Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementauxRapport de l'Afsset sur les ondes électromagnétique

Comment rester en bonne santé et prévenir les risques et ses conséquences sur votre santé et la santé publique. Maladies professionnelles, risques industriels (amiante, pollutions de l'air, les ondes électromagnétiques...), risques de société (stress au travail, surconsommation de médicaments...) et individuels (tabac, alcool...).
recyclinage
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1596
Inscription : 06/08/07, 19:21
Localisation : artiste land

Rapport de l'Afsset sur les ondes électromagnétique

Message non lupar recyclinage » 16/10/09, 10:11

Ondes électromagnétiques : nouvelle étude, nouveau rapport
L'Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail a publié ce jeudi le rapport d'étude exposant ses conclusions face à la dangerosité des ondes électromagnétiques et plus particulièrement celles des téléphones portables. Force est de constater que les conclusions de l'Affsset rejoignent la grande majorité des rapports officiels qui indiquent depuis quelques années que, si la dangerosité des ondes n'est pas prouvée, aujourd'hui, mieux vaut prendre quelques précautions et éviter la surexposition.

L'Afsset choisit une méthodologie originale
Saisie en 2007 par les ministères en charge de la santé et de l'environnement, l'Afsset avait entamé un long travail de recherche et d'étude. L'agence a missionné un groupe de travail composé d'experts afin de réaliser un rapport global des études scientifiques menées jusqu'à présent dans le monde entier et établir ainsi un document "à jour des connaissances scientifiques" et "actualiser son avis sur les effets biologiques et sanitaires de la téléphonie mobile, et de l'étendre à l'ensemble du domaine des radiofréquences."

Enfin, plusieurs points ont été mis en avant afin d'assurer l'utilité du travail :
- la prise en compte de l'ensemble des radiofréquences et pas seulement de la téléphonie mobile
- le regard porté sur la question de l'hypersensibilité électromagnétique
- la multidisciplinarité du groupe de travail, qui intègre notamment des experts du domaine des sciences humaines et sociale
- la présence d'un observateur du milieu associatif aux réunions du groupe de travail

Extraits non exhaustifs des conclusions de l'Afsset
"Le rapport de l'Afsset met en évidence l'existence d'effets des radiofréquences sur des fonctions cellulaires, rapportés par une dizaine d'études expérimentales considérées par l'Afsset comme incontestables. Néanmoins aucun mécanisme d'action entre les radiofréquences et les cellules pour des niveaux d'exposition non thermique n'a été identifié à ce jour."

"Afsset souligne néanmoins que dès lors qu'une exposition environnementale peut être réduite, cette réduction doit être envisagée, en particulier par la mise en oeuvre des meilleures technologies disponibles à des coûts économiquement acceptables. Ce potentiel de réduction existe s'agissant de l'exposition aux radiofréquences. Il peut concerner par exemple le recours à des téléphones mobiles de faible DAS, l'abaissement des niveaux d'exposition dans les zones présentant les intensités les plus fortes, la mutualisation des émetteurs, ou encore l'usage modéré des technologies sans fil."


zone numérique news source
0 x

recyclinage
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1596
Inscription : 06/08/07, 19:21
Localisation : artiste land

Message non lupar recyclinage » 16/10/09, 10:11

Téléchargement de l'intégralité du rapport de l'Afsset
Le rapport, la note de synthèse ainsi que l'avis de l'Afsset sont consultables et téléchargeables sur cette page : http://www.afsset.fr/index.php?pageid=4 ... LCODE=news
0 x
Avatar de l’utilisateur
elephant
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6646
Inscription : 28/07/06, 21:25
Localisation : Charleroi, centre du monde....
x 5

Message non lupar elephant » 16/10/09, 11:09

Ouf ! 469 pages quand même: la montagne a accouché d'une souris :D

http://www.afsset.fr/upload/bibliothequ ... 1009_l.pdf

Au fond: expérience intéressante à faire:

Diviser un lot d'oeufs du même élevage

les mettre en couveuse: le lot A en pleine campagne relax, loin d'une ligne THT ( effectuer quand m^me un relevé de champ électrique et de radioactivité). L'autre lot B à 100 mètres d'une antenne GSM.
Continuer l'élevage des poulets dans les m^me endroits en standardisant leur nourriture.

Ne pas manger les poulets

Les laisser mourir de leur belle mort sous suivi vétérinaire + autopsie.

Il est bien évident que c'est un travail de service de recherche vétérinaire universitaire.

Les couvoirs doivent être en bois.

Personne n'est tenté ?
0 x
éléphant: suprême éconologue honoraire..... pcq je suis trop frileux, pas assez riche et trop paresseux pour économiser vraiment le CO2 ! http://www.caroloo.be
recyclinage
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1596
Inscription : 06/08/07, 19:21
Localisation : artiste land

Message non lupar recyclinage » 16/10/09, 11:46

une molécule est composer de champs electro magnétique pour tenir les cellule ensemble


que ce passe il quand on dévie ce champ par un champ extérieur plus puissant ?

changement de direction des polarités ?
excitation des cellules ?
,...
0 x
recyclinage
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1596
Inscription : 06/08/07, 19:21
Localisation : artiste land

Message non lupar recyclinage » 20/10/09, 10:15

Les ondes électromagnétiques ne semblent pas dangereuses pour la santé humaine mais, dans le doute, mieux vaudrait instaurer des normes plus restrictives pour diminuer l'exposition du public. C'est la conclusion mi-figue mi-raisin de l’Afsset, qui vient de rendre un rapport détaillé.

Depuis 20 ans, les technologies à base de radiofréquences et leurs applications se sont multipliées et amplifiées. Les sources d’émission de champs électromagnétiques (téléphonie mobile, Bluetooth, Wi-Fi…) se sont accrues et des questions d’ordre sanitaire émergent. Quels sont leurs effets biologiques ? Quelles doivent être les normes de seuil d’exposition ? Quelles sont les populations cibles ? En 2007, les ministères de la santé et de l’environnement ont demandé à l’Afsset (Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail) de répondre à ces questions. Le rapport, très attendu, vient d'être publié.

A la maison, au bureau et même dans la rue, Wi-Fi, téléphonie mobile et consort émettent leurs ondes. © Joe Mabel CC by-sa

Selon le rapport Mise à jour de l'expertise relative aux radiofréquences paru le 15 octobre 2009, des effets incontestables sur les fonctions cellulaires sont mis en évidence pour des fréquences inférieures à celles des téléphones portables. Pourtant, aucun mécanisme d’interaction entre radiofréquences et cellules vivantes n’a été identifié. De manière globale, le niveau de preuves indiquant des effets biologiques ou épidémiologiques est estimé insuffisant. Les incertitudes relevées dans les études et les interrogations du public imposent toutefois de prendre certaines mesures.

L’Afsset recommande donc de :

* Développer la recherche, pour lever les incertitudes qui demeurent et se tenir aux aguets des signaux nouveaux qui émergeraient. Les experts estiment qu’il y a encore beaucoup à faire pour améliorer les méthodes de mesure de l’exposition et la méthodologie des études. Par ailleurs, ils expriment des doutes sur les effets à long terme, en particulier en milieu professionnel ;
* Dans le doute, réduire les expositions du public. L’Afsset recommande d’afficher sur les appareils les Débits d’Absorption Spécifique (DAS) pour permettre aux consommateurs de choisir ceux qui les exposent le moins. Elle recommande aussi de cartographier le territoire national pour repérer les points où les niveaux d’ondes sont les plus élevés et agir en conséquence ;
* D’informer avec plus d’ouverture et de transparence l’ensemble des acteurs de la société. Pour faciliter la compréhension des problématiques et réduire la distance entre le risque scientifique et le risque ressenti par les populations, l’Afsset encourage l'association de tous les acteurs plus en amont des processus d’expertise et de décision. Elle recommande aussi l’ouverture de débats publics sur les enjeux scientifiques et techniques.

Des spécialistes sur la même longueur d'onde

Ce rapport est le fruit d’un groupe de travail multidisciplinaire constitué d’experts de la médecine, de la biologie, de la biophysique, de la métrologie (science des mesures) des champs électromagnétiques, de l’épidémiologie et des sciences humaines et sociales, ainsi que d’un observateur du monde associatif (association Priartém). L’étude s’est basée sur l’analyse bibliographique des travaux scientifiques et des rapports internationaux et s'est étendue à l’ensemble des radiofréquences. Son expertise a couvert les champs des effets biologiques et sanitaires, de l’exposition des populations, des réglementations internationales et de la perception des risques par le public.

L’étude des effets biologiques fut complexe pour deux raisons. D’une part, comme le rappelle le rapport, « l’observation d’un effet biologique, a fortiori en conditions expérimentales, ne signifie pas forcément qu’il entraîne un dommage et encore moins qu’il se traduise par un effet sur la santé » et d’autre part, de nombreuses études n’avaient pas la rigueur attendue en dosimétrie (mesure des doses de rayonnements) et en méthodologie.
Les téléphones mobiles exploitent les hautres fréquences: de 880 MHz (GSM 900) à 2.170 MHz (UMTS). © Robertvan1 CC by-sa

Deux bandes de fréquences ont été définies pour l’étude de ces effets, en fonction de leurs spécificités (modes d’action, applications concernées, données disponibles). La première, de 9 kHz à 400 MHz (radiodiffusion et applications professionnelles), a été subdivisée suivant l’effet des radiofréquences :

* Jusqu’à 100 kHz, les champs électromagnétiques peuvent entraîner une stimulation des tissus excitables (muscles, système nerveux) ;
* Au-delà de 10 MHz, les radiofréquences sont absorbées et provoquent des effets thermiques ;
* Entre ces deux bornes, les deux effets existent.

La synthèse des travaux scientifiques retenus montre que de 9 kHz à 10 MHz (radiodiffusion, RFID, applications médicales), l’exposition est extrêmement difficile à caractériser. Les effets délétères supposés sur la santé humaine n’ont pu être ni confirmés, ni infirmés. Cependant, l’évolution croissante de l’exposition à cette bande de radiofréquences et l’observation d’effets sur la division cellulaire imposent des recherches plus poussées dans ce domaine. De 10 MHz à 400 MHz (applications industrielles et médicales), l’évaluation de l’exposition professionnelle est difficile à réaliser. Si les effets constatés sont limités et contradictoires, certaines observations incitent à approfondir les recherches.

Au-delà de 400 MHz, (télévision, téléphonie mobile, Wi-Fi, Bluetooth, radars...) 78 études sur l’animal et 19 sur l’homme ont été retenues sur, respectivement, les 182 et 44 initiales. Elles ont infirmé les hypothèses d‘effets cancérigène, géno-toxique, mutagène, de stress cellulaire, oxydatif et physiologique. Le rapport note cependant que « la majorité des études ne suggèrent pas d’effets sanitaires, à l’exception de quelques résultats, limités à une légère augmentation de malformations morphologiques mineures chez l’animal. Ces effets mineurs et non spécifiques semblent limités à certaines espèces animales et sont difficilement extrapolables à l’homme ».

L’absence de réponse tranchées, la prochaine sortie du rapport Interphone et le nombre d’études écartées pour manque de rigueur ne manqueront pas d’alimenter le débat du Grenelle des ondes. Dans le doute, les seules choses à faire sont de limiter l’exposition et de continuer les recherches… ce que recommande justement l’Afsset.


futura science news source
0 x

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 50137
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 904

Message non lupar Christophe » 20/10/09, 10:38

Déjà vu!

Avec lien du rapport intégral à télécharger:

https://www.econologie.com/forums/antennes-r ... t8576.html
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi et/ou partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. - Achetez le livre du Potager Du Paresseux de Did67 - Un Tip pour l'éconologie - Publiez un article sur Google Actualités
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 5

Message non lupar dedeleco » 25/11/10, 04:06

Info :
Les arbres ne résistent pas au wifi surtout leur écorce :

Dutch study suggests Wi-Fi possibly harmful to trees
http://www.physorg.com/news/2010-11-dut ... trees.html
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 50137
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 904

Message non lupar Christophe » 25/11/10, 08:21

Intéressant ou plutôt intriguant déjà parce que l'étude a 5 ans...

Scientists from Wageningen University were asked to carry out the study five years ago after local officials in Alphen aan den Rijn noted that ash trees planted near a wireless router

(...)

The plants were placed at distances varying from 50 to 300 cm for a period of more than three months. The results revealed that in trees closest to the Wi-Fi source the upper and lower epidermis (skin) of the leaves developed a metallic luster and began to die off.

A survey of trees in urban areas in the Netherlands showed 70 percent of all deciduous trees had similar symptoms, compared to only 10 percent five years ago, while in wooded areas away from urban centers trees were unaffected.

Reports on the study may inflame concerns in some over locating wireless routers in schools and fears radiation from them may affect humans as well as trees, but the scientists concerned stress the findings are preliminary and no far-reaching conclusions can be made.


Euh 5 years ago d'une étude de 5 years old ca veut dire 10 ans non?

Ceci rappele bigrement, par sa "confusion" les études concernant la téléphonie mobile...cf l'introduction par le Ministre de la Santé de ce document (qui complète celui de l'affset) : https://www.econologie.com/forums/ondes-elec ... 10188.html

Disant:

Le troisième obstacle est l’absence d’unanimité. En effet, le public perçoit des interprétations et des opinions contradictoires. Souvent il n’est pas possible de vérifier la fiabilité et l’expertise de l’un ou l’autre expert.


De toute facon, rien en vaut un bon "vieux" réseau filaire internet domestique RJ45 en 1 GB/s:) mais faut passer quelques heures à l'installer...on a rien sans rien!! câbles réseau RJ45
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi et/ou partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. - Achetez le livre du Potager Du Paresseux de Did67 - Un Tip pour l'éconologie - Publiez un article sur Google Actualités
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11085
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 65

Message non lupar Obamot » 25/11/10, 08:38

C'est ce que je suis en train d'installer, mais j'arrive pas à utiliser la pince!
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 50137
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 904

Message non lupar Christophe » 30/12/10, 17:04

Ben la pince c'est enfantin, le plus chiant c'est de préparer le cable avant certissage et de pas se tromper avant de certir...sinon la cosse est foutue et la préparation aussi. Refaire tout à zéro.

Mieux vaut vérifier 2 ou 3 fois car souvent les brins se chevauchent à la "dernière minute"... :?
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi et/ou partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. - Achetez le livre du Potager Du Paresseux de Did67 - Un Tip pour l'éconologie - Publiez un article sur Google Actualités


Revenir vers « Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementaux »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité