Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Sciences et technologiesNegationnisme scientifique: du dogmatisme?

Débats scientifiques généraux. Présentations de nouvelles technologies (hors directement liées aux énergies renouvelables ou biocarburants ou autres thématiques développées dans les autres sous forums).
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5800
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 59

Re: Negationnisme scientifique: du dogmatisme?

Message non lupar janic » 13/04/18, 08:13

Rien à voir avec le sujet, c'est juste une affaire de gros sous
En grande partie: oui! Mais économie, politique, social et science sont en permanence liés.
Les exemples du cancer comme du SIDA, montrent combien économie et "science", médicale en l'occurrence, sont intimement liés car ces deux "pathologies » sont des exemples typiques de dogmatisme qui se fourvoie depuis des décennies quant à la solution à y apporter, mais ils représentent l'exemple type d'un fabuleux business de tas de milliards.
Ainsi en 1996 Charles Mérieux disait : « En retrouvant ce souffle pasteurien, nous avons toutes les chances de mettre au point le futur vaccin HIV dans les 5 ans à venir ». Le même discours »scientifique » avait été tenu vis-à-vis du cancer et, des décennies plus tard, scientifiques du cancer comme du SIDA n’ont rien trouvé et ne trouveront rien, sinon un juteux business…et des millions de morts. Alors que dans le même temps, Montagnier affirmait que le « virus » (du supposé VIH) était un virus comme un autre qui disparaissait avec une hygiène de vie adaptée favorisant le bon fonctionnement du système immunitaire. 8)
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest

Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2840
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 152
Contact :

Re: Negationnisme scientifique: du dogmatisme?

Message non lupar izentrop » 13/04/18, 10:00

janic a écrit :Montagnier affirmait que le « virus » (du supposé VIH) était un virus comme un autre qui disparaissait avec une hygiène de vie adaptée favorisant le bon fonctionnement du système immunitaire.
Je me disais aussi, nous y re-voilà dans le sujet. :twisted:

Donc, si on suit ton raisonnement, parce que son équipe d'alors a permis une avancée de la connaissance sur le virus, leur patron maintenant retraité a raison sur toute la ligne ? les articles sur son naufrage scientifique ne manquent pas :
Le lent naufrage scientifique du Professeur Luc Montagnier
Le Pr Montagnier : un prix Nobel se noie dans la « mémoire de l’eau »...
0 x
Avoir des raisons de croire ne signifie pas que l’on a raison de croire.
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5800
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 59

Re: Negationnisme scientifique: du dogmatisme?

Message non lupar janic » 14/04/18, 11:33

janic a écrit :
Montagnier affirmait que le « virus » (du supposé VIH) était un virus comme un autre qui disparaissait avec une hygiène de vie adaptée favorisant le bon fonctionnement du système immunitaire.

Je me disais aussi, nous y re-voilà dans le sujet. :twisted:

Si les medias traitent régulièrement de ce sujet, c'est qu'il intéresse la grand public qui perd de plus en plus confiance dans le dogmatisme officiel.
Donc, si on suit ton raisonnement, parce que son équipe d'alors a permis une avancée de la connaissance sur le virus, leur patron maintenant retraité a raison sur toute la ligne ?
absolument pas! Montagnier ne fait que constater ce qui ,scientifiquement, se révèle de plus en plus sur le rôle négligé du système immunitaire.
Ce que peu de personnes,y compris dans le corps médical conventionnel, sait qu'à l'époque de Pasteur deux courants, non conventionnels (puisque Pasteur développait un discours inhabituel) se développaient:
a) celui du rôle infectieux des "parasites" , origine supposée et réelle des pathologies plus ou moins réglée par l’asepsie des plaies.
b) le rôle important, primordial, de la notion de terrain (que l'on appelle aujourd'hui l'immunologie et "ignorée" à cette époque.) Cette notion de terrain se développait à la même époque que Pasteur par un vrai médecin, lui, le Pr Béchamp.
On retrouve cette même notion en agriculture par des courants de pensée différents où certains pensent résoudre les problèmes de parasitages, de maladies du végétal, par de nombreux traitements plus ou moins toxiques, pendant que d'autres pensent qu'il faut respecter le terrain en favorisant la flore et la faune du sol,le PH, la sélection de variétés anciennes plus résistantes aux maladies, etc... tout ce que Did développe dans ses articles et conférences, afin que le déséquilibre occasionné par des pratiques inadéquates disparaissent et en même temps ces pathologies végétales.
Malheureusement c'est la vision pasteurienne qui l'a emporté car elle permettait le développement d'un lucratif business du médicament et des vaccins, alors qu'ici, comme en agriculture, aucun business juteux n'est possible lorsque les végétaux comme les humains sont en bonne santé.
Les articles sur son naufrage scientifique ne manquent pas :
Le Pr Montagnier : un prix Nobel se noie dans la « mémoire de l’eau »...

Déja :
a)il ne s'agit pas, encore une fois, de LES mais de DES!
b) l'Histoire témoigne de ce jeu entre conservatisme et progressisme et la médecine actuelle n'y échappe pas.
Or le conservatisme est toujours représenté par la majorité en place qui a construit sa réputation sur ce "ne changeons rien, , tout est bien comme ça". Ainsi que dit plus haut, Pasteur était un progressiste (qu'il ait eut raison ou tort!) et les conservateurs de son temps n'ont pas manqué de tenir un discours d'opposition, comme d'habitude!
Donc dans ces sites que tu indiques, il y en a une du type poubelle qui caractérise les sectes donc sans intérêt! Plus intéressant est celui du Figaro qui demande à être analysé par le détail pour en souligner les défauts de raisonnement, comme tous les articles faisant preuves d'une ignorance, ou plutôt d'un certain conformisme, par manque d'études et de comparaisons entre les divers argumentaires des uns et des autres. Mais ce n'est qu'un journaliste pas, un biologiste semble-t-il!.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest


Revenir vers « Sciences et technologies »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités

D'autres pages qui vont certainement vous intéresser: