Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Sciences et technologiesLes Circuits Magnétiques

Débats scientifiques généraux. Présentations de nouvelles technologies (hors directement liées aux énergies renouvelables ou biocarburants ou autres thématiques développées dans les autres sous forums).
Avatar de l’utilisateur
Capt_Maloche
Modérateur
Modérateur
Messages : 4537
Inscription : 29/07/06, 11:14
Localisation : Ile de France
x 22

Les Circuits Magnétiques

Message non lupar Capt_Maloche » 09/03/16, 18:12


SALUT ! :P

Celà fait un moment que j'ai envie d'ouvrir ce sujet
Sur la base de nos travaux issus du sujet "Moteurs magnétiques en tous genres"

Un de nos membres nous avait montré une vidéo d'un phénomène magnétique qu'il ne comprenait pas
Nous avions donné l'explication très rapidement grâce aux "circuits magnétiques", seule façon d'appréhender ce type de problème simplement à mon sens

MAIS CE QUI EST LE PLUS IMPORTANT DANS CE MONTAGE, C'EST QU'IL DÉMONTRE QUE LE CHAMPS MAGNÉTIQUE D'UN AIMANT EST UN SYSTÈME FERME.


La vidéo était celle ci :
http://www.dailymotion.com/video/x7q4zr_petit-train-magnetique_tech

ET L'EXPLICATION LA SUIVANTE :

Capt_Maloche a écrit : sympa le gars, mais ce qu'il appelle un "pic de potentiel" est une zone où se croisent 3 circuits magnétiques :

1 de grande portée formé par l'assemblage des 2 aimants avec la cale de bois
un 2ème que j'appellerais 1bis en opposition avec les lignes de flux entre les 2 aimants et dont le sens est opposé
et le 3ème formé par l'aimant seul

Allez, un petit schéma:
IMG_0030.JPG
IMG_0030.JPG (21.37 Kio) Consulté 677 fois


les lignes de champs qui vont dans le même sens s'attirent, celles en opposition se repoussent

le circuit 1 de grande portée attire faiblement l'aimant, tandis que le circuit 1bis, plus court mais plus puissant, le maintient à distance.

à l'inverse, quand l'aimant est inversé, il est d'abord repoussé par le circuit 1, mais dés qu'il se rapproche du circuit 1bis plus puissant, il colle

c'est un équilibre d'autant plus étonnant qu'il sera forcement stable car le flux des circuits 1 et 1bis sont les mêmes !! c'est ce qui fait l'interêt de ce montage, trés astucieux au demeurant. à méditer pour nos circuits :D

il n'y a rien d'inexplicable dans cette démonstration 8)

Ça vaut le coups d'y regarder de près, car ce petit montage astucieux, de part son équilibre parfait, démontre que le "flux magnétique" est un système fermé, à partir duquel on ne peut en principe pas tirer d'énergie.
1 x
"La consommation s'apparente à une recherche de consolation, un moyen de remplir un vide existentiel croissant. Avec, à la clé, beaucoup de frustration et un peu de culpabilisation, accrue par la prise de conscience écologique." (Gérard Mermet)
OUCH, OUILLE, AÏE, AAHH! ^_^

Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2403
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 122
Contact :

Re: Les Circuits Magnétiques

Message non lupar izentrop » 10/03/16, 08:33

Bonjour,
C'est le résultat d'une simple résultante entre 2 forces opposées. La condition est que les aimants soient bridés dans une position, sinon ils se retournent et se collent entre eux.

On peut le faire entre des aimants en répulsion et la pesanteur :
https://www.youtube.com/watch?v=L5NrqN6gDFA
L'important est de trouver la position stable, parce qu'elle est critique :mrgreen:

Ou plus spectaculaire, quand le bridage est giroscopique:
https://www.youtube.com/watch?v=rNDR4F1MAVw

Les aimants fascinent parce que le lien est invisible.
0 x
Avoir des raisons de croire ne signifie pas que l’on a raison de croire.
actinium89
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 24
Inscription : 02/10/17, 12:39
x 2

Re: Les Circuits Magnétiques

Message non lupar actinium89 » 11/10/17, 01:22

Capt_Maloche a écrit :

MAIS CE QUI EST LE PLUS IMPORTANT DANS CE MONTAGE, C'EST QU'IL DÉMONTRE QUE LE CHAMPS MAGNÉTIQUE D'UN AIMANT EST UN SYSTÈME FERME.




Le fait que les lignes de champs d'un aimant soient fermées ne signifie pas qu'un aimant constitue un système physique fermé isolé de l'extérieur.
En effet, quelle est la source d'énergie à l'origine du champ magnétique statique "éternel" d'un aimant, ou du champ électrique statique créé par une charge électrique immobile, ou du champ gravitationnel créé par une masse de matière, ou plus généralement d'un champ dérivant (i.e. le gradient) d'un potentiel coulombien (variant inversement proportionnel avec la distance) ?

En 1903, Whittaker a montré qu'une particule ponctuelle qui émettrait continuement des ondes sphériques se propageant avec la même vitesse (comme la vitesse de la lumière) dans tout le spectre électromagnétique (avec une longueur d'onde variant de 0 à l'infini) produirait en tout point de l'espace l'équivalent d'un champ statique coulombien.
Le principe de conservation de l'énergie imposerait alors que la particule reçoive continuement la même quantité d'énergie en provenance du milieu extérieur (vide quantique).
La particule apparaitrait alors en équilibre thermodynamique avec le vide quantique.
Que se passerait si cet équilibre était rompu par un moyen quelconque ? Ne verrait-on pas apparaître un flux d'énergie transitoire circuler entre la particule et le vide quantique pour rétablir l'équilibre ? Si on forçait le maintien du désiquilibre, ne pourrait-on pas produire un courant d'énergie
permanent (comme dans le cas d'un courant électrique s'écoulant sous l'action d'une différence de potentiel constante) ?
0 x
Avatar de l’utilisateur
gildas
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 473
Inscription : 05/03/10, 23:59
x 13

Re: Les Circuits Magnétiques

Message non lupar gildas » 11/10/17, 14:26

Bonjour,
Puisque que le sujet sont les champs magnétiques, N'étant pas un expert en électricité,je vous soumet un calcul sur le rendement d'un gros moteur électrique..


Puissance: 90Kw - C.O.S. = 90Kw X 0,87 = 78,3 Kw de puissance réel.
Consommation: 380v X 168A = 63,8 Kw...

On a 14,5Kw d'énergie en surplus??

[img]
966c6a28e232d302c940fcd6286fde47c0dab017[1].jpg
[/img]
Pièces jointes
966c6a28e232d302c940fcd6286fde47c0dab017[1].jpg
966c6a28e232d302c940fcd6286fde47c0dab017[1].jpg (103.43 Kio) Consulté 340 fois
0 x
Avatar de l’utilisateur
Gaston
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1740
Inscription : 04/10/10, 11:37
x 56

Re: Les Circuits Magnétiques

Message non lupar Gaston » 11/10/17, 14:53

gildas a écrit :Consommation: 380v X 168A = 63,8 Kw...
La puissance électrique pour un branchement triphasé en triangle est U.I.cos φ .√3

Dans ce cas : 380 * 168 * 0,87 * 1,732 = 96,2 kW.
0 x

Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2403
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 122
Contact :

Re: Les Circuits Magnétiques

Message non lupar izentrop » 11/10/17, 16:54

Gaston, c'est la puissance théorique, il faut aussi multiplier par le rendement de 93 % P = U.I. Cosφ.η. V3 = 89.4 Kw
0 x
Avoir des raisons de croire ne signifie pas que l’on a raison de croire.
Avatar de l’utilisateur
Gaston
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1740
Inscription : 04/10/10, 11:37
x 56

Re: Les Circuits Magnétiques

Message non lupar Gaston » 11/10/17, 17:04

izentrop a écrit :Gaston, c'est la puissance théorique, il faut aussi multiplier par le rendement de 93 % P = U.I. Cosφ.η. V3 = 89.4 Kw
Oui, mais je parlais de la puissance électrique consommée, ce qui me semble clair avec la phrase que je citais ( je voulais juste montrer à gildas où se trouvait son erreur ).

Avec le rendement, tu obtiens la puissance mécanique, qui est bien d'environ 90kW comme indiqué sur la plaque du moteur et donc pas de phénomène surunitaire en vue :mrgreen:
1 x
Avatar de l’utilisateur
gildas
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 473
Inscription : 05/03/10, 23:59
x 13

Re: Les Circuits Magnétiques

Message non lupar gildas » 11/10/17, 18:49

Merci pour ces chiffres précis, alors si la puissance mécanique demandé est diminué, les gros moteurs pourraient dépasser 100% de rendement...



Chatelot16 a écrit :le cos phi qui est marqué sur la plaque est a peu pres vrai quand le moteur est chargé a la puissance nominale est que la tension est nominale aussi

conclusion le cos phi varie comme il veut et la simple mesure du courant ne sert pas a grand chose

surtout quand on diminue la puissance mecanique demandé a un moteur asynchrone son cos phi diminue et la diminution de courant est beaucoup plus faible que la vraie diminution de puissance

http://forums.futura-sciences.com/techn ... rique.html
0 x
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2403
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 122
Contact :

Re: Les Circuits Magnétiques

Message non lupar izentrop » 12/10/17, 00:51

Autant pour moi Gaston, il s'agissait bien de puissance active consommée.
Un moteur asynchrone consomme aussi de la puissance réactive.
gildas a écrit :Merci pour ces chiffres précis, alors si la puissance mécanique demandé est diminué, les gros moteurs pourraient dépasser 100% de rendement...
Tu n'as jamais fait de mesure sur un moteur ?
Toujours considérer les pertes qui même si elle sont faibles pour un moteur à induction, ne peuvent être négatives.
moteurInductionCourbes.gif
moteurInductionCourbes.gif (38.34 Kio) Consulté 285 fois
0 x
Avoir des raisons de croire ne signifie pas que l’on a raison de croire.
Avatar de l’utilisateur
gildas
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 473
Inscription : 05/03/10, 23:59
x 13

Re: Les Circuits Magnétiques

Message non lupar gildas » 12/10/17, 14:20

gildas a écrit :Merci pour ces chiffres précis, alors si la puissance mécanique demandé est diminué, les gros moteurs pourraient dépasser 100% de rendement...



Chatelot16 a écrit :le cos phi qui est marqué sur la plaque est a peu pres vrai quand le moteur est chargé a la puissance nominale est que la tension est nominale aussi

conclusion le cos phi varie comme il veut et la simple mesure du courant ne sert pas a grand chose

surtout quand on diminue la puissance mecanique demandé a un moteur asynchrone son cos phi diminue et la diminution de courant est beaucoup plus faible que la vraie diminution de puissance

http://forums.futura-sciences.com/techn ... rique.html


Cette phrase est un peu ambiguë... Je pense que Chatelot 16 à voulu dire :
"La diminution de courant est beaucoup plus forte que la vraie diminution de puissance.

Pour diminuer une diminution il faut l'augmenter... :oops:
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Sciences et technologies »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

Recherches populaires