Sciences et technologiesEnergie froide sans perte thermique, d'origine biologique

Débats scientifiques généraux. Présentations de nouvelles technologies (hors directement liées aux énergies renouvelables ou biocarburants ou autres thématiques développées dans les autres sous forums).
Rical
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 22
Inscription : 11/05/11, 10:10

Message non lupar Rical » 09/08/14, 17:33

achernar a écrit :tu proposes ici deux nouvelles sources si je comprend bien... de puissance très faible qui plus est... donc la machine thermique ... sera forcément soumis à un Cycle de Carnot. Donc où est la plus valu de ce système ?


Le mieux serait de bien lire toute la description initiale pour en discuter efficacement ici. http://fr.wikiversity.org/wiki/Recherche:Transmutations_biologiques/Source_froide

La source de chaleur et la source de froid sont dans un circuit en boucle. Entre les deux on peut mettre une turbine qui fonctionne en expansion de vapeur et une autre à la condensation. Il y a des pertes tout le long des circuits, mais on équilibre les puissances des 2 sources pour que les pertes se compensent et que la température moyenne soit régulée et constante, et le tout est isolé de l'environnement.

L'énergie vient de transmutations, qui sont à haute densité d'énergie dans la version exploitable "finale". En attendant pour sélectionner les meilleures réactions, il faut développer des bactéries qui réalisent la réaction Sodium -> Potassium, puis améliorer leur efficacité, et même chercher sur les volcans s'il y a des bactéries qui réalisent d'autres réactions endothermiques. Il faut aussi trouver le moyen de réaliser les réactions sélectionnées par des techniques LENR.

C'est pour cela que j'ai nommé ce sujet "Energie froide sans perte thermique, d'origine biologique". Je me doute bien aussi que tout ce travail va être long et compliqué.

La première étape était de proposer l'idée. La deuxième est d'y participer ici avec vous tous. Est-ce une idée écologique ? utile à notre époque ? faisable ? efficace ? Y a-t-il quelque chose qui pourrait bloquer cette recherche ? Faudra-t-il un soutien populaire si elle arrive en concurrence avec des générateurs moins chers mais produisant trop de pollution thermique ?
0 x

achernar
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 32
Inscription : 09/08/14, 14:19

Message non lupar achernar » 09/08/14, 18:18

Je voie bien le principe, rester sur un cycle de Carnot met ce mettre à un point de fonctionnement fixe pour avoir un meilleur rendement. Remplacer au niveau de la source chaude les émissions radioactive ou de CO2 et autres NOx par un nouvel éléments. Et remplacer la déperdition de chaleur à la source froide par une émission d'éléments.
En soit l'idée est louable mais il reste à voir sur les quantité d'énergies industriel ce qu'il ressort vraiment de ce système. Au final, ces nouveaux éléments que l'on ne considère pas comme problématique aujourd'hui pourrais l'être par déplacement du problème.
D'un point de vue personnel, je suis ni pour ni contre (bien au contraire), cette solution pourrais être bien être une solution au problème énergétique, mais je serais plus porté sur des solution qui n'aurais pas recours à un cycle de Carnot.
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4062
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 386

Message non lupar moinsdewatt » 10/08/14, 15:01

Rical a écrit : L'énergie vient de transmutations, qui sont à haute densité d'énergie dans la version exploitable "finale". En attendant pour sélectionner les meilleures réactions, il faut développer des bactéries qui réalisent la réaction Sodium -> Potassium, puis améliorer leur efficacité, et même chercher sur les volcans s'il y a des bactéries qui réalisent d'autres réactions endothermiques.


Ces soit disant transmutations n'existent pas.

Rical a écrit : La première étape était de proposer l'idée. La deuxième est d'y participer ici avec vous tous. Est-ce une idée écologique ? utile à notre époque ? faisable ? efficace ? Y a-t-il quelque chose qui pourrait bloquer cette recherche ?


Ca ne risque pas de se faire, vu que c'est un phénoméne non existant.
Ne perdez pas votre temps.
0 x
Rical
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 22
Inscription : 11/05/11, 10:10

Message non lupar Rical » 11/08/14, 12:56

De 1799 à 1873 les chercheurs se demandaient si c'était vrai. De 1959 à 1972 ils l'ont prouvé par plus de 6000 expérimentations élémentaires. En 2003 Biberian a fait un bilan de tous les atomes concernés dans une bactérie. Depuis les chercheurs se demandent comment utiliser ces transmutations biologiques pour réduire la pollution par les déchets radioactifs classiques.

Je me demande depuis 2012 comment en tirer de l'énergie sans pollution thermique et je l'ai proposé il y a un mois à Biberian et Vysotskii. Ils n'ont pas rejeté l'idée mais mis en doute la performance d'une réalisation biologique.

En discutant ici avec vous j'ai compris qu'en passant d'une réaction biologique à une réaction non biologique on pouvait gagner en densité d'énergie par gramme de réactif, mais qu'on risque fort de perdre la capacité endothermique de la réaction.

Une fusion de Na + O devrait produire de la chaleur, et c'est très probablement la configuration biologique où se produit la réaction qui permet un effet de refroidissement. Ce qui m'incite à penser que les techniques actuelles n'arriveront probablement pas à imiter cet effet et que seule une source froide biologique est utilisable.
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4062
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 386

Message non lupar moinsdewatt » 11/08/14, 14:09

Aprés Kervran il nous cite ce moisi de Biberian. :cheesy:

Encore un autre pataphycisien bientot ?
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Sciences et technologies »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité