Société et philosophieCampagne Eva Joly 2012. Candidate et Présidente...un jour?

Débats philosophiques et de sociétés.
netshaman
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 532
Inscription : 15/11/08, 12:57
x 1

Message non lupar netshaman » 27/02/12, 17:43

le bateau coule mais l'orchestre continu de jouer!


Alors n' attendons pas que le changement vienne d' eux !
Faisons le nous mêmes, on pourra peut être limiter la casse !
0 x

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 53625
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1431

Message non lupar Christophe » 27/02/12, 17:44

Euh mais c'est pas ce qu'on fait ensemble sur ce forum (et autres) depuis des années? :idea: :lol:
0 x
Avatar de l’utilisateur
grelinette
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1906
Inscription : 27/08/08, 15:42
Localisation : Provence
x 208

Message non lupar grelinette » 27/02/12, 21:36

La situation d'Eva Joly est plutôt paradoxale : une majorité des français approuvent ses propos, lui reconnaissent une réelles sincérité et honnêteté, et pensent que l'écologie est incontournable. Pourtant EJ, donc le parti des écologistes dans son ensemble, reste au plus bas dans les sondages.

Pour quelles raisons ?

A mon avis un peu pour toutes les raisons suivantes :

- Une candidate qui n'a pas le profil pour cette élection, mais c'est la personne idéale dans un rôle de combattante pour des causes nobles (anti corruption, lobbies industriels, etc)

- L'écologie, un sujet grave mais qui ne justifie pas un candidat aux élections. Dans le même esprit, on pourrait aussi par exemple avoir le candidat des chômeurs, qui est un fléau en France, ou des personnes âgées, etc... (On a quand même un candidat "chasse, pêche, nature et traditions" !).

- Les idées du parti des écologistes sont trop décalées par rapport au quotidien des français : du mal à finir le mois, la précarité professionnelle fait peur, le système englue dans un rythme métro-boulot-dodo, l'administration étouffe le pays de son inertie épuisante, ... et il faut penser à moins polluer, trier ses déchets, co-voiturer, choisir les produits alimentaires sains, etc.
C'est bien, mais ça ne changera pas le quotidien du français de base !

- Les écologistes sont eux aussi tombés dans le piège des rivalités intestines et des crêpages de chignons politiques stériles.

- Actuellement, les écologistes ne présente pas une solidarité forte dans leur partie... Ca risque d'être pire après !

- Politiser l'écologie s'est lui faire perdre ses lettres de noblesse

- etc...

Une étude serait très intéressante pour comprendre le paradoxe de l'écologie que tout le monde approuve, que chacun pratique individuellement, mais que personne ne soutien au niveau national.
0 x
Projet de l'hippomobile-hybride - Le projet sur éconologie
"La recherche du progrès n’exclut pas l’amour de la tradition"
phil53
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1253
Inscription : 25/04/08, 10:26
x 169

Message non lupar phil53 » 28/02/12, 07:49

grelinette a écrit : le paradoxe de l'écologie que tout le monde approuve, que chacun pratique individuellement, mais que personne ne soutien au niveau national.


grelinette, peut être sur ce forum mais dans la vie une bonne moitié de la population s'en moque complètement
L'écologie passe pour beaucoup après leur petit confort, facilité de vie personnel.
Moi aussi quelque part, dans certain cas!
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 53625
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1431

Message non lupar Christophe » 28/02/12, 09:33

grelinette a écrit :A mon avis un peu pour toutes les raisons suivantes :


Ajouter :

- Temps de crise économique: l'écologie est un "luxe de riche".

Et pourtant il y a quelque chance que cette crise économique soit, dans son fondement, une crise écologique / de ressources...

Pourrir le système par la finance, c'est peut être la seule tactique "viable" (mais très malhonnête) qu'on trouvé les politiques peu courageux pour dire et faire accepter que la fête de la sur-consommation est finie?
0 x

Avatar de l’utilisateur
grelinette
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1906
Inscription : 27/08/08, 15:42
Localisation : Provence
x 208

Message non lupar grelinette » 28/02/12, 19:54

phil53 a écrit :
grelinette a écrit : le paradoxe de l'écologie que tout le monde approuve, que chacun pratique individuellement, mais que personne ne soutien au niveau national.

grelinette, peut être sur ce forum mais dans la vie une bonne moitié de la population s'en moque complètement
L'écologie passe pour beaucoup après leur petit confort, facilité de vie personnel.
Moi aussi quelque part, dans certain cas!

Je ne pense pas que cela soit aussi simple que de dire tout le monde s'en moque. Je pense qu'avec tout le tapage et les slogans plus ou moins culpabilisants, on finit par se dire qu'il y a une embrouille quelque part !

Par exemple, actuellement on recommande le covoiturage, et si on cherche du travail , la plupart des offres d'emploi mentionnent "véhicule personnel nécessaire".

