Sciences et technologiesMachine Rotative à Piston Annulaire Tri Lobique

Débats scientifiques généraux. Présentations de nouvelles technologies (hors directement liées aux énergies renouvelables ou biocarburants ou autres thématiques développées dans les autres sous forums).
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8490
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 141

Message non lupar Remundo » 29/07/11, 10:22

Le SPRATL est une propriété intellectuelle exclusive. :idea:
0 x
ImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8490
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 141

Message non lupar Remundo » 29/07/11, 12:31


A première vue, c'est une turbine à gaz un peu spéciale...

les ondes de choc sont en général combattues car elles sont néfastes pour les matériaux.

trop peu d'informations scientifiques pour avoir une idée correcte.
0 x
ImageImageImage
fredericponcet
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 95
Inscription : 29/06/11, 10:17

Message non lupar fredericponcet » 29/07/11, 14:01

Remundo a écrit :Le SPRATL est une propriété intellectuelle exclusive. :idea:


Soit, mais avez vous l'intention de la commercialiser ? Si oui, j'achète dès que c'est au point...
0 x
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 5

Message non lupar dedeleco » 29/07/11, 14:39

Pour la percèe :
http://news.discovery.com/autos/new-car ... 10405.html
Plus d'infos dans :
http://en.wikipedia.org/wiki/Wave_disk_engine
http://www.newscientist.com/article/mg2 ... -spin.html

détaillé dans :
http://www.popsci.com/cars/article/2011 ... on-engines

Utilise la thermoacoustique pour les cycles de combustion détente, analogue un peu à un réacteur, et peut être efficace, car les moteurs à piston ont aussi des ondes de chocs plus où moins maîtrisées, et donc peut être aussi efficace, surtout parce qu'il s'agit d'un moteur hybride alternateur à régime et vitesse de rotation fixe au rendement optimal pour seulement cette vitesse.

http://arpa-e.energy.gov/LinkClick.aspx ... &tabid=225
0 x
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8490
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 141

Message non lupar Remundo » 29/07/11, 15:41

fredericponcet a écrit :
Remundo a écrit :Le SPRATL est une propriété intellectuelle exclusive. :idea:


Soit, mais avez vous l'intention de la commercialiser ? Si oui, j'achète dès que c'est au point...

Merci Frédéric,

Nous y travaillons avec Pascal, certains groupes ont manifesté un intérêt, mais rien n'est engagé pour l'instant.

A bientôt.
0 x
ImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
pascal HA PHAM
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1458
Inscription : 30/01/06, 14:56
Localisation : soleil
x 13

nous ne sommes pas des metteurs au point !

Message non lupar pascal HA PHAM » 30/07/11, 15:10

bonjour,
pour ma part, et s'il y avait un jour quelque chose à vendre ce ne serait probablement pas une machine totalement mise au point.... mais du droit à exploiter commercialement le (les) concept et la protection industrielle associée (brevets).

En effet il semble totalement insensé pour un particulier de financer la mise au point de telles machines = on se ruinerait matériellement et financièrement et cela ne serait qu'au détriment du niveau de créativité et de collègialité qui nous anime.

mais peut être que Raymond, Yves et Jean Claude ont un légitime point de vue différent....
En synthèse "la" question reste ouverte : est ce possible / pertinent pour un particulier de mettre seul au point une machine de type SPRATL afin de l'industrialiser à terme ?

Et dans la négation comment faire pour ne pas se retrouver rapidement inféodé / saucissonné "corps, âme et brevets" à un gros groupe industriel tout puissant qui aura prétendu un jour que cela l'intéressait (la crise actuelle nous prouve bien à quoi peut conduire l'hégémonie incontrôlables des multinationnales)

SYNTHESE :
C'est donc l'occasion de faire une synthèse sur les élements et méthodes d'adossement actuellement usités
entre un individu isolé (qui ne possède que la techno générique de base et les élements de protection industriels afférents + quelques prototypes éventuellement) et une société puissante (qui ne possède que les moyens d'industrialisation).....entre les deux il existe quoi ? (fiable techniquement et sans risque de se faire dépuiller) pour assurer la R & D d'une invention et éviter de faire le grand écart, pour ne pas dire le plongeon mortel ??????

La méfiance actuelle qui naît partout dans le monde et dans tous les domaines y compris dans celui des inventeurs indépendants, n'est que le fruit du spectacle que livrent actuellement les états, les industriels et les financiers en nous obligeant actuellement, nous les petits, avec un raffinement suprême, à payer très cher les addiction trentenaires au pouvoir et à l'argent des pseudo grands de ce monde tous bords politiques, religieux et éthiques confondus.

Et puis notre organisation collègiale est riche d'autres choses hormi la créativité, l'amitié et l'empathie : elle possède tout à fait informellement un respectable catalogue d'inventions (du photovoltaîque aux machines éoliennes en passant par le stirling, la TTVR et les moteur ZZ sphériques et non pas une seule invention (sur laquelle un inventeur se polarisera inévitablement).

"ma clé 3G autorise aussi à l'ouvrir un peut plus grand"

élémentaire mon cher WATSON !
A+ les amis

pascal HA PHAM
0 x
All around my work, full vidéos on the web :
https://www.google.fr/webhp?source=sear ... 80&bih=672
bernardd
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2278
Inscription : 12/12/09, 10:10

Message non lupar bernardd » 30/07/11, 18:41

Il y a une seule solution et on en a déjà parlé : publier.

Cela empêche toute entreprise de prendre ensuite des brevets pour s'approprier l'invention.

Car si un particulier "commun" peut bien se faire plaisir en achetant un brevet, il l'aura pour un petit nombre de pays, mais n'aura jamais les moyens de payer des avocats pour le défendre, et encore moins pour industrialiser et commercialiser dans le temps imparti.

Même Dyson, qui avait pourtant de la bouteille dans le domaine du design, a failli se faire avoir pour son aspirateur cyclone.

Quand à Moreno, il s'est bien fait avoir pour sa carte à puce.

Le CERN a apporté en juin dernier des fondations solides pour ce domaine avec sa Open Hardware Licence :
http://www.ohwr.org/
http://cerncourier.com/cws/article/cern/46054
http://www.lemagit.fr/article/open-sour ... -hardware/

Il ne s'agit pas d'avoir peur de se faire "voler son idée" car une idée ne se vole pas. Il s'agit surtout d'éviter que l'idée soit enfermée et soustraite au patrimoine commun. Car une fois enfermée dans un brevet, elle peut être achetée et maintenue prisonnière très longtemps. L'histoire des hommes en noir avec une offre que l'on ne peut pas refuser, cela existe. La seule protection : publier de suite.
0 x
A bientôt !
fredericponcet
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 95
Inscription : 29/06/11, 10:17

Message non lupar fredericponcet » 31/07/11, 06:51

Je suis assez d'accord avec Bernardd.

Soit l'idée est industrialisée, d'une façon ou d'une autre, soit elle est enterrée pour des décennies.

Je ne crois pas qu'un grand groupe industriel la commercialisera. Pour la vendre à qui, pour quel usage ? Le moteur Stirling est considéré comme inadapté à l'automobile et la cogénération se heurte aux divers lobbies de l'électricité (au moins EDF et Areva). En dehors de ces usages, le marché se rétrécit sévèrement. Déjà qu'll est difficile de lancer la micro-cogénération sans perdre d'argent... Regardez la Sunmachine : après deux ans de commercialisation et malgré un prix unitaire proche de 30 000 €, l'entreprise a fait faillite. Je crois que le sort de Solo n'a pas été plus brillant.

Qu'un individu qui travaille pour un grand groupe ait manifesté de l'intérêt, c'est possible. Mais lisez Michel Crozier (ou Philippe Bernoux, pour commencer). Le fonctionnement d'une organisation n'est jamais exactement celui voulu par ses membres, pas même dirigeants. Au sein d'un grand groupe industriel, il y a tout un tas d'ingénieurs qui font tout autre chose que du Stirling et qui verront le Stirling Trilobique comme un concurrent à leur propre domaine, donc comme un ennemi à abattre. Et ils se ligueront, probablement sans même en avoir conscience, et ils ont a priori toutes les chances de gagner car ils seront tous contre un.

Regardez plutôt du côté des PME, notamment celles qui sont membres d'un pôle de compétitivité. Vous serez plus facilement en contact direct avec le patron, et vous aurez plus de chances d'en trouver un qui soit vraiment intéressé par votre idée. Le rapport de forces juridique vous sera moins défavorable. Et surtout, la participation à un pôle de compétitivité leur permet d'espérer obtenir des subventions, seul moyen de lancer sur le marché une nouvelle technologie.

Ceci étant dit, venez avec un bon dossier et un prototype qui fonctionne et qui soit assez "impressionnant". Car les subventions aux pôles de compétitivité sont dérisoires, surtout si c'est pour des projets qui ne s'inscrivent pas dans le mouvement de ce que les fonctionnaires supérieurs pensent être l'avenir... et si vous trouvez une PME attentive,
encore faudra-t-il qu'elle n'ait pas trop à investir dans le développement pour rendre la machine "productible" en série, fiable, facile d'utilisation et d'entretien, etc.

Je ne veux pas être rabat-joie, j'espère que mon avis vous intéresse.
0 x
Avatar de l’utilisateur
pascal HA PHAM
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1458
Inscription : 30/01/06, 14:56
Localisation : soleil
x 13

1O ans de pratique vers un nouveau paradigme

Message non lupar pascal HA PHAM » 31/07/11, 16:49

bonjour,
merci Bernardd et Fredericponcet de vos conseils pertinents.
Ci après je fais un retours indispensable sur une décénie de créativité (et plus quand on observe la TTVR de Jean Claude)
PARALLELE HISTORIQUE /
dès l'été 2001, période à laquelle j'ai commencé cette grande aventure dans le monde de la créativité et les machines cyclées, j'ai reçu de toutes parts ce type de recommandations et de conseils ...
c'est bien cela que je voulais souligner : en 10 ans, le discours général n'a pas changé et le paradigme établi autour de la gestion amont et aval de la créativité industrielle n'a pas évolué d'un pouce, force est de le constater.
Et cela pourra durer encore plusieurs décénies si personne ne se jette à l'eau / n'incite par l'expérience à un radical changement de cap.
Et nos vielles puissances industrielles se ferons très vite doubler par les pays industriellement émergents....hum...si ce n'est déja fait.

SE JETTER A L'EAU ?....
monter que l'on peut nager autrement.
Dans un même temps, il y a eu dépôt personnel d'une bonne douzaine / quinzaine de brevets dont une majorité sans antériorité, un bon quart ayant donné lieu à réalisation de prototypes "prove of concept"

....COLLEGIALEMENT
Dans un même temps, sur le WEB, une sorte de rappel a été battu à l'attention de ceux qui avaient déja réalisé qq chose et/ou de quoi continuer à retrousser les manches, le retour fût à la hauteur de l'espérance : de un (..de plusieurs) démarrage 2001 (ou bien avant) en solo, nous en sommes maintenant à une navigation en TEAM avec un régime de croisière collégiale à 4/5 inventeurs et espoir d'encore augmenter graduellement la gèométrie variable de notre collégiale humaine et enrichir encore notre catalogue d'inventions techniques.
A l'extérieur de notre TEAM personne n'imagine réellemnt la dose de technicité, de communication, d'empathie, de travail gratuit, de respect et de détermination que chaque membre a du et doit encore y mettre....."un ciment d'amités certaines a cellé la chose et à haute dose."

CHANGEMENT DE PARADIGME ! :
imaginez un peu s'il y avait eu en lieu et place polarisation sur le perfectionnement (R & D) de ma première invention de machine en 2001...j'y serais encore, et probalement etouffé / empêtré dans les horribles problèmes de rapports evec industriels / banquiers dont vous reconnaissez à mi mot la sordide hégémonie....bref je serais resté dans un stress quotidien avec impossibilité contractuelle de communiquer car la première chose qu'un petit ou gros industriel vous demande lors de 'etablissement d'un contrat c'est de signer / valider une clause de confidentialité (je ne parle pas encore d'exigences de droits sur les brevets).

DEPOSER PUIS COMMUNIQUER EST NOTRE PHILISOPHIE STRATEGIQUE
le replis sur ses inventions est de mon point de vue dépassé, et ce n'est pas de mise dans notre TEAM : vous consterez d'ailleur que dès que la divulgation du descriptif d'un brevet est "autorisé" nous nous en donnons à coeur joie avec souvent de mulitiples animations complémentaires en direction des lecteurs des forum : c'est cela le changement de pardigme, lequel changement manque cruellement dans tous les domaines de référence de la vie technique et économique de nos société modernes.

QUESTION :
avez vousdéja vu une PME ou un industriel, ou un chercheur patenté pratiqué de l'open source gratuit ?.....

"C'est pourtant eux qui devraient donner l'exemple"

A+ pour de nouvelles aventures car nous en avons de beaux projets purement conceptuels dans les cartons.

Pascal HAPHAM
0 x
All around my work, full vidéos on the web :

https://www.google.fr/webhp?source=sear ... 80&bih=672
bernardd
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2278
Inscription : 12/12/09, 10:10

Re: 1O ans de pratique vers un nouveau paradigme

Message non lupar bernardd » 31/07/11, 19:40

pascal HA PHAM a écrit :QUESTION :
avez vousdéja vu une PME ou un industriel, ou un chercheur patenté pratiqué de l'open source gratuit ?.....


Il y a pléthore dans le domaine du logiciel, parce qu'elles en parlent. Mais il y en certainement encore plus dans tous les autres domaines, car quelle TPE/PME non occidentale peut se payer des brevets ?

Mais certains le font en connaissance de cause : cf article cité auparavant, il serait judicieux de le lire ;-)
Pour Jérémie Bourdoncle, Pdg d'Hedera Technology, une société française spécialisée dans l'Open hardware, c'est justement cette notion de partage, que la licence du Cern vient formaliser.
...
Surtout, en créant un cadre plus juridique, la licence Open Hardware du Cern ouvre la voie à l’industrialisation du modèle. "L'intérêt de cette licence est également de rassurer les entreprises qui peuvent désormais bâtir une activité, ainsi qu'un modèle économique en ayant davantage de visibilité", souligne Jérémie Bourdoncle.


S'obliger à ne pas parler et à ne pas demander l'avis et l'aide des autres internautes pour une raison de brevet, c'est dommage. D'autant que tout brevet peut être préempté.

Et que de toute façon, aucun particulier, sauf millionnaire, n'a les moyens de la prendre dans tous les pays et de le payer pour les 20 prochaines années, avec les avocats pour surveiller que personne ne le détourne dans aucun pays...

En fait seule la publication protège vraiment et donne le plus important : la liberté
0 x
A bientôt !


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Sciences et technologies »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités