Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementauxVaccinations et santé...pour ou contre?

Comment rester en bonne santé et prévenir les risques et ses conséquences sur votre santé et la santé publique. Maladies professionnelles, risques industriels (amiante, pollutions de l'air, les ondes électromagnétiques...), risques de société (stress au travail, surconsommation de médicaments...) et individuels (tabac, alcool...).

vaccinations

pour
21
54%
contre
18
46%
 
Nombre total de votes : 39
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5818
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 59

Re: Vaccinations et santé...pour ou contre?

Message non lupar janic » 09/02/18, 17:31

Quatre personnes, parmi les étudiants et le personnel, ont récemment contracté la rougeole sur le site du campus de Villeneuve-d’Ascq. Si le site n’a pas été fermé, des rappels à la vaccination ont été lancés pour faire face à cette maladie très contagieuse et aux conséquences pouvant être graves. http://www.lavoixdunord.fr/313122/artic ... e-de-lille

La rougeole : point épidémiologique et vaccination
http://inpes.santepubliquefrance.fr/10000/themes/rougeole/index.asp
12-10-2011 / màj 05-01-2018
En trente ans, le nombre de cas de rougeole a beaucoup diminué grâce à la vaccination. Mais à partir de 2008, une épidémie de rougeole a sévit en France. Alors que seulement 40 cas étaient déclarés en 2006 et 44 en 2007, on est passé à 600 cas en 2008, 1 500 en 2009, plus de 5 000 cas en 2010 et près de 15 000 cas en 2011, où toutes les régions métropolitaines ont été touchées. Entre le 1er janvier 2008 et le 31 décembre 2016, soit en neuf ans, plus de 24 000 cas de rougeole ont été déclarés en France (dont près de 15 000 cas pour la seule année 2011). Près de 1 500 cas ont présenté une pneumopathie grave, 34 une complication neurologique (31 encéphalites, 1 myélite, 2 Guillain-Barré) et 10 sont décédés. Le nombre de cas a fortement diminué en 2012, puis est resté stable en 2013 et 2014 (respectivement 859, 259 et 267 cas déclarés). En 2015, le nombre de cas augmentait de nouveau (364 cas), en lien avec un important foyer épidémique en Alsace (230 cas). En 2016, 79 cas ont été déclarés, témoignant d’une circulation moindre du virus de la rougeole.

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, elle-même, évoquait d’ailleurs le retour de la rougeole, maladie à déclaration obligatoire, avec « la mort de dix enfants depuis 2008 », pour mettre en avant son plan vaccinal.
« il s’agit d’un défi de santé publique avec des enfants qui meurent de la rougeole » lors même qu’en 10 ans aucun enfant n’est mort en bas âge, vacciné ou non, et la majorité des 11 victimes recensées étaient des adultes et des personnes immunodéprimées (Rapport de l’INPES)

Alors? maladie bénigne qui mérite bien son nom? ou bien maladie mortelle?

Un petit calcul simple que madame la ministre ne doit pas savoir faire :10 personnes sur 10 ans cela fait 1 décès par an. (l’INPES ne dit pas des enfants) C’est loin de représenter une épidémie mortelle! Quant au nombre de cas, il a été spécifié précédemment, répété ci dessous, par les autorités médicales que c’était, (avant les campagnes de vaccination), une maladie bénigne qui ne contaminait les adultes ce si ceux-ci n’avaient pas fait cette maladie infantile dans leur jeunesse et pouvait alors avoir un caractère plus grave. Or, la rougeole en tant que maladie infantile touchait la quasi totalité des enfants depuis toujours (pour notre époque!) et peu de cas graves, voire mortels.
La lecture de la mortalité en France laisse apparaitre des morts en bien plus grande quantité ailleurs, ne serait-ce que par manque d’hygiène et de contamination dans les hôpitaux

