Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Sciences et technologiesLa Terre dans 200 Millions d'Années?

Débats scientifiques généraux. Présentations de nouvelles technologies (hors directement liées aux énergies renouvelables ou biocarburants ou autres thématiques développées dans les autres sous forums).
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5575
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 211

Re: La Terre dans 200 Millions d'Années?

Message non lupar sen-no-sen » 24/02/18, 14:40

izentrop a écrit :On en est pas là :shock:


C'est vite dit!
Prenons un petit exemple de thermodynamique de démolition:
Pour faire effondrer un bâtiment il suffit d'utiliser de très petite quantité d'explosifs,quelques dizaines de kilos bien placé dans le cadre d'une démolition contrôlé pour un grand bâtiment.
A contrario il faut une très forte puissance si l'on utilise une source centralisé comme une bombe.
Dans le cadre des doctrines de guerres nucléaire les premières approches étaient fondé sur la stratégies K: des bombes très puissantes de plusieurs dizaines de mégatonnes,ce qui aboutit à la Tsar Bomba de 50 mégatonne* testé sur un ilot de la Nouvelle Zemble en 1961.
Les ingénieurs de l'époque planchaient sur des armes approchant les 1000 mégatonnes(!!!) (près de 100 000 fois Hiroshima),les expériences ont très vite démontrés qu'une telle approche n'étaient pas pertinente,l'énormité de l'explosion aurait été essentiellement dissipé vers l'espace.
C'est pour cette raison que les ingénieurs ont appliqué une stratégie r: des ogives nucléaires à têtes multiples.Avec des charges réduites mais mieux reparties les destructions étaient maximale...

Tout cela pour dire qu'une force de colonisation agissant au sein même de la biosphère et s’immisçant dans tout les domaines de la vie(principes de saturation) peut entrainer des dégradation qui peuvent plus importantes dans la durée qu'un événements épisodique aussi catastrophique soit il.
Le degré de dissipation d'énergie de la techno-sphère(qui inclut notamment les essais nucléaires,les deux guerres mondiales et tout le carburant brulé depuis un siècles) corresponds en réalité à une sorte "d'explosion lente" et controlé dont toute la subtilité repose sur l’invisibilité et l'inertie.


* Initialement prévu pour faire 100 mégatonnes!
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.

Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2956
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 156
Contact :

Re: La Terre dans 200 Millions d'Années?

Message non lupar izentrop » 24/02/18, 15:26

C'est du pipi de chat.
Bien même ça ne pourrait pas rivaliser avec une météorite de 10 km de diamètre qui provoquerait non seulement toutes les joyeusetés décrites précédemment, mais projetterait aussi un nuage de particules satellisées au dessus de l'atmosphère empêchant la photosynthèse de fonctionner pendant des années
Ces particules se sont ensuite progressivement accumulées sur le sol, formant la couche de cendres observée aujourd'hui. Quant au panache formé des particules plus fines (poussières de roche et suie de combustion), il ne retombe pas mais enfle jusqu’à atteindre un diamètre de 100 à 200 km, parvient dans la haute atmosphère, puis enveloppe la planète entière, déclenchant une sorte d'hiver nucléaire (effet congélateur) qui contribue à plonger la planète entière dans l'obscurité pendant plusieurs années. L'absence de lumière solaire en quantité suffisante coupe net la photosynthèse sur terre comme en mer. Les végétaux ont très vite dépéri, suivis de près par la mégafaune des herbivores qui entraînent près de 50 % des carnivores dans leur déclin (50 % des mammifères survivent, essentiellement de petits mammifères rongeurs omnivores)16.

À plus long terme (temps estimé à 10 000 ans après la chute de la météorite), la Terre est soumise à une importante augmentation de la température attribuée à un effet de serre, créé principalement par un excès de gaz de carbone, d'oxydes de soufre et de vapeur d'eau issus de la vaporisation des roches lors de l'impact. Cet effet de serre accroît la température moyenne de 10°C, ce qui favorise la transformation des milieux de zone tempérée en milieux désertiques, contribuant également à l'extinction des espèces17. https://fr.wikipedia.org/wiki/Crat%C3%A ... s_massives
0 x
Avoir des raisons de croire ne signifie pas que l’on a raison de croire.
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5575
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 211

Re: La Terre dans 200 Millions d'Années?

Message non lupar sen-no-sen » 24/02/18, 18:08

izentrop a écrit :C'est du pipi de chat.
Bien même ça ne pourrait pas rivaliser avec une météorite de 10 km de diamètre qui provoquerait non seulement toutes les joyeusetés décrites précédemment, mais projetterait aussi un nuage de particules satellisées au dessus de l'atmosphère empêchant la photosynthèse de fonctionner pendant des années


C'est encore toi qui le dit...
Si tu fait exploser une bombe dans un champs, les dégâts -aussi importants soient ils- n’empêcheront de voir réapparaitre rapidement des formes de vie.
A contrario couler une jolie dalle de béton recouverte de bitume sur ce même champs pour y faire un parking aura un impact beaucoup plus délétère dans le long terme...
Reste maintenant à savoir si le processus actuel de "technologisation" du monde va s'amplifier ou non???
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6630
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 435

Re: La Terre dans 200 Millions d'Années?

Message non lupar Ahmed » 24/02/18, 19:18

Reste maintenant à savoir si le processus actuel de "technologisation" du monde va s'amplifier ou non???

La "technologisation" étant actuellement liée à l'économisme exponentiel, comme ce dernier n'est pas tenable logiquement* (par définition), cela revient à s'interroger sur la possibilité d'un affranchissement de la technologie vis-à-vis de l'économie...
L'interrogation est d'ailleurs double: l'économisme est-il consubstantiel ou non de la technologie et, dans le cas d'une réponse négative, parviendra-t-il à s'autonomiser avant l'effondrement de l'économie?

* Je rappelle que la mondialisation peut s'analyser comme la possibilité et la nécessité d'échapper provisoirement aux contradictions internes de la reproduction de la valeur en saturant tout l'espace disponible... Une sorte de fuite en avant.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5575
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 211

Re: La Terre dans 200 Millions d'Années?

Message non lupar sen-no-sen » 24/02/18, 19:32

Ahmed a écrit :L'interrogation est d'ailleurs double: l'économisme est-il consubstantiel ou non de la technologie et, dans le cas d'une réponse négative, parviendra-t-il à s'autonomiser avant l'effondrement de l'économie?


Tu veut dire :parviendra t-elle (la technologie) à s'autonomiser de l'économie?

Pour ma part je répondrai sans aucun doute par la négative.
La technologie n'est pas envisageable sans une forme ou une autre d'économie,pas plus qu'un cerveau n'est possible sans muscle et vice versa.
En faite je pense qu'il n'existe pas de différence entre les deux,l'économie est un ensemble d’interactions reliés par un tissus technologique.
C'est surtout notre tendance dualiste qui nous poussent à vouloir nommer par différents termes l'expression d'un seul et même processus.
Qu'en pense tu?
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6630
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 435

Re: La Terre dans 200 Millions d'Années?

Message non lupar Ahmed » 24/02/18, 20:06

J'avais cru comprendre que, de ton point de vue, le technosystème utilisait l'économie en vue de son surpassement (comme la technique a pu s'appuyer antérieurement sur d'autres formes sociétales). Du fait que la technique (mais pas la technologie!) est bien antérieure à l'économie, c'était un discours audible, même si cette hypothétique évolution restait pour moi obscure.
Suite à mon interprétation de ton analyse, j'avais considéré la possibilité d'une alliance de la technologie avec une autre forme de domination, ce qui serait d'ailleurs le cas dans un univers où la technologie serait parvenue à se débarrasser des humains, devenus inutiles (sans que je puisse concevoir le passage de l'un à l'autre). Dans ce cas, bien qu'il existerait toujours des échanges de matières et d'énergie, il serait impropre de continuer à nommer cela "économie"*.

Effectivement, pour comprendre le réel, nous sommes contraints de le "saucissonner", ce qui n'est pas sans susciter des biais de raisonnement. Les rétroactions synergiques entre technologie et économie sont constitutives de notre époque.

* L'économie ne doit pas s'apprécier par rapport aux échanges, mais selon la finalité de ces échanges, c'est pourquoi il me semble qu'il soit anachronique de parler d'économie avant le XVI siècle.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5575
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 211

Re: La Terre dans 200 Millions d'Années?

Message non lupar sen-no-sen » 24/02/18, 20:59

Et tu as bien compris! 8)

C'est simplement le terme économie qui pose problème,faut il comprendre économie dans sont sens classique, temporaire, d'échange de bien et de service au sein d'une société humaine ou bien saisir la notion d'économie de façon plus large en tant que processus d'échange au sein d'un techno-système?
Ma réponse faisait plutôt écho au second point de vu.
Si l'on parle à la place de métabolisme du techno-système on inclus (approche holiste) de fait économie Et technologie.


Dans ce cas, bien qu'il existerait toujours des échanges de matières et d'énergie, il serait impropre de continuer à nommer cela "économie"*.

Effectivement d'un point de vue classique,la réponse est simple: à terme l'économie n'existera plus...
Par contre si l'on considère l'économie en tant que métabolisme techno-systémique alors ma réponse est négative... :)
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6630
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 435

Re: La Terre dans 200 Millions d'Années?

Message non lupar Ahmed » 24/02/18, 21:24

Effectivement d'un point de vue classique, la réponse est simple: à terme l'économie n'existera plus...
Par contre, si l'on considère l'économie en tant que métabolisme techno-systémique, alors ma réponse est négative... :)

Ce paragraphe n'est pas clair pour moi (la seconde phrase ne devrait-elle pas se conclure par l'affirmative?).
je dois préciser que ma définition de l'économie n'est pas du tout celle que l'on peut appeler classique: les "classiques" considèrent que l'économie, sous des formes diverses et rudimentaires, a toujours plus ou moins existé, alors que j'estime que l'économie moderne n'a rien à voir (sauf superficiellement) avec les "économies" antiques ou médiévales et que cela découle de la grave confusion faite entre la notion d'activité et celle de travail.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2956
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 156
Contact :

Re: La Terre dans 200 Millions d'Années?

Message non lupar izentrop » 24/02/18, 21:56

sen-no-sen a écrit :
izentrop a écrit :C'est du pipi de chat.
Bien même ça ne pourrait pas rivaliser avec une météorite de 10 km de diamètre qui provoquerait non seulement toutes les joyeusetés décrites précédemment, mais projetterait aussi un nuage de particules satellisées au dessus de l'atmosphère empêchant la photosynthèse de fonctionner pendant des années

C'est encore toi qui le dit...
Si les citations ne sont pas lues, ne sert à rien de se décarcasser :frown:
sen-no-sen a écrit :Si tu fait exploser une bombe dans un champs, les dégâts -aussi importants soient ils- n’empêcheront de voir réapparaitre rapidement des formes de vie.
A contrario couler une jolie dalle de béton recouverte de bitume sur ce même champs pour y faire un parking aura un impact beaucoup plus délétère dans le long terme...
Reste maintenant à savoir si le processus actuel de "technologisation" du monde va s'amplifier ou non???
Quand on aura épuisé toutes les ressources non renouvelables, comme la phase recyclage n'est pas ou peu respectée, on sera bien obligé de vivre avec ce qui reste, pareil pour le bétonnage et bitumage des surfaces, on en reparlera dans une paire de siècles.
0 x
Avoir des raisons de croire ne signifie pas que l’on a raison de croire.
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5575
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 211

Re: La Terre dans 200 Millions d'Années?

Message non lupar sen-no-sen » 24/02/18, 22:36

Ahmed a écrit :Ce paragraphe n'est pas clair pour moi (la seconde phrase ne devrait-elle pas se conclure par l'affirmative?).


Oui ça n'est pas très clair désolé.:oops:

Je reprend donc depuis le début: à la question l'économisme est-il consubstantiel ou non de la technologie ,je réponds oui les deux sont inséparables.
Maintenant à la question la technologie parviendra t-elle à s'autonomiser de l'économie je réponds négativement si l'on considère l'économie au sens métahistorique,c'est à dire en tant que métabolisme du techno-système.
L'économie est le terme utilisé actuellement pour désigner des échanges de biens et de services,et donc fondamentalement d'énergies/informations au sein d'un système.
Ce phénomène n'a donc rien de nouveau si ce n'est que dans la période actuelle ce processus tends à transformer en profondeur la biosphère.

...Toutefois si l'on considère l'économie d'une façon classique,alors je réponds oui: l'économie telle qu'on la conçoit actuellement disparaitra dans l'hypothèse de l’avènement du trans/posthumanisme.

Se pose le même problème terminologique avec la technologie:si dans un hypothétique futur des formes de vies non biologiques voient le jour,pourra t-on les considérer comme de simple technologie ou comme des être vivants à part entière?
Ne sera t-il pas nécessaire de crée de nouveau termes ou alors d'élargir la notion de technologie au vivant?

j'estime que l'économie moderne n'a rien à voir (sauf superficiellement) avec les "économies" antiques ou médiévales et que cela découle de la grave confusion faite entre la notion d'activité et celle de travail.


Oui et c'est une question assez ardue.
Pour ma part je considère l'économie actuelle comme une sorte de seuil évolutif majeur,comme le passage du minéral au vivant.C'est typiquement un saut quantitatif et qualitatif qui marque une frontière net entre deux phases historique anthropocène et "technocène".

Suis je plus clair?
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Sciences et technologies »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 2 invités