Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementauxVaccinations et santé...pour ou contre?

Comment rester en bonne santé et prévenir les risques et ses conséquences sur votre santé et la santé publique. Maladies professionnelles, risques industriels (amiante, pollutions de l'air, les ondes électromagnétiques...), risques de société (stress au travail, surconsommation de médicaments...) et individuels (tabac, alcool...).

vaccinations

pour
20
53%
contre
18
47%
 
Nombre total de votes : 38
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5397
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 52

Re: Vaccinations et santé...pour ou contre?

Message non lupar janic » 30/12/17, 13:19

Si tu donnais les liens de ce que tu cites, on te croirait, mais la c'est pas l'OMS, mais l'œuvre d'un antivac
liens ou pas, par négationnisme certains, qui ont besoin de se rassurer, ne croiraient toujours pas même venant de la source la plus officielle qui soit.(comme indiqué dans ces citations : (Réponse du Ministre de la Santé au Parlement, 12-2-64, et Registrar general's Record, in The Vaccination Inquirer)
Or, et tu as raison jusqu’à un certain point, mais ce que tu appelles des antivac est une désignation fausse puisque tous ceux-ci ne demandent rien d’autre que la liberté de conscience garantie par la constitution, le code civil, la déclaration des droits de l’homme, etc… Libre à ceux qui veulent faire injecter du « pus » à leurs enfants de pouvoir le faire avec la même liberté.
Ensuite, il va de soi que ce ne sont pas les provac qui vont se tirer une balle dans le pied en soulignant les échecs et dangers de leur business. Heureusement tous les gouvernements ne sont pas aux ordres des lobbies vaccinateurs et ils peuvent encore rendent compte de la réalité de terrain.
Donc pour rappel, une nouvelle fois, 14 pays de la communauté européenne respectent ce droit éthique à l’intégrité de l’individu et à son choix de mode de prévention comme de soin. Hors cela on tombe dans le totalitarisme auquel les « démocraties » prétendent ne pas adhérer.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest

Maximus Leo
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1809
Inscription : 07/11/06, 13:18
x 14

Re: Vaccinations et santé...pour ou contre?

Message non lupar Maximus Leo » 30/12/17, 15:21

Bonjour,

janic a écrit :maximus leo bonjour
la page 141 de ton ouvrage de 1768 souligne qu'un médecin Claude Chauvel préconisa, il y 150 ans plus tôt l'éloignement de ceux qui étaient attaqués par cette vérole... mais on ne l'a pas écouté! Non plus! et des millions de morts supplémentaires en ont été victimes.

Oui, il préconise la mise en quarantaine. Pas de trace de son livre sur le net.

J'ai scanné la totalité des deux articles (une vingtaine de pages). Je peux les mettre en pièces jointes si c'est utile pour econologie.

Dans le second article, page 167, il est écrit que l'inoculation pratiquée au Bengale est efficace à 100%... Bon, mais je n'étais pas là pour vérifier ... :)

Il apparaît que l'inoculation est déjà largement expérimentée en Europe au milieu du 18ème siècle, bien avant les travaux de Jenner. Ce dernier ne serait donc rien d'autre un opportuniste habile passé à la postérité comme "Benefactor of Mankind" :shock: , encore un...

Inoculation 167-1.jpg
Inoculation de la petite vérole au Bengale - extrait p.167.
Inoculation 167-1.jpg (8.77 Kio) Consulté 211 fois
0 x
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2389
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 115
Contact :

Re: Vaccinations et santé...pour ou contre?

Message non lupar izentrop » 30/12/17, 16:35

La variolisation est l'inoculation volontaire de la variole, prélevée sur un sujet faiblement malade, ou lui-même variolisé. Cette technique, qui remonterait à la Chine ancienne, protège les sujets d'une variole grave. Son manque de fiabilité (rien ne prouve que le sujet variolisé ne fera pas une variole grave) et le risque de dissémination de variole ont conduit à son abandon après la découverte de la vaccination. https://fr.wikipedia.org/wiki/Variolisation
Ce qui est logique, mais oublié :shock:
Médecin exerçant à la campagne, Jenner (1749–1823) est confronté à la maladie qui touche largement sa clientèle. Il entreprend une campagne de variolisation et constate qu’une partie de ses patients ne réagit pas au traitement. Il constate qu’il s’agit de personnes en contact avec des bovins et ayant toutes développé une maladie bénigne, le cowpox (ou vaccine). Postulant une immunité croisée, Jenner va expérimenter durant 20 ans avant de publier sa découverte en 1797 (après que la Royal Society a refusé un premier mémoire) : le virus vaccin est transmissible de la vache à l’homme, un sujet inoculé n’est pas sensible à la variolisation, mais est également immunisé contre la variole.

Mais si la découverte du vaccin contre la variole a eu un énorme retentissement, les détracteurs n’ont pas tardé à se faire entendre : les campagnes anti-vaccination étaient nées en même temps que la vaccination, avec des arguments encore utilisés de nos jours (la vaccine est inefficace et dangereuse, il faut préférer des méthodes « naturelles », etc.). http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1331
0 x
Avoir des raisons de croire ne signifie pas que l’on a raison de croire.
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5397
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 52

Re: Vaccinations et santé...pour ou contre?

Message non lupar janic » 30/12/17, 19:59

Ce qui est logique, mais oublié

Une logique d’apparence seulement. En effet, il y a une supposition que les sujets vivants sont des sortes de clones les uns des autres avec les mêmes paramètres de faiblesse ou de résistance à un agent extérieur pathogène.
Ce discours tend à disparaitre avec le développement des sciences biologiques qui soulignent la complexité du vivant en fonction de divers paramètres comme l’hérédité, le milieu de vie, le mode de vie, les facteurs économiques, affectifs,etc…
Le problème des vaccins est de considérer justement que nous sommpes des clones uniformisés comme des produits de laboratoires. Or la réalité échappe à cette logique apparente. La chance, pour l’instant encore, c’est que la vie est tellement complexe qu’elle possède encore (mais cela diminue de plus en plus avec les polluants chimiques de plus en plus nombreux et quotidiens) des moyens de réparer les dégats que nos méthodes artificielles imposent aux humains principalement.
Or les vaccins sont justement des produits standards, passe partout, applicables à une catégorie moyenne d’individus se devant de réagir de la même façon chez tous. C’est d’une part antiscientifique car aucun individu n’est semblable à son prochain, d’où les traitements médicamenteux personnalisés en médecine ou tel traitement conviendra à l’un et pas à l’autre car il n’existe pas de traitement passe partout. Le vaccin est lui considéré comme universel, ce qui est absurde en soi ! De fait, comme il y a de plus en plus d’allergiques à de nombreux facteurs, les vaccinables diminueront de plus en plus chez les adultes, mais à l’âge imposé aux vaccinations chez les bébés les terrains allergiques ne sont pas encore connus et donc peuvent provoquer des chocs anaphilactiques importants bien plus dommageables qu’une maladie naturelle.

Mais si la découverte du vaccin contre la variole a eu un énorme retentissement, les détracteurs n’ont pas tardé à se faire entendre : les campagnes anti-vaccination étaient nées en même temps que la vaccination, avec des arguments encore utilisés de nos jours (la vaccine est inefficace et dangereuse, il faut préférer des méthodes « naturelles », etc.). http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1331

Encore un discours de pseudo-scientifique reprenant les lieux communs de l’industrie pharmaceutique. Ainsi la vaccination pourrait être cataloguée comme méthode naturelle, puisqu’elle utilise des produits d’origine biologique que sont les parties infectées par des bactéries, virus et microbes en tous genres pour les traficoter selon leurs besoins. Or inefficace elle l’est depuis ses débuts quand on en attend une universalité impossible à obtenir. Jenner a fini par reconnaitre que son système n’était pas le graal tant attendu et Pasteur a fait le même constat d’échec, même en changeant en permanence ses critères d’efficacité. Ce qui donne l’apparence d’efficacité est du au fait que la majorité des individus, dans des conditions d’hygiène suffisantes, ne développera pas de maladie que ce soit la variole ou autres lorsque le système immunitaire est efficient(re-rapport de l'OMS). En clair pour « protéger » une minorité de la population on impose à la majorité de subir une intoxication directe dans le sang et là elle devient effectivement dangereuse comme le démontrent les victimes.
De la même façon on confond retentissement important PAR et POUR l’industrie pharmaceutique et bénéfice réel aux populations. Relire le rapport de l’OMS sur les succès et échecs de la vaccination vu par les vaccinateurs qui ne vont pas médire sur eux mêmes ! Aucune industrie ne l’a jamais fait et ne le fera jamais !
Dernier point : il avait été constaté que lorsque des individus se trouvaient en CONTACT DIRECT avec une vache infectée la contamination à l’homme se faisait par le passage de barrières de protection naturelles qui filtraient les agents pathogènes sauvages en neutralisant au maximum ceux-ci. La vaccination saute ces barrières par une introduction directe dans l’organisme et possède donc un facteur de développement important chez des sujets plus fragiles.
Ainsi la polio a suivi l’extraction systématique des amygdales chez les enfants laissant ainsi une porte largement ouverte aux agents infectieux, et a cessé dès que ces ablations ont été interrompues. La vaccination n’y était sinon pour rien en tout cas pour peu de chose.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5397
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 52

Re: Vaccinations et santé...pour ou contre?

Message non lupar janic » 30/12/17, 20:11

maximus leo
Dans le second article, page 167, il est écrit que l'inoculation pratiquée au Bengale est efficace à 100%... Bon, mais je n'étais pas là pour vérifier ...
il n'est pas impossible que l'inoculation pratiquée ait pu être efficace à 100%, momentanément. Ce qui compte est de savoir quel type d'inoculation, avec quelle partie malade, dans quel environnement, etc... reste à savoir si plus tard ne s'est pas déclenchée une épidémie comme constaté dans d'autres pays.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest

janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5397
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 52

Re: Vaccinations et santé...pour ou contre?

Message non lupar janic » 01/01/18, 17:46

https://www.la-croix.com/Sciences-et-et ... position=0
Vaccins, quand la justice contredit les autorités sanitaires
La cour administrative d’appel de Nantes vient d’ordonner l’indemnisation d’une secrétaire dentaire estimant être tombée malade à cause de l’aluminium contenu dans un vaccin. Cette décision, qui n’est pas isolée, intervient alors que les autorités sanitaires et la majorité des scientifiques réaffirment l’innocuité de l’aluminium.

https://www.la-croix.com/Sciences-et-et ... osition=10
L’efficacité du vaccin contre la grippe a été nettement limitée en 2016, ne protégeant que 20 à 30 % des personnes vaccinées. C’est ce qu’affirment des virologues américains dans une étude publiée le 6 novembre.....

https://www.ouest-france.fr/sante/franc ... us-5272292
La ministre française des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn a confirmé ce mardi que la vaccination contre 11 maladies serait obligatoire pour les enfants nés à partir du 1er janvier, mais que les parents qui refuseraient ne seraient pas sanctionnés.
Onze vaccins obligatoires. dès le 1er janvier 2018 Pour l'heure, trois vaccins réunis dans le DT-Polio (diphtérie, tétanos et poliomyélite) sont obligatoires et huit autres, contre la rougeole et l'hépatite B notamment, sont recommandés.
« L'obligation ne sera pas rétroactive. Les enfants nés à partir du 1er janvier 2018 devront se (faire) vacciner selon le calendrier vaccinal », a déclaré la ministre sur BFM-TV.
« Un enjeu planétaire »
« Aujourd'hui, huit enfants sur dix font déjà ces 11 vaccins obligatoires. (...) On cherche à obtenir qu'il n'y ait pas d'épidémie et pour ça, il faut augmenter le nombre d'enfants vaccinés, jusqu'à neuf enfants sur dix pour éviter les épidémies. C'est un enjeu planétaire », a-t-elle ajouté.
Elle a souligné que certaines maladies comme la rougeole tuaient encore en France.
Les familles qui refuseraient de faire vacciner leurs enfants ne pourront bénéficier d'une exemption, a indiqué la ministre, invoquant une impossibilité juridique, mais il n'y aura « pas de sanction pour les familles qui disent non ».

ACCUEIL / SANTE
Recevez gratuitement notre newsletter La Matinale
Chaque matin, l'essentiel de l'actualité
Je m'inscris !
France. 11 vaccins obligatoires dès 2018, mais sans sanction en cas de refus
Modifié le 26/09/2017 à 11:04 | Publié le 26/09/2017 à 11:04
• La vaccination contre 11 maladies serait obligatoire pour les enfants nés à partir du 1er janvier. |
La ministre française des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn a confirmé ce mardi que la vaccination contre 11 maladies serait obligatoire pour les enfants nés à partir du 1er janvier, mais que les parents qui refuseraient ne seraient pas sanctionnés.
Onze vaccins obligatoires. dès le 1er janvier 2018 Pour l'heure, trois vaccins réunis dans le DT-Polio (diphtérie, tétanos et poliomyélite) sont obligatoires et huit autres, contre la rougeole et l'hépatite B notamment, sont recommandés.
« L'obligation ne sera pas rétroactive. Les enfants nés à partir du 1er janvier 2018 devront se (faire) vacciner selon le calendrier vaccinal », a déclaré la ministre sur BFM-TV.
« Un enjeu planétaire »
« Aujourd'hui, huit enfants sur dix font déjà ces 11 vaccins obligatoires. (...) On cherche à obtenir qu'il n'y ait pas d'épidémie et pour ça, il faut augmenter le nombre d'enfants vaccinés, jusqu'à neuf enfants sur dix pour éviter les épidémies. C'est un enjeu planétaire », a-t-elle ajouté.
Elle a souligné que certaines maladies comme la rougeole tuaient encore en France.
Les familles qui refuseraient de faire vacciner leurs enfants ne pourront bénéficier d'une exemption, a indiqué la ministre, invoquant une impossibilité juridique, mais il n'y aura « pas de sanction pour les familles qui disent non ».
« Pas de sanctions pénales ni d'amendes »
« Il n'y aura pas de sanctions pénales ou d'amende pour les personnes qui ne seront pas vaccinées », a-t-elle dit.

« L'objectif de cette mesure n'est pas de sanctionner, mais de rendre la confiance dans les vaccins », a-t-elle dit. « Quand les vaccins sont obligatoires, les gens sont en confiance. Personne ne doute de la sécurité du DT-Polio que tout le monde fait (...) ».
Agnès Buzyn a toutefois indiqué que, dans le cadre des mesures générales de protection de l'enfance, un enfant qui se retrouverait avec un handicap en raison d'une absence de vaccin avait « le droit de mettre en cause pénalement ses parents » et que ceux-ci encourraient deux ans de prison et 30 000 d'euros d'amende.



https://uhxnue.wordpress.com/2017/05/27 ... s-vaccins/
Le formaldéhyde est interdit dans les jouets mais autorisé dans les vaccins
Le Comité pour la Vaccination piloté par Marisol Touraine a rendu son rapport public le 30 novembre 2016.
– Il recommande de rendre obligatoire tous les vaccins présents dans le super-vaccin Infanrix Hexa.
– Il recommande d’ajouter huit vaccins obligatoires (contre trois actuellement, la diphtérie, le tétanos et la polio, soit DTP).
– Il parle même de rendre obligatoire le tristement célèbre Gardasil, contre le cancer du col de l’utérus (vaccin anti-papillomavirus), et éventuellement d’étendre l’obligation à tous les petits garçons ! ! !

– Il recommande de priver les enfants d’accès aux crèches, écoles et toute autre collectivité si les parents refusent une seule de ces vaccinations et d’engager des poursuites judiciaires.
– Il veut mettre à la charge de la collectivité (c’est-à-dire les contribuables) les inévitables accidents qui découleraient de la généralisation des vaccins, par un « régime d’indemnisation pris en charge par la solidarité nationale »…
http://petitions.ipsn.eu/mobilisation-vaccins-enfants


En 1955 le vaccin Salk profita d’une procédure accélérée pour sa mise sur le marché, en deux heures seulement, alors que le dossier technique complet n’arrivera que 2 années plus tard. Malgré l’avis d’expert sur d’inactivation insuffisante du virus par le formaldéhyde. 3 mois plus tard après 400.000 injections d’une souche encore active, 260 développent la maladie. Il fut estimé que 220.000 personnes furent infectées, dont 70.000 faiblesses musculaires, 165 paralysies définitives et 10 décès. En clair les campagnes de vaccination ont sans doute provoqué autant de cas de polio qu’elles étaient supposées éviter. Malgré cela les autorités ont laissé courir le vaccin encore de nombreuses années. En France le Pr Lépine*, de chez Pasteur, qui fit son propre vaccin rendit celui-ci plus inactivé que le Salk et évita ce même problème (on dit scandale maintenant). En 1956 le Lancet émis l’hypothèse que le virus trouvait plus facilement le chemin vers le système nerveux par l’entrée musculaire de l’injection.
Aujourd’hui, il est reconnu que le formaldéhyde est cancérigène et est donc interdit dans les jouets pour enfants, par exemple, mais on continue de leur injecter de même cancérigène. Ne chercher pas une logique, il n’y en a pas !

https://www.anses.fr/fr/content/evaluat ... %C3%A9hyde
En juin 2004, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a modifié la classification du formaldéhyde le faisant passer de la catégorie « substance probablement cancérogène pour l’homme » (groupe 2A) à « substance cancérogène avérée pour l’homme » (groupe 1) pour les cancers du nasopharynx par inhalation, sur la base d’études épidémiologiques en milieu du travail.

*Au niveau européen, le formaldéhyde est classé cancérogène de catégorie 2 selon le règlement CLP, mais l’avis de l’ECHA de novembre 2012 préconise une modification du classement en cancérogène de catégorie 1B et mutagène de catégorie 2
En France, le Ministère chargé du Travail a publié un arrêté en juillet 2006 classant les « travaux exposant au formaldéhyde » dans la liste des activités impliquant des substances, préparations et procédés cancérogènes, au sens du code du travail. La mise en application de cet arrêté est effective depuis le 1er janvier 2007 et implique, en priorité, des mesures de substitution du formaldéhyde.
Formaldéhyde interdit dans les jouets

Les législateurs de l’Etat du Minnesota ont décidé que le formaldéhyde, agent cancérigène connu et redoutable, était trop dangereux pour qu’il puisse se trouver dans les produits pour enfants.
Conformément à l’article 325f.175- (hf458), les produits contenant du formaldéhyde furent interdits à la vente à partir du 1er août 2014 pour les fabricants, et à partir du 1er août 2014 pour les détaillants. Comment se fait-il que le formaldéhyde soit interdit dans les jouets et les vêtements pour enfants et qu’il puisse encore se trouver dans les vaccins ? On reste perplexe. Les législateurs ne veulent pas que votre enfant puisse jouer ou mettre dans sa bouche des produits qui contiennent du formaldéhyde, mais si votre médecin injecte un vaccin contenant du formaldéhyde, là il n’y aurait aucun problème ?
On peut d’abord se poser la question de savoir pourquoi on trouve du formaldéhyde dans les vaccins. En fait, ce produit chimique a été utilisé dans le processus de fabrication des vaccins pendant plus d’un demi- siècle. On a commencé à l’utiliser pour inactiver le virus de la polio dans les premiers vaccins mis au point par Jonas Salk à la fin des années 1940 et au début des années 1950. Mais le formaldéhyde n’a pu inactiver tous les virus du vaccin. Ainsi, l’on sait depuis que le vaccin polio a été contaminé par le virus simien cancérogène SV40.
Après avoir été utilisé dans le vaccin polio, le formaldéhyde a été largement utilisé dans la fabrication des vaccins pédiatriques. Pour nous rendre compte du nombre de vaccins qui contiennent ce produit cancérogène, jetons un coup d’œil sur les vaccins homologués aux USA contenant du formaldéhyde (ici en microgrammes mg) : Td / DT = 100 mg / Daptacel = 100 mg / Infanrix = 100 mg / Tripedia = 100 mg / Pediarix = 100 mg / Havrix = 50 mg (pediatric) / Vaqta = 4 mg (pediatric) / Twinrix = 100 mg / Comvax < 0.4 mg / IPOL =20 mg / JE-Vax < 200 mg / ADACEL < 5 mg / Boostrix < 100 mg / Fluarix = 5 mg / FluLaval < 25 mg / Fluzone – intradermal < 20 mg.
Il est intéressant de jeter un coup d’œil au calendrier de vaccinations des USA pour se rendre compte des doses de formaldéhyde qui sont injectées aux enfants
: http://www.healthline.com/health/vaccin ... n-schedule
Que disent les experts ?

D’une part, la recherche sur le site de l’Environmental Protection Agency (EPA), nous met en garde en disant : « Le formaldéhyde peut endommager les cellules en se liant à l’ADN et ainsi former des composés ADN de formaldéhyde ; ce processus peut interférer avec la réplication de l’ADN et conduire à des mutations comme à des tumeurs cancéreuses ». Cela devrait être extrêmement préoccupant parce que dans chaque notice de vaccin, on peut trouver le passage suivant « Ce vaccin n’a pas été évalué pour ses effets cancérogènes, ses potentiels mutagènes ou l’altération de la fertilité. »
L’autre aspect est l’argument avancé par la FDA, qui justifie la présence de formaldéhyde dans les vaccins est le suivant : « La quantité de formaldéhyde présente dans certains vaccins administrés aux nourrissons est si faible par rapport à la concentration qui se produit naturellement dans le corps qu’elle ne pose pas un problème de sécurité, selon une étude utilisant un modèle mathématique mis au point par des scientifiques de la FDA américaine. »
Mais ce modèle mathématique (tout à fait théorique) a-t-il été le seul critère utilisé pour déterminer si le formaldéhyde ne présentait aucun danger quand il est injecté à des bébés ?
Par ailleurs, de nombreux pharmaciens recommandent de ne pas mélanger les médicaments. Les vaccins ne sont-ils pas après tout aussi des médicaments ? Quels sont les effets synergiques de vaccins multiples, d’ingrédients multiples comme le mercure, l’aluminium que l’on injecte souvent en même temps à des bébés ?
Conclusion

Si la législature est préoccupée par les vêtements ou les jouets d’enfants qui contiennent du formaldéhyde, comment peut-on accorder un passe-droit à des vaccins à ingérer ou à injecter qui en contiennent ?
Les responsables gouvernementaux ne connaissent ni le nom ni le visage de votre enfant. Ils se préoccupent de garder leur poste en veillant à respecter les politiques mises en place. Et n’oubliez pas : s’il arrive que votre enfant soit victime d’un effet secondaire de vaccin, les fabricants, eux, sont protégés par la loi. Enfin, pour ceux qui veulent piocher le sujet, il existe un document de Martin H. Fisher sur les effets toxiques du formaldéhyde sur les animaux : « Les effets toxiques du Formaldéhyde et du formol ».
Michel Dogna

Dernier point et non des moindres: comment des parents qui ne connaissent que peu de choses, voir rien, sur les vaccins peuvent-ils s'y retrouver dans tout ce fatras?
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6099
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 368

Re: Vaccinations et santé...pour ou contre?

Message non lupar Ahmed » 01/01/18, 18:00

Cette hiver, le vaccin contre la grippe est peu efficace du fait que le virus a muté... Il existe toujours un décalage entre production et application, ce qui implique un aspect "loterie".
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2389
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 115
Contact :

Re: Vaccinations et santé...pour ou contre?

Message non lupar izentrop » 01/01/18, 18:10

Bravo janic !
Tu as pris de bonnes résolutions en 2018 ... en citant enfin correctement tes sources :)
janic a écrit :L’efficacité du vaccin contre la grippe a été nettement limitée en 2016, ne protégeant que 20 à 30 % des personnes vaccinées.
Il est bien expliqué pourquoi dans l'article.
.... Plus de détail ici


Ahmed, ce n'est pas un peu prématuré comme affirmation, malgré qu'il y ai du type A muté qui a touché beaucoup de jeunes.
0 x
Avoir des raisons de croire ne signifie pas que l’on a raison de croire.
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5397
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 52

Re: Vaccinations et santé...pour ou contre?

Message non lupar janic » 01/01/18, 20:48

Bravo janic !
Tu as pris de bonnes résolutions en 2018 ...

Je ne prends jamais de résolutions, ni bonnes, ni mauvaises qui ne seront pas tenues comme d ‘habitude

en citant enfin correctement tes sources

Internet n’est pas la source unique de sources d’information…heureusement d’ailleurs !
Or toutes les citations que je fais sont sourcées obligatoirement car pour éviter toute accusation d’invention, de mensonge, toutes peuvent être remontées à la source. Encore faut-il le chercher et le vouloir ! C’est le rôle de tout individu qui ne gobe pas toutes les infos médiatiques généralement non vérifiées (comme tes zététiques ou pseudo science que tu aimes à citer qui ne sont pas des sources officielles) Par exemple elles disent que la grippe a fait 12.000 morts alors que le site officiel spécifie clairement que la grippe a été un facteur aggravant. Par exemple l’alcool est un facteur aggravant pour la violence, les accidents, mais n’est pas LA cause de ceux-ci.

janic a écrit :L’efficacité du vaccin contre la grippe a été nettement limitée en 2016, ne protégeant que 20 à 30 % des personnes vaccinées.

Je rappelle qu’il faut faire une différence fondamentale et nécessaire entre cité et écrit. La deuxième forme consiste en un avis personnel sous ma seule responsabilité, la première je n’y suis pour rien. Merci donc de bien distinguer.
Il est bien expliqué pourquoi dans l'article.
.... Plus de détail ici

C’est l’avis d’un professionnel qui en vit, c’est son gagne pain et ça peut d’ailleurs être exact par certains aspects. Mais cela pose le problème sous un seul angle, le leur évidemment considérant que les individus sont inadaptés à réagir positivement à une infection microbienne, bactérienne, virale et supposent, supposent seulement, qu’un vaccin va renforcer ce système alors qu’en général il contribue à le fragiliser.
Or ce n’est pas en artificialisant des sollicitations du système immunitaire que celui-ci y répondra mieux pour autant et particulièrement à un âge en grande fragilité.
Pour rappel à ceux qui l'ignorent ou font comme si: aucun vaccin n'est soumis à une comparaison avec un placebo sinon cela montrerait probablement que ces ceux ne sont guère supérieurs à ceux-ci, voire moins, pourquoi pas? D'où la réflexion , parmi d'autres, du Pr Dubernard considérant que jamais aucun vaccin n'a jamais fait preuve de son efficacité.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2389
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 115
Contact :

Re: Vaccinations et santé...pour ou contre?

Message non lupar izentrop » 02/01/18, 00:29

janic a écrit :aucun vaccin n'est soumis à une comparaison avec un placebo sinon cela montrerait probablement que ces ceux ne sont guère supérieurs à ceux-ci
Affirmation extraordinaire qui demande à être sourcée.

Déjà perdues les bonnes résolutions ?? :mrgreen:
0 x
Avoir des raisons de croire ne signifie pas que l’on a raison de croire.


Revenir vers « Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementaux »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : BaudouinLabrique et 2 invités

Recherches populaires