Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementauxVaccinations et santé...pour ou contre?

Comment rester en bonne santé et prévenir les risques et ses conséquences sur votre santé et la santé publique. Maladies professionnelles, risques industriels (amiante, pollutions de l'air, les ondes électromagnétiques...), risques de société (stress au travail, surconsommation de médicaments...) et individuels (tabac, alcool...).

vaccinations

pour
21
54%
contre
18
46%
 
Nombre total de votes : 39
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5401
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 52

Re: Vaccinations et santé...pour ou contre?

Message non lupar janic » 16/01/18, 18:36

et que dire de ça?
L’Assemblée nationale vote le passage de trois à onze vaccins obligatoires
L’annonce du gouvernement en la matière, qui avait été faite en juillet, avait suscité la polémique et l’ire de ceux qui s’opposent au recours à ce type de traitement.
LE MONDE | 27.10.2017 à 20h22 • Mis à jour le 28.10.2017 à 06h39
L’Assemblée nationale a donné son aval en votant, vendredi 27 octobre, l’extension du nombre de vaccins obligatoires, de trois à onze, pour les jeunes enfants qui naîtront à partir du 1er janvier 2018. La disposition a été adoptée en première lecture par 63 voix pour et 3 contre (dont deux élus de La République en marche (LRM). Neuf députés se sont abstenus, à la gauche de la gauche.


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/sante/article/201 ... 63eSluM.99

Ainsi qu’on peut le voir, le sujet intéresse si peu les 577 députés de l’assemblée nationale que seulement 66 +9 abstention se sont exprimés. Soit 13% et 11% contre ce qui est loin d’une représentativité de la population estimée à près de 50% réservée vis-à-vis des vaccins.

11 vaccins obligatoires : la moitié des Français opposés
Par Lise Loumé le 25.07.2017 à 10h41
Selon un sondage Odoxa, un Français sur deux est opposé à l'extension de l'obligation vaccinale annoncée par la ministre de la Santé Agnès Buzyn. Et un sur quatre estime même que les risques encourus sont... supérieurs aux bénéfices !
Début juillet 2017, la ministre de la Santé Agnès Buzyn annonçait que 11 vaccins pour la petite enfance deviendront obligatoires dès 2018, jugeant la situation de la couverture vaccinale en France "intolérable". Aux 3 vaccins actuellement obligatoires (diphtérie, tétanos et poliomyélite) seront ajoutés ceux qui étaient seulement "recommandés" : coqueluche, hépatite B, rougeole, oreillons, rubéole, méningocoque C, haemophilius influenza B et pneumocoque.
Mais la moitié de la population française s'oppose à cette mesure, révèle un sondage réalisé par Odoxa (1.011 personnes majeures représentatives de la population française) et publié le 20 juillet 2017. De plus, la défiance à l'égard de la vaccination aurait progressé depuis deux ans, met en avant le sondage : 39% estiment que les risques encourus sont supérieurs aux bénéfices, une progression de 12 points en deux ans !

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/1 ... ses_115007

Heidi Larson et ses coauteurs constatent que si l’importance des vaccins est globalement reconnue, malgré des différences notables entre pays, les citoyens européens, et en particulier en France, leur accordent le moins de confiance : 41 % des Français interrogés estiment ainsi qu’ils ne sont pas sûrs, un record mondial, 17 % doutent de leur efficacité et 12 % ne tiennent pas les vaccins infantiles pour importants. Dans l’ensemble, il apparaît que le niveau d’éducation accroît la confiance dans l’importance et l’efficacité des vaccins, mais pas dans leur sécurité.

Lire aussi :
[i] Scandales sanitaires, controverses... les raisons de la défiance en France contre les vaccins

13 % en moyenne de sceptiques
Pour cette étude, les personnes interrogées réagissaient à quatre affirmations : « Il est important pour les enfants de recevoir les vaccins », « Dans l’ensemble, je pense que les vaccins sont sûrs », « Dans l’ensemble, je pense que les vaccins sont efficaces » et « Les vaccins sont compatibles avec mes croyances religieuses ». Les vaccins étaient considérés en bloc, sans en mentionner un en particulier. Le sexe, l’âge, le niveau de revenu, la religion, le statut professionnel et le niveau d’éducation étaient précisés.[/i]

De même ceci :

