Sciences et technologiesMachine Rotative à Piston Annulaire Tri Lobique

Débats scientifiques généraux. Présentations de nouvelles technologies (hors directement liées aux énergies renouvelables ou biocarburants ou autres thématiques développées dans les autres sous forums).
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8528
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 152

Message non lupar Remundo » 01/08/11, 16:00

Bonjour à tous,

Beaucoup de réflexions sur la propriété intellectuelle.

En effet, le brevet (et ses sous-fifres : marque et modèle) constitue la propriété industrielle, qui n'est qu'un tout petit morceau de la propriété intellectuelle, elle même régie par la Convention de Berne.

C'est elle, la loi au dessus de tous les autres en matière de propriété intellectuelle, qui j'insiste, englobe la propriété industrielle.

Il y aurait beaucoup à dire sur ce sujet, mais s'il y a une règle à retenir, c'est qu'il faut publier comme le dit Bernardd, de manière à affirmer ses droits d'Auteur.

La protection repose sur 3 piliers : Droit d'Auteur, Secret et Brevet.

Personnellement, j'use beaucoup des 2 premiers, le 3ème de temps à autres.

@+
0 x
ImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
pascal HA PHAM
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1458
Inscription : 30/01/06, 14:56
Localisation : soleil
x 13

protection industrielle suite.....

Message non lupar pascal HA PHAM » 01/08/11, 21:32

Remundo a écrit :Bonjour à tous,

Beaucoup de réflexions sur la propriété intellectuelle.

En effet, le brevet (et ses sous-fifres : marque et modèle) constitue la propriété industrielle, qui n'est qu'un tout petit morceau de la propriété intellectuelle, elle même régie par la Convention de Berne.

C'est elle, la loi au dessus de tous les autres en matière de propriété intellectuelle, qui j'insiste, englobe la propriété industrielle.

Il y aurait beaucoup à dire sur ce sujet, mais s'il y a une règle à retenir, c'est qu'il faut publier comme le dit Bernardd, de manière à affirmer ses droits d'Auteur.

La protection repose sur 3 piliers : Droit d'Auteur, Secret et Brevet.

Personnellement, j'use beaucoup des 2 premiers, le 3ème de temps à autres.

@+



bonjour à tous,

Je me demande aussi si la réalisation d'un prototype (gardé secret bien sûr !) n'est pas non plus une bonne chose, surtout quand le mécanisme ne possède que très peu de pièces et qu'elles sont très atypiques et impossible a rattacher à quelque chose d'évident : tout de suite après, ou en parallèle, un ou deux modèles déposés pour ces fameuses pièces principales / incontournables et la protection est acquise ?

en tous les cas, le secret est indispensable avant toute publication reconnue (au fait...comment a t on assurance qu'une publication est universellemnt reconnue ?), ensuite le choix du type de protection reste a examiner avec pertinence et je pense que le droit d'auteur est louable dans certains cas.
Il n'y aura pas alors de recherches d'antériorité (comment pour un brevet) = comment savoir alors s'il n'y a pas eu quelque chose d'identique bien avant (cas du losange déformable qui, au vu de certains earlyUS brevets remonte à la fin du 19ème tout début du 20 ème).

En résumé, je pense qu'il n'y a pas de recette miracle et que chacun doit rester indépendant et vigilant pour se déterminer en la matière, pour ma part et jusqu'à maintenant je pratique dans l'ordre :
1) ma propre veille techno / recherche archéologique (peut durer plusieurs mois)
2) le travail en phase secrète (peut durer plusieurs mois)
3) puis la rédaction d'un brevet (quelques jours)
4) puis diffusion web dès accord INPI (attente d'environ 3 semaines après le dépôt)

je ne possède pas de site perso comme Raymond donc je ne favorise pas le droit d'auteur.

A+

Pascal
0 x
All around my work, full vidéos on the web :
https://www.google.fr/webhp?source=sear ... 80&bih=672
Avatar de l’utilisateur
pascal HA PHAM
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1458
Inscription : 30/01/06, 14:56
Localisation : soleil
x 13

Le sujet STIRLING sera de plus en plus d'actualité !

Message non lupar pascal HA PHAM » 02/08/11, 14:10

Bonjour à tous,

Après cet intermède "INPI_esque", revenons à nos STIRLING :

Dans la narration / énumération des potentielles utilisations du SPRATL, Raymond soulignait il y a quelques tempsl'aptitude théorique du SPRATL à une récupération de l’énergie perdue dans certains processus industriels bien connus qui « relachent » encore beaucoup & souvent trop de calories dans la nature, en aval de la production.

De mon côté, j’ai toujours imaginé ce type de machine pour l’exploitation des deltas de température au niveau des pôles entre les 0 -1° de la mer et les – 22 moyens de l’air ambiant

Un troisième vecteur d’exploitation possible ? : connaissez vous les projet DOW « deep océan water » et OTEC « Océan Thermal Energy Conversion » :

http://en.wikipedia.org/wiki/Deep_ocean_water

http://en.wikipedia.org/wiki/Ocean_ther ... conversion


Au vu de tout cela, je pense qu’il va devenir intéressant / important d’étudier et reprendre l’adaptation théorique de quelques autres de nos machines en mode STIRLING (je pense en premiers aux machines sphériques ZZ 1 p et C et à la ZZ 2)…et il n’y aura pas que celles là dans les tuyaux.

Non le STIRLING ne semble pas avoir dit son dernier mot....loin de là.....

pascal HA PHAM
0 x
All around my work, full vidéos on the web :

https://www.google.fr/webhp?source=sear ... 80&bih=672
perplex
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 309
Inscription : 11/06/07, 13:04
x 10

Message non lupar perplex » 02/08/11, 14:12

Salut à tous,

C'est vrai que ce débat est intéressant, et vos avis surtout....

Je me demandais si, il existait des associations d'inventeurs, en fait il y en a pas mal en France,

je vous met en lien que vous connaissez peut être, mais il y en à beaucoup d'autres et qui parlent de plus ou moins de réussite :
http://www.invention-innovation.com/liv ... nteurs.php

http://fnafi.wordpress.com/les-associations/


Que désirez-vous protéger ?

les grandes lignes :

Une invention ou nouvelle technologie (brevet)
Un jeu de société ou d'habileté (droit d'auteur, brevet, marque de commerce)
Une oeuvre artistique, litéraire, musicale, etc. (droit d'auteur)
Le nom ou marque d'un nouveau produit ou service (marque de commerce)
Le design, modèle ou esthétique d'un nouveau produit (dessin industriel)

A++
0 x
Le Monde est Parfait !!!
Avatar de l’utilisateur
pascal HA PHAM
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1458
Inscription : 30/01/06, 14:56
Localisation : soleil
x 13

on recentre vers le conceptuel récent !

Message non lupar pascal HA PHAM » 04/08/11, 07:31

BONJOUR les amis

GO ! GO !, retour à ce qui bouge....
les régles sont affeusement statiques et on en meurt !

Yves SAUGET, Pascal HA PHAM & SYCOMOREEN :

"retour sphérique vers le futur ZZ 1" :

http://www.youtube.com/watch?v=Kfl8JjDC ... r_embedded

"retour sphérique vers le futur ZZ 2" :

http://www.youtube.com/watch?v=vcBBSzFt ... r_embedded

A+

Pascal
0 x
All around my work, full vidéos on the web :

https://www.google.fr/webhp?source=sear ... 80&bih=672

Pierre-Yves
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 120
Inscription : 06/12/07, 17:13
Localisation : Rennes-Quimperlé

Re: Le sujet STIRLING sera de plus en plus d'actualité !

Message non lupar Pierre-Yves » 04/08/11, 14:30

pascal HA PHAM a écrit :De mon côté, j’ai toujours imaginé ce type de machine pour l’exploitation des deltas de température au niveau des pôles entre les 0 -1° de la mer et les – 22 moyens de l’air ambiant.


Bonjour Pascal,
Permets-moi de te taquiner un peu : "chic, vont se dire les esquimaux ! On va pouvoir avoir l'électricité et brancher enfin notre frigo !!" (fin de la taquinerie)

C'est vrai que le froid polaire est une source d'énergie importante et que l'exploitation des faibles delta T est un défi très important.

D'un point de vue plus pratique, je reviens sur le rendement déplorable d'un moteur thermique, où 1/3 de l'énergie se perd dans l'eau de refroidissement du moteur et 1/3 dans les gaz d'échappement.

Les gaz d'échappement ont une température élevée, mais leur coefficient d'échange est faible et il faudrait des surfaces d'échange importantes. La température de l'eau de refroidissement du moteur est plus faible, mais le coefficient d'échange est plus élevé, ce qui permettrait des systèmes plus compacts.

Pour un bateau, la source froide est infinie et entre 10 et 20 degrés dans nos régions. La source chaude avoisine les 70-90 degrés Cela donne un delta T de plus de 50 degrés, bien mieux qu'aux pôles ! Si le Stirling ZZ ou SPRATL permet de relever le défi, cela ferait autant de moins de pollution et de gaspillage d'énergie fossile !!

