Société et philosophieCrise: recul de l'écologie politique, verts EELV au tapis!

Débats philosophiques et de sociétés.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 51871
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1090

Crise: recul de l'écologie politique, verts EELV au tapis!

Message non lupar Christophe » 25/04/12, 10:36

On a un peu évoqué (ici https://www.econologie.com/forums/quel-candi ... 10547.html ) brièvement la défaite (une grosse baffe en fait :| :| ...) des verts EELV aux présidentielles, voici un sujet pour approfondir un peu...

Elle contraste avec le score élevé aux dernières élections européennes (près 20% en Wallonie, + de 10% en France!), souvenons-nous c'était il y a 3 ans: https://www.econologie.com/europe-ecolog ... -4087.html

La faute à la crise? A la mauvaise candidate (Joly on/je l'aime bien https://www.econologie.com/forums/campagne-e ... 10968.html mais elle a tout de même fait des gaffes...énormes...) ? Ou plus généralement à un début de dégout de l'écologie? (faut dire que "certains" en usent et abusent un peu trop...à tout repeindre en "vert" pour mieux vendre évidement...les gens sont peut être pas si con qu'on l'enseigne dans les écoles de commerce...)

Bon bref tout ceci pour introduire un article essayant d'analyser un peu la situation et qui, de plus, cite le terme "éconologie" :

http://www.republicain-lorrain.fr/mosel ... t-l-avenir

Jean-Claude Pierre, les poules l’éolien et l’avenir
« Le temps électoral n’est pas celui de l’écologie ». À la tête du réseau breton Cohérences, Jean-Claude Pierre milite pour des initiatives citoyennes pour « penser plus, dépenser moins et vivre mieux ».

Exemples à l’appui.

Jean-Claude Pierre a beau être intarissable, son discours fait mouche. La preuve ? Des huit invités des éditions précédentes des conférences des Récollets, il est le seul à revenir en deuxième année.

Hubert Reeves, Corinne Lepage ou José Bové ont séduit, mais c’est lui que Jean-Marie Pelt a invité de nouveau. « Sa conférence avait beaucoup plu », commente le botaniste. Sa recette ? Un soupçon d’humanisme généreux et beaucoup d’expériences concrètes. Ce sont elles qui ont interpellé les auditeurs mosellans, l’an dernier.

Jean-Claude Pierre est le président du réseau Cohérences, qui regroupe cent-quarante associations environnementales de Bretagne. À 75 ans, il milite depuis 42 ans. Face au réchauffement climatique, à l’extinction de la biodiversité, « aux aberrations des Trente Glorieuses », il propose un arsenal de réalisations et de projets, techniques et citoyens, qui touchent tous les domaines de la vie. Exemples.

• ÉCONOLOGIE. – C’est son leitmotiv : l’économie est dans l’écologie. « Pour les plus pauvres, économiser de l’énergie, mieux isoler, c’est redonner du pouvoir d’achat. On ne va pas trouver des solutions à toutes les aberrations des Trente Glorieuses, mais nous pouvons déjà changer de cap.

Repenser le recours aux énergies renouvelables, c’est repenser les formations, l’urbanisme, la technique. »

• FERTILITÉ. – Les études scientifiques qui relient baisse de la fertilité ou perturbations fœtales et polluants chimiques se multiplient. « La pollution affecte nos processus vitaux.

Un grand nombre de couples affronte des problèmes de fertilité. Comment l’humanité va-t-elle affronter ces questions ? Tout cela nous oblige à repenser le principe de précaution. »

• INITIATIVE. – Avec lui, les citoyens, et les élus locaux, ont le pouvoir. « Dans la région de Redon, un groupe de personnes a créé une société coopérative d’investissement collectif, où cohabitent citoyens et collectivités. Ils vont investir 11M€ dans un parc éolien de 10 MW pour fournir de l’électricité, hors chauffage, à 21 000 habitants. »

• MONTÉE DES EAUX. – « On sait que la hausse de 2 °C des températures va faire monter les eaux. Une hausse de 50 cm, c’est l’île de Sein, en Bretagne, qui est rayée de la carte. Mais si cela monte plus, c’est la plupart des deltas du monde, soit les greniers à riz de la planète et 250 millions de réfugiés climatiques. »

• POULES. – « En Belgique, un élu a offert deux poules à toute famille qui possède un jardin. Elles servent à éliminer tous les déchets organiques ! » Les poubelles sont plus légères, l’omelette garantie. Mais qui est prêt à cette contrainte ? « Si on ne change pas, on ne trouvera pas la pédagogie de demain. Mutualiser les expériences, c’est aussi changer les rapports humains. »

• RAPINE. – « La planète est soumise à notre rapine. Il faut changer d’état d’esprit, de cap. Penser plus, pour dépenser moins et vivre mieux. On sait qu’on ne peut pas continuer ainsi. »

Vendredi, 20 h, centre des congrès, Metz-Grigy. Gratuit.
Olivier JARRIGE.


Interview d'Hubert Reeves dans l'article : http://www.dailymotion.com/video/xmid47 ... eaire_news (elle va plaire à certains...)
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités

 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Société et philosophie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité