Scandale Dépakine et grossesse! Encore un de plus!

Comment rester en bonne santé et prévenir les risques et ses conséquences sur votre santé et la santé publique. Maladies professionnelles, risques industriels (amiante, pollutions de l'air, les ondes électromagnétiques...), risques de société (stress au travail, surconsommation de médicaments...) et individuels (tabac, alcool...).
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 251

Re: Scandale Depakine! Encore un de plus




par chatelot16 » 28/08/16, 11:46

il n'y a pas besoin de me convaincre de l'importance de bonne alimentation et medecine alternative moins bourin que la chimie lourde ... j'en ai bien profité : très bonne hygiene de vie quand j'etait petit , et toujours soigné par homeopathie ... je pense que c'est un peu grace a cela que j'ai une bonne santé

mais la question de la depakine n'est pas la !

c'est un medicament qui a une utilité !

c'est un medicament qui a une contre indication connue depuis le debut !

c'est un medicament disponible uniquement sur ordonance : donc si il est donné a une femme enceinte il y a une faute proffesionnelle !

l'histoire etait pire avec le mediator , car non seulement il y avait la faute professionnelle de le prescrire dans des mauvais cas , mais en plus c'etait un medicament pas très utile dont la mauvaise utilisation comme coupe faim etait la principale source de revenu du fabricant !
1 x

janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 16842
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 2273

Re: Scandale Depakine! Encore un de plus




par janic » 28/08/16, 20:40

Remondo bonjour
janic a écrit :
Aucun médicament utilisé, juste de l’observation et un peu de bons sens, malheureusement hors des sentiers battus.
et un énorme coup de chance !! Elle ne serait pas passé à Lourdes par hasard ? Car là-bas, ils ont à peu près le même argumentaire...
Oh, homme de peu de foi !
Plus sérieusement lorsque l’on parle des « miracles « de la médecine; celle-ci passerait-elle d’abord par Lourdes ?
Ah, j’oubliais c’est grâce aux poisons chimiques que la santé des populations va en s’améliorant, comme la santé des populations s’est améliorée avec l’agrochimie par exemple!? Des lanceurs d’alerte comme les Bourguignon, incontestables scientifiques, ont ressuscité des sols devenus stériles (sans passer par Lourdes) avec de l’observation et du bon sens et hors des sentiers battus et pourtant dénigrés, combattus par l’INRA en leur temps, celui trop dépendant des lobbies de l’agrochimie.
Il ne faut quand même pas être trop candide.
Il ne faut pas être naïf pour autant, en plaçant sa confiance dans un système qui se lézarde de plus en plus.

Obamot bonjour
Je suis d’accord avec ton analyse, à une nuance, ou plutôt à une précision près : « Mais je ne suis pas contre éteindre les incendies.... » Il y a diverses manières d’éteindre les incendies comme avec de l’eau qui réduit la chaleur, mais alimente le feu en se décomposant en hydrogène et oxygène sous l’action du feu, mais c’est bon marché et facilement disponible. Ou recouvrir celui-ci de neige carbonique très onéreux mais indisponible en grandes quantités.
La médecine d’école nettoie le « mal » sous une immense quantité d’eau avec des succès mitigés, mais c’est la méthode la plus utilisée, la plus grande partie de la population doit donc faire avec à défaut de connaitre d’autres moyens (quoique les médecines non conventionnelles gagnent de plus en plus d’utilisateurs) comme le montrent tes exemples.

Chatelot bonjour
mais la question de la depakine n'est pas la !
c'est un medicament qui a une utilité !
c'est un medicament qui a une contre indication connue depuis le debut !
Ecoute les témoignages qui passent sur les ondes. Toute médication chimique présente des risques potentiels, ce que reconnait la médecine officielle en parlant des bénéfices /risques de chaque médicament mis sur le marché. Le tout est de quantifier le risque entre 0 et 100%. Les témoignages laissent entendre que la gravité réelle n’a pas été suffisamment explicitée, ni les effets (surtout) reconnus.
c'est un medicament disponible uniquement sur ordonnance : donc si il est donné a une femme enceinte il y a une faute professionnelle !
Justement pas ! Il peut être donné à une femme enceinte (selon certains toubibs) mais sous surveillance étroite.
l'histoire etait pire avec le mediator , car non seulement il y avait la faute professionnelle de le prescrire dans des mauvais cas , mais en plus c'etait un medicament pas très utile dont la mauvaise utilisation comme coupe faim etait la principale source de revenu du fabricant !

Comme si tous les médicaments sur le marché n’étaient pas des sources de revenus de leurs fabricants !
Mais ce n’est pas si simple que ça ! Ainsi la pilule anti conceptionelle était scientifiquement connue pour augmenter les risques cardio vasculaires, mais les femmes concernées (surtout les très jeunes) ne sont pas ou peu sensibles à ces argumentaires et se disent que leur avenir n’est pas déterminé par tel produit à risque (risque qui augmente notablement chez les fumeuses)
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 16842
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 2273

Re: Scandale Depakine! Encore un de plus




par janic » 29/08/16, 17:33

remondo bonjour
et un énorme coup de chance !! Elle ne serait pas passé à Lourdes par hasard ? Car là-bas, ils ont à peu près le même argumentaire...
avec un peu de retard, une précision d'importance concernant l'exemple donné.
Donc ce collègue masculin avait des proches ouverts aux médecines douces mais qu'il n'avait pas essayées pour autant; mais sa femme était, elle, fermement opposée à celles-ci ayant une confiance totale en la médecine d'école et donc en son toubib. Rien de particulier jusque là, c'est plutôt classique! Mais doucement, et ça s'est étalé sur une année, l'enfant est progressivement allé mieux, commençant à balbutier des mots, bouger ses jambes au grand étonnement autant du kiné qui la suivait depuis des années que du médecin de famille.
En une année donc, l'enfant à commencé à marcher (avec le kiné évidemment) entre des barres, son langage s'est rapidement développé jusqu'à envisager de mettre l'enfant à l'école primaire.
On est toujours loin de Lourdes, mais on s'en rapproche!
Le "miracle" c'est lorsque les crises d'épilepsie ont brutalement cessé lors de la mise en pratique d'un conseil (non médical toujours) d'une étonnante simplicité à la grande surprise de son épouse qui, dès lors, a vu les choses sous un angle différent. En effet, des années d'angoisses, de soins réguliers, réglés en un clin d'œil quasiment et le coup de grâce final lui a été asséné lorsque le mari a posé la question au toubib sur les effets cumulés des médicaments et que celui-ci, avec naïveté , mais sincérité, a reconnu que personne ne savait ce que pouvaient donner des produits médicamenteux cumulés et la gamine en prenait un bon nombre depuis sa naissance, quasiment, dont un pour son épilepsie.

Malheureusement, ta réaction est courante et compréhensible comme en agriculture lorsque certains se sont rendu compte qu'ils avaient été piégés par le système productif au détriment de la qualité et la vitalité de la vie du sol comme des plantes et par conséquence des consommateurs et de leur famille; mais tous n'en ont pas encore pris conscience, il faut du temps pour cela, de l'expérience dans le vécu et surtout le désir de changer, ce qui n'est pas la moindre chose à faire lorsque l'on a un esprit conservateur;
L'écologie c'est aussi ça: se rendre compte que tout est lié et qu'on ne peut détruire d'un coté sans avoir à court ou à long terme à en payer les pots cassés.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
Avatar de l’utilisateur
Gaston
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1910
Inscription : 04/10/10, 11:37
x 86

Re: Scandale Depakine! Encore un de plus




par Gaston » 29/08/16, 17:54

Au final, si je suis bien le raisonnement de janic, le scandale n'est pas qu'il y ait eu des erreurs médicales, mais que des gens aient pris des médicaments :?:

Dans ce cas, inutile d'ouvrir une discussion pour chaque médicament vendu ...
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 16842
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 2273

Re: Scandale Depakine! Encore un de plus




par janic » 30/08/16, 08:03

Gaston bonjour
Au final, si je suis bien le raisonnement de janic, le scandale n'est pas qu'il y ait eu des erreurs médicales, mais que des gens aient pris des médicaments
Désolé de donner pareille impression, mais mon point de vue a largement été exprimé sur des centaines d’interventions (comme Obamot) et je n’ai jamais considéré que les gens prenant des médicaments soient responsables de quoi que ce soit ! Pas plus que les gens consommant les produits alimentaires industriels ne sont responsables de cette situation, car il ne leur était proposé rien d’autre. La donne change doucement depuis que de plus en plus de produits bio sont introduits sur le marché des denrées alimentaires et là, et uniquement là, le consommateur peut faire un choix responsable.
Pour les thérapies c’est la même chose puisque, jusque ces dernières années, seule la chimie pharmaceutique était dominante et les autres thérapies possibles considérées diversement comme du charlatanisme ou illusoire comme pour l’homéopathie, l’acupuncture, l’ostéopathie et autres thérapies qui commencent à être mieux connues et pratiquées (et on pourrait aussi y ajouter les magnétiseurs, les coupeurs de feu, les rebouteux, etc…)
Dans ce cas, inutile d'ouvrir une discussion pour chaque médicament vendu ..

Au contraire !
Actuellement un médicament ayant reçu une AMM l’a été sur la bonne foi supposée du fabricant de ce produit et ne fait l’objet d’AUCUN contrôle des autorités sanitaires (elles n’en ont pas les moyens en hommes et finances), et donc comme l’a souligné, parmi d’autres, Seralini, une insuffisance de durée d’expérimentions. C’est le consommateur qui devient de ce fait cobaye.
De même, il est anormal qu’aucune étude ne soit faite sur les effets cumulés des divers médicaments vendus en pharmacie et donc personne, j’insiste personne, ne sait ce que peuvent donner ces cocktails à court comme à long terme (ce sont des milliers de produits qui peuvent donner des milliards de combinaison délétères). Or on met en cause, de temps en temps, tel ou tel médoc isolé parce que c’est plus facile d’accuser UN produit comme UN arbre malade qui cacherait la forêt aussi malade.
Or l’objet de mon intervention, par cet exemple (parmi d’autres) c’est de dire que d’autres solutions sont possibles et sans risques pour la santé, au contraire! Encore faut-il rompre la politique du silence (voir de dénigrement ou de ridiculisation comme l’a fait Remondo par ignorance et inexpérience) sur ces autres moyens. Mais les temps changent comme en agronomie et chacun peut se mettre à cultiver son propre » jardin » de santé (comme Did 67 dont l'intérêt de son jardin du paresseux est croissant, mais sur un site écologue , pas sur le reste de la population) sans produits de synthèse et en respectant au mieux les lois de la nature et donc de la biologie, et cela nécessite une prise de conscience, de la remise en cause et surtout de la persévérance.
Je suis donc un peu désolé que pour certains écologues, cela se limite à réduire sa consommation d'essence, de faire de l'éolien ou du photovoltaïque, parce que sensibles à la pollution extérieure et quasi indifférents à la plus grave de toutes les pollutions, celle directement du corps par de multiples produits toxiques de synthèse qui ne sont pas seulement d'origine industrielle ou agricole, mais surtout médicamenteuse au grand profit des lobbies pharmaceutiques.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré

Avatar de l’utilisateur
Gaston
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1910
Inscription : 04/10/10, 11:37
x 86

Re: Scandale Depakine! Encore un de plus




par Gaston » 30/08/16, 14:03

janic a écrit :
Au final, si je suis bien le raisonnement de janic, le scandale n'est pas qu'il y ait eu des erreurs médicales, mais que des gens aient pris des médicaments
Désolé de donner pareille impression, mais mon point de vue a largement été exprimé sur des centaines d’interventions (comme Obamot) et je n’ai jamais considéré que les gens prenant des médicaments soient responsables de quoi que ce soit !
Je n'ai pas dit que tu les considérais comme responsables, mais tu considères que le scandale, c'est que des gens prennent des médicaments.

janic a écrit :Or l’objet de mon intervention, par cet exemple (parmi d’autres) c’est de dire que d’autres solutions sont possibles et sans risques pour la santé, au contraire!
Exactement, tu interviens sur chaque exemple pour parler de ce que tu considères comme un problème général et sans faire aucune distinction entre les exemples.
CQFD.
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 16842
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 2273

Re: Scandale Depakine! Encore un de plus




par janic » 30/08/16, 17:57

gaston bonjour
janic a écrit :
Désolé de donner pareille impression, mais mon point de vue a largement été exprimé sur des centaines d’interventions (comme Obamot) et je n’ai jamais considéré que les gens prenant des médicaments soient responsables de quoi que ce soit !

Je n'ai pas dit que tu les considérais comme responsables, mais tu considères que le scandale, c'est que des gens prennent des médicaments.

Pas vraiment ! Il se trouve, vu mon âge, que j’ai connu une époque où le recours à tous ces produits chimiques n’était pas la règle (ne serait-ce que parce qu’il n’y avait pas la vache à lait de la SS pour payer tout ça). Les médecins avaient plus recours à des ventouses, des sangsues, à la diète, aux enveloppements et autres dont l’efficacité était reconnue. Mais tout ça à disparu au profit des produits de synthèse et quasiment plus aucun parent ou individu n’est capable d’avoir le bon geste simple et efficace sans devoir passer par ces produits chimiques (comme les agriculteurs kidnappés par l’agrochimie et bien d’autres secteurs d’ailleurs)
Le scandale est là ! Mais heureusement ça change petit à petit car il y a saturation et donc un retour vers des méthodes plus respectueuses de la vie, de l’équilibre biologique et donc vers des « médicaments » plus naturels en commençant par le précepte d’Hippocrate « que ton aliment soit ton médicament et ton médicament un aliment » si cet aliment n'a pas été empoisonné par les phytosanitaires et autres perturbateurs endocriniens.
janic a écrit :
Or l’objet de mon intervention, par cet exemple (parmi d’autres) c’est de dire que d’autres solutions sont possibles et sans risques pour la santé, au contraire!

Exactement, tu interviens sur chaque exemple pour parler de ce que tu considères comme un problème général et sans faire aucune distinction entre les exemples.

Peut être parce que j’ai beaucoup de vécu, de multiples gens rencontrés dans la vie professionnelle, sociale, familiale où les gens aiment bien trouver une oreille attentive pour s’épancher sur leurs misères physiques et, malheureusement, c’est bien un problème général. Trouves autour de toi, une personne (une c’est encore possible) n’ayant pas recours à ces produits chimiques dangereux pour régler un problème dit de santé.
Au cas où tu en douterais consultes les statistiques sur la mortalité en France qui vaut mieux que de long discours et qui donnent une image réaliste de la France malade. Le président Pompidou, lui-même très malade, avait fait cette réflexion en visitant les hôpitaux : « Bientôt la moitié de la France servira à soigner l’autre moitié ».Ouvres les pages jaunes et compte le nombre de toubib, de pharmacies de ta ville, plus les hôpitaux. Dans mon enfance il y avait 4 toubibs pour une ville de 10.000 habitant et c'était suffisant, il n'y avait pas des queues interminables dans les salles d'attente, et j’ai dénombré près de 130 toubibs généralistes et spécialistes pour la préfecture de mon département qui compte 40.000 habitants, en province, et c’est pire dans les grandes agglomérations. Si ça ne reflète pas l’état général de maladie des populations, qu’est-ce qui le sera !?
CQFD.
PS: le professeur De Harven affirme que quelques dizaines de médocs parmi les milliers sur le marché seraient suffisant pour faire face à toutes les pathologies connues dans nos régions et que le reste n'existe que pour poser des brevets différents sur des bricoles, afin de faire payer au prix fort, très fort, ces "nouveaux" médocs que chacun d'entre nous paye chèrement pas ses cotisations et qui encaissent des bénéfices colossaux aux labos...sur notre dos.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 16842
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 2273

Re: Scandale Depakine! Encore un de plus




par janic » 01/09/16, 12:24

pour info donc:
http://www.francetvinfo.fr/replay-radio ... 78527.html
"Des médicaments plus rentables que les montres de luxe
En 2012, par exemple, les 20 plus grandes entreprises pharmaceutiques ont gagné 112 milliards d’euros. Pour les “supermajors du pétrole”, on est autour de 100 milliards d’euros. Et pour les géants du luxe, LVMH et autres Kering, Prada ou Rolex, on atteint près de 20 milliards d’euros de bénéfices nets.
Le secteur pharmaceutique réalise donc en effet beaucoup plus de bénéfices que l’industrie du luxe… Ce que dit Jean-Paul Vernant est même en deçà de la vérité. Ce n’est pas deux fois plus, mais presque six fois plus, en tout cas pour l’année 2012."

et qui sait qui paye tout ça?
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 251

Re: Scandale Depakine! Encore un de plus




par chatelot16 » 01/09/16, 13:36

pour etre en bonne santé il ne faut pas prendre de médicament ... puisque tout ceux qui prennent des médicament sont malade

ce n'est pas de l'humour ! c'est un exemple de raisonnement absurde qui confond cause et conséquence

et je trouve qu'il y a trop d'absurdité ... il ne faut pas tourner autour du pot : le principal probleme de cette histoire de depakine est le manque de prise en compte des effet secondaire pourtant connu depuis longtemps ... prescrire de la depakine avant une grossesse est une erreur medicale ! pas une raison de critiquer la depakine si elle est utile

critiquer les fabricant de medicament qui gagne trop d'argent est une autre histoire ... gagnent il vraiment trop ! n'y a il pas d'autre probleme dans le financement de la recherche ?
1 x
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 24788
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 4179

Re: Scandale Depakine! Encore un de plus




par Obamot » 01/09/16, 14:46

Sans vouloir n'offenser personne, on appelle ça une sorte de paralogisme /sophisme d'observation.

Ce n'est pas parce qu'il peut éventuellement y avoir dans certains cas — confusion entre causes et conséquences — que pour autant la thèse d'un complot flagrant dans certains cas, n'existerait pas!

Quelques exemples:
— Depakine;
— Mediator;
— cocktails de lutte comtre le SIDA;
— et même Codex alimentarius...

La liste est longue hélas!

En vérité, le jour où l'on est malade, il vaudrait mieux ne pas trop faire appel à des médicaments à notre époque, sauf si ils permettent de minimiser les stress (encore qu'il aie des moyens naturels pour couper la fièvre ou soulager la douleur (auto-hypnose) Il faut vraiment faire très gaffe et ne pas trop prendre de médocs avant d'avoir essayé tous les autres moyens, avant.
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementaux »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 14 invités