Le difficile défi des vaccins pour adultes
En France, qui est l’un des rares pays européens à maintenir certaines vaccinations obligatoires, il y a eu le cumul de plusieurs vaccins ayant suscité des doutes : vaccinations contre le papillomavirus, la grippe pandémique A(H1N1), et l’hépatite B, qui concernent une population plus âgée ou adulte. Les vaccins pour les adultes représentent le défi le plus difficile à relever. »


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/sante/article/201 ... bOfb13z.99

On pourra remarquer que ces enquêtes à 4 questions ne posent pas celle que les vaccins soient dangereux, inefficaces


http://presse.inserm.fr/wp-content/uplo ... 2018V2.pdf
Je reviens sur ce PDF qui vaut son pesant de cacahuètes ! Heureusement que personne d’autre que leurs aficionados ne lisent celui-ci (s'ils le lisent!) et encore moins se livrent à une analyse approfondie (eh oui, approfondie !) de cette littérature, c’est à se bidonner !
Comme d’habitude si quelqu’un souhaite cet approfondissement qu’il se manifeste ou continue de croire béatement à ce mélange pseudo-scientifique de faux et d’à peu près, pour ne pas dire de mensonges !A commencer par ça :

Enfin, les arguments développés par les lobbys anti-vaccins


• LOBBY, subst. masc.
[Aux États-Unis et, p. ext., dans d'autres pays] Groupement, organisation ou association défendant des intérêts financiers, politiques ou professionnels, en exerçant des pressions sur les milieux parlementaires ou des milieux influents, notamment les organes de presse.
http://www.cnrtl.fr/definition/lobby

les « lobbies » dits « antivaccinaux » défendent-ils des intérêts financiers ? En général ces associations réunissent des parents dont les enfants ont été victimes de ces vaccins ou qui veulent éviter de le devenir et donc qui paient une cotisation modeste pour être défendus auprès des autorités et éventuellement des tribunaux. Wouuu, terrifiants ces lobbies là.
Politiques alors? Les victimes et leurs parents se retrouvent dans la même situation quelle que soit leur étiquette, que personne ne leur demande d’ailleurs.
Professionnels ? Il n’y a pas de professionnels en tant que groupes puisque toutes les catégories professionnelles chez les parents se trouvent plus ou moins présentes et les associations sont essentiellement basées sur le bénévolat avec un secrétariat qui va, peut être, demander un(e) professionnel qualifié.
en exerçant des pressions sur les milieux parlementaires ou des milieux influents, notamment les organes de presse.

Quelle pression ces petites associations peuvent elles avoir sur les milieux influents et lesquels surtout ? Quand aux journaux, hormis les scandales qu’ils ne peuvent occulter, leurs colonnes ne sont pour ainsi dire jamais ouvertes à ce « lobby » en question.
C’est l’histoire de David contre Goliath revisitée façon vaccinale. Le pot de terre contre le pot de fer ! Et pourtant ça leur fait suffisamment peur pour qu’ils aillent jusqu’à imposer ces vaccins, ce que d’autres pays de la communauté européennes considèrent comme inutile et dangereux pour les démocraties ou qui se prétendent telles.
Ce qu’ils ne veulent pas voir, c’est que le citoyen lambda se rend compte, de plus en plus, que l’éléphant a peur d’une petite souris, que c’est celui-la même qui les a écrasés avec ses grosses pa-pattes. Et obliger les gens à se faire écraser, ça va se retourner contre eux (ça a déjà commencé) à l’avantage des souris.
Par contre, les lobbies vaccinaux défendent des intérêts financiers énormes, font une pression importante sur les politiques (menace de licenciements, désastre sanitaire inévitable, perte de taxes pour l’Etat, etc…) et professionnel, on s’en serait douté, quand à la presse, elle leur ouvre très largement les colonnes de ses journaux, radio, télé (avec un peu de pub à la clé éventuellement, ça ne peut pas nuire !). Mais guère ou pas du tout au petit « lobby » en question.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest

gébé
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 195
Inscription : 08/08/09, 20:02
x 5

Re: Vaccinations et santé...pour ou contre?

Message non lupar gébé » 16/01/18, 21:35

janic a écrit :Des travaux sur la polio ont démontré, sur le terrain, (pas dans des labos) que la polio pouvait être réduite à rien par l’utilisation d’un médoc à très bas cout, même sur des formes de paralysie déjà avancées autant en thérapie humaine qu’animale.
(.......) cela fonctionne pour des tas de pathologies humaines comme animales. Je vais te citer quelques utilisations en maladies animales car tu n’y croirais évidemment pas en maladies humaines : fièvre aphteuse, mammites, bronchite vermineuse, entérites, météorisation, gourme, typhose, rouget, maladie de carré (l’équivalent de la polio chez les humains, ce qui a conduit à l’utiliser chez les humains ensuite) diphtérie aviaire, choléra aviaire, typhose aviaire, peste aviaire, etc….
Donc utilisé d’abord contre les maladies animales et au constat de son efficacité incroyable (les paysans avaient gardé un bon sens pragmatique de terrain qui ne correspondait pas aux doctrines et dogmes des industriels) ce n’est que progressivement qu’il a été essayé sur les pathologies humaines avec un succès équivalent.

bardal a écrit :Mais enfin Janic, dis nous comment s'appelle ce médicament miracle, et pas cher, au lieu de nous faire languir...

janic a écrit : Il n'existe pas de médicaments miracles, pas plus que de vaccin miracle sinon c'est de la superstition.
A l’ère d’internet tous azimuts, il est « facile » de le trouver : « cherches et tu trouveras » dit le sage. Bon j’ai cherché traitement polio et il n’y apparait que la pub sur les vaccins évidemment puisqu’ils envahissent les premières pages ; je n’en ai trouvé mention qu’en 16° page.

Excuse moi janic mais balancer ce genre d'infos sans preuve ni source, ça ne fait pas très sérieux :?
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5401
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 52

Re: Vaccinations et santé...pour ou contre?

Message non lupar janic » 17/01/18, 09:02

bardal bonjour
Excuse moi janic mais balancer ce genre d'infos sans preuve ni source, ça ne fait pas très sérieux :?

C'est largement connu et expérimenté par des voies non conformistes. C'est plutôt que certains refusent de prendre aux sérieux des infos et sources pour des raisons qui leurs sont personnelles, c’est le droit de chacun. En témoigne ce débat sur les vaccins puisque chacun s’en tient à ses propres références. Cela ne concerne donc vraiment que ceux qui sont en balance et qui choisiront de pencher de tel ou tel coté ou rester indifférents au sujet comme par exemple les 577 députés, moins 75, qui ne se sont pas sentis concernés.
Donc, je prends ces références pour ne pas être soupçonné d’une interprétation personnelle.
a) sans preuve : Qu’est-ce qu’une preuve ?
1. Fait, témoignage, raisonnement susceptible d'établir de manière irréfutable la vérité ou la réalité de (quelque chose).
http://www.cnrtl.fr/definition/preuve

Si des centaines, des milliers d’utilisateurs d’un produit quelconque (pas nécessairement le produit mystère) témoignent de la réalité de quelque chose : est-ce une preuve irréfutable ?
b) source :
A. − Origine (de quelque chose de concret).
(même source que ci-dessus !)
depuis 80 pages, il y a un échange contradictoire de points de vue scientifiques venant de sources différentes puisque la vérité en question n’appartient à personne.
Or devant des avis contradictoires: comment établir de façon irréfutable que c’est tel ou tel avis qui est vérité ?
Par contre sa réalité peut se vérifier par le vécu d’une quantité suffisante de témoins.(C’est le cas des essais des médicaments) Mais est-ce suffisant puisque certains ne prennent en considération que leur point de vue pour établir leur preuve, au mépris de la réalité constatée sur le terrain, dans la vie et la chair de ces témoins. ( je reconnais évidemment que c’est valable dans les deux sens, justement, et d’autant plus !)
Donc exemple concret : en médecine, l’homéopathie, qui a fait et continue de faire débat et surtout négation de certains médecins (qui ne la pratiquent pas ou qui se cantonnent dans leurs labos) prend de plus en plus d’importance dans le public qui n’entre pas dans le débat de supposés spécialistes, mais qui est en recherche de quelque chose qui soit efficace et sans effets secondaires. Or cette démarche apparait en contradiction, presque complète, avec le dogme allopathique qui se considère comme « la seule vérité hors de laquelle point de salut ». Qui a raison ? Quelques spécialistes d’un domaine ou les spécialistes d’un autre domaine ?
Donc pour revenir à la source, ce n’est pas celle-ci qui compte, mais le crédit qui lui sera accordé, à priori, ou pas!
Donc pour reprendre l’exemple ci-dessus, serais-tu disposé à expérimenter (pas à intellectualisé sans vérification) tel ou tel système ou moyen en dehors des sentiers battus, hors des rails ?
Je vais donc prendre un seul exemple vécu, le mien (parmi des millions d’autres témoignages dans le monde)! Il y a de nombreuses années maintenant, j’ai développé une appendicite aigué et donc nous avons appelé notre médecin mi allopathe, mi homéopathe qui, après examen, pensait que le péritoine était déjà touché et qu’une hospitalisation d’urgence était nécessaire. Devant mon peu d’enthousiasme et malgré la douleur je lui demandais si l’homéopathie qu’il pratiquait ne pouvait pas éviter cette opération.
Sous ma responsabilité parce que je refusais autant que possible cette hospitalisation, il m’a traité uniquement par homéopathie et l'infection et la douleur s’est calmée et à progressivement régressé jusqu’à disparaitre sur une quinzaine de jour. Selon lui, j’aurais une crise chaque année qui devra être traitée de la même façon.
Je suis par nature et par profession rationaliste et je me suis observé en tant que sujet et n’ai pu que constater le résultat.
Je connais, là aussi par expérience, les anti homéopathie qui n’en ont aucune connaissance (comme sur les vaccins) qui attribuent le résultat à tout un tas de raisons pouvant expliquer le pourquoi du comment de la bicyclette du père François, mais qui refusent d’expérimenter par eux-mêmes puisque la critique est plus facile que s’impliquer dans une expérience.
Il va de soi que j’ai plusieurs fois, pour d’autres circonstances, vérifié le bien fondé de l’efficacité de cette médecine si contestée par ceux qui en ignorent tout et ne veulent surtout pas passer par la case vérification sur soi même.
Après toute cette prose : où te situes-tu (pas pour m’expliquer, cela ne concerne que toi) vis-à-vis de cette sortie des rails que cela implique ?
Ensuite, peut-être, les infos et source suivront ! Nota: je rappelle que le produit mystère n'est pas homéopathique n'en déplaise à Izentrop! :|

Une petite remarque! le mini sondage est assez proche de l'opinion générale exprimée dans la population.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
gébé
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 195
Inscription : 08/08/09, 20:02
x 5

Re: Vaccinations et santé...pour ou contre?

Message non lupar gébé » 17/01/18, 09:27

:shock: :shock: Tu connais un produit qui guérit quasiment tout chez l'homme et l'animal, qui surtout pourrait remplacer la vaccination (c'est le sujet que tu as toi même initié !!) et tu refuses d'en donner le nom ???
J'ai dit que tu n'étais "pas très sérieux", je crains que le qualifiquatif soit vraiment "gentil". :mrgreen:
0 x
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2403
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 122
Contact :

Re: Vaccinations et santé...pour ou contre?

Message non lupar izentrop » 17/01/18, 09:58

janic a écrit :j’ai développé une appendicite aigué et donc nous avons appelé notre médecin mi allopathe, mi homéopathe qui, après examen, pensait que le péritoine était déjà touché et qu’une hospitalisation d’urgence était nécessaire. Devant mon peu d’enthousiasme et malgré la douleur je lui demandais si l’homéopathie qu’il pratiquait ne pouvait pas éviter cette opération.
Sous ma responsabilité parce que je refusais autant que possible cette hospitalisation, il m’a traité uniquement par homéopathie et l'infection et la douleur s’est calmée et à progressivement régressé jusqu’à disparaitre sur une quinzaine de jour.
Le jeu du pile ou face, qu'elle inconscience, ce monsieur, mais il était couvert.
On me l'a enlevé j'avais une dizaine d'années et j'ai vécu ça comme une très bonne expérience. Ainé d'une famille nombreuse, j'ai jamais autant chouchouté :P. les seules douleurs dont je me souvient, c'était quand l'infirmier costaud se pointait avec 2 infirmières pour me tirer un centimètre du drain. L'espace d'une seconde, ce n'était rien à côté de ce que tu a du endurer avec l'infection.
Selon lui, j’aurais une crise chaque année qui devra être traitée de la même façon.
une bonne façon de fidéliser le client :wink:

le produit miracle ne serait-il pas la "terre de diatomée", très plébiscité par les permaculteurs éleveurs de poules :wink:
0 x
Avoir des raisons de croire ne signifie pas que l’on a raison de croire.

janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5401
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 52

Re: Vaccinations et santé...pour ou contre?

Message non lupar janic » 17/01/18, 10:54

Tu connais un produit qui guérit quasiment tout chez l'homme et l'animal, et tu refuses d'en donner le nom ???
ce n'est pas que JE connais ce produit, comme si c'était un produit caché , il est largement utilisé en médecine pour d'autres raisons, mais pas pour une action importante, juste pour de la bobologie.
qui surtout pourrait remplacer la vaccination (c'est le sujet que tu as toi même initié !!)

Tu fais bien de le souligner et je le répète il n’existe pas de produit miracle, mais juste de produit efficace utilisé à bon escient.

Donc pour mieux comprendre le pourquoi du comment, un peu d’histoire.
Un éleveur constate que certaines de ses vaches n’ont pas la mammite et uniquement celles se trouvant dans telle étable. Il observe alors que celles-ci lèchent le mur et il expérimente alors de faire de mêmes aux autres vaches qui voient ainsi régresser et disparaitre d’autres maladies dans tout le troupeau. Intrigué il en parle à son vétérinaire qui constate donc le phénomène et fait analyser ce qui se trouvait sur ces murs. Le hasard fait si bien les choses que ce vétérinaire expérimente chez d’autres éleveurs, sur d’autres pathologies qui régressent de la même façon et la technique prend ici sa source.
Quel rapport avec la polio ? J’y viens et je cite un passage (qui pourrait venir d’une autre source évidemment !)
« En France, le Pr D…. et le docteur N…. avaient développé un traitement efficace à base de… (produit mystère) qui lorsqu’il était appliqué lors des premiers symptômes, permettait de stopper la développement de la maladie. Le Pr Lépine concepteur du premier vaccin polio chez Pasteur, n’hésita pas à le traiter d’escroc, tout en refusant d’assister à une démonstration d’efficacité par « une mise à l’épreuve devant un jury d’honneur constitue de médecins choisis par les deux parties ». En 1944, l’académie de médecine interdit au Pr D…. de publier les communications concernant son protocole, lui répondant : « qu’en faisant connaitre un nouveau traitement, on empêchait la vaccination (alors que) l’intérêt général était de généraliser ces vaccinations » cela a permis de paver une voie royale aux vaccins ! »
Fin de citation!
Le Pr D…comme le DrN... firent éditer leur expérience dans des ouvrages, hors du système habituel, et ils sont donc relativement peu répandus. Par ailleurs le Pr D... analysait dans son ouvrage l’explosion des cancers ( sa spécialité) et de la prophylaxie permettant de réduire drastiquement ceux-ci par sa méthode. Evidemment non suivie par le système en place.
Ca n’a rien de nouveau évidemment ! On dirait que le système médical veut éviter toute remise en question !
La chanteuse Rika Zaraï, adepte des méthodes naturelles avait aussi mis au défi, à la télévision et devant des millions de téléspectateurs, les médecins sur le plateau de prouver que ces méthodes n’étaient pas efficaces et elle se faisait fort de soigner et guérir des patients là où cette médecine se révélait impuissante. Evidemment le défi n’a pas été relevé et ce fut la fin de sa carrière de chanteuse largement médiatisée. Alors même que c’était l’occasion rêvée de prouver que ce n’était que du charlatanisme selon leurs propos.
Tout ce que je dis ou rapporte ici est vérifiable dans les archives de la télévision et pour le Pr D… dans le courrier qu’il a reçu des autorités médicales et qui sont reproduites dans son ouvrage.
J’ai dit que tu n'étais "pas très sérieux", je crains que le qualificatif soit vraiment "gentil"

Dès lors qui n’est pas sérieux ?

Le jeu du pile ou face, qu'elle inconscience, ce monsieur, mais il était couvert.
au jeu de qui dit le plus d'ânerie (pardon les ânes pour cette comparaison culturelle, peu flatteuse pour vous) tu remporterais le ponpon! Si inconscience il y avait cela aurait été de mon initiative, donc une ânerie supplémentaire! Et un médecin qui marche en dehors des clous n'est pas couvert par l'ordre des médecins! Re-ânerie supplémentaire, mais c'est juste une question d'habitude, tu y es largement abonné.
Selon lui, j’aurais une crise chaque année qui devra être traitée de la même façon.

une bonne façon de fidéliser le client :wink:
re-ponpon! Tu insinues que tous les médecins qui revoient leurs clients régulièrement fidélisent alors ceux-ci? Je me disais bien qu'il y avait quelque chose comme ça! :evil:
Hormis que tu as sorti une ânerie de plus, il n'a jamais été question de revoir le médecin, mais de reprendre le même traitement! Tu as toujours les mêmes difficultés avec la lecture du français!
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2403
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 122
Contact :

Re: Vaccinations et santé...pour ou contre?

Message non lupar izentrop » 17/01/18, 11:01

janic a écrit :Si inconscience il y avait cela aurait été de mon initiative
Ah OK, tu était adulte et il ne t'a pas fait signer de décharge ? Les analyses ne devaient pas être alarmantes alors :) Il pouvait donc prescrire un placebo sans risque :mrgreen:
0 x
Avoir des raisons de croire ne signifie pas que l’on a raison de croire.
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5401
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 52

Re: Vaccinations et santé...pour ou contre?

Message non lupar janic » 17/01/18, 11:13

janic a écrit :
Si inconscience il y avait cela aurait été de mon initiative
Ah OK, tu était adulte et il ne t'a pas fait signer de décharge ? Les analyses ne devaient pas être alarmantes alors
et encore deux âneries de plus.
a) lis plus lentement pour analyser un texte quel qu'il soit, au lieu de te précipiter comme un malade pour sortir ce genre d'âneries.
(Tu as cité plus tôt un texte de l'INSERM que tu n'as probablement pas étudié de près, comme d'habitude.) où était-il question d'être un enfant?
b)Depuis quand faut-il signer une décharge lorsqu'un médecin applique un traitement plutôt qu'un autre, tu vis sur quelle planète?
c)Et depuis quand un malade en crise aigué doit-il attendre une analyse pour que le médecin décide une opération d'urgence? Décidément, tu prends ces médecins pour des ânes eux aussi!
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5401
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 52

Re: Vaccinations et santé...pour ou contre?

Message non lupar janic » 26/01/18, 10:51


VACCINS : Conférence du Pr. Henri Joyeux & du Pr. Luc Montagnier avec btlv.fr

« Vous le savez le conseil de l’ordre des médecins est à genoux devant l’Etat, on peut le comprendre cela à toujours fonctionné comme ça, mais ce n’est pas une raison pour que nous soyons, nous médecins, scientifiques, chercheurs, à genoux devant le conseil de l’ordre des médecins que nous respectons par ailleurs, mais c’est vrai que nous ne sommes pas contre les vaccins , nous sommes pour que les vaccins soient utilisés à bon escient, et qu’il n’y ait pas d’abus et ces abus, nous allons en parler…il y a dans les ministères des experts qui sont extrêmement proches, d’une manière directe ou indirecte, des laboratoires fabricants et qui sont donc d’une puissance extrême et c’est au niveau mondial car le sujet de cette conférence n’est pas un sujet franco français , c’est un sujet mondial avec effectivement une partie franco française où on a l’impression que nous rentrons dans une sorte de dictature vaccinale et c’est ce que nous allons discuter maintenant (3’14’’)"
Montagnier 9’36 ‘’ « je vais continuer, le problème principal, ce qui nous sépare entre un certain courant médical, pharmaceutique, gouvernemental, c’est l’information, les informations , c’est le cas où il y a des accidents de vaccinations qui sont sous déclarés, le pédiatre qui vaccine ne veut pas entendre parler des conséquences de ses vaccinations, des vaccinations en masse. On a eut le cas de l’hépatite B faite en masse aux enfants en milieu scolaire et la vaccination a entrainé des cas très importants de signes neurologiques , notamment de scléroses en plaques que l’on peut expliquer maintenant, ce n’est pas le vaccin lui-même, ce sont les adjuvants, l’hydroxyde d’aluminium qui entraine une stimulation générale du système immunitaire et des réactions telles qu’il y a une auto immunité….(11’) » Etc…
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5401
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 52

Re: Vaccinations et santé...pour ou contre?

Message non lupar janic » 26/01/18, 14:13

je viens donc de visionner la totalité de cette vidéo.
C'est à 80/90%(?) la position des associations dites , à tort, "anti vaccinalistes" (à quelques nuances près) c'est à dire la liberté de choix en accord avec son médecin traitant.
cette autre vidéo sur la nutrition est pas mal non plus à quelques nuances près aussi!
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest


Revenir vers « Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementaux »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

Recherches populaires