Si on parlait jus de fruits et santé?

Comment rester en bonne santé et prévenir les risques et ses conséquences sur votre santé et la santé publique. Maladies professionnelles, risques industriels (amiante, pollutions de l'air, les ondes électromagnétiques...), risques de société (stress au travail, surconsommation de médicaments...) et individuels (tabac, alcool...).
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 69184
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 6545

Si on parlait jus de fruits et santé?




par Christophe » 08/06/16, 22:32

Après le secret de la vache qui rit, consommation-durable/le-secret-de-la-vache-qui-rit-conservation-de-fromages-a-temperature-ambiante-t14777.html j'aimerais bien qu'on développe un peu le sujet des jus de fruits...

L'offre est extrêmement vaste actuellement que cela soit au niveau du contenu (qualité du jus) que du contenant (type de conditionnement)...

Pur Jus, base concentrée, nectar, avec ou sans "purée ou pulpe"...
Stérilisation, pasteurisation, flash pasteurisation, jus frais, stockage au rayon frais ou pas...

Bref on s'y perd un peu!

Que deviennent les apports nutritifs (notamment les vitamines?) liés à ces méthodes de conservation?

Il y a quelques années il y a eu une émission (France2 je crois) sur les danger du jus d'orange à base concentrée longue conservation...mais quid des autres jus?

En ce moment, je bois pas mal de jus de fruits (les sodas sont de toute façon pires pour la santé que le pire des jus de fruit j'imagine)...
0 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 20361
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8677

Re: Si on parlait jus de fruits et santé?




par Did67 » 09/06/16, 12:02

C'est, il me semble, assez simple : depuis que l'homme était singe, et même un peu avant, les fruits ont été un aliment majeur. Pour les vitamines, les sucres, etc... Il se refaisait une santé durant la belle saison...

Je pars donc du principe que la "sélection" a doté ce grand dadais de singe de quoi "digérer et assimiler" les fruits.

Donc déjà, pour commencer : l'idéal, ce n'est pas le jus de fruit. C'est le fruit. Avec la pulpe, la peau, et tout et tout...

Et ensuite, tu déclines :

- plus c'est liquide et filtré, et moins c'est "naturel", moins c'est riche et sans doute moins c'est adapté à notre physiologie...

- plus cela a été chauffé ou chauffé / refroidit / réchauffé, et plus les substances fragiles (vitamines, anti-oxydants) etc en ont pris un coup. Selon ce principe, un jus 100 % pur jus frais est meilleur qu'un jus 100 % reconstitué (on a concentré le jus, transporté et re-dilué, avant de pasteurisé)...

- de même les "jus frais" non traités seront mieux que les jus "flash pasteurisés" qui seront mieux que les UHT qui seront mieux que la pasteurisation classique...

Tout cela va sans parler de la qualité de départ du fruit (fruits "industriels" de culture intensive et traités jusqu'à 26 fois, ou je ne sais plus combien...). Tu te doutes bien que ce sont exclusivement les "plus beaux fruits sélectionnés rien que pour toi" qui ont été pressés. C'estmarqué sur le paquet ! Les moches, les pourris, on les vend entiers, en cagette ! ?

Je ne parle pas de nectars, qui sont des "poisons" et une des grandes causes de l'obésité : trop de sucres. Devraient être interdits !

Enfin, ne jamais oublié que notre organismes a été "sélectionné" sous une pression de famine : stocker vite était un critère de survie pour Cro-magnon et Néanderthal. Cela se retourne contre nous aujourd'hui, en période d'abondance. Trop de jus est... nuisible !

Penche-toi voir sur la teneur en énergie d'un verre de jus d'orange et compare à ta "ration" ! Tu seras scotché. C'est une demi-heure de vélo d'appartement à bonne puissance, pour éliminer cette énergie... Eh, oui, les fruits sont sucrés, très sucrés, même quand l'acidité masque cela...

Et quand je t'aurais dit qu'il existe au moins une référence fondée d'un anglais qui est mort de cirrhose après avoir bu 2 ou 3 (là non plus, je ne me souviens plus) de litres de jus de carottes, tous les jours, après avoir lu que c'était bon ! Eh oui, le carotène - provitamine A - est transformé en vitamine A dans le foie. Comme n'importe quelle molécule (médicaments, éthanol chez l"alcoolique, glucose/glycogène chez le canard à foie gras..) : s'il y a trop de boulot pour le foie, celui-ci vire à la cirrhose ! Avec le jus d'orange, on doit pouvoir se défoncer pareil !

Donc, en plus, il faut être raisonnable !

Voilà. Comme d'hab, c'est mon avis, sans nuances...
2 x
Avatar de l’utilisateur
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 23116
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 3969

Re: Si on parlait jus de fruits et santé?




par Obamot » 09/06/16, 13:21

Did67 a tout dit ou presque... On peut juste rajouter que:
— manger des fruits nous donne des fibres qui sont absentes dans les jus.
— les fruits abaissent la température du corps humain (c'est comme si ils étaient faits pour ça...) et c'est propice en été durant leur saison;
— du sucre blanc est souvent mis dans les jus de fruits pour en contrôler la saveur (il y a des tolérances admises).
— l'acidité naturelle d'un fruit ne nuit pas à notre corps du moment qu'il y a tous les constituants/adjuvants naturels qui contribuent à la catalyse.
— a contrario l'acidité d'un jus de fruit conditionné dans un emballage peut-être nocif (équilibre acide/base du corps humain).
— les enzymes contenues dans les fruits naturels, préparent la digestion de façon adaptée, liées à la salive.
— la protection naturelle des fruits (peau et sous la peau), nous sert de désinfectant naturel et prépare également la digestion. C'est pourquoi il vaudrait bien ne pas retirer la peau des fruits (et légumes) et les manger avec!
— les formes de vitamines non dénaturées dans les fruits, contribuent à la santé. Dans les jus conditionnés, il y a déjà des altérations.
0 x
Comedy-Club des “marrant(e)s”: ABC2019 (dit Bouzo) Exnihiloest (Blédina), Izentrop (misanthrope), Pedrodelavega (Ex PB2488)
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 20361
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8677

Re: Si on parlait jus de fruits et santé?




par Did67 » 09/06/16, 15:16

Obamot a écrit :— manger des fruits nous donne des fibres qui sont absentes dans les jus. .


A ce propos, on observera une "mode" quasiment aussi "idiote" que les buttes en permaculture : celle des jus de légume.

Les fabricants de "machines" (vendues à prix d'or) s'y retrouvent sans doute.

C'est les légumes qu'il fraudait croquer crus...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 23116
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 3969

Re: Si on parlait jus de fruits et santé?




par Obamot » 09/06/16, 15:55

Oui on peut, on dispose de la longueur d'intestin suffisante pour ça. Mais cru ce n'est pas digeste pour tout le monde...
Il faut y aller par paliers. Enfin on en mange déjà pas mal crus comme ça, sans même y prendre garde: avocats, carottes, choux, choux-fleurs, concombres, fenouils, haricots moins souvent mais gros haricots plats (surtout en Asie), maïs frais, radis rouges ou blancs, et forcément toutes les salades ou autres endives et même champignons de Paris! Qui a déjà essayé les asperges fraîches?!!!
0 x
Comedy-Club des “marrant(e)s”: ABC2019 (dit Bouzo) Exnihiloest (Blédina), Izentrop (misanthrope), Pedrodelavega (Ex PB2488)

janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 16190
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 1971

Re: Si on parlait jus de fruits et santé?




par janic » 09/06/16, 16:00

en effet, presque tout a été dit à quelques nuances près sur ces derniers points
A ce propos, on observera une "mode" quasiment aussi "idiote" que les buttes en permaculture : celle des jus de légume.
quand ce n'est qu'une mode elle disparait aussi vite qu'elle est apparue
Les fabricants de "machines" (vendues à prix d'or) s'y retrouvent sans doute.
comme n'importe quel objet de consommation donc rien de nouveau!
C'est les légumes qu'il fraudait croquer crus...
ca c'est le dernier point important! En effet les légumes (qu'il faudrait distinguer entre légumes racines, légumes feuilles, légumes fruits) ne sont "bien" assimilés que crus et avec leur complexe enzymatique intact, ce que détruit la cuisson (mais c'est dans nos habitudes culinaires). Le conseil de manger 5 fruits et légumes par jour pose problème pour les non habitués à pareille quantité (de 5 pas de volume!) et les jus en favorisent l'absorption, en tenant compte que ces derniers ont un effet désintoxiquant sur l'organisme et dont le bénéfice peut s'en ressentir rapidement, plus le fait que la nourriture industrielle ayant appauvri les aliments, même crus, peut nécessiter d'en consommer plus pour en récupérer davantage de nutriments essentiels. Ce n'est donc qu'un pis aller, mais entre deux maux, il faut choisir le moindre..... au moins momentanément!
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 20361
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8677

Re: Si on parlait jus de fruits et santé?




par Did67 » 09/06/16, 17:58

J'ai retrouvé l'énergie du jus d'orange : 44 kcal pour 10 cl.

C'est un peu moins pire que ce dont je pensais me souvenir... Mais bon, 3 verres, c'est vite pris. Et cela fait 1/15ème d'une ration énergétique quotidienne pour un homme...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 69184
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 6545

Re: Si on parlait jus de fruits et santé?




par Christophe » 10/06/16, 10:05

Cool j'y vois plus clair, merci :)

A propos de l'énergie*, oui elle est assez importante...et à ce propos justement did67...

Depuis quelques temps je fais des glaces avec mon petit. Enfin plutôt des glaçons parfumés, via des moules en plastique vendu 1 ou 2 € les 6...On peut y mettre le liquide qu'on veut...j'ai même essayé avec du jus de tomate et carotte :)

La capacité de chaque moule est d'environ 5 cl (soit 1/4 à 1/5 d'une tasse genre mug)...hé bien j'ai constaté qu'un jus de fruit "bu" sous forme de glace durait bien bien plus longtemps que si il était bu sous forme liquide...et le plaisir gustatif avec donc...

Cette remarque peut sembler très idiote (mieux vaut tard que jamais) mais donc je me demande si la consommation "de glace" ne peut pas être une pratique intéressante...de régime alimentaire! :cheesy:

* le fructose est tout de même plus sain pour la santé que le glucose...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 23116
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 3969

Re: Si on parlait jus de fruits et santé?




par Obamot » 10/06/16, 11:14

La congélation est sans aucun doute le meilleur moyen de conservation des jus. C'est celui qui perd le moins de nutriments.
Ne pas oublier de consommer ce que l'on a congelé :D
0 x
Comedy-Club des “marrant(e)s”: ABC2019 (dit Bouzo) Exnihiloest (Blédina), Izentrop (misanthrope), Pedrodelavega (Ex PB2488)
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 20361
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8677

Re: Si on parlait jus de fruits et santé?




par Did67 » 10/06/16, 12:35

Christophe a écrit :* le fructose est tout de même plus sain pour la santé que le glucose...


Là, ce serait un autre débat.

Le glucose est tout de même l'aliment de nos cellules et circule en permanence dans notre sang à raison d'environ 1 g / l. A ce titre, absolument indispensable. Une des molécules les plus essentielles de notre corps !

C'est aussi le "maillon de base" des "sucres lents" tels l'amidon. Donc les pâtes, le pain, le couscous, la pomme de terre, sont, à 90 % (je dis ça au pif), de longues chaines de glucose...

Le fructose, dont le corps n'a pas d'usage (très exactement, il n'est pas "équipé" pour le transformer afin de tirer l'énergie dont les cellules ont besoin) est métabolisé dans le foie, pour être transformé en glucose (et un radical acide, que le corps doit éliminer). Mais de ce fait, le fructose diffuse lentement, là où le glucose "inonde" le corps très vite après ingestion, car tout de suite "assimilable" - d'où le fait que le fructose à un indice glycémique faible...

Dès qu'une transformation est nécessaire (comme pour l'amidon du pain), on a comme un "tampon" et pas d' "inondation" - ce sont des "barrages de décrues", en quelque sorte.

La confusion vient du fait que pour sucrer la majorité des aliments "industriels", on utilise aujourd’hui de l'amidon hydrolysée artificiellement, ce qui donne un "sirop de glucose"... qui pose problème.

En fait, il existe deux formes de glucose (la molécule vue dans l'espace peut prendre deux formes) et qui ont une incidence sur la déviation de la lumière polarisée. L'une des formes fait tourner ce plan vers la gauche, l'autre vers la droite. On a donc un L-glucose et un D-Glucose.

L'un est dominant dans nature. Désolé, me souviens plus lequel (je dirais le L, mais on va peut-être me corriger)...

L'hydrolyse de l'amidon (maïs) donne les deux, dont une des formes n'est pas la forme "naturelle" pour notre organisme, même si c'est issu d'un produit "naturel".

A noter que le sucre de betterave, tant décrié, est du saccharose, soit la fusion d'une molécule de glucose et une de fructose. Donc la digestion conduit du sucre donne très vite une molécule de glucose et une de fructose.

Le lactose est la fusion d'une molécule de galactose et une de glucose. Et idem, quand on digère du lactose...
0 x


Revenir vers « Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementaux »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 20 invités