Sciences et technologiesPhénomènes observés mais non expliqués ?

Débats scientifiques généraux. Présentations de nouvelles technologies (hors directement liées aux énergies renouvelables ou biocarburants ou autres thématiques développées dans les autres sous forums).
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11085
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 65

Message non lupar Obamot » 21/06/11, 17:29

Fakir: Finalement, n'est-ce pas là à nouveau une faon de tourner autour du pot que d'aborder la question sous un autre angle, en évitant soigneusement de revenir sur le fait de s'être planté. Faut assumes enfin! Après on se sent tellement mieux et on découvre de nouvelles choses en étant peut-être moins focalisé sur des convctions déjà établies...

Fakir a écrit :Voici un sujet où vraiment nos avis divergent. Lorsque tu écris que la violence augmente dans notre société, je ne peux qu’être en désaccord. Nous vivons dans une civilisation beaucoup moins violente, la surmédiatisation des nouvelles amplifie notre ressenti. Jamais notre planète n’a connu une période aussi calme. Une véritable « PAX ROMANA ». Ce qui ne veut pas dire que je nie la violence réelle dans certaines banlieues d’une minorité sur une majorité de brave gens.


Tout est relatif, mais je n'ai jamais dit le contraire au plan global. Je parle «en société» au plan local, et non pas des conflits militaires armés. Je pense que le feu dans les banlieues en France et ailleurs, n'est pas à réduire à une minorité mais à un véritable problème de société — avec ses causes et ses effets —> les prisons surchargées, le système judiciaire à bout de souffle, la situation dans les lycées, l'explosion du business du trafic de drogue, l'essor de la pornographie etc. Ne vont pas dans le sens que tu supposes... Je suis bien placé pour le savoir, vu que j'assume des tâches dans la prévention...

Fakir a écrit :Concernant les enfants, je n’ai jamais affirmé que l’éducation ou l’environnement n’avaient aucune influence. J’affirme même le contraire et heureusement.

Tu veux dire qu'un enfant élevé dans un environnement favorable, serait indistinctement amené à être «cruel, capricieux et séducteur» ou «prévenant, altruiste et humble» sans que le contexte ne le conduise à l'orientation constatée? Franchement, ça n'a aucun sens, et tu te contredis, là. Tu devrais revoir les explications de Françoises Dolto, sur le comportement des petits enfants: je t'assure que ça en dit long sur les mobiles, qui ne sont absolument pas caractéristiuqes de ce que tu crois...

Fakir a écrit :Comme nous le rappelle Dedeleco, le caractère des enfants est très variable et cette richesse fait notre monde.

Là tu es soufflé de reprendre ce que dit Dedelco qui a appuyé mes propos, pour t'en servir afin d'appuyer les tiens :mrgreen:

Fakir a écrit :Et c’est pourquoi considérer que les enfants naissent « bon », me gène.

Mais où est le rapport de cause à effet(?) et qu'est-ce qu'il y aurait de «gênant», franchement je ne vois pas (à moins d'être gêné soit-même).

Je vais me répéter, mais je trouve inadmissible — à contrario — d'estimer que les enfants seraient à priori: «cruels, capricieux et séducteurs». C'est un vrai scandale! Aujourd'hui j'étais au supermarché et j'étais vraiment très chargé, une jeune fille de 12 ou 13 ans s'est spontanément proposé de m'aider. Ça n'est pas là un comportement «cruel, capricieux et séducteur». Les enfants avant l'adolescence, ont bien souvent un sens très aiguisé de la justice et de la morale (par un principe inné et naturel)... Je l'ai constaté des dizaines de foi dès lors qu'il ne se trouvent pas en situation de compétition ou de négociation. Il est vrairement rare que leur comportement soit hostile et agressif, sauf lorsqu'ils sont en bande (l'instinct grégaire sans doute)...

Fakir a écrit :Mes propos excluent les enfants de plus de 5 ans pour qui la naissance est déjà bien lointaine. Dans mon exemple, j’ai volontairement pris un cas très jeune au caractère trempé pour souligner un trait de personnalité en opposition frontale avec son frère issu du même milieu dans le rôle inverse généralement attribué aux garçons et aux filles. En grandissant, la génétique et les hormones feront infléchir leurs comportements. (Bonne vieille testostérone ^^).

Vraiment, tirer de pareilles conclusions avec de tels arguments... Les bras m'en tombent... Comment peux-tu être sûr des circonstances précises qui ont fait de certains enfants ce qu'ils sont devenus? De mon côté j'ai eu l'occasion de comparer entre différentes civilisations et cultures. Là ça renseigne...

Fakir a écrit :L’éducation et l’exemple de leurs parents seront aussi un moteur dans leur développement. La société les forcera à rentrer dans le moule. Que de plus terrible que la pression sociale des cours de récréation !

...je vois où est le problème. Tu raisonnes sur une civilisation avec le bagage que celle-ci t'a inculqué. Ça n'est pas possible car il y a tellement de possibilités de conflits intérieurs... Tu devrais faire un grand zoom arrière... Ou aller ailleurs de part le monde pour voir «comment ça se passe» et tu y verrais plus clair, sans doute(?).
0 x
« L'important n'est point le chemin vers le bonheur, l'important c'est le chemin »Lao Tseu

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 51917
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1104

Message non lupar Christophe » 21/06/11, 17:46

La société humaine a déjà été largement plus violente dans son histoire (retourne au moyen age juste 1 semaine...) mais je ne suis pas sur qu'elle ait été un jour si peu respectueuse d'autrui d'une manière si généralisée...

"Plus personne" ne respecte plus personne ni plus aucun principe de moralité. A commencer par les politiques et des élites...On parle des armes de destruction massives irakiennes inventées par bush? Des traders qui spéculent sur la faim dans la monde?

Ceci explique aisément les effets que tu constates:

les prisons surchargées, le système judiciaire à bout de souffle, la situation dans les lycées, l'explosion du business du trafic de drogue, l'essor de la pornographie


Mais cela ne veut pas dire qu'on est une civilisation violente...on est une civilisation moins respectueuse ca oui.

Ceci entraîne une certaine forme de violence mais tout de même limitée par rapport à ce que l'humanité a déjà connue. A la Renaissance, on se battait encore en duel à mort pour un regard mal placé ! A la Révolution, on guillotinait en place publique à tout va !!! Là on pouvait parler de violence !!

Par contre depuis les 5 à 10 dernières années, effectivement on peut constater une augmentation de la violence relative (les braquages à mains armées avec des AK47 sont devenus presque courants...avant y avait que quelques grands bandits comme Mesrine qui pratiquaient l'exercice... )...

Actuellement, je crois que nos sociétés occidentales (sauf Europe du Nord Nord peut être), on a un gros problème de moralité, d’honnêteté et de respect d'autrui ! Mais aussi du sens de l'honneur, du devoir et un manque de valeurs (positives) d'une manière générale !!

Y a qu'a voir le nombre de divorces en constante augmentation...avec ou sans enfants... (et on peut pas dire qu'actuellement ca soit lié à l'augmentation du niveau de vie...)

C'est surement pas Facebook qui va y remédier, bien au contraire, c'est l'outil idéal des coups de putes entre amis et d'abrutissage et de non respect d'autrui, à commencer par le non respect de l'image des autres !!


Sarko veut augmenter le succès scolaire et baisser la violence à l'école?? Facile: il interdit l'accès à Facebook depuis toute la France ! Effet positif garantit en 6 mois !!

Je me demande de plus en plus si Facebook ne serait pas LE site de tentation, du mal, de la débauche intellectuelle...

Comme on est dans le sujet, ceci est surement un peu lié au fait que la foi se perd et que les églises ou temples se vident...
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11085
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 65

Message non lupar Obamot » 21/06/11, 19:12

Pas grand chose à ajouter, je suis d'accord. Quelques petites nuances toutefois...

En soi, le manque de respect c'est déjà de la violence (ce n'est pas contradictoire avec ce que tu dis, juste une précision de mon point de vue) car en même temps je ne connais pas une seule manifestation de violence qui se ferait "avec respect" lol..

Ensuite, d'une situation relativement paisible et "bonne enfant" encore dans les années 80-90", force est de constater une détérioration progressive depuis lors.

Puis je voudrais lever un doute. Historiquement, il est un fait que la société est moins violente qu'elle ne l'était il y a plusieurs générations. Ne serait-ce que la violence faite aux femmes il y a encore à peine un siècle (je parle en occident). La souffrance humaine reste! Ce qui était encore toléré dans les années soixante, ne le serait plus aujourd'hui et ferait souffrir beaucoup plus les victimes. La souffrance humaine reste, ce sont les "lignes" de ce qui n'est plus toléré qui ont bougé. Ce qui faisait moins souffrir avant, le ferait peut-être beaucoup plus aujourd'hui? Il faut voir que dans l'ICD-10, qui est la "bible" de la psychiatrie (DSM aux states, CCMD en Chine...), de nouvelles pathologies sont répertoriées et apparaissent chaque année, elles diffèrent d'un contient à l'autre (évidemment...) alors qu'elles n'étaient que marginales avant, ou se propagent en fonction du changement de mode de vie... (avec son lot de dérèglement physiologique, et ce n'est pas toujours psychosomatique => regardez l'annorexie des fashion addict, c'est une souffrance tout à fait nouvelle!)

Par contre je puis vous assurer que dans les années 80, régnait en Europe un climat de tension beaucoup moins important. A l'époque les banlieues ne s'enflammaient pas et le monde connaissait des famines, mais pas des «émeutes de la faim» dans les villes...

Enfin, comme tu l'as également relevé, il n'y avait pas de violence à l'arme de guerre à cette époque. Nous sommes là, dans une américanisation de ce phénomène, à la fois dans la nouvelle précarité sociale qui se développe. Et ce n'est pas un hasard, encore d'accord.
0 x
« L'important n'est point le chemin vers le bonheur, l'important c'est le chemin »Lao Tseu
Avatar de l’utilisateur
Lietseu
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2320
Inscription : 06/04/07, 06:33
Localisation : Anvers Belgique,Skype lietseu1
x 1

Message non lupar Lietseu » 21/06/11, 23:09

O la-la ! Quel débat mes amis !!!

Je voudrais recadrer les choses, j'ai parlé d'un point de vue Mystique et pas d'un point de vue terre à terre...

Je suis plus philosophe... que grand auteur et ma foi, que la nuance ait échappé à certain ne m'étonne pas !

Car après tout, ce sont "en quelque sorte" mes propres convictions philosophique que j'expose ici et pas des lieux commun ou des considérations sur qui a tord qui a raison...pour écrire des conneries, j'irais volontiers sur fesse bouc, mais là le niveau est si lamentable que je n'ai même pas envie de participer...

Je trouve magnifique que chacun me prouve à sa façon qu'il est bien-dans- son- ego-qui-argumente-et-démolis-l'opinion-d'autrui...

Il est très difficile d'avoir un débat par écrit!

Car les mots qui sont écrit, reste plus encore, que dans l'argumentation philosophique , avant tout simplement des mots...auxquels il ne faut pas s'attacher de trop; de peur qu'on arrive à l'image ZEN bien connue du gars qui confond le doigt de son interlocuteur qui montre la Lune, avec ...la Lune elle même !


Je reviendrai, plus tard à ses considérations là !

En attendant quand je dis que les petits enfants sont pur, je ne sous entend pas qu'ils ne sont pas corruptible, ni qu'ils soient invincible au non-dit et autres messages subliminaux venant de leurs parents !!!
Les meilleurs personnes avec les meilleures intentions peuvent faire des dégâts irréversible chez leurs enfants de manière involontaire et inconsciente, prenez en bonne note, nous sommes tous des victimes de victimes de victimes etc. … Depuis la nuit des temps les choses sont transmise de cette façon, en prendre conscience c'est tirer le signal d'alarme du train fou ou nous nous trouvons embarquer et prendre conscience de la folie de nos actes ordinaires poser sur des hypothèses toutes plus folles les unes que les autres. Miaou !

Et bonne soirée, nuit à tous
:P
0 x
En éloignant l'Homme de La Nature, on l'a éloigné de Sa Nature ! Lietseu
"Le pouvoir de l'amour, doit être plus fort que l'amour du pouvoir" un contemporain de Lie Tseu ?
On ne voit bien qu'avec le cœur, l'essentiel est invisible, pour les yeux...
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9319
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 177

Message non lupar janic » 22/06/11, 10:35

Quelques réponses personnelles en vrac avec un certain décalage.

Perplex
Citation:
démonte un réveil mécanique pièce par pièce, mets tout dans une boite et tu remues pendant 65 millions d annees et écoutes si ça fait tic tac

Même si ça ne fait pas très scientifique, c’est tout de même ce que sous entend la construction mécanique du vivant. Or aucun mécanicien ne pourrait soutenir qu’une mécanique, aussi simple que possible, puisse s’assembler par hasard.

Cui-cui
Ceux qui connaissent la bible et son contexte savent que d'après ces récits, ce n’est pas « Dieu » qui aurait fait l’homme à son image, mais les Elohim, dotés de pouvoirs et d’une technologie ahurissants, mais pas plus Dieu que toi et moi. L’un d’entre eux, le sanguinaire Jahweh instigateur de nombreux massacres, a entretenu la confusion en se faisant passer pour un Dieu aux yeux d’humains assujettis et crédules. La notion d'un "Dieu" unique, c'est encore autre chose.

Vision mécaniste du monde qui pense technologie comme si celle-ci était la clé de l’univers.

Sen no sen
Je ne suis pas théologien, mais il me semble qu'il est trop facile de voir dans les Elohim une entité extraterrestre, c'est une interprétation parmi tant d'autre.
Plus ou moins vrai. Dieu est effectivement (par principe) une entité non terrestre. Reste à voir comment chacun peut se représenter cette entité (pour autant qu’elle soit représentable !)

Elohim est le pluriel de Eloha, mais ce pluriel ne dois pas forcement être interprété d'une façons numériques (plusieurs dieux), mais comme définissant dans un même être plusieurs qualificatif.
En Français on parle de "très haut", de "seigneur miséricordieux"etc...
En Hébreux ce genre de qualificatif n'est pas réalisé par le rajout de mots , mais par le pluriel.
C'est pour cela qu'il est bien difficile d’interpréter les textes.

Tout à fait juste !

Citation:
Quant au comportement de Yahweh, il suffit de lire la bible pour se faire une idée.Je ne suis pas plus psychologue que théologien, mais j'y vois avant tout le comportement d'humains, se dédouanant de leur actes en invoquant la cause divine...
La religion et "dieu" servent avant tout à justifier des comportements de dominance qui n'ont rien de bien spirituel!

Encore assez juste, mais pas tout à fait ! il va de soi que ce terme dieu est mangé à toutes les sauces (et peut-être plus encore par ceux qui en nient l’existence) car en général plus l’ignorance est grande et plus les certitudes sont ancrées. Théologiquement ce terme dieu sert à couvrir tout ce que l’homme ne peut expliquer en tant que croyant. Un athée utilisera les termes hasard ou nature pour masquer son ignorance aussi.

Obamot
Deux mots sur «la crainte de Dieu» et un phénomène que je ne m'explique pas...
Bibliquement, le terme « crainte de dieu » n’est pas utilisé dans le sens de « peur » que nous utilisons aujourd’hui. Le proverbe 8-13 en donne le sens : « craindre l’Eternel, c’est haïr le mal, l’orgueil et l’arrogance. » que l’on peut relier au Psaume 111-10 « la principe de la sagesse, c’est la crainte de l’Eternel, gage de bienveillance pour ceux qui s’en inspirent » ou Proverbe 1-7 « La crainte de l’Eternel est le principe de la connaissance : on apprend à connaitre la sagesse et la morale, à gouter le langage de la raison, à accueillir les leçons du bon sens, la vertu, la justice et la droiture… » etc…
Ceux qui croient en lui ne devraient-ils pas simplement l'aimer et non en avoir peur?
L’amour et la peur ne peuvent donc se côtoyer sans devoir s’exclure. Dieu étant considéré comme l’essence de l’amour !

Christophe
Je crois que tu touches là le paradoxe de la religion Chrétienne : d'un dieu relativement mauvais, vengeur, de l'ancien testament on est passé (merci Jesus) à un dieu bon plein de miséricorde et de compassion et redempteur du nouveau testament... (pourvu que vous ayez été pas trop méchant lors de votre passage sur terre bien évidement...)

Le modèle biblique ne présente pas l’Eternel comme bon ou mauvais, mais comme juste et donc exclue toute vengeance (projection typiquement humaine)

Sen no sen
Il y a un proverbe Soufis que j’affectionne particulièrement à se sujet:
"La Vérité est un miroir qui est tombé du Ciel et qui s'est brisé, chacun en a récupérer un fragment et pense que l'ensemble de la Vérité s'y trouve".

Belle pensée, oh combien vraie !

Christophe
Merci pour l'info, je m'en doutais un peu puisque c'était Gabriel qui est apparu à Mahomet. Donc CQFD: musulmans, chrétiens et juifs ont donc la même "base de déité"...le reste c'est du vernis pour faire plaisir à leurs chefs spirituels... ou politiques...

Pas aux chefs spirituels, mais aux chefs religieux. Il y a un gouffre entre les deux !
ps: pour casser le dogme, faudrait retrouver l'arche d'alliance non?

Ca n’y changerait pas grand-chose. Ce que contenait cette arche était décrit dans le pentateuque. : Les tables de pierre, la manne et le bâton de d’Aaron : c’est tout !

Cui-cui
Ce qui apparait clairement, c'est que le Yahweh de la bible, qui a le comportement d'un psychopathe colérique qu'on a intérêt à craindre, n'est pas un Dieu-Amour.
Voir au dessus. Projection humaine !
Christophe a écrit:
Bon, je l'avoue: c'est pas mon livre de chevet...

Tu n’es pas le seul !
Déjà si Dieu avait voulu qu'on puisse pas se masturber, il ne l'aurait pas permis physiquement, par exemple, on peut pas s'auto sodomiser (désolé j'ai rien trouvé d'autre...)...et toc !
Bibliquement la masturbation n’est pas interdite (à défaut d’être recommandée). L’utilisation culturelle de sodomisation n’est pas cohérente, car dans le texte biblique la sodomistion en question correspond à un viol collectif
Puis Jesus avait 7 ou 8 frêres et soeur et Marie Magdelaine était une...fille de joie non? Alors bon... !
"Matthieu 13:55 N’est–ce pas le fils du charpentier ? Sa mère ne s’appelle–t–elle pas Marie, et ses frères Jacques, Joseph, Simon et Judas ?"
Donc 4 frères, pour les sœurs aucune info.
Pour Marie de Magdala, elle est appellée pêcheresse (ce qui peut couvrir n'importe quoi). Rien n'indique donc qu'elle fut une prostituée.

Aussi c'est marqué dans quelle évangile que le clergé sera chaste?
Dans le judaïsme le « clergé » doit obligatoirement être marié sous peine de ne pas pouvoir exercer le sacerdoce lévitique. Le clergé « chrétien » est une déviation religieuse d’opposition au judaïsme.
Tout vient peut être de LEUR propre frustration finalement...

Plus que probable; il est difficile de lutter contre la nature quand elle est conçue pour!

1er dogme "Fils « vrai Dieu de vrai Dieu, engendré et non créé, consubstantiel au Père »" --> charabia idéologique pour considérer Jésus comme divin mais sans tomber dans le polythéisme...
Exact ! Dogme inacceptable par le judaïsme et l’islam.
2nd dogme "Saint-esprit consubstantiel au Père" idem on rajoute à la même substance, le saint-esprit. On se retrouve avec la seule religions monothéiste à adorer trois dieux...
Toujours exact. Ce dogme ré-établit le polythéisme rejeté par les apôtres et les premiers disciples. Le trinitarisme était déjà existant dans les cultures religieuses païennes.
3eme dogme "Transsubstantiation" La transsubstantiation est, littéralement, la conversion d'une substance en une autre: la conversion du pain et du vin en corps et sang du Christ lors de l'Eucharistie.
On comprend aisément le symbole sauf que dans ce dogme ce n'est pas un symbole...

Toujours juste. La transsubstantiation n’arrive que tardivement dans le catholicisme et est absente de la culture initiale qui ne voit dans ces symboles que des symboles.
4ème dogme du refus de la réincarnation: Lire la partie dans la bible. Les premiers chrétiens croyaient en la réincarnation.
La il y a erreur ou plutôt confusion entre réincarnation (incarnations successives) et résurrection (réincarnation unique)

Sen no sen
Vouloir qualifier Dieu n'a aucun sens, et comme dit plus haut, il faudrait déjà savoir de quoi on parle,hors il est impossible de définir cette notion sans tomber dans un jugement de valeur.
Un dieu bon ou mauvais, cela ne veut rien dire, ses notions sont typiquement humaines, c'est de l’anthropomorphisme.
D’accord
La vision de Dieu à travers les âges correspond bien souvent à la vision de l'homme face à son environnement.
Par exemple, le peuple Hébreux, victime de persécution, s'est forgé un dieu à la hauteur de leur ressentis.
Par ailleurs il est désormais reconnu qu'à l'époque de Moise et malgré ce qu’enseigne l'ancien testament, il coexistait un dieu et une déesse mère,vestige des anciennes croyances...
L’AT n’enseigne pas qu’il n’existait pas d’autres divinités, bien au contraire, mais se recommande d’une seule divinité en laquelle toutes les autres divinités sont confondues (un seul interlocuteur)
Il est donc très dur de se faire une véritable opinion, tout est sujet à interprétations.

Au contraire, il est tout à fait possible de se faire une opinion étant donné tous les aspects sous lesquels cette divinité est présentée, mais la nature humaine ne retient que ce qui l’arrange.
0 x

perplex
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 318
Inscription : 11/06/07, 13:04
x 15

Message non lupar perplex » 22/06/11, 12:21

Je ne parle pas de dieu, la définition n’est pas en vente sur terre.
La seule chose dont nous pouvons parler avec certitude, c’est des dogmes qui en parlent et qui prêchent « les religions »,
De toutes pièces créées par l’homme (jusqu’à preuve du contraire), dans un simple but, pouvoir faire face, à sa propre disparition et à ses peurs

En clair la PEUR tout court.

La peur de tout, de la mort, de l’inconnu, de l’autre, de soi, de la fin de la planète, de son confort, de ne pas pouvoir, de faire mal, de manquer, que dieu n’existe pas, d’être seul… la liste est très très longue… Une peur par habitant, et plusieurs fois par jours différentes, un MUST pour un dieu, quelle trouvaille…:shock:

Des que l’homme ne peut plus avoir de certitude et quelque soit le sujet, il a peur, bien que ce soit lui qui la crée par l’impossibilité de comprendre ou d’apporter des solutions à ce qui lui arrive, il ne peut vivre avec cette peur sereinement, on peut comprendre.

Partant de là, un peu près tout s’explique, comme dans le titre de ce sujet.
La réponse à cette peur est très variable en fonction de l’individu, ou des groupes de conscience (peur collective, réaction forte, guerre, politique, votes, manifs, etc)

La peur est un gros moteur, alimentée par l’égo, c’est la marche du monde
plus d’égo = plus de peur,
plus de peur = plus de monde non plus, enfin pas celui qu’on connait.

Est-ce que le manque de peurs, de préoccupations va engendrer l’immobilisme ?
Peu probable, l’homme n’est pas prêt d’arrêter d’avoir peur c’est mécanique, et fait un peu près tout pour que ça dure (peur que ça s’arrête), certains sont des experts et l’entretiennent….(politique etc..)

J’ai peur qu’il faille quelques milliers(iards) de posts pour en venir à bout :D
Perso il y en à une que j’aime bien, c’est la peur bleue, la couleur sans doute :D

C’est bien commode de croire en dieu, qui prend tout en charge, je m’en remets à lui ‘Inch'Allah’, c’est une soupape (sans jeux de mots), une réaction (solution) récréative, car pas très réaliste, et le manque de réalisme me fait peur… (le monde est insoluble)
A++
Dernière édition par perplex le 22/06/11, 17:21, édité 1 fois.
0 x
Le Monde est Parfait !!!
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11085
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 65

Message non lupar Obamot » 22/06/11, 16:30

Janic:

J'ai dit «ET» et non pas «EST».

Obamot a écrit :Deux mots sur «la crainte de Dieu» et un phénomène que je ne m'explique pas...


Mais je me félicite de tous ces commentaires....

Effectivement Perplex, comme tu l'as relevé ensuite par toi-même, c'est nécessairement «la peur» et son utilisation qui est le fond de commerce de bon nombre d'imposteurs... Et pas seulement dans les corporations se disant «religieuses». Puisque bien évidemment, la peur est un ressort qui divise.
Le paradoxe est l'instrumentalisation qui est faite de la lutte censée combattre quelques unes de ses représentations symboliques. Mais qui en fait n'est que pure récupération malveillante...
Dernière édition par Obamot le 22/06/11, 20:30, édité 2 fois.
0 x
« L'important n'est point le chemin vers le bonheur, l'important c'est le chemin »Lao Tseu
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9319
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 177

Message non lupar janic » 22/06/11, 16:31

C’est bien commode de croire en dieu, qui prend tout en charge, je m’en remets à lui ‘Inch'Allah’, c’est une soupape (sans jeux de mots), une réaction (solution) récréative, car pas très réaliste, et le manque de réalisme me fait peur… (le monde est insoluble)
Si l'on réduit ce sens du divin à une superstition, c'est évident que cela peut avoir un aspect sécurisant pour quelques uns, mais c'est, justement, réducteur.
Mais s'en remettre à "dieu" ou au hasard ou encore à la nature dont dit-on "elle fait si bien les choses": quelle différence concrète cela fait-il?
0 x
perplex
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 318
Inscription : 11/06/07, 13:04
x 15

Message non lupar perplex » 22/06/11, 17:05

janic a écrit : Si l'on réduit ce sens du divin à une superstition, c'est évident que cela peut avoir un aspect sécurisant pour quelques uns, mais c'est, justement, réducteur.
Mais s'en remettre à "dieu" ou au hasard ou encore à la nature dont dit-on "elle fait si bien les choses": quelle différence concrète cela fait-il?


Sur plus de 7milliards d'individus, je n'ai pas les chiffres mais je dirai au moins 6 milliards de croyants, beaucoup de boulot en perspective..(je bosse là :D)

Je répondrais à ta question par une autre et SI on se fiait tout simplement à cette chose, composée de bon sens, d'instinct, de vécu, de calcul, de coeur, communément appelée "intelligence" ?


A++
0 x
Le Monde est Parfait !!!
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9319
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 177

Message non lupar janic » 22/06/11, 20:27

Sur plus de 7milliards d'individus, je n'ai pas les chiffres mais je dirai au moins 6 milliards de croyants, beaucoup de boulot en perspective..(je bosse là )

Si l'on considère que les plus grands penseurs, philosophes, scientifiques,etc...ayant vécu avant la révolution française (qui déclanchera le phénomène de l'athéisme ou de l'agnostisme) étaient des croyants: il y a effectivement du boulot pour parvenir au même niveau.
Je répondrais à ta question par une autre et SI on se fiait tout simplement à cette chose, composée de bon sens, d'instinct, de vécu, de calcul, de coeur, communément appelée "intelligence" ?
Question de sémantique!ce ne sont pas les mots que l'on utilise en substituts d'autres mots qui compte, mais le sens que l'on y inscrit. Les croyants comme les incroyants sont pourvus des mêmes valeurs (à quelques bricoles près) les uns attribuent ces valeurs au hasard, d'autres à une divinité: où est la différence?
0 x


Revenir vers « Sciences et technologies »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités