#USTE : Tous immortels? (transhumanisme et philosophie)

Débats scientifiques généraux. Présentations de nouvelles technologies (hors directement liées aux énergies renouvelables ou biocarburants ou autres thématiques développées dans les autres sous forums).
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6821
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 708




par sen-no-sen » 09/12/15, 21:05

Comme le mentionne très bien François Roddier à la fin du texte,le transhumanisme ne relève pas d'un choix mais de l'illusion d'un choix.
le trans/posthumanisme est une conséquence de la mémétique et du technologisme,c'est en sorte le "rêve" de la conscience du super-organisme antropotechnique.
Il est assez terrifiant de constater cet fascination de plus en plus populaire pour les technologies intrusives.

Dans cette droite ligne:l'implant party:

les puces RFID sous cutanée, on en parle depuis des lustres. Mais peu d’entre nous avaient imaginé que cela arrive par le biais de concepts relatifs à des ambiances festives : les Implant party. Le but ? Insérer une puce électronique sous la peau des volontaires et permettre de multiples interactions dans la vie quotidienne.

http://sciencepost.fr/2015/06/implant-party-arrivee-de-puce-rfid-cutanee-france/

Aspect très intéressant cette fête est financé par...la singularity university (google)... :lol:
Les poseurs de puces sont bizarrement des adepte du piercing,ce qui valide mon idée de la récupération de ce mouvement (tatouage piercing) par la sphère économico-scientiste à la fin des années 90 afin de convertir les populations à cette idéologie.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 10443
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 1475




par Ahmed » 09/12/15, 21:26

Comme je l'avais (et toi aussi) fait remarquer, le transhumanisme n'est que le prolongement logique des tendances scientistes actuelles, et pas du tout une véritable innovation ex nihilo (sic!).
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6821
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 708




par sen-no-sen » 09/12/15, 21:39

C'est une énième forme d'expansion.
Après l'expansion territoriale (mondialisation),l'expansion dans le temps(bulle spéculative,dette),voici l'expansion conceptuelle:remettre en cause la source même de l'expansionnisme par sa reconfiguration complète.
Ça sent le crash...
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3981
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 288




par Exnihiloest » 15/12/15, 17:50

sen-no-sen a écrit :Comme le mentionne très bien François Roddier à la fin du texte,le transhumanisme ne relève pas d'un choix mais de l'illusion d'un choix...

C'est une lapalissade. Nous sommes tous influencés par le contexte social, économique, politique, scientifique, religieux... de notre époque.
Un choix n'est jamais le résultat d'un libre arbitre total.
Il est prétendu tel seulement quand il n'est pas partagé par celui qui en parle. Ces gens comme Roddier sont pénibles. Ils pensent être plus lucides que les autres et dénient leur lucidité à ceux qui font d'autres choix.

Quand Roddier dit : "Kurzweil pense que les progrès techniques permettront de prolonger indéfiniment la durée de la vie humaine (2). À aucun moment il ne lui vient à l’idée que notre civilisation peut s’effondrer", il fait preuve d'une absence totale d'intelligence du contexte. On ne peut certainement pas reprocher à une pointure intellectuelle comme Kurzweil de ne pas y avoir pensé. L'immortalité s'inscrit dans tout un contexte évident et implicite (maintien de la civilisation et de son niveau technologique, pas d'astéroïde qui détruirait la terre avant qu'on ait les moyens de la quitter... etc etc).

François Roddier nous dit que les gènes nous conditionnent entièrement. Mais une des voies du transhumanisme, c'est du vivant sans les gènes. C'est un peu ballot d'essayer d'invalider un choix au nom de contraintes qui n'auront plus cours quand le choix sera opérationnel.

"L’Homme n’est pas maître de son destin. Il n’en a que l’illusion." ajoute-t-il. Quelle découverte ! :cheesy: Si le monde est bien déterministe, c'est effectivement le cas. C'est encore une lapalissade. Son texte est affligeant de banalité.
Le transhumanisme n'est ni plus ni moins une illusion que tout autre choix, ou c'est le choix d'une illusion tout aussi légitime que les autres choix d'illusions.
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 10443
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 1475




par Ahmed » 15/12/15, 18:14

Cette phrase est un bon exemple de lapalissade:
L'immortalité s'inscrit dans tout un contexte évident et implicite (maintien de la civilisation et de son niveau technologique, pas d'astéroïde qui détruirait la terre avant qu'on ait les moyens de la quitter... etc, etc).

Tout ce beau projet s'écroulerait si on ne suppose pas a priori une continuité, simple présupposé préliminaire qui se contente d'écarter d'office l'objection.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."

Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6821
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 708




par sen-no-sen » 15/12/15, 18:26

Exnihiloest a écrit :L'immortalité s'inscrit dans tout un contexte évident et implicite (maintien de la civilisation et de son niveau technologique, pas d'astéroïde qui détruirait la terre avant qu'on ait les moyens de la quitter... etc etc).


Ce que François Roddier explique(fort bien d'ailleurs) c'est que notre société est tourné vers le toujours plus,et que cette tendance ne peut que nous mener que vers une effondrement rapide.
Le transhumanisme s’inscrit dans cette logique:incapable de résoudre les grands maux de notre société,les techniciens s'empressent donc de nous transformer plutôt que de chercher les sources même du problème....tout cela est très faustien.
Nous somme malheureux,et, comme réponse à notre malheur nous cherchons davantage d'ennuis...




François Roddier nous dit que les gènes nous conditionnent entièrement. Mais une des voies du transhumanisme, c'est du vivant sans les gènes. C'est un peu ballot d'essayer d'invalider un choix au nom de contraintes qui n'auront plus cours quand le choix sera opérationnel.


Cet argument est totalement faux...
Les gènes obéissent aux lois de la chimie et de la thermodynamique.
Quel que soit les formes de vie ,biologique ou non,(y compris robotique),les déterminismes en action seront les mêmes.
Les principes de la thermodynamique s'applique très bien au monde l'entreprise et de la technologie,il est irrecevable de penser qu'une société de cyborg y échappera,en fait cela sera exactement l'inverse.



"L’Homme n’est pas maître de son destin. Il n’en a que l’illusion." ajoute-t-il. Quelle découverte !


Avant de critiquer,il serait bon que tu te penche sérieusement sur les travaux de François Roddier...
L'apparente banalité de cette citations cache en réalité une vérité profonde...d'ailleurs l'ensemble de la classe politique et citoyenne est persuadé de prendre de réels choix,cette remarque n'est donc pas du tout déplacé.

Tiens un petit exercice,vu que tu as l'air si certain de connaitre le sujet:
Peut m'expliquer les raisons profondes de la monté du fascisme au vu des lois de la physique? (cas école).
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 64012
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 4124

Re: #USTE : Tous immortels? (transhumanisme et philosophie)




par Christophe » 28/11/17, 13:20

J'en prendrais bien un :)

Un implant cérébral pour booster la mémoire, c'est fait

Grâce à un implant cérébral, des chercheurs ont amélioré les capacités de mémorisation d'une vingtaine de patients en leur délivrant des impulsions électriques ciblées dans l'hippocampe, région clé pour l'apprentissage et la mémoire.

PROTHÈSE. Apprendre plus vite et mémoriser mieux, sans effort : telle est la perspective ouverte par un nouvel implant cérébral conçu et testé à l'université de Californie du Sud. En utilisant un dispositif délivrant des impulsions électriques au cœur du cerveau, l'équipe du docteur en ingénierie biomédicale Dong Song, est parvenue à améliorer de 30 % la mémoire des 20 participants à l'expérience. L'annonce de ces travaux a été faite au congrès annuel de la Society for Neuroscience, qui s'est déroulé à Washington (États-Unis) à la mi-novembre, et relayée par le NewScientist. "Cela n'avait jamais été fait auparavant", a précisé le Dr Song, qui parle d'une véritable "prothèse de la mémoire".

Les volontaires étaient des patients atteints d'épilepsie déjà équipés d'implants cérébraux pour traiter leurs crises. L'idée était donc de réorienter temporairement la fonction du dispositif pour le bien de l'essai. Pour cela, il a fallu étudier la façon dont la mémoire s'activait dans le cerveau de chaque participant, afin de savoir précisément comment le stimuler. Concrètement, les chercheurs ont distingué deux types de mémoire : celle à court terme, qui stocke l'information de façon passive sur une durée inférieure à une minute ; et la mémoire de travail, qui s'étale sur une durée plus longue et enregistre les informations de façon active permettant de les manipuler. Dans un premier exercice, les volontaires devaient se souvenir de formes indistinctes et inhabituelles — type bulles informes — perçues 5 à 10 secondes auparavant ; dans le second, il s'agissait de reconnaître des images présentées 10 à 40 minutes avant.

Améliorer... puis manipuler le cerveau
Ces résultats ont permis d'établir les schémas d'activité cérébrale adéquats à renforcer par stimulation électrique. En effet, au lieu de stimuler au hasard l'hippocampe — structure clé dans l'apprentissage et la mémoire —, "nous écrivons le code neural pour améliorer le fonctionnement de la mémoire", a expliqué le Dr Dong Song. Ainsi, avec le bon modèle d'activation cérébrale, les participants ont vu leurs capacités augmentées d'environ 15 % dans les exercices de mémoire à "court terme" et de 25 % sur ceux concernant la mémoire de travail. En revanche, une stimulation aléatoire avait plutôt tendance à détériorer les résultats de référence. Mieux vaut donc être précis...

L'essai ouvre ainsi des perspectives dans le traitement des troubles de la mémoire, notamment les formes de démence comme Alzheimer. "Dans ces affections, un grand nombre de cellules au niveau de l'hippocampe sont détruites. Une prothèse de mémoire pourrait pallier le déficit de ces zones endommagées. Cela devrait restaurer les fonction cognitives", explique le Dr Song au NewScientist. Ces résultats ont en tout cas été accueillis avec enthousiasme par plusieurs de ses pairs qui n'ont pas travaillé sur ce projet. "Des résultats excitants et potentiellement importants" pour Sinead Mullally, de l'Institut des neurosciences de l'université de Newcastle (Royaume-Uni).

Au-delà de l'intérêt de ces travaux pour remédier en partie aux déficits cognitifs, l'expérience pourrait ouvrir la voie à toutes sortes de manipulations neurales. L'équipe travaillerait d'ailleurs au renforcement d'autres fonctions. "Si vous pouvez améliorer telle région, vous pouvez appliquer la technique à d'autres structures", imagine le Dr Song. Ainsi des fonctions plus ou moins localisées du mouvement (cortex moteur) ou de la vision (cortex visuel). Plus inquiétant, il serait même techniquement possible de créer de faux souvenirs... En théorie, il "suffirait" de cerner le schéma neural de telle ou telle perception pour activer le cerveau en ce sens et lui faire croire en une perception qu'il n'a pas eue. "Nous avons commencé à travailler là-dessus", prévient Dong Song.


https://www.sciencesetavenir.fr/sante/c ... ait_118548
1 x
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6821
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 708

Re: #USTE : Tous immortels? (transhumanisme et philosophie)




par sen-no-sen » 29/11/17, 19:02

Reste à savoir si ce gain temporaire ne se paiera pas plus tard par une dégradation accéléré du cerveau,comme c'est le cas de façon plus générale avec le dopage.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 64012
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 4124

Re: #USTE : Tous immortels? (transhumanisme et philosophie)




par Christophe » 29/11/17, 21:27

Oui...ou pas...

La baisse des capacités cérébrales est un facteur d'accélération de la mortalité...

Je veux dire: les personnes qui ont une activité cérébrale régulière vivent généralement plus longtemps et pas besoin que cela soit compliqué: tricot ou mots croisés suffisent...
0 x
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6821
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 708

Re: #USTE : Tous immortels? (transhumanisme et philosophie)




par sen-no-sen » 29/11/17, 21:55

Christophe a écrit :Oui...ou pas...

La baisse des capacités cérébrales est un facteur d'accélération de la mortalité...

Je veux dire: les personnes qui ont une activité cérébrale régulière vivent généralement plus longtemps et pas besoin que cela soit compliqué: tricot ou mots croisés suffisent...


Oui mais il s'agit de méthodes naturelles.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.


Revenir vers « Sciences et technologies »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 8 invités