""Le vaccin contre la rougeole, une nécessité à relativiser
Par Anny Poursinoff
Publié le 31 mai 2011 à 10h25
https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-n ... viser.html
"La France et d’autres pays comme la Suisse connaissent une forte recrudescence de la rougeole avec de nombreux cas chez les adultes et les très jeunes nourrissons et de fréquentes hospitalisations. Ainsi, d’après les données de la DO (déclaration obligatoire), il a été recensé 604 cas en 2008, 1 544 en 2009, 5 021 en 2010 et déjà plus de 3 700 pour janvier-février 2011.
En 2010, 8,3% des cas étaient des nourrissons de moins d’1 an, parmi lesquels 38% ont été hospitalisés et 34% des cas étaient des adultes de plus de 20 ans parmi lesquels 47% ont été hospitalisés. C’est dire la gravité de la rougeole dans ces deux groupes d’âge.
La vaccination est-elle la solution à ce problème ? Prévention rime-t-elle toujours avec vaccination ? Il semble que nous ayons perdu la mémoire. Résumons le fil de l’histoire.

Dès 1950, à propos d’un éventuel vaccin contre la rougeole qui n’existait pas encore, l’OMS écrivait :
« Son emploi devrait être limité à moins qu’il ne soit prouvé qu’il confère une immunité pour toute la vie au prix de risques très restreints. Une méthode assurant une immunité de quelques années seulement aurait pour effet de retarder l’apparition de la maladie (alors que c’est pendant la seconde enfance qu’elle présente le moins d’inconvénients et de dangers) jusqu’à l’âge adulte, où elle a un caractère plus sérieux. »
Dans les années 70, on pouvait lire dans la presse médicale (revue Le Concours médical) :
« La rougeole, une des maladies dites bénignes de l’enfance, mérite pleinement cette appellation en France. »
Ou encore, sous la plume du professeur Bastin :
« Il est évident qu’une vaccination générale fait courir le risque de rougeoles d’adulte et de rougeoles du nouveau-né plus graves ; cette vaccination ne doit pas être systématique. » (Tiens donc n'était-ce pas une prédiction qui s'est réalisée?) :cry:
Dix décès en 1987, mais un vaccin français
En 1983, la rougeole étant devenue subitement, selon Le Quotidien du médecin, une maladie grave aux lourdes conséquences. Cette année-là, comme par hasard, l’Institut Mérieux mettait sur le marché un vaccin mixte rougeole-rubéole, et une grande campagne d’incitation à la vaccination commençait.
Quelle était donc la situation à l’époque ? L’annuaire statistique de la France montre que la mortalité par rougeole avait diminué de 99,6% entre 1906 et 1983 malgré une augmentation de la population de 33%. En 1987, avec une couverture vaccinale d’à peine 10%, il y eut dix décès. Etait-ce un problème majeur de santé publique ?" etc...

D'autres informations:

Mary Holland, Professeur de Droit à l’Université de New-York, interpelle les Nations-Unies sur les politiques vaccinales qui violent le Code de Nuremberg (qui connait, aujourd'hui le code de Nuremberg, suite au nazisme, bafoué depuis!)
Par Brian Shilhavy, 4 mai 2016
Le professeur M. Holland a été l’une des rares voix aux Etats-Unis portant sur les conséquences juridiques de la suppression des droits parentaux à un consentement éclairé pour l’administration des vaccins de l’enfance.

5 janvier 2018
Décès subit du célèbre juge italien anti-mafia Imposimato alors qu'il prévoyait une action contre l'obligation vaccinale et la Ministre de la Santé
Plusieurs fois Sénateur et député, il a participé aux grandes manifestations italiennes contre l'obligation vaccinale en la déclarant anticonstitutionnelle (Art 32) et criminelle et qu'elle n'était qu'un pot-de-vin légalisé fait à l'industrie pharmaceutique.
Il préparait une attaque pénale contre l'actuelle Ministre de la Santé Beatrice Lorenzin et acolytes.

Selon, l'association des Médecins pour le Consentement éclairé, 5700 enfants américains développent chaque année des convulsions après le vaccin ROR
Communiqué de presse de l'association Physicians for Informed Consent (PIC)
Ce chiffre dérive des résultats de l'étude statistique la plus puissante jamais réalisée pour étudier l'association entre le vaccin ROR et la survenue de convulsions fébriles. Plus d'un demi million d'enfants furent évalués, à la fois ceux vaccinés et ceux non vaccinés, au sein d'une population danoise sur laquelle on se fonde dans le monde entier pour examiner la sécurité des vaccins. Les résultats ont montré que les convulsions se produisent environ chez 1 enfant sur 640 vaccinés avec le ROR. L'extrapolation de ce risque aux 3,64 millions d'enfants américains vaccinés chaque année par le ROR porte ce chiffre à 5700.

A suivre!
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest

janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5818
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 59

Re: Vaccinations et santé...pour ou contre?

Message non lupar janic » 10/02/18, 18:29

D'autres morts douteuses:
14 août 2017
La police pense qu'Ann Boroch, thérapeute holistique anti-vaccins a été assassinée
La police pense que la thérapeute holistique anti-vaccins a été assassinée

Par Jay Greenberg, 10 août 2017
La naturopathe Ann Boroch a été tragiquement trouvée morte la semaine dernière, pendue dans son garage. Selon un communiqué publié sur la page officielle de Facebook, le Dr Boroch serait décédée de causes naturelles, mais cette praticienne de 51 ans ne souffrait d’aucun problème de santé connu.
Le rapport officiel du médecin légiste du Comté de Los Angeles a estimé que son décès était dû à un suicide par pendaison, ce qui est en contradiction avec les déclarations de la famille. En dépit de l’avis officiel selon lequel elle se serait suicidée, les détectives du Département de la Police de Los Angeles pensent que la jeune thérapeute a été assassinée par des « professionnels du crime ». - « Nous considérons qu’il s’agit ici d’un homicide » déclare-t-on à la Police. La scène du crime était trop parfaite. « Il semblerait, à première vue qu’elle se soit suicidée, mais quand on analyse toute la scène, il apparaît vite qu’il ne s’agirait pas d’un suicide typique. »

Le Dr Boroch était un auteur très vendu, très respectée, tout spécialement pour sa recherche sur la sclérose en plaques et la guérison du candida. Elle s’était elle-même guérie de la sclérose en plaques à l’âge de 24 ans. Elle a aussi écrit des livres d’avant-garde sur les thérapies alternatives. Elle menait aussi campagne contre les dangers des vaccinations. Elle incitait les gens à préférer les moyens de guérisons alternatifs et naturels aux solutions proposées par Big Pharma.
Ann Boroch est décédée d’une manière soudaine et complètement inattendue, comme ce fut aussi le cas pour Christopher Bayley King, 49 ans qui était en train de manger dans un restaurant bio quand un inconnu s’est approché de lui et l’a abattu.- King était médecin et chercheur. Il a été abattu de 4 balles dans la poitrine et l’épaule.
de même!

.

En mémoire de Claire Séverac qui nous a quittés le jour de Noël 2016
Ou encore :
https://www.youtube.com/watch?v=EqB2FgLk_ZE

Claire Séverac dénonce le complot mondial contre la santé
Un témoignage sur les circonstances de la maladie de Claire Séverac
« Merci de dire qu'elle est morte dans des conditions douteuses: elle m'a confié en octobre dernier alors qu'elle venait d'apprendre qu'elle était très gravement atteinte qu'elle avait été empoisonnée probablement fin août. Les symptômes sont arrivés très brutalement début septembre 2016. Jusqu'à là, elle m'a certifié n'avoir ressenti aucun symptôme.
Elle pensait au polonium, indétectable même au compteur Geiger....Un cancer digestif aussi fulgurant a effectivement peu de chances d'être naturel. Un médecin toxicologue ou spécialiste de la médecine nucléaire ne peut que le confirmer.
Le hasard a fait que j'ai écouté cet après midi, dimanche 26 décembre 2016, une émission sur France Inter traitant des empoisonnements, avant d'apprendre la triste nouvelle. Deux invités de la tête au carré : Eric Birlouez auteur d' « Histoire des poisons, empoisonnements et empoisonneurs » et Bruno Mégarbane, médecin toxicologue à Lariboisière. Le polonium à dose infinitésimale provoque un cancer fulgurant, dose indétectable au compteur Geiger. Il peut s'agir d'autres poisons...
Sa mort plus que suspecte, tout comme celle de Serge Monast en 1996 et de bien d'autres lanceurs d'alertes est la preuve que sa dernière enquête (selon ses propos, l'enquête la plus difficile, celle qui a lui demandé plus de 3 ans d'efforts et de recherches) était aussi la plus dangereuse...
Il va nous falloir reprendre le flambeau et faire preuve du même courage qu'elle.


http://www.cielvoile.fr/2016/12/une-ful ... pecte.html

autre mise en cause des vaccinations par un médecin!

Vaccination: le véritable nettoyage cellulaire
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5818
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 59

Re: Vaccinations et santé...pour ou contre?

Message non lupar janic » 13/02/18, 10:36

Le grand truc pour les vaccinateurs, c’est, comme d ‘habitude, de manipuler la peur pour inciter à se faire inoculer leurs poisons… et ça marche. Ca marche si bien que la ministre affirme haut et fort que : »Les vaccins sont des produits sûrs. C’est un fait parfaitement établi sur le plan scientifique. » le 5 juillet 2017 ;
« Bizarre, vous avez dit bizarre, comme c’est étrange » ! Non pas presque sûrs, mais scientifiquement sûrs!
Pourquoi existe-t-il alors un système d’indemnisation des victimes aussi bien des médicaments chimiques que des vaccins ? Pourquoi, lors des procès l'Etat est-il souvent débouté?
Et les cas suivants, c’est quoi alors ?
(Ce qui va être indiqué vient d’une plaquette du Collectif vaccins-Liberté collectif EPLV qui recense les cas qui viennent alors de vaccins pas sûrs !)
1. Enfant de 17 mois vacciné au Tetravac , premiers symptômes 5 jours après l’injection. Ensuite hospitalisations à répétitions, fragilité immunitaire, infections à répétitions, aggravation du reflux gastro-œsophagien, asthme sévère, séances d’oxygénothérapie.
2. Enfant de 6 ans vacciné à 10 mois du ROR. Premiers symptômes 1 semaine auprès l’injection, avec forte fièvre et troubles intestinaux (symptômes de l’autisme) ; après 2° injection, grosse régression et apparition de TOC, nécessité de mise en place d’un auxiliaire de vie scolaire ; cumul de retards : langage, relationnel, attention et autonomie, angoisses.
3. Enfant de 4 ans, vacciné à 16 mois1/2 du ROR. Premiers symptômes quelques jours après l’injection : forte fièvre et grosse fatigue, perte du contact visuel, régression du langage, ne parle plus, n’accroche plus le regard, s’est enfermé petit à petit dans sa bulle ; handicap difficile à gérer au quotidien
4. Enfant de 7 ans, vacciné à 2 ans, du ROR, premièrs symptômes quelques jours après l’injection ; fièvres et céphalées violentes, atrophie de la matière blanche, ne marche plus, ne parle plus, ne peut plus saisir les objets, ne peut plus soutenir sa tête, ni son dos.
5. Enfant de 5 ans, vacciné à 3 mois de l’infanrix Hexa et Prevenar 13, recommandation de la PMI, premiers symptômes le soir même de l ’injection : fièvres à 40° 5 jours consécutifs, perte du tonus musculaire de l’éveil, épilepsie hypotonique globale, plus de 10.000 crises notées en 5 ans, langage et autonomie non acquis , troubles du comportement et de l’attention, suspicion de troubles du spectre autistique, handicap à 80%
6. Adulte de 24 ans, vacciné à 18 ans par le Gardasil par choix personnel. premiers symptômes 3 jours après l’injection, depuis allergies multiples, fatigue chronique, douleurs musculaires, chute de tension, œdèmes au visage, mains, intestins, perte de mémoire, syndrome de Raynaud, risques de thrombose, syndrome de Sharp.

A suivre !
Que disait la ministre ?Ah oui! «Les vaccins sont des produits sûrs. C’est un fait parfaitement établi sur le plan scientifique. » le 5 juillet 2017 . :?
En clair les vaccins sont sûrs, ce sont les individus qui ne le sont pas : ah bon ! :frown:
Donc si vous voulez que les vaccins soient sûrs, vérifiez d’abord que vous l’êtes bien (selon l’obligation de la loi d’ailleurs) sauf que :
« Nous rétablirons la confiance par la contrainte » été automne 2017 selon le gouvernement. :evil: :evil: :evil:
Excellent sujet de philosophie du bac et même plus tard ! :D
Donc si les vaccins sont sûrs et que vous, vous ne l’êtes pas et que malgré tout on vous oblige à être vacciné : où est la logique du raisonnement ? Pour les victimes, citées ci-dessus, dont les parents ont fait confiance en la parole des gouvernements et qui se retrouvent dans cette situation, ont du mal à en comprendre la réalité quotidienne maintenant ! Car placés entre le marteau et l’enclume, ce sont eux qui ont été écrasés !
Eh, oui ! Ca n’arrive pas qu’aux autres ! 8)
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
BaudouinLabrique
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 154
Inscription : 11/02/18, 18:17
Localisation : Hainaut (Beglique)
x 6
Contact :

Re: Vaccinations et santé...pour ou contre?

Message non lupar BaudouinLabrique » 13/02/18, 19:16

Je suis ébahi de constater que le dogme vaccinal lui est en pleine forme !

Les grands médias évacuent ce qui explique l’échec de la vaccination et ne reconnaissent pas le fait qu’il n’y a aucune preuve de l’utilité des vaccins (cela a été acté en toutes lettres par le sénat français le 6 juin 2007 ) :
« Le député qui présidait une table ronde sur la vaccination en France, le 6 juin dernier [2007] au Sénat, estime « qu'il n'existe pas de preuve scientifique sur l'utilité des vaccins ».

Le député en question n'est autre que le Dr Jean-Michel Dubernard, chirurgien réputé et membre du collège de la « Haute Autorité de Santé » (depuis 2008) (plus de détails sur lui).

Dans un riche dossier de la revue Nexus (septembre-octobre 2009), reprenant sous le titre "Pas de preuve scientifique" cette constatation, on ajoute : "mais personne ne semble l'avoir entendu."

Lire aussi cette pertinente analyse faite par AGORAVOX qui en reprend l'info : « Vaccin : "Pas de preuve scientifique !" » ( Source disparue et pour cause !)

La désinformation qui sert aux intérêts des lobbies pharmaco-industriels a encore de très beaux jours devant elle et ce n'est pas la tonne de dérives sanitaires qui semble mettre quelque frein à ces collusions.

Le suprême mythe est donc de vouloir encore recourir à ce pseudo traitement (basé sur un indécrottable dogme) et par ailleurs aux effets secondaires parfois mortifères !!! Peu de gens savent que la prétendue efficacité des vaccins mis au point par Pasteur (sur base de la fabrication d’anticorps) était dû à l’adjonction qu’il avait parfaitement tue d’aluminium.

Par rapport à la fabrication artificielle d’anticorps et leur prétendue utilité (non prouvée) contre le virus, voici comment les pseudo-scientifiques qui prétendant que les vaccins sont efficaces inversent la chaîne temporelle du processus : "[…] le dogme vaccinal ne tient pas compte de la réalité, et ne s’appuie que sur des hypothèses en supposant que le déclenchement artificiel du système immunitaire pour le forcer à produire des anticorps est équivalent au développement d’anticorps du processus naturel de la maladie, ce qui n'est pas le cas. En réalité, aucune étude n'a été faite sur l’état du système immunitaire après la vaccination. Comme le disait le Dr Jacques M. Kalmar : « On pourrait comparer le système immunitaire à un clavier de piano. La partie antigènes anticorps représenterait une seule touche. »" (Source)

A méditer par les provaccinalistes : "un mensonge n'acquiert pas plus de vérité parce qu'il est colporté par un très grand nombre de gens" !
(
1 x
Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences alors qu’ils en chérissent les causes (Bossuet)
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5818
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 59

Re: Vaccinations et santé...pour ou contre?

Message non lupar janic » 13/02/18, 19:43

eh bien ,j'avais l'impression d'être tout seul! :cry: :D
Répond au sondage si tu ne l'as déjà fait!
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest

BaudouinLabrique
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 154
Inscription : 11/02/18, 18:17
Localisation : Hainaut (Beglique)
x 6
Contact :

Re: Vaccinations et santé...pour ou contre?

Message non lupar BaudouinLabrique » 13/02/18, 20:03

janic a écrit :eh bien ,j'avais l'impression d'être tout seul! :cry: :D
Répond au sondage si tu ne l'as déjà fait!

J'avais déjà participé au sondage et devine quel a été mon choix ! :cheesy:

Nouis voilà donc au moins deux qui ne faisons pas partie des moutons de Panurge !

Et hopr en voilà deux porula "route " ! :

Voici le lien vers l’intervention très circonstanciée de ce courageux professeur (Romain Ghérardi)sur France Culture (17/12/2016) au sujet de ses découvertes sur l’aluminium vaccinal. Voir son livre « Tonic story – 2 ou 3 vérités embarrassantes sur les adjuvants des vaccins » (Ed.. Actes Sud).

Tout esprit scientifique sincère et non dogmatique ne pourra qu’être effaré devant une telle inconséquence du milieu dit ‘médical scientifique’ et qualifiable sans hésitation ni exagération, de criminelle (Vidéo) /

Son intervention à l’Assemblée nationale le 22 mai 2016 (vidéo) lors d’un colloque portait aussi sur les dangers de l’aluminium vaccinal.


« Le Dr J. Anthony Morris, virologiste et ancien chef de contrôle des vaccins qui travaille avec la FDA, est catégorique : "il n’existe aucune preuve que le vaccin contre la grippe soit utile. Ses fabricants savent bien qu’il ne sert à rien, mais continuent néanmoins à le vendre." Voilà au moins 2 livres à lire d’urgence pour votre information : Vaccinations, je ne serais plus complice ! du Doc Jean Méric collection Résurgence Ed.Marco Pietteur et Les 10 plus gros mensonges sur les Vaccins - Sylvie SIMON, Ed Dangles. TOUS LES deux ont une bonne bibliographie..répéter sans savoir de quoi l’on parle une propagande mercantile, ça s’appelle du "psitacisme"...dans le même collection que le premier Dr ANCELET Eric : "Pour en finir avec Pasteur - un siècle de mystification scientifique, - "l’état sanitaire du Monde"..dîtes vous, mais il est catastrophique ..rien qu’en France, pourquoi la Sécu était-elle en perpétuel déficit ? »
(lSource)
1 x
Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences alors qu’ils en chérissent les causes (Bossuet)
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2854
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 152
Contact :

Re: Vaccinations et santé...pour ou contre?

Message non lupar izentrop » 13/02/18, 22:49

On en avait un maintenant 2 :mrgreen:
0 x
Avoir des raisons de croire ne signifie pas que l’on a raison de croire.
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5818
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 59

Re: Vaccinations et santé...pour ou contre?

Message non lupar janic » 14/02/18, 08:10

il n'y a que sa foi qui le sauve des faussetés qu'il raconte. Non, la vaccination ne protège pas comme il le dit en confondant virus sauvage et virus vaccinal, ce qui se constate par le fait que la rougeole liée au virus sauvage (il le reconnait) protège réellement à vie, alors que le virus vaccinal ne "protège" que sur une période réduite. Or, la plupart des cas de rougeole actuels sont dus à des virus vaccinaux, et donc les adultes ne sont plus naturellement protégés. Rappelons-nous que des maladies ont naturellement disparues dans nos régions SANS AUCUN VACCIN et la rougeole avait naturellement baissé de plus de 90% sans vaccin avant la vaccination, et comme l'immortalité n'est toujours pas acquise, il y aura toujours des morts liées aux défaillances du système immunitaire.
Rappelons nous aussi que depuis l'explosion des cancers nos bricoleurs de laboratoire ont vainement cherché à trouver un vaccin contre celui-ci qui fait bien plus de morts que quelques rarissimes cas de rougeole mortelle. La rougeole devient l'arbre qui cache la forêt!
Et comme tu as la mémoire courte, seulement 5% (selon la croyance en 100% d'efficacité sur 95% de vaccinés) représente plus de 3.000.000 de non vaccinés, plus les 80.000.000 de voyageurs de tous pays vaccinés ou non, qui viennent dans notre pays, l’acte de foi de cet individu est contredit par la situation réelle où tous les virus peuvent circuler sans difficultés de vaccinés à vaccinés et aux non vaccinés, sans épidémie, depuis des décennies. Et comme tu es extrêmement intelligent et parfaitement au courant de ce qui concerne le discours vaccinal, explique pourquoi!
Enfin, te boucher les yeux et oreilles, ne changera rien au fait que de plus en plus de scientifiques, de médecins ont pris conscience de la situation et n'adhèrent plus au discours rassurant des autorités comme le montre le cas de Thomson du CDC reconnaissant le mensonge de cet organisme et que répètent les gouvernements.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2854
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 152
Contact :

Re: Vaccinations et santé...pour ou contre?

Message non lupar izentrop » 14/02/18, 08:40

Il est vrai que toi, Janic, tu a fais des études de médecine poussées et tu sais mieux comment ça marche que François Bricaire Infectiologue à la Pitié-Salpétrière. :mrgreen: :mrgreen:
0 x
Avoir des raisons de croire ne signifie pas que l’on a raison de croire.
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5818
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 59

Re: Vaccinations et santé...pour ou contre?

Message non lupar janic » 14/02/18, 09:05

Il est vrai que toi, Janic, tu a fais des études de médecine poussées et tu sais mieux comment ça marche que François Bricaire Infectiologue à la Pitié-Salpétrière
Ce que dit ce médecin est contesté par d'autres médecins, pas par des bricoleurs comme toi ou moi! Il faut mettre en parallèle les arguments de chaque partie où chacun pourra faire ensuite son choix, EN CONSCIENCE. Mais lorsque ce droit "sacré" de conscience dont les législations de tous pays non totalitaires se recommandent est bafoué, (quelques soient les raisons invoquées, justifiées ou pas) il faut s’en inquiéter car c’est comme ça que tous les systèmes totalitaires ont débuté, donc le petit gars à moustache de la dernière guerre.
Tu as fait ton choix, d’autres un autre (comme le montre la mini statistique de ce sujet) et que chacun en prenne la responsabilité, c’est tout. Mais manipuler le bâton pour inciter les gens à avancer dans son sens, la ministre commet une énorme erreur qui va se retourner contre elle, ou le (la) ministre qui lui succédera, car les gens n’aiment guère être contraints aveuglément. De plus comme il se développera de plus en plus d’effets secondaires graves, l’avenir lui donnera tort comme d’habitude et les victimes n’auront plus, alors que leurs yeux pour pleurer comme en témoignent les nombreuses victimes du vaccin hépatite B où les victimes se comptent par centaines comme le recense le REVAHB qui n’est pas anti vaccinal pour autant, du Gardasil ou du ROR et les autismes consécutifs et que de plus en plus de tribunaux indépendants des lobbies, reconnaissent enfin
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest


Revenir vers « Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementaux »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités

D'autres pages qui vont certainement vous intéresser: