La chimiothérapie du cancer est elle utile?

Débats scientifiques généraux. Présentations de nouvelles technologies (hors directement liées aux énergies renouvelables ou biocarburants ou autres thématiques développées dans les autres sous forums).
gébé
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 361
Inscription : 08/08/09, 20:02
x 65

Re: La chimiothérapie du cancer est elle utile?




par gébé » 22/10/19, 07:50

CQFD
0 x

janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 14240
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 1288

Re: La chimiothérapie du cancer est elle utile?




par janic » 22/10/19, 07:57

CQFD
merci, merci! j'adore les démonstrations qui fichent par terre les dogmes de BP. :cheesy:
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5656
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 919

Re: La chimiothérapie du cancer est elle utile?




par Moindreffor » 22/10/19, 09:17

comment un traitement qui n'agit pas peut-il être la cause de la mort
la cause de la mort c'est le cancer que le traitement n'a pas enrayé, c'est stupide de dire que c'est le traitement qui est en cause
pour dire que c'est le traitement qui est en cause il faudrait que la personne meurt à cause du traitement et non du cancer
déjà de un

de deux dire qu'une meilleure hygiène de vie éviterait des cancers, ça c'est de la statistique, c'est un calcul de probabilité, le risque d'avoir un cancer est une proba où en cumulant différents facteurs on arrive à un taux de risque, l'alimentation et l'hygiène de vie sont des facteurs limitants, mais juste des facteurs, donc oui en les entrants dans l'équation on peut arriver à la fin à un taux plus faible et donc en appliquant ce taux à la population à un nombre de cancers en moins mais c'est statistique ce n'est pas réel, c'est une proba, donc on ne parle pas de gens réels mais de virtuel, donc bien différent et absolument pas vérifiable, c'est juste un chiffre sorti d'une calculette

la bonne hygiène de vie évitera donc un certain nombre de cancer mais ne guérira pas le cancer, on aura juste un peu moins de malades, mais on aura toujours des malades qu'il faudra soigner, donc la bonne hygiène de vie n'est pas une solution pour soigner, c'est une possibilité pour éviter

Janic nous sortira son complet sur le malade qui après... je connaissais l'histoire avant de connaître Janic, je l'avais déjà entendue il y a de cela plus de 20 ans de la bouche d'un médecin nutritionniste, qui disait pouvoir me guérir par la nutrition, mais sans supprimer mon traitement, qui pour lui était inefficace mais qu'il fallait poursuivre car la nutrition ce n'était pas garanti non plus, il ne m'a absolument pas convaincu, quand on soigne des gens on croit en ce qu'on fait ou on n'y croit pas, le médecin qui m'avait conseillé ce nutritionniste et qui appliquait cela à la lettre a perdu sa femme d'un cancer, est-ce que j'ai eu raison...

et comme toute proba, ça n'a pas de sens réel, un fumeur à 50% de risque de mourir d'un cancer, on peut prendre 10 fumeurs et aucun n'en meurt, ou tous, mais sur l'ensemble de la population on aura bien 50-50

la question de la chimiothérapie actuelle est celle de la dose de chimio, pas de la chimio en elle même, c'est là aussi qu'un certain bagage scientifique est nécessaire pour comprendre la question, sans traitement un cancer ne guérira pas, sauf quelques rares rémissions spontanées

après la mise en rémission d'un cancer, la médecine préconise parfois la poursuite du traitement et c'est là que se pose la question, cette poursuite est-elle bénéfique ou non, et avec le recul, car il faut bien sûr avoir du recul, il s'avère que pour certains cancer, le bénéfice ne soit pas si important donc la médecine se pose la question faut-il poursuivre le traitement et causer un nouveau cancer, ou stopper le traitement et soigner une éventuelle récidive, c'est encore là une question de chiffre et quand en proba on arrive vers les 50-50 on fait entre le facteur humain du médecin qui penchera d'un côté ou de l'autre, mais il faut connaître le contexte pour parler du sujet

et pour ceux qui se posent la question de ce qu'est une chimiothérapie sachez que je suis traité régulièrement avec des médicaments qui font partie des traitements dits de chimiothérapie quand on parle de cancer, mais que dans mon cas n'ayant pas de cancer, on me donne les mêmes mais on ne parle pas de chimiothérapie, donc c'est super efficace chez moi, mais je n'ai pas de cancer donc ça ne compte pas :mrgreen:

pour info, j'ai eu 15 bolus, puis rapidement 6, puis un nouveau médicament et je suis passé à 2 puis 5 ans après encore 2 puis 6 ans après à 0,75 donc le traitement n'évolue que très peu, c'est la compréhension de son utilisation qui évolue, mon temps de rémission s'allonge et mes doses diminuent

avant pour diagnostiquer une rechute il fallait environ 3 semaines, maintenant 2j maxi, donc avec un meilleur diagnostique, une meilleure connaissance du médicament et de son action, on soigne différemment d'où les nouvelles questions, mais n'y voyez pas une remise en cause du traitement comme on pourrait vous le laissez penser par une mauvaise lecture de paroles de médecins, c'est juste que les médecins discutent toujours de comment soigner en limitant au maximum les traitements, donc en minimisant les doses, donc de la nécessité de vous donner une dose ou deux, dans mon cas, on ne m'a plus injecter que 0.75 dose au lieu des 2 et avec un meilleur suivi des effets du traitement qui est maintenant possible, il s'est avéré que cette dose réduite a eu l'effet souhaité, mais qu'en cas de non efficacité on m'aurait évidemment injecté une nouvelle dose, donc oui on m'a évité un traitement plus lourd car justement c'est efficace

les médecins ne sont pas là pour vous injecter des doses max pour faire fructifier le lobby pharma qui naturellement les rémunèrent grassement comme certains pourraient vous le dire
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 14240
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 1288

Re: La chimiothérapie du cancer est elle utile?




par janic » 22/10/19, 11:07

comment un traitement qui n'agit pas peut-il être la cause de la mort
Toi y en pas avoir bien lu alors ! Ce n’est pas le traitement qui est LA CAUSE de la mort, mais son inefficacité sinon il n’y en aurait pas.. .de morts et c’est parce qu’il s’est révélé inefficace qu’il y a des morts. Toi avoir mieux compris !
la cause de la mort c'est le cancer que le traitement n'a pas enrayé, c'est stupide de dire que c'est le traitement qui est en cause
Une nouvelle fois, une de plus , ce n’est pas le traitement qui est cause de la mort, mais son inefficacité, sinon il n’y aurait pas eut de morts. Toi mieux comprendre ?
pour dire que c'est le traitement qui est en cause il faudrait que la personne meurt à cause du traitement et non du cancer
déjà de un
et rebelotte dire que le traitement n’a pas enrayé c’est reconnaitre son inefficacité.
de deux dire qu'une meilleure hygiène de vie éviterait des cancers, ça c'est de la statistique, c'est un calcul de probabilité, le risque d'avoir un cancer est une proba où en cumulant différents facteurs on arrive à un taux de risque, l'alimentation et l'hygiène de vie sont des facteurs limitants, mais juste des facteurs, donc oui en les entrants dans l'équation on peut arriver à la fin à un taux plus faible et donc en appliquant ce taux à la population à un nombre de cancers en moins mais c'est statistique ce n'est pas réel, c'est une proba, donc on ne parle pas de gens réels mais de virtuel, donc bien différent et absolument pas vérifiable, c'est juste un chiffre sorti d'une calculette
Oh que non justement : Comment peut-on savoir si telle ou telle action joue un rôle particulier sur des populations. Bêtement comme cela se fait pour les médicaments ! On commence par quelques cas, pour cibler un produit isolé, puis on augmente vers plus de cobayes, et on contrôle par rapport à un groupe témoin, puis on l’étend à la population concernée et on vérifie ses résultats, toujours par rapport au groupe témoin. Ensuite, et ensuite seulement on établit des statistiques ! c’est ce que font les cancérologues bien conscients que leur système de soins peut varier entre 4% et 98% selon les cas ; ce qui donne une moyenne statistique de 51%, ce qui évidemment ne veut rien dire en soi ; mais qui caractérise l’efficacité globale du système. Comme on donne une moyenne d’âge des populations. Donc ne brûle pas les étapes!
la bonne hygiène de vie évitera donc un certain nombre de cancer mais ne guérira pas le cancer,
Si tu étais attentif au sujet, l’article, les articles, parlent d’évitement, pas de guérison qui en est un autre aspect. Donc si 120.000 sont évités, il n’y a pas à les soigner, ni guérir, d’une pathologie qu’ils n’auraient pas.
on aura juste un peu moins de malades, mais on aura toujours des malades qu'il faudra soigner, donc la bonne hygiène de vie n'est pas une solution pour soigner, c'est une possibilité pour éviter
et bien voilà, tu as tout compris ! A ma gauche les non cancéreux évités, à ma droite les cancéreux qui doivent être soignés. Ca avance doucement, mais ça avance !
Janic nous sortira son complet sur le malade qui après... je connaissais l'histoire avant de connaître Janic, je l'avais déjà entendue il y a de cela plus de 20 ans de la bouche d'un médecin nutritionniste, qui disait pouvoir me guérir par la nutrition, mais sans supprimer mon traitement, qui pour lui était inefficace mais qu'il fallait poursuivre car la nutrition ce n'était pas garanti non plus, il ne m'a absolument pas convaincu, quand on soigne des gens on croit en ce qu'on fait ou on n'y croit pas, le médecin qui m'avait conseillé ce nutritionniste et qui appliquait cela à la lettre a perdu sa femme d'un cancer, est-ce que j'ai eu raison...
Tu te répètes sur UN seul cas ! Ce qui statistiquement n’a pas de valeur et encore moins sur les autres cas où cela aura marché, il faut procéder par comparaison, pas par sentimentalisme!
et comme toute proba, ça n'a pas de sens réel, un fumeur à 50% de risque de mourir d'un cancer, on peut prendre 10 fumeurs et aucun n'en meurt, ou tous, mais sur l'ensemble de la population on aura bien 50-50 .
Mauvais exemple ! la consommation de tabac, ou d’alcool, ne porte pas seulement sur le cancer, mais sur la totalité des interactions sur le reste de l’organisme :

LES MALADIES LIÉES AU TABAGISME SONT TRÈS NOMBREUSES
> Un cancer sur trois est dû au tabagisme. Le plus connu est le cancer du poumon, dont 90 % des cas sont liés au tabagisme actif et 5 % au tabagisme passif. En savoir plus
Mais d’autres cancers sont également causés par le tabac : gorge, bouche, lèvres, pancréas, reins, vessie, utérus. Le cancer de l’œsophage est plus fréquent en cas d’association du tabac et de l’alcool.
> Le tabagisme actif peut également être à l’origine des maladies cardio-vasculaires : fumer est un des principaux facteurs de risque d’infarctus du myocarde. Les accidents vasculaires cérébraux, l’artérite des membres inférieurs, les anévrismes, l’hypertension artérielle sont également liés, en partie, à la fumée de tabac. L’atteinte vasculaire peut aussi provoquer des troubles de l’érection.
> La BPCO, bronchopneumopathie chronique obstructive, est essentiellement due au tabagisme. Elle peut se traduire par des signes de bronchite chronique (toux grasse pendant plusieurs mois l’hiver), des bronchites à répétition, ou une dyspnée (difficulté à respirer) qui s’installe progressivement. Cette maladie évolue vers l’insuffisance respiratoire chronique si l’usage du tabac n’est pas stoppé. En savoir plus.
> D’autres pathologies ont un lien ou sont aggravées par le tabagisme : les gastrites, les ulcères gastro-duodénaux, le diabète de type II, l’hypercholestérolémie, l’hypertriglycéridémie, l’eczéma, le psoriasis, le lupus, les infections ORL (Nez - gorge - oreilles) et dentaires, la cataracte et la DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age) pouvant aboutir à la cécité. Sans oublier la parodontite, maladie des gencives qui provoque le déchaussement et la perte des dents.
Fumer durant la grossesse comporte de multiples risques pour la grossesse elle-même et pour le développement du fœtus. En savoir plus.


ne pas fumer et non ne plus fumer, en tant qu'hygiène de vie, élimine tous ces aspects rapportés à cette consommation
la question de la chimiothérapie actuelle est celle de la dose de chimio,
comme tous poisons
pas de la chimio en elle même, c'est là aussi qu'un certain bagage scientifique est nécessaire pour comprendre la question, sans traitement un cancer ne guérira pas, sauf quelques rares rémissions spontanées
Et crac, le postulat conformiste. Le bagage scientifique en question est détenu par des médecins cancérologues ou d'autres spécialités, ne rapporte pas tout à toi!
Il existe bel et bien des guérisons dites spontanées, sans que les raisons de celles-ci soient suffisamment étudiées (ce qui pourrait donner la solution du problème d’ailleurs). Or ta chimie n’est tournée que vers la résolution des effets et peu (sauf par l’hygiène globale) vers les causes. C’est comme regarder les effets dus à un tsunami, une éruption volcanique, etc … qui peuvent être évités en déplaçant les populations, afin d’en éviter les victimes. Puis il y a les guérisons hors système conventionnel, qui ne sont pas spontanées, mais dirigées vers d'autres moyens et solutions. Mais qui niées, contestées par ceux qui y sont opposés, restent confidentielles et comme c'est confidentiel, ça le reste par obligation.
les médecins ne sont pas là pour vous injecter des doses max pour faire fructifier le lobby pharma qui naturellement les rémunèrent grassement comme certains pourraient vous le dire
Oh, l’image d’Epinal ! Les médecins sont des exécutants selon ce qu’ils ont appris en université et qu’ils pratiquent en conscience. Auraient-ils appris autre chose, comme dans d’autres pays aux cultures médicales différentes, ils appliqueraient leur savoir avec le même zèle.
Il faut cesser de faire porter sur le dos de ceux –ci, ce qui n’est pas de leur responsabilité, pas plus que sur le dos des agriculteurs qui empoisonnent les sols et végétaux, mais qui ne sont pas les chimistes ayant mis au point ces produits.
Pour BP c’est un autre aspect du problème, ils sont spécialisés dans un secteur particulier qu’est la pétrochimie comme d’autres vont être spécialisés sur les bombes à fragmentations ou les mines anti personnelles qui estropieront les enfants pendant et après la guerre. Or nous sommes dans un type de société basée sur le profit, pas sur l’humanisme et ces industries, comme toutes les autres, doivent assurer la pérennité de leur entreprise sur le plan économique ( c’est pourquoi ils ne s’intéressent pas aux pathologies orphelines, sans intérêt industriel et à fond perdu, puisqu’elles doivent faire des bénéfices et non des pertes). C’est sous cet angle là que le lobby pétrochimique, qui ne couvre pas seulement la pharmacie, mais quasi tous les aspects de nos sociétés, est contestable. Pas aux yeux des financiers évidemment qui raisonnent en bilan comptable et rentabilité, et dont les puissants moyens financiers leur assure une quasi impunité. Pollueurs, mais plus payeurs !
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6532
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 975

Re: La chimiothérapie du cancer est elle utile?




par GuyGadebois » 22/10/19, 12:18

janic a écrit : Une nouvelle fois, une de plus , ce n’est pas le traitement qui est cause de la mort, mais son inefficacité, sinon il n’y aurait pas eut de morts. Toi mieux comprendre ?

Ah bien! Tu as le cancer, tu ne fais pas de chimio, tu meurs c'est la faute de la maladie. Tu as le cancer, tu fais une chimio et tu meurs, c'est la faute à l'inefficacité de la chimio. Moi y'en a comprendre....Image
C'est comme pour la grippe: T'es vacciné tu meurs, c'est la faute au vaccin pas efficace, t'en meurs et t'es pas vacciné, c'est la faute au virus!
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligente.(J.Rouxel)
"Par définition la cause est le produit de l'effet". (Tryphion)
"360 000 /0,5/100 ça fait 72 millions et pas 6 millions" (AVC)

gébé
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 361
Inscription : 08/08/09, 20:02
x 65

Re: La chimiothérapie du cancer est elle utile?




par gébé » 22/10/19, 12:39

janic a écrit :comme le prouve le nombre élevé (157.000) des victimes des traitements anticancéreux

janic a écrit :Ce n’est pas le traitement qui est LA CAUSE de la mort, mais son inefficacité sinon il n’y en aurait pas.. .de morts et c’est parce qu’il s’est révélé inefficace qu’il y a des morts. s !

Au moins t'es pas sujet au lumbago !! T'as pas de problème pour te contorsionner un coup dans un sens, un coup dans l'autre !! :lol:
Et franchement, c'est bien le signe d'un esprit malade de tenir les raisonnements que tu tiens; si la chimio guérissait 90 % des cancers - c'est d'ailleurs le cas pour certaines formes - tu trouverais le moyen de dire qu'elle a tué les 10 % qui restent :roll: !!!
0 x
Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6532
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 975

Re: La chimiothérapie du cancer est elle utile?




par GuyGadebois » 22/10/19, 12:41

gébé a écrit :si la chimio guérissait 90 % des cancers - c'est d'ailleurs le cas pour certaines formes - tu trouverais le moyen de dire qu'elle a tué les 10 % qui restent :roll: !!!

Mais c'est vrai! Les chiffres ne mentent pas.
Image
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligente.(J.Rouxel)
"Par définition la cause est le produit de l'effet". (Tryphion)
"360 000 /0,5/100 ça fait 72 millions et pas 6 millions" (AVC)
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 14240
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 1288

Re: La chimiothérapie du cancer est elle utile?




par janic » 22/10/19, 13:25

gébé a écrit :
si la chimio guérissait 90 % des cancers - c'est d'ailleurs le cas pour certaines formes
et même 98% selon l'article cité- ou seulement 4%.
tu trouverais le moyen de dire qu'elle a tué les 10 % qui restent :roll: !!!
tu aimes déformer mes propos. J'ai souligné que pour ces 10% restant , elle se serait révélée inefficace et comme tu ne sembles pas avoir bien saisi le sens de ce terme:

INEFFICACE, adj.
A. − Qui n'est pas efficace, qui ne produit pas l'effet escompté. Synon. impuissant, inopérant, inutile, stérile, vain;

https://www.cnrtl.fr/definition/inefficace

Mais c'est vrai! Les chiffres ne mentent pas.
Image
c'est ton nouvel avatar? On gagnerai au change! :cheesy:
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
pedrodelavega
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2438
Inscription : 09/03/13, 21:02
x 354

Re: La chimiothérapie du cancer est elle utile?




par pedrodelavega » 22/10/19, 18:45

janic a écrit :
tu trouverais le moyen de dire qu'elle a tué les 10 % qui restent :roll: !!!
tu aimes déformer mes propos. J'ai souligné que pour ces 10% restant , elle se serait révélée inefficace et comme tu ne sembles pas avoir bien saisi le sens de ce terme:
Ya rien de déformé, c'est exactement ce que tu as dit: :arrowd:
janic a écrit :comme le prouve le nombre élevé (157.000) des victimes des traitements anticancéreux
C'est de la désinformation dangereuse.
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 14240
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 1288

Re: La chimiothérapie du cancer est elle utile?




par janic » 22/10/19, 19:42

janic a ecrit :
tu trouverais le moyen de dire qu'elle a tue les 10 % qui restent !!!
tu aimes deformer mes propos. j'ai souligne que pour ces 10% restant , elle se serait revelee inefficace et comme tu ne sembles pas avoir bien saisi le sens de ce terme:
ya rien de deforme, c'est exactement ce que tu as dit:

janic a ecrit :comme le prouve le nombre eleve (157.000) des victimes des traitements anticancereux
une fois et pas tous les suivants en précisant que ces traitements se sont révélés inefficaces ce qui ne peut être contesté par personne.
c'est de la desinformation dangereuse.
Si elle avait été répétée en permanence, ce qui n’a pas été le cas. Or, comme ci-dessus je dis et répète que c’était bel et bien dû à l’inefficacité des traitements sur cette tranche de population qui représente tout de même 157.000 individus.
Donc ça devient toi qui fait de la désinformation dangereuse en trompant un éventuel lecteur qui croirait que cette mention unique est représentative de toutes les autres mentions. Mais s’il lit l’ensemble, il peut se faire sa propre opinion !
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré


Revenir vers « Sciences et technologies »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités