Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Sciences et technologiesCerveau, NBIC, conscience et cognitif: faits et mystères

Débats scientifiques généraux. Présentations de nouvelles technologies (hors directement liées aux énergies renouvelables ou biocarburants ou autres thématiques développées dans les autres sous forums).
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5400
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 52

Message non lupar janic » 04/03/13, 13:45

Et où classer les sensations, sentiments, émotions ?
dans la petite boite: âme!
0 x

Avatar de l’utilisateur
Cuicui
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3547
Inscription : 26/04/05, 10:14
x 1

Message non lupar Cuicui » 04/03/13, 13:52

janic a écrit :
Et où classer les sensations, sentiments, émotions ?
dans la petite boite: âme!
Sachant que l'âme est censée survivre au corps...
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5400
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 52

Message non lupar janic » 04/03/13, 14:50

Sachant que l'âme est censée survivre au corps...

ce n'est qu'une interprétation religieuse pour justifier une survivance après la mort, la vraie! Tout est question d'interprétation sur ce que l'on met sur le mot âme. (on n'est pas sortis de l'auberge!) Si l'on se réfère au sens général du texte biblique (et encore cela dépend des interprétations des rabbins prêtres et consorts) l'âme serait ce qui caractérise la personnalité d'un individu, cette personnalité étant liée aux fonctions organiques diverses dont la respiration (le souffle de vie), la mort y mettrait fin et selon un autre texte biblique ecclesiaste 12-7" la poussière retourne à la poussière comme elle y avait été et l'esprit retourne à dieu qui l'a donné"
pour info l'hébreu a plusieurs mots différents pour ce qui est traduit par âme:neshama, nefesh, rouakh.
exemple: http://hebreunet.free.fr/reinc.htm
0 x
Avatar de l’utilisateur
Cuicui
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3547
Inscription : 26/04/05, 10:14
x 1

Message non lupar Cuicui » 04/03/13, 16:24

janic a écrit :
Sachant que l'âme est censée survivre au corps...

ce n'est qu'une interprétation religieuse pour justifier une survivance après la mort, la vraie! Tout est question d'interprétation sur ce que l'on met sur le mot âme. (on n'est pas sortis de l'auberge!) Si l'on se réfère au sens général du texte biblique (et encore cela dépend des interprétations des rabbins prêtres et consorts) l'âme serait ce qui caractérise la personnalité d'un individu, cette personnalité étant liée aux fonctions organiques diverses dont la respiration (le souffle de vie), la mort y mettrait fin et selon un autre texte biblique ecclesiaste 12-7" la poussière retourne à la poussière comme elle y avait été et l'esprit retourne à dieu qui l'a donné"
pour info l'hébreu a plusieurs mots différents pour ce qui est traduit par âme:neshama, nefesh, rouakh.
exemple: http://hebreunet.free.fr/reinc.htm
Que penser de ceux qui affirment être "sorti de leur corps" en continuant d'avoir des sensations visuelles et auditives (mais non olfactives) sans support physiologique ? D'autre part, j'ai souvent entendu évoquer la trilogie
- corps périssable
- âme qui survit au corps, mais finit aussi par disparaître
- Esprit immortel...
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5400
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 52

Message non lupar janic » 04/03/13, 18:14

Que penser de ceux qui affirment être "sorti de leur corps" en continuant d'avoir des sensations visuelles et auditives (mais non olfactives) sans support physiologique ?
je n'ai personnellement pas de réponse, exactement comme pour la mémoire cellulaire. Ce sont des constats sans explication rationnelle, mais qui portent à réfléchir.
D'autre part, j'ai souvent entendu évoquer la trilogie
- corps périssable
- âme qui survit au corps, mais finit aussi par disparaître
- Esprit immortel...

là aussi il faut y aller avec des pincettes, tant il y a de croyances qui s'y greffent. Le premier (qui plaira aux matérialistes) est constatable par tous.
L'âme c'est plus difficile puisque tous ne sont pas d'accord sur ce que c'est. Si c'est la personnalité elle s'efface à la mort puisque liée au fonctionnement organique et donc cérébral aussi. Mais si certains l'interprètent comme une essence immatérielle, plus proche de la définition de l'esprit, cela rejoint des philosophies surtout orientales de la réincarnation (qu'il ne faut pas confondre avec la résurrection). Psychologiquement et moralement, cela sert à rassurer les vivants sur le coté non inéluctable de la mort (désincarné, genre fantôme et autres) surtout concernant la mort des proches aimés, mais cela pose le problème des psychopathes, pas aimés du tout mais dans la même situation.
Les religions ont inventé alors la séparation des gentils et des méchants avec paradis ou enfer à la clé, ce qui théologiquement est peu crédible. Quand à finir par disparaitre, ça ne me dit rien, ça vient d’où ?
Esprit immortel : même problème que pour l’âme. Avec un esprit humain immortel cela pose aussi la question des psychopathes et autres gentils meurtriers immortalisés dans leur état ?( pour ce qui nous parait être des méchants n’ayant pas droit à cette immortalité)
L’avantage (sous un certain angle) de l’athée, c’est qu’il ne se pose pas ces questions là, se contentant de l’instant présent d’où le pari de Pascal souvent mal interprété d’ailleurs.
0 x

Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5304
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 174

Message non lupar sen-no-sen » 04/03/13, 20:15

Cuicui a écrit :Que penser de ceux qui affirment être "sorti de leur corps" en continuant d'avoir des sensations visuelles et auditives (mais non olfactives) sans support physiologique ? D'autre part, j'ai souvent entendu évoquer la trilogie
- corps périssable
- âme qui survit au corps, mais finit aussi par disparaître
- Esprit immortel...


Les SHC(sortie hors du corps) peuvent être expérimenter par tout le monde,moyennant un peu d'entrainement.
A mon humble niveau de connaissance,je pense qu'il s'agit d'une capacité extraordinaire du cerveau à représenter la réalité lors d'un rêve ultra-réaliste,mais cela reste un rêve quand même.

Certain affirme cependant être réellement capable de sortir hors de leurs corps,et affirme le prouver en faisant une petite expérience de vérification(ex:demander a un ami d'écrire un mot de passe qu'il placera chez lui,et aller en SHC prendre "l'info").

Pour le reste si cela peut te rassurer,sache que selon la relativité générale,nous somme tous éternel,et c'est la science qui le dit!
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6104
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 370

Message non lupar Ahmed » 04/03/13, 22:21

La science ne nous propose qu'une version bien triviale de l'immortalité (je n'ose pas parler dans ce contexte de succédané!), bien loin des exigeantes aspirations de certains!
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
Cuicui
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3547
Inscription : 26/04/05, 10:14
x 1

Message non lupar Cuicui » 05/03/13, 00:10

janic a écrit : Avec un esprit humain immortel cela pose aussi la question des psychopathes et autres gentils meurtriers immortalisés dans leur état ?( pour ce qui nous parait être des méchants n’ayant pas droit à cette immortalité)
Il me semble que la conception d'un psychopathe immortalisé dans son état n'est qu'une croyance religieuse. D'autres pensent au contraire que les "bons" et les "méchants" ne sont que des facettes de nous-même, l'une ayant besoin de l'autre pour avancer sur le chemin de la spiritualité.
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5400
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 52

Message non lupar janic » 05/03/13, 09:11

Il me semble que la conception d'un psychopathe immortalisé dans son état n'est qu'une croyance religieuse. D'autres pensent au contraire que les "bons" et les "méchants" ne sont que des facettes de nous-même, l'une ayant besoin de l'autre pour avancer sur le chemin de la spiritualité.
effectivement ce ne sont que des conceptions liées à l'imagination ou, comme le dit Hamed, à des aspirations à...!
Dans tous ces cas de figure, cela ne fait pas appel à des certitudes mais à des espérances. Pour prendre une comparaison c'est comme un enfant qui aspire à...être aviateur, pompier, épouser un top modèle, devenir riche, etc... l'au delà, du présent, est une porte fermée infranchissable, un peu entr'ouverte avec les EMI, mais sans plus. Et là aussi la science matérialiste est incompétente pour émettre un avis crédible.
Pour le reste si cela peut te rassurer,sache que selon la relativité générale,nous somme tous éternel,et c'est la science qui le dit!
la science ne peut rien dire au delà de ses compétences ou alors le sens d'éternel n'est pas le même pour tous.
0 x
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5304
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 174

Message non lupar sen-no-sen » 05/03/13, 13:30

Ahmed a écrit :La science ne nous propose qu'une version bien triviale de l'immortalité (je n'ose pas parler dans ce contexte de succédané!), bien loin des exigeantes aspirations de certains!


Je n'ai pas parler d'immortalité,mais bien d'éternité.

Selon la relativité générale,nous vivons dans un Univers-bloc ou passé,présent et futur sont simultanés.

Notre conception classique du temps est imprégné de présentisme,en effet nous avons l'impression que le passé n'existe plus et que le futur n'existe pas encore,comme si nous "surfions" sur une vague présente avançant sur le néant.
Cette impression de temps qui passe ou qui s'écoule interroge encore beaucoup de scientifique,il s'agirait pour nombre d'entre eux d'un produit de la conscience,c'est un vaste sujet...

Pourtant, le présentisme est invalidé par la notion de temps relatif. Étant donné qu'il existe autant de temps qu'il y a d'observateurs dans l'Univers,cette idée disparait d'elle même...
En effet comment affirmer être dans le présent,alors que mon présent est déja le futur ou le passé de quelqu'un d'autre?
La notion d'une réalité avançant sur le néant n'a donc pas de sens.

En résumé l'éternalisme,concept philosophique qui découle de la théorie de l'Univers bloc,introduit l'idée que chaque instant est éternel,car figé dans le continuum.
Ainsi lorsque l'on décède,on meurt par rapport au gens encore vivant,eux même déjà mort par rapport aux habitants du futurs.

Les conséquences de cette philosophies,qui découle pourtant de la physique dur, est très importante,car elle permettrais, -même si cela n'est pas encore démontré et reste du domaine de l'empirique- de donner une base théorique expliquant la pré-cognition,la retro-cognition,les synchronicités(qui furent étudié par Wolfgang Pauli,prix Nobel de physique en 1945,la metempsychose) etc...

On est donc très loin de la vision scientiste et "matérialiste"que beaucoup de gens attribue à la science.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.


Revenir vers « Sciences et technologies »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités

Recherches populaires