Société et philosophieFaut-il faire travailler gratis les chômeurs (TIG)

Débats philosophiques et de sociétés.
Avatar de l’utilisateur
jlt22
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 414
Inscription : 04/04/09, 13:37
Localisation : Guingamp 69 ans

Message non lupar jlt22 » 10/11/10, 23:48

Christophe a dit:

Maintenant je suis pas contre des compensations aux indemnisés...mais dans ce cas, on le fait pour TOUS les indemnisés : longues maladies, handicapés, retraités, jeunes boursiers...etc etc...

Y a pas de raison...

A ce propos: dois je rappeler que les retraités pèsent bien plus lourds dans les systèmes sociaux que les chômeurs...Ben quoi ils ont cotisés pour? Ben oui tout comme les chômeurs...


Lorsque l'on travaille l'on cotise pour une Assurance chômage et pour la retraite, laquelle est un salaire différé m'as-t-on toujours appris.

Ce salaire différé, certains n'ont pas la chance de le toucher (décès prématuré), d'autres pourront en profiter largement(centenaire); il est vrai qu'il y a là une certaine forme d'injustice.

Pour l'assurance chômage, vous cotisez pour une certaine durée de cotisation proportionnelle à votre temps de cotisation. Lorsque vous dépassez votre temps alloué d'indemnisation, vous devenez un chômeur de longue durée.
Il y a certes des chômeur qui font la fine bouche et qui voudraient retrouver tout de suite un salaire équivalent, alors que l'entreprise qui leur propose un emploi ne se situe pas au même niveau.
D'autres sont difficilement adaptables.
Il y en a hélas beaucoup d'autres qui n'ont pas de formation suffisante qui leur ouvrirait beaucoup de portes. Bien souvent c'est là que le bât blesse;
les entreprises devraient être obligées de faire effectuer à leur personnel des stages leur permettant d'acquérir une plus grand ouverture d'esprit.

Dans la plupart des écoles, y compris professionnelles, on n'apprend pas aux élèves les techniques de recherche de travail, faire des CV, des lettres de motivation adaptées à différentes annonces , des simulations d'entretien.
S'ils avaient ces connaissances beaucoup peut-être ne finiraient pas chômeurs de longue durée

Pour ma part, il y a 25 ans (j'en ai 64), j'ai été licencié, alors que je croyais ma voie tracée jusqu'à la retraite. J'étais dans la marine marchande, et la législation française ayant changée, les armateur se sont mis à délocaliser.

J'avais un très bon salaire, puis une bonne indemnisation chômage, puis après 3 mois de recherche intensive, rien à l'horizon.
Chômeur est une situation pénible, surtout lorsque l'on a des enfants scolarisés. Je me suis donc mis à chercher un peu de tout, afin de prouver ma volonté de retravailler et de rester dans le monde du travail.

J'ai donc accepté un poste (dans l'imprimerie) où mon salaire net était la moitié de mon indemnité chômage, j'en ai un peu bavé, mais au bout de 18mois,j'étais au 3/4 de mon indemnité chômage(en allant demander régulièrement une augmentation au boss). J'avais investi dans des bouquins professionnels afin de bien comprendre le métier et tenter d'être incollable.

Au bout de 2ans, j'ai changé d'entreprise(SAV imprimerie) avec une promotion , mais, j'ai dû quitter ma Bretagne natale avec famille et bagages.

7ans après, relicenciement, puis rapatriement en Bretagne où je suis repris dans ma 1ére imprimerie, qui avait changé de tête entre temps.
J'y ai terminé ma vie active et ne regrette rien.

Chômeur doit-être un travail à plein temps si l'on veut avoir une chance de trouver quelque chose, et se souvenir que le pôle emploi ne fourni à peine que 30% des emplois pourvus.
Il y a aussi tous les ans des milliers d'emploi qui ne sont pas pourvus.

Le malheur dans tout cela est que le chômeur devenu de longue durée, se met en général dans la tête qu'il ne trouvera rien.
Il relâche sa discipline de vie, ne se lève plus le matin, ne s'intéresse plus à grand chose, ne cherche plus rien ou mal.

Le but de faire travailler ces chômeurs de longue durée est de les réhabituer à une discipline de vie, d'essayer de les faire revivre.
L'idée en soi est bonne, mais les faire travailler avec une indemnité ridicule ne les motivera pas.
Il faut les faire travailler 2ou 3h par jour, le matin, de préférence, à partir de 8h et payer ces heures au SMIC
0 x

boubka
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 950
Inscription : 10/08/07, 17:22
x 2

Message non lupar boubka » 11/11/10, 01:46

Pour l'assurance chômage, vous cotisez pour une certaine durée de cotisation proportionnelle à votre temps de cotisation. Lorsque vous dépassez votre temps alloué d'indemnisation, vous devenez un chômeur de longue durée.


ok , donc je ne vois pas ou est le pb a faire travailler un chômeur de longue durée .
il n y as pas de boulot , je veux bien l admettre mais quand on a 40 ans et que l on cumule a peine 6 mois de travail dans sa vie il y a un gros probleme !
cas exeptionel vous allez me dire ....dans ma petite ville j en connais au moins 10 ....des chomeurs rmiste pro :frown:
0 x
Avatar de l’utilisateur
jlt22
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 414
Inscription : 04/04/09, 13:37
Localisation : Guingamp 69 ans

Message non lupar jlt22 » 11/11/10, 10:49

quand on a 40 ans et que l on cumule a peine 6 mois de travail dans sa vie il y a un gros probleme !
cas exeptionel vous allez me dire ....dans ma petite ville j en connais au moins 10 ....des chomeurs rmiste pro


Effectivement, il y a des abus de ce coté, dans tout système il y a des fraudeurs. Il y en a aussi parait-il qui restent au RMI et travaillent à plein temps au noir, comme cela pas d'impôts, pas de charges et tous les avantages sociaux (CMU)
Il est vrai que chômeurs de longue durée et rmiste ne devraient pouvoir refuser aucun boulot. Dans toutes régions de France, il y a des boulots saisonniers payés au SMIC et souvent fait par des étranger, parce qu'il n'y a pas de volontaires français.
C'est il est vrai, un réel problème.
0 x
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11085
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 65

Message non lupar Obamot » 11/11/10, 12:21

Faut-il faire travailler gratis les chômeurs / [chômeuses]


Jamais de la vie! Ça nuirait au "temps consacré" et à la "concentration" nécessaires pour leur recherche d'emploi. Puisqu'ayant une "activité", c'est comme si on réduisait leur période de chômage! C'est donc un risque certain de les replonger dans la précarité plus tard, arrivant soudain en fin de droit, ça deviendrait la cata...

Il ne faudrait pas les obliger non-plus, car pour ceux qui ne trouvent pas LE travail qu'ils recherchent, c'est bien souvent la seule source de revenu qu'ils/elles ont pour se retourner et éventuellement lancer une activité indépendante sans faire d'emprunt (qui d'ailleurs les enfoncerait encore plus dans la précarité également...)

Comme beaucoup l'ont relevé, la situation d'être au chômage alors que ce n'est pas de sa faute, est probablement l'un des plus gros calvaire de notre époque! Evitons autant que possible que ça ne se transforme en cauchemard.

Enfin légalement, le chômage ayant la fonction qu'on lui connaît, si on faisait travailler les chômeurs/euses, il faudrait appeler ça autrement et surtout que ça n'empiète pas sur le droit aux prestations, ni ne diminue leur durée d'aucune façon.

Nous voilà au cœur du problème! Vu ce qui précède il n'est pas vraiment possible de "les mettre au travail contre leur volonté", il ne resterait que la solution de leur demander si ils/elles accepteraient une autre option, une autre façon de voir...

Il faudrait alors créer un nouveau statut — fondé sur le volontariat — concernant "une période intermédiaire préalable à l'entrée en chômage...", qui pourrait s'appeler "prestation de personne candidate à nouvel emploi", et que le travail soit rémunéré de façon convenable, par exemple pendant 3 mois... alors là oui, ce serait même excellent, car ça permettrait à cette "personne candidate" de "voir venir", d'être mieux préparée à ce qui va lui arriver en la plaçant en "situation de choisir" et non de "demandeur", donc en meilleure position pour négocier une place, au lieu d'être en position de faiblesse, qui tue en général beaucoup la motivation. Mentalement ainsi mieux armé, cela permettrait sans doute à la personne candidate de mieux affronter une situation — souvent vécue comme très pénible — en la plaçant dans une position ou elle se sentirait mieux valorisée! C'est toute la différence entre situation de "personne "virée" VS situation de quelqu'un "ayant encore le choix"! ....la nuance est de taille!

Le volontariat permettrait également de "valoriser la motivation de la personne candidate": et là, à n'en pas douter pour certains, ça changerait tout...
0 x
« L'important n'est point le chemin vers le bonheur, l'important c'est le chemin »Lao Tseu
Avatar de l’utilisateur
manet42
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 631
Inscription : 22/11/08, 17:40
Localisation : Lorraine

Message non lupar manet42 » 11/11/10, 14:00

Pour éviter que cette idée soit reprise en France. il suffit de mettre comme condition que nos chers députés en chômage 5 ans après leur réélection soient soumis à la même règle et soient obligés de mettre les mains dans la M...E

JC
0 x
En essayant continuellement, on finit par réussir. Donc: plus ça rate, plus on a de chance que ça marche.

bernardd
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2278
Inscription : 12/12/09, 10:10

Message non lupar bernardd » 11/11/10, 14:25

Ce sujet est en opposition totale avec la proposition politique de revenu de base universel.

Un film présente cette proposition :
http://www.kultkino.ch/kultkino/besonde ... _francaise

Un livre vient aussi d'être publié :
http://bien-ch.ch/fr/node/198

L'idée de base est au contraire que chaque humain a droit à un revenu de base, sans aucune contrepartie, de même qu'il a le droit à l'existence, et à l'air qu'il respire.

Un des moyens de financement est la participation égalitaire à la gestion de la monnaie commune :
http://www.creationmonetaire.info/2010/ ... ie-10.html
0 x
A bientôt !
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11085
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 65

Message non lupar Obamot » 11/11/10, 15:07

J'aime bien les gars qui ont le courage de prendre les problèmes «à la base»!

— revenu de base universel...
— dividende universel...

Quid de «La motivation de l'homme au travail», étudiée notamment par:

— Douglas Mc Gregor: "Théorie de la motivation" (ou les trois "con" de Mac Grégor: "conduire, contraindre, contrôler" i.e résumé de "Theory X and theory Y")
— Frederick Herzberg "Facteurs valorisants/motivation et/ou facteurs d'ambiance/hygiène".
— Maslow "Pyramide des besoins" (et/ou "Z theory")
... et quelques autres...

Ce qui me fait réfléchir sur les mérites d'une telle "universalité"... Quid du "cadre" dans lequel elle se dépoierait? Quid de la "disparité inter-régionale"? Quid de la "disparité économique?" Bien sûr si l'on considère un aplanissement de celles-ci dans le cadre d'un "monde plus juste", quid des priorités à court ou moyen terme... Pas si simple!
0 x
« L'important n'est point le chemin vers le bonheur, l'important c'est le chemin »Lao Tseu
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 234

Message non lupar chatelot16 » 11/11/10, 16:23

quelle horreur revenu universel ! payé par qui ? des charges en plus pour les rares qui travaillent encore ?

ca fait penser au RMI en guyanne :il y en a qui trouvent le rmi suffisant pour vivre , pourquoi travailler ...

moi je dis autre chose : remplacer le droit aux indemnité de chomage par le droit au travail :

lancer des grand travaux , construire toute sorte de chose , des logement , des usines , exploiter corectement les forets , exploiter toutes les energie naturelle meme couteuse en main d'oeuvre ... et suppression pure et simple des indemnité de chomage puisqu'il y aura du travail pour tout le monde

je vais etre encore plus radical ... supression du smic , qui ne sert plus a rien puisque le smic ne suffit meme plus a vivre correctement ... remplacement par un vrai droit au logement ... un vrai droit aux soin medicaux , qui n'existe plus actuellement
0 x
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11085
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 65

Message non lupar Obamot » 11/11/10, 16:59

Oui d'accord Chatelot, mais venant de Bernardd (comme probablement de beaucoup de membres bienveillants de ce fo-fo) ça ne peut partir que d'une excellente intention et mérite d'en étudier la piste.

chatelot16 a écrit :quelle horreur revenu universel ! payé par qui ? des charges en plus pour les rares qui travaillent encore ?

ca fait penser au RMI en guyanne :il y en a qui trouvent le rmi suffisant pour vivre , pourquoi travailler ...

Telle est l'une des questions... Il y a cependant une régulation, et «un besoin de travailler» pour s'insérer socialement. Par ailleurs l'espérance de vie d'un «non-travailleur» serait beaucoup moins grande... question de physiologie relative à la santé elle-même, l'oisiveté est contre-productive: ce n'est donc pas très souhaitable en effet... Car qui dit oisiveté, dit souvent obésité et autres maux, d'où augmentation des pathologies et explosion des coûts dûs aux maladies... Un vrai cercle vicieux!

chatelot16 a écrit :moi je dis autre chose : remplacer le droit aux indemnité de chomage par le droit au travail :

A quelque part, hormis la proposition «sans aucune contrepartie», ça revient au même. D'ailleurs je crois que c'est un célèbre pharmacien-industriel germanique qui est à l'origine de cette proposition.
Je pense sincèrement que l'immense majorité des gens ne tomberaient pas dans l'oisiveté (on peut encore faire confiance à la bonne volonté des êtres humains) ainsi beaucoup de pathologie dues au travail, au mobbing (etc) disparraîtraient, et au final il y aurait un ré-équilibrage dû à la réorientation de l'activité humaine! Mais ça mérite d'être étudié avec soin! Car si il y a des décallages, les conséquences peuvent être dramatiques (i.e. gaffe au remède, pire que le mal). D'un autre côté, pour que la mesure soit appliquable, il faudrait qu'elle soit introduite partout en même temps (au moins à l'échelle des habitants légitimes d'un pays...) et ça n'est pas une mince affaire pour que ça entre dans les mœurs et que le legislateur, non seulement rédige la loi... mais arrive à la faire entrer en vigeur... C'est donc pas demain la veille... Mais qu'importe, Paris ne s'est pas faite en un jour, comme on dit...

chatelot16 a écrit :lancer des grand travaux , construire toute sorte de chose , des logement , des usines , exploiter corectement les forets , exploiter toutes les energie naturelle même couteuse en main d'oeuvre ... et suppression pure et simple des indemnité de chomage puisqu'il y aura du travail pour tout le monde

...oui mais faire de l'État un «employeur providentiel», ne marcherait pas non-plus... :mrgreen: Il faut se rappeler ce qu'était devenue à une époque, la firme de Louis ReNault... (i.e. Régie Nationale...)

chatelot16 a écrit :je vais etre encore plus radical ... supression du smic , qui ne sert plus a rien puisque le smic ne suffit meme plus a vivre correctement ... remplacement par un vrai droit au logement ... un vrai droit aux soin medicaux , qui n'existe plus actuellement

Quel scandale que les soins médicaux de base ne soient pas gratuits, en effet!
0 x
« L'important n'est point le chemin vers le bonheur, l'important c'est le chemin »Lao Tseu
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6061
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 350

Message non lupar sen-no-sen » 11/11/10, 17:27

lv13r a écrit :je pense que le chomage et voulu par les gouvernements capitaliste (droite ou gauche) et je dirai meme entretenu car il permet de diviser le peuple et de mettre les gens l un contre l autre
diviser pour mieux régner
lionel


Le chômage est directement lié à l'économie structurelle du pays.
En France il oscille entre 8 et 11% en moyenne.
Il n'est pas totalement faux de parler de "chômage voulu".
Je dirais plutôt "chômage opportuniste", car à un taux élevé, il représente une forme de peur pour le salarié,qui même mal payé, ne doit pas se plaindre de sa situation...
Le chômage représente ainsi une forme de répression non avouée du système économique.
Dans une société de consommation qui pousse à l'achat compulsif,comment être motivé par un travail (bien souvent inintéressant) qui ne peut même pas assouvir ce (faux)besoin?
Il n'y a rien d'étonnant alors de voir un renoncement croissant,envers le travail.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Société et philosophie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité