Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementauxSanté, les dangers réels du 5G?

Comment rester en bonne santé et prévenir les risques et ses conséquences sur votre santé et la santé publique. Maladies professionnelles, risques industriels (amiante, pollutions de l'air, les ondes électromagnétiques...), risques de société (stress au travail, surconsommation de médicaments...) et individuels (tabac, alcool...).
Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2014
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 131

Re: Santé, les dangers réels du 5G?

Message non lupar GuyGadebois » 11/11/19, 15:03

sen-no-sen a écrit :Tu confonds apparemment le fatalisme et le déterminisme.
....Cela ne signifie que vous ne pouvez pas changer des choses,mais que vos capacités d'émancipations sont très réduites.
Et ma foi si vous pensez l'inverse,prouvez le!

Merci pour l'explication de texte. Je parle d'un ressenti en te lisant où "il ressort" que tu flirtes avec le fatalisme tout en étant marié au déterminisme.
Sinon, je sais bien que mon pouvoir de faire bougert les choses est dérisoire, mais j'essaie de changer mes habitudes, j'essaie d'acheter "vertueux et durable", j'essaie de manger "comme il le faudrait". Avec mon pouvoir d'achat, je tente de consommer "juste, bon" et avec le moins d'impact négatif possible. Je ne dis pas que je suis impeccable (loin s'en faut), mais je suis plus déterminé que fataliste.
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes.” (J.Rouxel)

Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6351
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 438

Re: Santé, les dangers réels du 5G?

Message non lupar sen-no-sen » 11/11/19, 15:08

GuyGadebois a écrit : Je parle d'un ressenti en te lisant où "il ressort" que tu flirtes avec le fatalisme tout en étant marié au déterminisme.


C'est normal,car lorsque l'on prend la mesure des forces en jeu on en devient pessimiste*,d’où un ressenti extérieur qui peut être qualifier de fataliste.


*Un pessimisme qui n'a rien à voir avec une tendance à la dépression,mais comme simple application de l'objectivité:est il pessimiste de dire qu'un homme chutant du 30ème étages sans parachute irait à la mort?
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2014
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 131

Re: Santé, les dangers réels du 5G?

Message non lupar GuyGadebois » 11/11/19, 15:11

sen-no-sen a écrit :
GuyGadebois a écrit : Je parle d'un ressenti en te lisant où "il ressort" que tu flirtes avec le fatalisme tout en étant marié au déterminisme.


C'est normal,car lorsque l'on prend la mesure des forces en jeu on en devient pessimiste*,d’où un ressenti extérieur qui peut être qualifier de fataliste.


*Un pessimisme qui n'a rien à voir avec une tendance à la dépression,mais comme simple application de l'objectivité:est il pessimiste de dire qu'un homme chutant du 30ème étages sans parachute irait à la mort?

Quand on vit sur cette terre à cette époque et qu'on est un tant soi peu lucide, informé et cultivé (une bonne culture générale suffit), on ne peut que difficilement être optimiste, c'est certain.
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes.” (J.Rouxel)
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8149
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 690

Re: Santé, les dangers réels du 5G?

Message non lupar Ahmed » 11/11/19, 15:51

Sur la question de la confiance soulevée par Eclectron,je ne pense pas que les deux positions exprimées s'opposent.
Sen-no-sen, tu écris:
Le système actuel est au contraire fondé sur la confiance dans la société,nous sommes hyper dépendant les uns des autres et nous avons érigé un système ultra collaboratif ou l'échange est assuré par le biais de transactions financières.Si nous n'avions aucune confiance en notre prochain le monde dans lequel nous vivons ne pourrait pas avoir lieu.

Tu as tout-à-fait raison, mais cette confiance est de nature abstraite et automatique en quelque sorte, du fait que les relations entre les personnes est médiatisé par la marchandise (ou l'argent, si l'on préfère, qui est l'expression abstraite de la la marchandise) et Eclectron parle, quant à lui de véritable confiance, non de celle qui suppose des tribunaux et une foultitude d'institutions coercitives et normatives...

Concernant le pessimisme et la résignation qui en découlerait éventuellement, se souvenir de la belle phrase de Gramsci: "Je suis pessimiste avec l'intelligence, mais optimiste par la volonté ".
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6351
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 438

Re: Santé, les dangers réels du 5G?

Message non lupar sen-no-sen » 11/11/19, 20:55

La véritable confiance "La bonne poignée de main à la paysanne" souffre malheureusement de l'échelle des échanges internationaux qui excluent majoritairement ce genre d'approche.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.

Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2014
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 131

Re: Santé, les dangers réels du 5G?

Message non lupar GuyGadebois » 11/11/19, 20:59

sen-no-sen a écrit :La véritable confiance "La bonne poignée de main à la paysanne" souffre malheureusement de l'échelle des échanges internationaux qui excluent majoritairement ce genre d'approche.

C'est pas nouveau. Combien d'immigrés venus d'orient ou du proche-orient se sont faits plumer car ils concluaient leurs affaire d'une bonne poignée de main (main qu'on coupait dans ces pays, je le rappelle, en cas de manquement à la parole donnée)... Mon arrière grand-père (Notable Arménien de Bagdad, richissime) s'est fait ruiner par des aigrefins au début du XXème siècle à cause de cette confiance. Confiance qui dans certains milieux, perdure encore (Diamantaires, bijoutiers-joailliers) de nos jours, mais c'est très marginal.
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes.” (J.Rouxel)
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8348
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 146

Re: Santé, les dangers réels du 5G?

Message non lupar janic » 12/11/19, 08:32

C'est normal,car lorsque l'on prend la mesure des forces en jeu on en devient pessimiste*,d’où un ressenti extérieur qui peut être qualifier de fataliste.
*Un pessimisme qui n'a rien à voir avec une tendance à la dépression, mais comme simple application de l'objectivité:est il pessimiste de dire qu'un homme chutant du 30ème étages sans parachute irait à la mort?
l'optimiste c'est celui qui tombant du 30°étage et qui à chaque étage passé se dit: "jusqu'ici tout va bien!" Le pessimiste se dit que c'est mal parti, le fataliste se dit qu'il va s'écraser au sol.
Mais finalement c'est le fataliste qui a raison car, pense-t-il, les lois de la physique sont inchangeables et qu'aucun miracle venant des hommes n'est envisageable.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
Avatar de l’utilisateur
eclectron
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1041
Inscription : 21/06/16, 15:22
x 120

Re: Santé, les dangers réels du 5G?

Message non lupar eclectron » 12/11/19, 10:23

sen-no-sen a écrit :Je te laisse le soin de répondre à ses questions.


- Le capitalisme est le nom du système économique mondialisé dans lequel nous vivons.
- Il été mis en place par des hommes, il est donc le fruit de la nature humaine.
- Le libre arbitre est l’expression d’une vision intelligente, disruptive, d’une mutation par rapport au fil évolutif.
Rien de plus que des faits.


Le Capitalisme est latent en chaque être humain.
Il est basé sur l’avidité (la réponse psychologique à la peur de manquer) : je te prête mais tu dois me rendre plus.(bénéfice)

Pour que le capitalisme devienne le système tel qu’il est actuellement, il a fallu la conjonction de beaucoup de facteurs évolutifs : monnaie, prêts, réserve fractionnaires, technologie, énergie, affranchissement de tabous sociétaux, climat, guerres, organisation et le temps.
Donc toute région du globe n’a pas pu voir émerger le capitalisme spontanément.

Ce n’est pas en étant chasseur cueilleur dans une nature abondante qu’il a pris naissance.
Ce mode de vie est suffisant à lui-même, il ne demande pas d’évoluer pour survivre, bien que l’avidité soit latente chez les peuples premiers mais tant que rien ne vient l’exciter et ne lui donne un puissant pouvoir d’expression, elle reste de peu d’effet.
.
Bref le capitalisme est le fruit d’une évolution culturelle, par le fait est une création humaine et donc issu de la nature humaine, libéraux ou pas.
Il colonise tous les esprits dès qu’il les touche et chacun d’être séduit par la promesse d’une vie de richesses.
Nous on connaît le revers de la médaille, alors nous en revenons…
Dans les faits impossible d’en sortir de manière individuelle puisque le capitalisme cadenasse tous les aspect de la vie.
Nous sommes libres d’être enfermé dans un système basé sur l’avidité et la peur.
La sortie ne peut en être individuelle, sauf a être chasseur cueilleur en foret domaniale (mode de vie peu attirant ) où cela sera de toute façon interdit par la loi en France.
Si sortie du capitalisme y a, elle doit être collective, en nombre suffisant.

Ou encore par l’absurde, le capitalisme a-t-il été importé par des extra terrestres ?
Non, c’est bien qu’il est le fruit de la nature humaine pour en arriver à être la construction culturelle qu'il est.
Mais à la base il y a bien l’avidité en chaque Homme qui y fait écho.

Si libre arbitre il y a et il y a :mrgreen: , c’est forcement une disruption en conscience par rapport aux libre court des penchants naturels: l’avidité et la peur, en l’occurrence.
Disruption en conscience que l’on pourrait exprimer par "vision intelligente", et donc hors du cadre.
Oui, nous pouvons être influencé par un cadre (capitalisme ou autre) et tout autant capable de vision intelligente par rapport à ce cadre mais pas en même temps...
Nous pouvons être capable de disruption, d’orthogonalité par rapport au droit fil des déterminismes.

La vie, donc l’homme est capable de cela, cela s’appelle une mutation, opposée à, hors cadre de, l’ évolution.
Ta façon de penser ne considère que l’évolution et n’ayant pas conscience que la mutation soit possible, elle n’a pas trop lieu.

La vision des conséquences de l’avidité peut être le moteur pour rejeter le système qui en est l’enfant, le capitalisme.Il s'agit bien de rejeter l'expression de l'avidité plus que le capitalisme.

Je me répète mais le milieu influence la pensée individuelle.
Non je ne parle pas de l’adaptation au milieu mais du bourrage de crane que j’ai subi pendant les classes à l’armée, à force de matraquage verbal, je me suis vu penser l’exact contraire de ce que je pensais en entrant.
Je n’aimais plus ce que j’aimais auparavant , on avait changé mes goûts ! trop fort ! :lol:
Je m’en suis aperçu donc mes goûts me sont revenus puis ont évolués.
Pourtant pendant mon année, je n’ai jamais souhaité être adapté à l’armée et ne l’ai jamais été, sauf à faire bonne figure pour ne pas être emmerdé, ce qui est une certaine adaptation, mais pas totale, pas de cœur.
Un peu comme aujourd'hui où tout le monde fait bonne figure dans le capitalisme, pour ne pas être trop emmerdés, pour survivre et d'autres y adhérent corps et âmes (perdues :mrgreen: ) , les libéraux.
Bref, c’est juste pour souligner la puissance de l’idéologie martelée ou même implicite, dans un milieu donné.

En changeant de cadre, en allant vers un cadre plus sécurisant où l’on peut avoir confiance dans le collectif, dans la vie, l’avidité se calme.
Les chasseurs cueilleurs n’ont pas besoin d’exprimer leur avidité comme nous le faisons. La vie est de leur point de vue suffisamment généreuse avec la nature.
Nous pourrions avoir la même attitude dans un monde plus technologique mais le cadre nous en empêche, nous sommes condamnes a être avide, qu'on le veuille ou non. C'est ça le libéralisme... :lol:

La confiance (en la vie ) est un cercle vertueux, la confiance amène la confiance mais il faut une disruption à un moment pour rompre le cercle de l’avidité et de la peur.

Le libre arbitre s’active tout seul, suite à une vision claire de ce qui est, en laissant tomber au moins une partie de son conditionnement. On ne peut provoquer cette vision.
Globalement nous sommes assez cons, englués dans le conformisme du fil évolutif, sans nous en rendre compte mais des sorties de ce fil évolutif sont possibles.
La pensée aimerait tant être intelligente mais ce n’est pas pour elle, c’est pour personne, pour aucun ego avide…
Avidité et intelligence impersonnelle, hors conditionnement, sont aux antipodes.
Habileté et avidité font bon ménage au contraire.

Il faut être curieux pour que le libre arbitre s'exerce, et ne pas déjà tout savoir, ne pas avoir de conclusions au préalable, ne pas être fermé.
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8348
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 146

Re: Santé, les dangers réels du 5G?

Message non lupar janic » 12/11/19, 10:53

Je me répète mais le milieu influence la pensée individuelle.
Non je ne parle pas de l’adaptation au milieu mais du bourrage de crane que j’ai subi pendant les classes à l’armée, à force de matraquage verbal, je me suis vu penser l’exact contraire de ce que je pensais en entrant.
Je n’aimais plus ce que j’aimais auparavant , on avait changé mes goûts ! trop fort !
en réalité, peu d'individu sont capables ou peuvent remettre tout leur milieu de vie en question et cela demande beaucoup de temps, toute une vie, pour en modifier un tout petit aspect.
Par exemple l'aseptie, contestée et condamnée par les bien pensants de l'époque, est maintenant admise par tous les médecins et dans tous les hôpitaux(enfin presque) comme pour la terre ronde ou plate, les gens n'aiment pas que l'on change leurs habitudes, leur mode de vie et de pensée et au mieux celà demande quelques générations successives pour voir apparaitre un réel changement.
Rudolf Steiner (un de plus cloué au piloris) disait que "la difficulté n'est pas de présenter des idées nouvelles, mais de parvenir à se débarrasser des anciennes" car en général il n'y a pas de place pour les deux en même temps.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2014
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 131

Re: Santé, les dangers réels du 5G?

Message non lupar GuyGadebois » 12/11/19, 22:00

janic a écrit : en réalité, peu d'individu sont capables ou peuvent remettre tout leur milieu de vie en question et cela demande beaucoup de temps, toute une vie, pour en modifier un tout petit aspect.

Pas d'accord. J'ai eu une tétine en bouche jusqu'à l'âge de 3 ans. Ma mère me dit un jour: "tu es trop grand pour la tototte", j'ai regardé ma mère, l'ai retirée de ma bouche, lancée à travers la pièce... définitivement. Ce qu'un enfant peut faire, pourquoi pas un adulte? Et ne viens pas me dire que la tétine est pour l'enfant en bas âge "un tout petit aspect" de sa vie.
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes.” (J.Rouxel)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementaux »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités