Y’a-t-il eu une surmortalité en 2020 ou pas ? ***

Comment rester en bonne santé et prévenir les risques et ses conséquences sur votre santé et la santé publique. Maladies professionnelles, risques industriels (amiante, pollutions de l'air, les ondes électromagnétiques...), risques de société (stress au travail, surconsommation de médicaments...) et individuels (tabac, alcool...).

Y’a-t-il eu une surmortalité en 2020 ?

Le sondage est ouvert jusqu’au 04/11/21, 19:09
Vous pouvez sélectionner 1 option

 
 
Consulter les résultats
Rajqawee
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 946
Inscription : 27/02/20, 09:21
Localisation : Occitanie
x 345

Re: Y’a-t-il eu une surmortalité en 2020 ou pas ? ***




par Rajqawee » 13/09/21, 08:56

Je ne sais pas trop de quoi vous parlez, les uns et les autres, mais dans tous les cas, on ne CHOISIT pas le nombre de cycles pour un test PCR. C'est l'automate qui fait le test (la réplication successive d'un morceau du génome) qui s'arrête lorsqu'elle détecte une valeur suffisamment élevée. Donc si le nombre de cycles est très bas, le test est fiable (c'est un positif fiable), si le nombre de test est très élevée, c'est "poubelle" (et ça ne remonte pas comme cas) et si le nombre de cycles est "entre deux valeurs", c'est une suspicion.
0 x

janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 14236
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 1287

Re: Y’a-t-il eu une surmortalité en 2020 ou pas ? ***




par janic » 13/09/21, 09:46

Rajqawee » 13/09/21, 08:56
ton explication est intéressante, mais de peu de valeur biologique. En effet, si j'ai bien compris, ces réplications sont des sortes de photocopies supprimant ainsi toutes des différences infimes, ou plus importantes, entre deux éléments vivants et donc ayant de ce fait une action différentes, voie opposée Par exemple deux vrais jumeaux ont obligatoirement des différences, même peu visibles(pour l'extérieur) Pourtant l'un finira prêtre; tu ne tueras point et l'autre militaire: tu tueras ! même chose pour la spike, non pas dans une machine ou des cornues mais dans un organisme vivant complexe!
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
Rajqawee
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 946
Inscription : 27/02/20, 09:21
Localisation : Occitanie
x 345

Re: Y’a-t-il eu une surmortalité en 2020 ou pas ? ***




par Rajqawee » 13/09/21, 10:15

Non.

https://www.pasteur.fr/fr/espace-presse ... %20amorces.

https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9ac ... %C3%A9rase

Il faut distinguer :
-les cycles d'amplification de la machine (qui répliquent une portion de l'adn des échantillons dans lesquels on a le plus de chance de trouver une chaine d'ADN qui correspond au sars-cov-2)
-la détection de la chaine en question

Si on amplifiait pas cette chaîne, on ne détecterait jamais le sars-cov-2 chez personne.

Après, tout est question de probas dans le choix des "seuils" du nombre de cycles qui permettent de définir le positif/la suspicion/le négatif. Des intervalles de confiance etc.
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 14236
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 1287

Re: Y’a-t-il eu une surmortalité en 2020 ou pas ? ***




par janic » 13/09/21, 10:44

Il faut distinguer :
-les cycles d'amplification de la machine (qui répliquent une portion de l'adn des échantillons dans lesquels on a le plus de chance de trouver une chaine d'ADN qui correspond au sars-cov-2)
-la détection de la chaine en question

Si on amplifiait pas cette chaîne, on ne détecterait jamais le sars-cov-2 chez personne.

Après, tout est question de probas dans le choix des "seuils" du nombre de cycles qui permettent de définir le positif/la suspicion/le négatif. Des intervalles de confiance etc.
tout ça c'est bien joli, in vitro, rien ne dit qu'in vivo les processus de réplication se font de la même façon, ne serait-ce que in vivo il n'y a pas tous ces processus physico chimico thermiques. D'où les asymtomatiques positifs et les symptomatiques non malades qui représentent la grande majorité des populations dans le monde.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
Rajqawee
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 946
Inscription : 27/02/20, 09:21
Localisation : Occitanie
x 345

Re: Y’a-t-il eu une surmortalité en 2020 ou pas ? ***




par Rajqawee » 13/09/21, 11:01

janic a écrit :
Il faut distinguer :
-les cycles d'amplification de la machine (qui répliquent une portion de l'adn des échantillons dans lesquels on a le plus de chance de trouver une chaine d'ADN qui correspond au sars-cov-2)
-la détection de la chaine en question

Si on amplifiait pas cette chaîne, on ne détecterait jamais le sars-cov-2 chez personne.

Après, tout est question de probas dans le choix des "seuils" du nombre de cycles qui permettent de définir le positif/la suspicion/le négatif. Des intervalles de confiance etc.
tout ça c'est bien joli, in vitro, rien ne dit qu'in vivo les processus de réplication se font de la même façon, ne serait-ce que in vivo il n'y a pas tous ces processus physico chimico thermiques. D'où les asymtomatiques positifs et les symptomatiques non malades qui représentent la grande majorité des populations dans le monde.


Honnêtement, tu n'en sais rien et moi non plus. Les avis sont relativement partagés sur la question, on évoque ici et là des taux de l'ordre de 80 à 95%, mais aussi des possibilité non négligeables de faux négatifs chez des personnes tout juste infectées.
Bref, c'est pas parfait, mais on pas mieux, semblerait-il.
0 x

janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 14236
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 1287

Re: Y’a-t-il eu une surmortalité en 2020 ou pas ? ***




par janic » 13/09/21, 11:32

raj
Honnêtement, tu n'en sais rien et moi non plus. Les avis sont relativement partagés sur la question, on évoque ici et là des taux de l'ordre de 80 à 95%, mais aussi des possibilité non négligeables de faux négatifs chez des personnes tout juste infectées.
Bref, c'est pas parfait, mais on pas mieux, semblerait-il.
si bien sûr! au lieu d'être obsédés par le pasteurisme, lui même obsédé par les méchants microbes, cela a éloigné (parce que commercialement rentable) de la notion de terrain. Or à la même époque que Pasteur des savants en biologie rappelaient et démontraient qu'un microbe, parasite, ne se développe que sur un terrain favorable comme en agriculture (de même que l'on ne trouve des moustiques que dans les zones humides et qui disparaissent quand on les assêche) D’où la formule célèbre de Claude Bernard, entre autres, dont le Pr Béchamp : « LE MICROBE N’EST RIEN, C’EST LE TERRAIN QUI EST TOUT» et l’état de ce terrain dépend des modes de vie, de pratique quotidenne, malheureusement peu pris en compte puisqu’il y a les soit disant remèdes miracles, que sont les vaccins pasteuriens, pour n’avoir rien à y changer.
Et cela se constate aussi en agriculture, superpolluée par ses intrants chimiques, où les plantes deviennent de plus en plus fragiles et sensibles aux agressions extérieures et qu’il faut soigner par les moyens mêmes qui les ont rendus malades. Le monde marche sur la tête.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
ABC2019
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 10051
Inscription : 29/12/19, 11:58
x 508

Re: Y’a-t-il eu une surmortalité en 2020 ou pas ? ***




par ABC2019 » 13/09/21, 12:01

Rajqawee a écrit :Je ne sais pas trop de quoi vous parlez, les uns et les autres, mais dans tous les cas, on ne CHOISIT pas le nombre de cycles pour un test PCR. C'est l'automate qui fait le test (la réplication successive d'un morceau du génome) qui s'arrête lorsqu'elle détecte une valeur suffisamment élevée. Donc si le nombre de cycles est très bas, le test est fiable (c'est un positif fiable), si le nombre de test est très élevée, c'est "poubelle" (et ça ne remonte pas comme cas) et si le nombre de cycles est "entre deux valeurs", c'est une suspicion.

oui on est d'accord, le choix, c'est le nombre de cycles au-dessus duquel on considère le test comme négatif et qu'on ne compte pas la personne comme contaminée (ou infectée, Obamot va surement nous reprendre dessus, mais comme personne n'a compris ce qu'il voulait dire , on va le laisser juger).

Mais avoir un nombre trop élevé, au pire, ça fait prendre des précautions inutiles, et dire à des gens peu infectieux de rester quand même chez eux par précaution, c'est moins grave que de prendre le risque de laisser courir des gens infectieux. Sans tests, ça aurait été la même chose ...
0 x
Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet. (Georges COURTELINE)
Avatar de l’utilisateur
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 18590
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 2077

Re: Y’a-t-il eu une surmortalité en 2020 ou pas ? ***




par Obamot » 13/09/21, 17:40

 ! Message de : Obamot
HS de la différence entre “contamination” VS “infection”

ABC2019 a écrit :contaminée (ou infectée, Obamot va surement nous reprendre dessus, mais comme personne n'a compris ce qu'il voulait dire , on va le laisser juger).
puisque tu as eu plusieurs mois pour trouver en vain, je réponds.

Est-ce qu’il peut y avoir tu virus “mort” sans pour autant que le virus ait pénétré dans le cœur des cellules? La réponse est oui,

Et puisqu’il y a au moins 4 possibilités :
— les “cas contact”, on dit être soumis à une “charge virale” (250x + élevée chez vaccinés) sans qu’il n’y aie forcément réplication.
— lors des contacts avec des surfaces contaminées (poignées de portes, barres de bus pour se tenir, cuvettes des WC, échange de monnaie, etc, dépend de la “charge virale” idem.
— par aérosols (respiration d’air contaminé) dépend de la “charge virale” idem.
— zoonose, transmissions par des animaux domestiques (ou non) dépend de la “charge virale” idem.

Dans au moins ces 4 cas, le virus peut pénétrer à l’intérieur de l’organisme humain, et être détruit avant même de s’être répliqué ni d’avoir provoqué quoi que ce soit, et pourtant on trouvera du “virus explosé” par le système immunitaire dans l’organisme... Sans qu’il n’y ait eu multiplication du virus.


Il y a des cas “limites”, mais que je ne compte pas, alors qu’ils existent. (car raz-le-bol des posts stériles)
Ce sont les cas où la réponse immunitaire d’une personne avait préalablement ciblé un certain nombre de cellules “malades” d’autres pathologies que le covid (afin de les éliminer), puis le virus passant par là et saisissant l’aubaine de ces cellules affaiblies, y pénètre pour s’y répliquer (alors qu’il lui serait impossible de pénétrer des cellules saines), ici est sans doute la limite (“d’étape”) ultime entre “simple contamination” VS “infection

La question étant de savoir si dans ces cas (et ils sont trės nombreux), on peut admettre que ce serait juste une contamination de cellules malsaines, et non pas une “infection” de cellules saines!

J’vais pas trancher et m’en tenir à ce qui précédait, ce d’autant qu’il faudrait attribuer dans quels cas les tests seraient des “faux”.

Infection
An infection is the invasion of an organism's body tissues by disease-causing agents, their multiplication, and the reaction of host tissues to the infectious agents and the toxins they produce.
Source wiki.
D’ailleurs selon cette définition, si le virus envahit une zone, mais qu’il n’y a pas de réaction des cellules hôtes, parce que le système immunitaire éradique le virus très vite, il n’y a pas de “stress” et donc juste une contamination bénigne. Ce sont des questions à voir, et qui ne peuvent trouver des issuse facilement, car il a “plusieurs écoles” pour y répondre dans le domaine... Je signale notamment qu’il y a des “virus” utiles, et que notre génome est partiellement fait de virus... Se pourrait-il alors que des virus soient maléfiques pour certains sujets et bénéfiques pour d’autres...

Voilà, voilà... Môssieur “je sais tout” il y a donc bien 4 cas qui se différencient nettement (et plus...)
1 x
Fans-Club des “marrant(e)s”: ABC2019, Izentrop, Sicetaitsimple (dit Kiki), Pedrodelavega (Ex PB2488). (aussi connu sous “le mur des c_ns”)
Avatar de l’utilisateur
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 18590
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 2077

Re: Y’a-t-il eu une surmortalité en 2020 ou pas ? ***




par Obamot » 13/09/21, 18:20

Rajqawee a écrit :Je ne sais pas trop de quoi vous parlez, les uns et les autres, mais dans tous les cas, on ne CHOISIT pas le nombre de cycles pour un test PCR. C'est l'automate qui fait le test (la réplication successive d'un morceau du génome) qui s'arrête lorsqu'elle détecte une valeur suffisamment élevée. Donc si le nombre de cycles est très bas, le test est fiable (c'est un positif fiable), si le nombre de test est très élevée, c'est "poubelle" (et ça ne remonte pas comme cas) et si le nombre de cycles est "entre deux valeurs", c'est une suspicion.

C’est bien pour ça que je disais ça: sante-pollution-prevention/covid-19-liste-des-vaccins-efficaces-t16510-3520.html?hilit=s%C3%A9quence#p466671

Mais ça n’est pas homogène. Oui il y a quand même intervention humaine! (Le chef de labo). Mais non, les résultats ne sont pas homogènes, car oui, les réglages ne sont pas les mêmes en début d’épidémie (ou la valeur CT est très élevée puisqu’il y a “peu de matériel génétique”). C’est pourquoi un test PCR n’est valable qu’avec un examen clinique complet!
1 x
Fans-Club des “marrant(e)s”: ABC2019, Izentrop, Sicetaitsimple (dit Kiki), Pedrodelavega (Ex PB2488). (aussi connu sous “le mur des c_ns”)
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 14236
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 1287

Re: Y’a-t-il eu une surmortalité en 2020 ou pas ? ***




par janic » 13/09/21, 18:28

très bien exprimé et réaliste!+100 :cheesy:
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré


Revenir vers « Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementaux »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google Adsense [Bot] et 41 invités