Qui veut bien m'expliquer comment fonctionne un panneau pv?

Débats scientifiques généraux. Présentations de nouvelles technologies (hors directement liées aux énergies renouvelables ou biocarburants ou autres thématiques développées dans les autres sous forums).
netshaman
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 532
Inscription : 15/11/08, 12:57
x 2

Qui veut bien m'expliquer comment fonctionne un panneau pv?




par netshaman » 11/06/15, 21:25

Non parce que la j' en ai marre, j' entends tout et n' importe quoi, et je m' y perds ...
Notamment en ce qui concerne un panneau qui est en surproduction ( soi disant ) et qui est branche sur un appareil qui consomme presque rien .
J' ai tout entendu: le panneau va cramer, l' element le plus faible claque, il n' y a pas de jus qui circule si l' appareil est branche mais a l' arret mais aussi le contraire etc..
On passe sur l' effet photo-electrique qui en est le principe ...
Precisement qu' est ce qui est produit ?
Une tension constante , une intensite variable ( generateur de tension )?
Une tension variable, une intensite constante ( generateur de courant ) ?
Ou les deux varient constamment en fonction de la luminosite ( generateur de chaos ? :mrgreen: ) ?
Bref quoi brancher ou ne pas brancher et comment le brancher ?
Ex : en direct, ou pas , avec une batterie ou pas , un convertisseur va t-il cramer ou pas etc...
Je cmprends plus rien, je nage en plaine confusion !!!

:cry:
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 20362
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8685




par Did67 » 12/06/15, 09:48

Ce qu'il y a de sûr, c'est qu'un panneau non branché, cela ne lui fait rien du tout : sur une installation autonome, il y a généralement un panneau, une batterie, un régulateur. Le régulateur "coupe" l'alimentation de la batterie quand celle-ci est pleine, pour ne pas l'endomager...

Il est fréquent de voir des panneaux non branchés (ne serait-ce que le temps d'un chantier, on installe, on raccorde les panneaux, puis on raccorde au réseau... Il peut se dérouler des semaines entre ces étapes...
0 x
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 13832
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 1546
Contact :




par izentrop » 12/06/15, 10:06

Bonjour,
Trop long à tout expliquer, je pense que les réponses averties d'obelix éclaireront ta lanterne solaire :mrgreen:

Surproduction veut aussi dire qu'on n'a pas bien dimensionné son installation par rapport à ses besoins.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Gaston
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1910
Inscription : 04/10/10, 11:37
x 88




par Gaston » 12/06/15, 10:38

Un panneau solaire n'est ni un générateur de tension, ni un générateur de courant.
Il peut se comporter "presque" comme l'un ou comme l'autre selon le point de fonctionnement.

La courbe (tension, intensité) pour un éclairage donné a généralement la forme suivante :
Image

On voit que pour une intensité nulle, le panneau va atteindre une tension maximale et pour une tension nulle (court-circuit) il va atteindre une intensité maximale.
La puissance maximale étant, elle, atteinte pour un point "médian" qui va dépendre de l'éclairage (d'où l'intérêt quand on cherche à produire le plus possible d'utiliser un régulateur MPPT qui adapte en permanence le point de fonctionnement).

Le choix de la façon de brancher le panneau dépend donc de la charge qu'on veut alimenter.
  • Est-ce que la charge peut supporter la tension maximale du panneau ?
  • Est-ce que la charge a besoin d'une tension minimale pour fonctionner ?
  • Est-ce que la charge a besoin d'une puissance minimale ?
  • Est-ce que la charge peut fonctionner de façon irrégulière ?


Selon les réponses, un régulateur et une batterie seront indispensables ou nécessaires ... ou pas.
0 x
Avatar de l’utilisateur
elephant
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6646
Inscription : 28/07/06, 21:25
Localisation : Charleroi, centre du monde....
x 7




par elephant » 12/06/15, 13:10

Bon, je vais le faire partiellement aussi.

Pour un éclairement standard à 25 °, un PV donne une tension donnée et un courant maximum.

Le courant de court circuit est légèrement supérieur au courant maximum. Court circuiter un panneau ne le détruit pas, la tension d'effondre, mais le courant est toujours là ! ( donc le risque d'échauffement du câble aussi )

Il n'est pratiquement pas possible de placer un disjoncteur ou un fusible sur un PV pcq : le courant de CC est trop proche du courant nominal. Ensuite, parce qu'il faudrait couper plusieurs centaines de volts en courant continu, ce qui donnerait un bel arc et nécessiterait une distance entre contacts de plusieurs cm ou un dispositif de soufflage d'arc. ( donc mettre un interrupteur "ordinaire" pose aussi des problèmes .

Quand on veut débrancher des panneaux de leur onduleur. Il faut d'abord couper la liaison onduleur-réseau pour qu'il n'y ait plus de courant. C'est seulement ensuite qu' on peut ensuite débrancher les fiches

Les fiches sont conçues pour ne pas qu'on mette les doigts " ousquinfautas ".
0 x
éléphant: suprême éconologue honoraire..... pcq je suis trop frileux, pas assez riche et trop paresseux pour économiser vraiment le CO2 ! http://www.caroloo.be
netshaman
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 532
Inscription : 15/11/08, 12:57
x 2




par netshaman » 14/06/15, 23:25

Couper la liaison onduleur-reseau supprime le courant de court circuit ?
Comment est ce possible ?
Que se passe t-il dans l' onduleur meme ?
0 x
Avatar de l’utilisateur
elephant
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6646
Inscription : 28/07/06, 21:25
Localisation : Charleroi, centre du monde....
x 7




par elephant » 15/06/15, 09:27

Supprime le COURANT, mais pas la tension.

Donc, si l'onduleur est conforme à la norme VDE 0261-1 , ce qui est une obligation légale, dès qu'il est débranché du secteur, il s'arrête.

La tension est toujours présente aux bornes des panneaux, mais ils ne débitent plus ( c'est comme s'ils étaient branchés sur une résistance de très grande valeur ). On peut donc débrancher les fiches sans avoir d'arc.

Pour comparer, tu peux faire l'expérience suivante.

Dans une pièce obscure, tu branche un radiateur électrique.

Retire la fiche avec le radiateur actif: tu va avoir des étincelles entre la fiche et la prise.

recommence l'opération avec l'interrupteur sur OFF ou le thermostat sur le minimum ( donc l'appareil ne chauffe pas ). Tu n'auras pas d'étincelles en retirant la fiche. ( Or, tu as bel et bien 220 V à la prise )
0 x
éléphant: suprême éconologue honoraire..... pcq je suis trop frileux, pas assez riche et trop paresseux pour économiser vraiment le CO2 ! http://www.caroloo.be
netshaman
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 532
Inscription : 15/11/08, 12:57
x 2




par netshaman » 15/06/15, 14:02

D' accord !
Est ce qu' on peut mettre en parallele un systeme de sauvegarde contre les coupures de jus intempestives base sur une batterie et un convertisseur/chargeur, le tout branche sur les panneaux PV et isole du reseau ?
J' ai imagine un circuit de ce genre , je sais pas par contre s' il n' y pas un danger de griller quelque chose ...
Un schema sera plus explicite :


Image


La partie du cote tableau est un peu confuse , mais en fait c' est pas branche direct dessus, c' est isole de maniere a ce ca n' injecte pas sur le reseau grace a un circuit anti ilotage dedie.
Celui-ci : http://www.wattuneed.com/fr/materiel-el ... ens26.html
0 x
Avatar de l’utilisateur
elephant
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6646
Inscription : 28/07/06, 21:25
Localisation : Charleroi, centre du monde....
x 7




par elephant » 15/06/15, 17:47

Bien que je n'aie pas tout compris à ton schéma, il ne me semble pas adapté.
0 x
éléphant: suprême éconologue honoraire..... pcq je suis trop frileux, pas assez riche et trop paresseux pour économiser vraiment le CO2 ! http://www.caroloo.be
netshaman
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 532
Inscription : 15/11/08, 12:57
x 2




par netshaman » 15/06/15, 18:14

J' aurais peut etre du dire que le boitier entre le wks ( c' est un onduleur /chargeur/convertisseur ) et le tableau c' est un switch qui bascule des qu' il n' y a plus de jus sur une entree secondaire ( le wks ) .
Est -ce plus clair ?
C' est ce truc :

http://www.ase-energy.com/selecteur-de- ... BYPASS.cfm

Les deux panneau solaires ont chacun leur micro-onduleur.
Mais pourquoi, tu me diras ?
1 ) parce que ca me revient moins cher :)
2) avec un onduleur injection reseau classique, adieu la gestion avancee du mppt pour chaque panneau !

Mais pas adapte a quoi ?
0 x

 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Sciences et technologies »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 183 invités