditionnels, plus personne ne leur accorderait un crédit suffisant. Et ce n’est pas ce qu’ils cherchent, mais son inverse.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6379
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 414

Re: François Roddier, thermodynamique et société

Message non lupar Ahmed » 07/06/17, 12:19

Ce reproche d'incorrection grammaticale me semble infondé: si l'hypothèse se vérifie, alors la conséquence est cela...
Le conditionnel ne peut s'employer à l'intérieur de ce qui est déterminé par la condition initiale.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5618
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 57

Re: François Roddier, thermodynamique et société

Message non lupar janic » 07/06/17, 14:20

ahmed bonjour
Ce reproche d'incorrection grammaticale me semble infondé: si l'hypothèse se vérifie, alors la conséquence est cela...
Le conditionnel ne peut s'employer à l'intérieur de ce qui est déterminé par la condition initiale.

Oui si et seulement si, mais on n'en est pas là! Donc on ne peut utiliser une formulation qui fait de quelque chose d'improbable quelque chose d'effectif. Tu connais la formule: "si ma tante en avait, on l'appellerait mon oncle" et non on l'appelle mon oncle.[*]
Des esprits subtils comme le tien (et bien entendu le mien, ça va de soi!!!!!) peuvent percevoir la nuance que cela peut représenter, mais la plupart du temps la formulation sera prise comme un fait accompli. Donc pour éviter toute ambiguïté ou mauvaise interprétation, le conditionnel devrait être de mise de bout en bout. c'est d'ailleurs ce qui se passe lorsqu'une hypothèse est émise et où l'auteur prend toutes les précautions grammaticales nécessaires pour ne pas être accusé de prendre ses désirs pour des réalités. Ce n'est que lorsque ce théoricien (comme en politique) va trouver des aficionados qu'il transformera progressivement sa formulation du conditionnel vers le présent.
C'est ce qui s'est passé pour la théorie de l'évolution, sans vrais supports biologiques et scientifiques, mais arrivant pile à une époque de conflits d'idées entre les religions instituées et dominantes et le rationalisme athée et Darwin offrait à ces derniers, sur un plateau d'argent, des arguments "solides", en apparence seulement. Le même phénomène s'est produit lorsque Pasteur a provoqué un espoir immense d'éradiquer la peur des épidémies (à défaut des épidémies elles- mêmes) décimant des populations entières; cela s'est encore produit avec le SIDA qui provoquait aussi une peur panique de contamination, mais basé sur une simple supposition d'en avoir découvert (en fait avoir volé aux français) la cause: le VIH, etc... l'histoire en est pleine!
Reprends tout ce qui est dit sur l'H., par ses opposants, avec les présupposés de personnes non seulement incompétentes sur ce sujet, mais qui en plus reprennent pour argent comptant de fausses informations répandues par les lobbies pharmaceutiques qui protègent leur économie lucrative et qui se transforment, aux yeux de quelques uns, en évidences, comme en faits supposés.

[*] quoi qu'avec les perturbateurs endocriniens de plus en plus répandus cela puisse effectivement devenir une réalité comme cela se constate de plus en plus chez certains animaux.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5473
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 196

Re: François Roddier, thermodynamique et société

Message non lupar sen-no-sen » 07/06/17, 14:38

Janic tu écrit:

Même chose ! Ce que je reproche à Roddier, comme d’autres, ce ne sont pas leurs élucubrations « scientifiques hypothétiques », c’est leur boulot, mais leurs mélanges des genres passant de la supposition, à l’affirmation. Mais en même temps si toute leur littérature n’était émaillée QUE de conditionnels, plus personne ne leur accorderait un crédit suffisant. Et ce n’est pas ce qu’ils cherchent, mais son inverse.


Les travaux de François Roddier sont fondés sur une habile synthèse concernant la thermodynamique,il ne s'agit nullement d’élucubrations.
SI tu avait lu sont ouvrage ,tu aurait vu que ce dernier indique clairement lorsqu'une de ses analyses reste hypothétiques,c'est notamment le cas sur la cosmologie mais également sur la prévision de scénarios futurs.
Commence donc par lire l'ensemble de sont blog,passe ensuite à son bouquin,analyse les faits et après on en rediscutera.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5618
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 57

Re: François Roddier, thermodynamique et société

Message non lupar janic » 07/06/17, 17:07

Les travaux de François Roddier sont fondés sur une habile synthèse concernant la thermodynamique,il ne s'agit nullement d’élucubrations.
SI tu avait lu sont ouvrage ,tu aurait vu que ce dernier indique clairement lorsqu'une de ses analyses reste hypothétiques,c'est notamment le cas sur la cosmologie mais également sur la prévision de scénarios futurs.
Commence donc par lire l'ensemble de sont blog, passe ensuite à son bouquin,analyse les faits et après on en rediscutera.

je n'ai pas discuté sur le fond, mais sur la forme, à savoir la composition grammaticale confuse de l'auteur cité. Pour le reste, je ne m'intéresse pas particulièrement à ces réflexions. Pour son blog j'en ai lu pas mal, mais comme ce n'est pas ma tasse de thé (ou de tisane) je ne suis guère intervenu depuis le temps.
Pour autant si un garagiste (ou tout autre professionnel) suggérait que théoriquement le véhicule peut fonctionner après son intervention, plus d'un client en sortirait pas rassuré, mais évidemment cela ne concerne pas certaines professions! :cry:
Sinon dans mon esprit le terme élucubration n'a rien d'insultant, ni de péjoratif, d'autant que les élucubrations ont été et sont encore ma gymnastique intellectuelle favorite.
Action d'élucubrer; recherche laborieuse et patiente pour composer un ouvrage érudit ou un texte d'une certaine longueur.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5473
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 196

Re: François Roddier, thermodynamique et société

Message non lupar sen-no-sen » 08/06/17, 11:26

janic a écrit :Sinon dans mon esprit le terme élucubration n'a rien d'insultant, ni de péjoratif, d'autant que les élucubrations ont été et sont encore ma gymnastique intellectuelle favorite.
Action d'élucubrer; recherche laborieuse et patiente pour composer un ouvrage érudit ou un texte d'une certaine longueur.


Tout le problème est là:dans TON cerveau le terme élucubration n'a rien d'insultant,mais dans le monde du vocabulaire élucubration signifie théorie absurde,ce qui particulièrement insultant pour un scientifique.
Hors si il existe bien une science qui n'est pas absurde c'est bien la thermodynamique!
D'ailleurs malgré de nombreux post à rallonge de ta part tu n'as toujours pas été capable d'apporter la moindre contre argumentation.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Société et philosophie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 1 invité

Recherches populaires