Une méduse immortelle: encore plus fort que le Tardigrade?

Débats scientifiques généraux. Présentations de nouvelles technologies (hors directement liées aux énergies renouvelables ou biocarburants ou autres thématiques développées dans les autres sous forums).
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 65738
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 4941

Une méduse immortelle: encore plus fort que le Tardigrade?




par Christophe » 19/05/13, 20:56

Les chercheurs auraient trouvé une méduse Turritopsis nutricula ...immortelle, donc encore plus forte que le Tardigrade qui était déjà pas mal!

Alors, reste plus qu'a comprendre et appliquer la méthode à l'homme et...et...l'humanité sera immortelle (les plus riches d'abord, les autres ensuite)...et on sera dans une belle merde sociale!

La prophétie d'envoyé spécial sur la vie éternelle se réalisera donc plus tôt que prévu? https://www.econologie.com/forums/bio-nanote ... t7153.html

Voir aussi: https://www.econologie.com/forums/a-mort-la- ... 12264.html

Information certainement bien plus intéressante que le mariage gay...mais personne n'en parle!


La méduse Turritopsis nutricula, découverte pour la première fois par des chercheurs en biologie de l'université de Lecce, serait originaire de la mer des Caraïbes et se répandrait à présent dans toutes les mers du globe.

D'après des recherches scientifiques, elle serait le seul être vivant immortel. Ainsi, cette méduse serait capable de remonter le temps, passant d'une phase de vie avancée à une phase de vie plus jeune, par des mécanismes d'apoptose bloqués et de trans-différenciation, reconfigurant ainsi ses cellules défaillantes en cellules neuves et parfaites
. Inconnues durant fort longtemps, ces méduses singulières furent difficiles à trouver puisqu'elles évoluent uniquement dans les eaux profondes, et, comme elles ne peuvent pas mourir, ces méduses se sont multipliées à travers les océans du monde entier, provoquant une panique presque surnaturelle dans la communauté scientifique internationale au point que le Docteur Maria Miglietta de l'institut marin tropical de Smithsonien a déclaré aux journalistes : « Nous nous préparons à une invasion silencieuse mondiale. »

Une menace ou une alliée ?

De par ses caractéristiques exceptionnelles, cette méduse fait l'objet d'études par les biologistes et les généticiens puisqu'elle est le seul organisme complexe vivant connu à ce jour capable d'inverser complètement son processus de vieillissement.

Mais cette immortalité potentielle inquiète cependant les scientifiques, car elle serait responsable de l'accroissement démesuré de son espèce dans les eaux du globe. Des légendes entourent cette méduse, beaucoup de témoignages à travers le monde lui prêtent des phénomènes psychiques en tous genres. Est-ce son immortalité qui provoque une véritable colonisation de toutes les mers par cette méduse ? Difficile de répondre à cette question pour le moment. En revanche, il est certain que la méduse Turritopsis nutricula se répand dans toutes les eaux du globe de manière considérable chaque année.

Une clé pour devenir immortel

Les études menées sur la méduse Turritopsis nutricula ont poussé les scientifiques a trouver un moyen de reproduire le processus de renouvellement des tissus chez les êtres humains, voir même à redonner la vie... Par ailleurs, cette méduse immortelle possède la réponse qui permettrait de guérir l'homme de toute maladie en créant des médicaments anti-vieillissement.

Le monde des immortels, bientôt une réalité ?

Deux écoles scientifiques s'affrontent, l'une nous dit que l'homme est indépassable et que sa mutation doit être le biocyborg, c'est-à-dire l'ajout de technologies qui dopent ses capacités ; l'autre enseigne que tout est déjà dans nos gènes, comme endormi, qu'il suffit de retrouver en nous les moyens pour mettre en œuvre nos capacités qui seraient immenses, comme la capacité de se rajeunir, via un processus cellulaire particulier. Quelle école l'emportera, l'avenir apportera la réponse.

Cependant les journalistes de WikiStrike pensent que ce sera la première, car l'école scientifique qui voit le dépassement de l'homme par le cyborg permettra de donner la puissance aux multinationales qui posséderont les nanotechnologies et autres puces de ce nouveau marché du surhomme sous code-barre, pseudo-dieu qui ne sera qu'un esclave passionné de body-tuning.

L'autre école scientifique donnerait la liberté absolue à tous et gratuitement, alors imaginez la tête de vos banquiers et de vos patrons ! Ayez pitié, pensez à eux, et prosternez-vous par compassion !...Ou pas !

William McAtbash for WikiStrike

Source :

Turritopsis nutricula McCrady 1857 - Encyclopedia of Life

Bavestrello, Giorgio; Christian Sommer and Michele Sarà (1992). "Bi-directional conversion in Turritopsis nutricula (Hydrozoa)". Scientia Marina 56(2-3): 137-140.

Piraino, Stefano; F. Boero, B. Aeschbach, V. Schmid (1996). "Reversing the life cycle: medusae transforming into polyps and cell transdifferentiation in Turritopsis nutricula (Cnidaria, Hydrozoa)". Biological Bulletin (Biological Bulletin, Vol. 190, No. 3) 190 (3): 302-312.doi:10.2307/1543022. JSTOR 1543022.

Gilbert, Scott F. (2006). "Cheating Death: The Immortal Life Cycle of Turritopsis". Retrieved 2009-03-22.

Ker Than (January 29, 2009). ""Immortal" Jellyfish Swarm World's Oceans". National Geographic News. Retrieved 2010-06-16.

Kramp, P. L.. "Synopsis of the medusae of the world". Journal of the Marine Biological Association of the United Kingdom 40: 1-469.

Mintowt-Czyz, Lech (26 January 2009). "Turritopsis nutricula: the world's only 'immortal' creature". Times Online. Retrieved 2009-03-22.

Fraser, C. McLean (1937). Hydroids of the Pacific Coast of Canada and the United States. University of Toronto Press. pp. 201 plus 44 plates.

Schuchert, Peter. "Turritopsis rubra". Retrieved 23 January 2010.

"'Immortal' jellyfish swarming across the world". Telegraph Media Group. January 27, 2009. Retrieved 2010-06-16.

Miglietta, M. P.; S. Piraino, S. Kubota, P. Schuchert (2006). "Species in the genus Turritopsis (Cnidaria, Hydrozoa): a molecular evaluation". Journal of Zoological Systematics and Evolutionary Research 45 (1): 11-19. doi:10.1111/j.1439-0469.2006.00379.x.

Mills, C. E. (1983). "Vertical migration and diel activity patterns of hydromedusae: studies in a large tank". Journal of Plankton Research 5 (5): 619-635. doi:10.1093/plankt/5.5.619.

Dimberu, Peniel M.. "Immortal Jellyfish Provides Clues for Regenerative Medicine". Singularity Hub. Retrieved 26 October 2011.

Than, Ker. ""Immortal" Jellyfish Swarm World's Oceans". National Geographic Society. Retrieved 26 October 2011.


Source: http://www.wikistrike.com/article-une-m ... 80694.html
0 x

moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5109
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 548

Re: Une méduse immortelle: encore plus fort que le Tardigrad




par moinsdewatt » 19/05/13, 21:13

La méduse Turritopsis nutricula, découverte pour la première fois par des chercheurs en biologie de l'université de Lecce, serait originaire de la mer des Caraïbes et se répandrait à présent dans toutes les mers du globe.
....................


Si cette méduse est immortelle pourquoi donc elle se répandrait à présent dans toutes les mers du globe précisément en ce moment ????

Son prédateur à disparu du fait des pertubations par l' homme ?
Ou quoi ?
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 65738
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 4941




par Christophe » 19/05/13, 21:27

Me suis fait la même réflexion, si elle était immortelle elle devrait avoir coloniser tous les océans depuis belle lurette...mais c'est pas parce qu'elle est immortelle qu'elle ne meure pas à cause d'autres raison et qu'elle peut vivre n'importe ou et n'importe comment...

Peut être que le réchauffement y est pour quelque chose (modification des courants marin en profondeur, le gulf stream prend justement sa source dans les caraïbes...) ?

Les études référencées ont peut être la réponse, faut les trouver...
0 x
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6831
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 714




par sen-no-sen » 19/05/13, 22:43

En réalité il existe de nombreux arbres qui sont immortels, tel que le
peuplier faux tremble ou le Gingko biloba dont on ne connais actuellement aucun spécimen mort de vieillesse.

moinsdewatt a écrit:

Si cette méduse est immortelle pourquoi donc elle se répandrait à présent dans toutes les mers du globe précisément en ce moment ????


Immortelle ne veut pas dire indestructible,nuance.
La prolifération des méduse est la conséquence directe de la surpêche,c'est désormais un phénomène mondiale.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 65738
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 4941




par Christophe » 19/05/13, 22:54

sen-no-sen a écrit :En réalité il existe de nombreux arbres qui sont immortels, tel que le
peuplier faux tremble ou le Gingko biloba dont on ne connais actuellement aucun spécimen mort de vieillesse.


Sauf qu'un végétal c'est tout de même beaucoup moins proche de nous qu'une méduse...

sen-no-sen a écrit :La prolifération des méduse est la conséquence directe de la surpêche,c'est désormais un phénomène mondiale.


Quel est le lien de cause à effet?

Les dauphins mangent les méduses mais les autres poissons?

De plus cette méduse vient des profondeurs...là où la pèche est tout de même assez limitée...
0 x

Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6831
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 714




par sen-no-sen » 19/05/13, 23:08

Christophe a écrit :Quel est le lien de cause à effet?


Le liens est évident!
En supprimant des pans entier de la chaine alimentaire,il s'ensuit un déséquilibre entrainant un accroissement du nombre de méduse.
Le rechauffement des eaux aidant,les méduses ont tableaux libre!


De plus cette méduse vient des profondeurs...là où la pèche est tout de même assez limitée...


La pêche en profondeur est monnaie courante de nos jours,du fait justement de l'appauvrissement des réserves halieutique de surface:
https://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%AAche_profonde
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 65738
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 4941




par Christophe » 19/05/13, 23:15

évident...pas tant que cela...faut encore que les poissons péchés soit des prédateurs avérés de la méduse!

Celle ci ne mesurant que 4 à 5 mm ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Turritopsis_nutricula ) effectivement elle peut être la proie de beaucoup d'espèces de poissons!

Oui pour la pèche profonde mais elle ne constitue pas encore un gros tonnage je pense...par rapport à la conventionnelle!

C'est grave quand même...
0 x
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6831
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 714




par sen-no-sen » 19/05/13, 23:29

Christophe a écrit :évident...pas tant que cela...faut encore que les poissons péchés soit des prédateurs avérés de la méduse!

Celle ci ne mesurant que 4 à 5 mm ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Turritopsis_nutricula ) effectivement elle peut être la proie de beaucoup d'espèces de poissons!

Oui pour la pèche profonde mais elle ne constitue pas encore un gros tonnage je pense...par rapport à la conventionnelle!

C'est grave quand même...


La pêche profonde représente environ 15 millions de tonnes par an tout de même soi un dixième de la pêche de surface.

L'un des principale prédateurs de la méduse est...le thon rouge,pas de cause à effet?

On peut bien évidemment rajouter le rôle de la pollution dans cet état de fait.
Une étude récente à démontrer l'augmentation des populations des méduses dans toutes les mers du globe à fortiori près des cotes:
http://www.publicaffairs.ubc.ca/2012/04/18/jellyfish-on-the-rise-ubc-study/
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 65738
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 4941




par Christophe » 19/05/13, 23:40

sen-no-sen a écrit :L'un des principale prédateurs de la méduse est...le thon rouge,pas de cause à effet?


Ok ok...sauf qu'il faut dire alors "des" méduses...

La vie éternelle on la devra donc aux mangeurs de sushi ? :D

sen-no-sen a écrit :Une étude récente à démontrer l'augmentation des populations des méduses dans toutes les mers du globe à fortiori près des cotes:
http://www.publicaffairs.ubc.ca/2012/04/18/jellyfish-on-the-rise-ubc-study/


Oui j'avais lu un truc similaire il y a quelques semaines! Le phénomène est surtout constaté au Japon avec une espèce qui laissent des tonnes de cadavres sur les plages...tu dois voir de laquelle je parle...
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 10607
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 1558




par Ahmed » 20/05/13, 21:44

Ces informations me laisse... médusé...
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Sciences et technologies »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 11 invités