Pour le tri sélectif, c'est pareil : il y a une communication importante pour inciter la population à faire du tri sélectif, et dans dans certains cas les recommandations vont loin : chez nous, nous avons reçu une notice explicative pour nous expliquer comment bien faire le tri sélectif : telle bouteille, tel pot en plastique ou tel emballage est a recycler, mais tel autre qui est quasiment le même ne l'est pas !...
Il y a même sur la notice l'indication "Bien nettoyer les conserves métalliques avant de les mettre dans le contener approprié". Je me vois mal faire la vaisselle de mes conserves vides avant d'aller les déposer dans le contener.

Autre problème que je connais bien : les bouchons en plastique qui sont collectés chez les commerçants puis recyclés, avec comme argument fallacieux "Pour tant de bouchons collectés, un fauteuil roulant offert à un handicapé"...

En réalité, les grands gagnants sont les industriels qui se sont frottés les mains en calculant les économies qu'ils ont fait (matière première gratuite, tri, stockage, etc...)

Je connais bien le sujet car j'ai travaillé dans un Centre d'Aide par le Travail pour handicapés. Le centre avait un contrat pour collecter les bouchons, les stocker, les trier et les nettoyer, puis les amener à l'industriel.

Moralité, toute la population a joué le jeu, les quantités de bouchons collectés ont été ENORMES et le centre a du louer des camions pour récupérer les sacs de bouchons auprès des commerçants, louer un hangar pour les stocker (imaginer un hangar de 1000 m² avec un tas bouchons en vrac de 5 mètres de haut !), acheter des machines pour trier les bouchons car il fallait enlever tous les bouts d'alu et de plastique sur les goulots, puis transporter le tout, bien tout propre, bien tout trier par catégories à l'industriel, qui, dans sa grande générosité, et a grand renfort de communication dans la presse, la radio et la tv local, offrait un fauteuil roulant !...
Au final, c'est l'Etat qui payait la note salée en subventionnant de l'opération (qui dure encore !)..

Bref, l'écologie, pour l'instant, c'est plus un argument commercial et un motif pour transférer des coûts sur la population, qu'un véritable soucis de protéger l'environnement.

C'est encore la loi économique de Pareto (loi du 20/80, d'ailleurs aujourd'hui plus proche du 10/90 http://fr.wikipedia.org/wiki/Principe_de_Pareto) : les 10% de la population qui détiennent 90% du pouvoir (les politiques, les industriels, les lobbies, etc) préfèrent faire supporter les contraintes de l'écologie au 90% de la population qui ne détient que 10% de pouvoir de faire changer les choses.

Pour finir, ça me rappelle une interview d'Edouard Leclerc il y a quelques années, qui expliquait qu'en tant que passionné par l'écologie marine, il trouvait inacceptable de voir tous ces sacs plastiques flotter dans la mer...
Et quand le journaliste lui a demandé : "Vous allez donc fournir des sacs biodégradables dans vos grands surfaces ?...", et sa réponse : "Ha, mais ce n'est pas possible, on le fera dans quelques années quand on sera obligé, car le surcoût de quelques centimes par sac n'est pas supportable économiquement par notre groupe ...".
0 x
Projet de l'hippomobile-hybride - Le projet sur éconologie
"La recherche du progrès n’exclut pas l’amour de la tradition"
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9313
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 956

Message non lupar Ahmed » 28/02/12, 20:44

il y a quelque chance que cette crise économique soit, dans son fondement, une crise écologique / de ressources...

Tu fais bien d'accoler ces deux termes car la crise économique n'est pas la conséquence d'une prise en compte des exigences écologiques, mais de la limite physiques des ressources.
Je m'explique: ce n'est pas tant l'épuisement physique qui joue pour le moment, mais le fait que les possibilités d'extraction sur de nouveaux sites diminue constamment et que sur ceux qui subsistent la concurrence augmente.
L'extractivisme exotique dont beaucoup ont profité après guerre sans en avoir conscience (essor des classes moyennes) se tarit aujourd'hui: reste une dernière possibilité pour l'extractivisme, pratiquer à l'intérieur ce qui lui a réussi à l'extérieur et extraire de la valeur du travail du plus grand nombre, de façon indirecte ( en employant des biais financiers, simple prolongement d'autres méthodes plus classiques relevant de l'économie dite, à tort, "réelle").
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
econololo
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 35
Inscription : 18/09/11, 00:08

Message non lupar econololo » 28/02/12, 21:12

Christophe a écrit :Pourrir le système par la finance, c'est peut être la seule tactique "viable" (mais très malhonnête) qu'on trouvé les politiques peu courageux pour dire et faire accepter que la fête de la sur-consommation est finie?
...Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué.... :?
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9313
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 956

Message non lupar Ahmed » 28/02/12, 21:29

Le système ne peut pas être "pourri" par la finance, puisque le système est financier...
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
netshaman
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 532
Inscription : 15/11/08, 12:57
x 1

Message non lupar netshaman » 01/03/12, 18:10

En gros c'est l'histoire du serpent qui se mord la queue...
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Société et philosophie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 10 invités