Sur notre bateau-laboratoire, l'échangeur eau-de-mer/eau-de-refroidissement doit dissiper 300 kW avec un débit de 38 m3/h, ça fait rêver, non ? Même un rendement de 10% (pour commencer !) me contenterait !!

Je guette toute avancée sur la conversion en électricité des sources thermiques à faible delta T !!!!!

Pierre-Yves
0 x
optimisation, économies d'énergie
http://www.avel-vor.fr
Avatar de l’utilisateur
pascal HA PHAM
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1458
Inscription : 30/01/06, 14:56
Localisation : soleil
x 13

hierarchiser les exprérimentations selon l'echelle

Message non lupar pascal HA PHAM » 05/08/11, 04:18

bonjour Pierre Yves,

Non non... tu ne me taquines pas du tout.
Bien au contraire, tu me permets de souligner la hiérarchisation nécessaire des choses en ajoutant l'indispensable notion d'échelle à celle du delta potentiel pour chacun des 2 exemples :
- OK le delta de T° (80 -20) est plus élévé dans l'exemple de recupération d'une partie des calories perdues dans le circuit de refroidissement d'un moteur thermique marin mais l'echelle d'exploitation est faible = quand le moteur s'arrête on ne récupère plus rien car il n'y a plus de perte....la question qui suit est redoutable :
- sur une année, combien de dispositifs STIRLING te faudra t il installer & sur combien de bateaux de pêche via l'exploitation d'un delta T° indice 60 - pour récupérer autant d'energie qu'aux pôles ou l'indice moyen est certes plus faible = 22 (22 - 0) - mais à une echelle bien plus grande : aux pôles c'est 24H sur 24H, 365 jours de l'année...et avec des masses de matières de base "chaudes ET froides conjuguables" absolument "CONSIDERABLES"....

voilà, c'est cela que je souhaiter souligner : ces 2 projets sont theoriquement aussi vertueux et louables l'un que l'autre car il s'appuient sur le même PROCESS de récupération des calories via une machine cyclée volumètrique (découverte par le pasteur STIRLING en son temps - au19ème) - mais on ne joue pas dans la même cour : ce n'est pas du tout le même registre de potentiel exploitable au regard de l'echelle temporelle et de l'echelle massique des paramètres disponibles.

NOTA : finalement, il n'y a aucune concurence ni comparaison à faire entre les 2 exemples car les deux me semblent nécessaires....toutefois le challenge technique est plus pointu aux pôles car les machines et échangeurs thermiques devront être intrinsèquement plus performants du fait d'un delta T environ 2,5 à 3 fois plus faible....et il faudra installer des cables immergés pour transporter l'electricité dans les régions de consommation les plus proches. Le challenge aux pôles me semble bigrement intéressant car bien plus technique.
Si on y arrivait bien aux pôles, un vrai boulevard s'ouvrirait pour le reste de la récupération théorique dans les process et machines thermiques industrielles, y compris le nucléaire...."qui peut le plus difficile, peut le moins difficile"

A+

Pascal
0 x
All around my work, full vidéos on the web :

https://www.google.fr/webhp?source=sear ... 80&bih=672
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 5

Message non lupar dedeleco » 05/08/11, 15:56

Bonjour,
Pas besoin d'aller aux pôles pour avoir un bon delta T !!
Entre jour et nuit il peut être aussi grand et entre été et hiver bien plus !!

Au Sahara bien sec, la différence entre jour et nuit est énorme et on peut stocker dans la terre la chaleur solaire en surface (T élevé à ce que on veut 80°C à 300°C concentrateurs) et le froid de la nuit en surface (rayonnement infrarouge de ciel transparent très sec, à 0°C ) stocké en un autre endroit sous terre et donc avoir des delta T bien supérieurs !!
Même en France avec stockage sous terre, entre jour et nuit on peut avoir de beaux delta T de plus de 20°C !!
Pareil pour la différence entre été et hiver qui stockée sur des volumes de terre de pas mal de milliers de m3 se conserve bien entre été et hiver (que des tuyaux parcourant la terre forée à plus de 6m de profondeur à 2m les uns des autres). On réserve un endroit pour stocker la chaleur d'été et un autre pour le froid d'hiver !!
A www.dlsc.ca la moyenne d'été est au dessus de 40°C, 60°C (capteurs thermiques simples sans prétentions ) et celle d'hiver bien en dessous de 0°C (1000m d'altitude ) et donc il y a de quoi faire marcher 24h sur 24h une belle machine Stirling ou autre améliorée (Claude).

En bord de mer on a aussi de beaux delta T comme Méditerranée ou Océan à plus de 15m de profondeur à environ à 15°C en été comme hiver et la terre bien chaude 40°C et plus sur bitume de parking au soleil en été, et gel en hiver à 0°C sur la terre..

Donc on peut avoir partout des beaux delta T, pas qu'aux pôles.
Si on le veut.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8528
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 152

Re: on recentre vers le conceptuel récent !

Message non lupar Remundo » 05/08/11, 18:55

Salut Pascal et Dédé, Pierre Yves...

En effet, il y a de grandes potentialités dans tous les différentiels de température, notamment avec le SPRATL...
pascal HA PHAM a écrit :BONJOUR les amis

Yves SAUGET, Pascal HA PHAM & SYCOMOREEN :

"retour sphérique vers le futur ZZ 1" :

http://www.youtube.com/watch?v=Kfl8JjDC ... r_embedded

"retour sphérique vers le futur ZZ 2" :

http://www.youtube.com/watch?v=vcBBSzFt ... r_embedded

A+

Pascal

Vidéos qui étaient publiées avec quelques précisions et en multilangage dans les annonces Sycomoréennes :
Machine ZZ01 le 1er janvier 2010
Machine ZZ02 le 1er mai 2010

Sans oublier entre ces 2 dates les explications de Pascal HA PHAM du 15 février 2010, qui furent publiées le 27 mars 2010, et pour une fois, pas un jour férié :P
0 x
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
pascal HA PHAM
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1458
Inscription : 30/01/06, 14:56
Localisation : soleil
x 13

delta T et périmètre de jeu

Message non lupar pascal HA PHAM » 06/08/11, 10:33

dedeleco a écrit :Bonjour,
Pas besoin d'aller aux pôles pour avoir un bon delta T !!
Entre jour et nuit il peut être aussi grand et entre été et hiver bien plus !!

Au Sahara bien sec, la différence entre jour et nuit est énorme et on peut stocker dans la terre la chaleur solaire en surface (T élevé à ce que on veut 80°C à 300°C concentrateurs) et le froid de la nuit en surface (rayonnement infrarouge de ciel transparent très sec, à 0°C ) stocké en un autre endroit sous terre et donc avoir des delta T bien supérieurs !!
Même en France avec stockage sous terre, entre jour et nuit on peut avoir de beaux delta T de plus de 20°C !!
Pareil pour la différence entre été et hiver qui stockée sur des volumes de terre de pas mal de milliers de m3 se conserve bien entre été et hiver (que des tuyaux parcourant la terre forée à plus de 6m de profondeur à 2m les uns des autres). On réserve un endroit pour stocker la chaleur d'été et un autre pour le froid d'hiver !!
A www.dlsc.ca la moyenne d'été est au dessus de 40°C, 60°C (capteurs thermiques simples sans prétentions ) et celle d'hiver bien en dessous de 0°C (1000m d'altitude ) et donc il y a de quoi faire marcher 24h sur 24h une belle machine Stirling ou autre améliorée (Claude).

En bord de mer on a aussi de beaux delta T comme Méditerranée ou Océan à plus de 15m de profondeur à environ à 15°C en été comme hiver et la terre bien chaude 40°C et plus sur bitume de parking au soleil en été, et gel en hiver à 0°C sur la terre..

Donc on peut avoir partout des beaux delta T, pas qu'aux pôles.
Si on le veut.


bonjour Dedelco,
tout à fait d'accord : il y a plein d'autres contextes d'exploitation des deltas T avec des amplitudes de températures assez intéressantes et des périmètres de masses "chaudes et froides" à disposition relativement importantes.

pourquoi ne le fait on pas alors ?????...

parallèle :

dans les années 50 on a tenté et réussi de belles choses dans le domaine de l'exploitation hydraulique.... il me semble urgent de faire des choses similaires (grandioses) dans le domaine de l'exploitation des delta T....

clin d'oeuil de l'INA à l'hydraulique (serres Ponçon années 50) :

1957 : sous l’oeuil de Jean GIONO l’eau vive est définitivement canalisée et bloquée par les bulldozers au lieu dit « SERRES PONCON » non loin du village de la Bréole :

http://www.ina.fr/video/RAF04008151/tra ... ce.fr.html

depuis, l'usine hydro électrique souterraine n'a jamais arrêté de produire !

A+

Pascal
0 x
All around my work, full vidéos on the web :

https://www.google.fr/webhp?source=sear ... 80&bih=672


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Sciences et technologies »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité