Sciences et technologiesMachine Rotative à Piston Annulaire Tri Lobique

Débats scientifiques généraux. Présentations de nouvelles technologies (hors directement liées aux énergies renouvelables ou biocarburants ou autres thématiques développées dans les autres sous forums).
kevin
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 38
Inscription : 19/10/07, 14:53
Localisation : Rennes

Message non lupar kevin » 19/12/07, 11:54

En effet, c'est le principal problème des bateaux de pêche.
Ils ont les treuils, les chaluts, le portique ... qui sont au dessus de la ligne de flottaison et donc quand la cale est vide, l'équilibre est précaire!!

Je propose cependant de ne pas polluer plus le sujet très important du moteur trilobique, et je vous invite à venir discuter sur notre forum (pour le moment désert car fraichement mis en place) afin de discuter de notre projet et des économies dans la peche en général.
0 x

jam
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 288
Inscription : 17/12/07, 21:53

Message non lupar jam » 19/12/07, 15:52

Bonjour,
Apres quelques calculs simples, j'en arrive a la conclusion que le couple developpe avec un soufle humain ( environ 68 kpa) sur une machine de 50 mm d'epaisseur avec rayon de lobes de 100 mm,
est d'environ 0.19 N.m en debut de course.

Je constate aussi que le fonctionnement du moteur est comme suit:

Si on indique par A B C les trois lobes et par 1 2 les deux conduits d'admission d'air , la sequence est la suivante:

1->A 2->B 1->C 2->A 1->B 2->C et recommence 1->A

c'est-a-dire seulement un lobe et un conduit d'admission est utilise a la fois.
Est-ce que vous etes d'accord?
-Alain
0 x
kevin
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 38
Inscription : 19/10/07, 14:53
Localisation : Rennes

Message non lupar kevin » 19/12/07, 20:02

Après une modélisation du moteur utilisé pour lever le poids de 8kg (rayon de 100mm et hauteur de 50), voici les résultats après calcul sur un tableur :
pour une pression de souffle de 1,1 bar, on aurait un couple théorique de 1,58 Nm
pour un souffle de 1,2 bar, on passe à 3,14Nm

On peut donc voir que l'ordre de grandeur est là mais le fait de faire avec le souffle humain ne nous permet pas de connaitre précisement la pression à l'admission.

Cependant, avec un tel moteur, nous atteindrions, avec une pression d'admission de 6 bar et une pression d'échappement de 1 bar, un couple de sortie sur un cycle de 78,34 N.m.

Voici une image du modele CAO
Image
En rouge, l'admission, en bleu l'échappement et en gris le volume"mort"


N'hésitez pas si vous voulez plus de détail sur les calculs.

Kevin
Dernière édition par kevin le 21/12/07, 18:13, édité 1 fois.
0 x
micdhi
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 109
Inscription : 16/12/06, 09:58
Localisation : Mazamet Tarn

Message non lupar micdhi » 19/12/07, 20:39

jam a écrit :Bonjour,
Apres quelques calculs simples, j'en arrive a la conclusion que le couple developpe avec un soufle humain ( environ 68 kpa) sur une machine de 50 mm d'epaisseur avec rayon de lobes de 100 mm,
est d'environ 0.19 N.m en debut de course.
Est-ce que vous etes d'accord?
-Alain

bonsoir :
excuse moi mais j ai un peu de mal a suivre, 100 kpa= 1 bars, nous avons une pression d un souffle humain de 680 gr c est énorme a mon point de vu, je tablais pour 300 gr en moyenne , puis tu dis une machine de 50 mm d épaisseur et rayon de lobes 100mm,pour moi cela fait une surface de base de 50 cm2 x 0.68 =34 daN de force d appuie sur le piston ou sur une face d appui du trilobique,....
mon résultat est très diffèrent ,tu parle peut être de couple sur l arbre , ou.....
merci de m éclaircir
0 x
" la vie à plus d imagination que n 'en portent nos rêves" christophe COLOMB
micdhi
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 109
Inscription : 16/12/06, 09:58
Localisation : Mazamet Tarn

Message non lupar micdhi » 19/12/07, 21:02

kevin a écrit :pour une pression de souffle de 1,1 bar, on aurait un couple théorique de 1,58 Nm
pour un souffle de 1,2 bar, on passe à 3,14Nm

bonsoir; bien que cela a très peu d importance ,il n y a pas d êtres humains qui ont un souffle de 1.2 bars, sinon j arriverais a regonfler les pneus de ma voiture au moins pour dépannage.

merci pour ta modélisation du moteur, mais a t on parlé et quel est le bras de levier, dans ce cas peut être ,que j ai manqué une donnée préalable que je n ai pas noté ,si c est le cas, milles excuses
0 x
" la vie à plus d imagination que n 'en portent nos rêves" christophe COLOMB

kevin
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 38
Inscription : 19/10/07, 14:53
Localisation : Rennes

Message non lupar kevin » 19/12/07, 21:03

Etes vous d'accord avec une telle répartition des efforts dans le moteur??

En rouge les couples moteurs, en verts les couples freins.
Image

A partir des surfaces et de la pression, j'ai calculer une force puis j'ai ramener cette force en couple autour de l'axe de rotation. Ceci pour toutes les forces dessiner.
Voyez vous une erreur à ce dessin??

Kevin
Dernière édition par kevin le 21/12/07, 18:17, édité 3 fois.
0 x
kevin
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 38
Inscription : 19/10/07, 14:53
Localisation : Rennes

Message non lupar kevin » 19/12/07, 21:06

Autant pour moi mais je dis 1,1bar car je parle en absolue (tous les calculs que j'ai fait son an absolue car la pression atmosphérique joue un role important dans l'échappement).

Donc c'est un souffle de 0,1bar en relatif.
Tu as une idée de la puissance du souffle de Pascal??
Ca me permettrait de déterminer un rendement pour son moteur.

++
0 x
jam
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 288
Inscription : 17/12/07, 21:53

Message non lupar jam » 19/12/07, 21:42

a micdhi:
*******************erreur d'unite: 68mBar mais le calcul est bon
J'ai mesurer avec une tube en U et de l'eau la pression disponible en soufflant assez fort, ca me donne environ 6800 pascal.

Pour ce qui est du calcul, la surface consideree est un cote seulement de un lobe: appelons-le le lobe avant.
La longueur de l'arc est donc 2 * pi * 100mm / 6 . Pour un arc de 60 deg.
Ce qui donne 104,7mm.

La surface ou s'exerce la pression en debut de course donnant une force majoritairement tangente a la direction de rotation est donc cette longueur x 50mm.

Ce qui donne 5235 mm2 ou 0,005235 m3

La force totale est donc 6800 * 0,005235 = 36 N

Le couple est donc 36 * 0,1047^2 / 2 = 0,19 N.m approximatif

Ici je prends l'integrale de la longueur de l'arc.
Ce calcul est pour la nouvelle version du moteur : admission interne
-Alain
0 x
micdhi
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 109
Inscription : 16/12/06, 09:58
Localisation : Mazamet Tarn

Message non lupar micdhi » 19/12/07, 22:07

bonsoir
a jam et kevin maintenant cela va mieux pour moi ,et , j ai refait vos calculs, sa baigne. merci
0 x
" la vie à plus d imagination que n 'en portent nos rêves" christophe COLOMB
micdhi
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 109
Inscription : 16/12/06, 09:58
Localisation : Mazamet Tarn

Message non lupar micdhi » 19/12/07, 22:38

kevin a écrit :Donc c'est un souffle de 0,1bar en relatif.
Tu as une idée de la puissance du souffle de Pascal??
Ca me permettrait de déterminer un rendement pour son moteur.
++

je n est pas de réponse a cette question , disons q avec l age cela doit se situer au environ de 250 mbar, mais 300 mbar , c est possible aussi ( c est presque une réponse normande).
0 x
" la vie à plus d imagination que n 'en portent nos rêves" christophe COLOMB


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Sciences et technologies »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité