Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementauxMonsanto est au courant du lien entre glyphosate et cancer depuis 35 ans

Comment rester en bonne santé et prévenir les risques et ses conséquences sur votre santé et la santé publique. Maladies professionnelles, risques industriels (amiante, pollutions de l'air, les ondes électromagnétiques...), risques de société (stress au travail, surconsommation de médicaments...) et individuels (tabac, alcool...).
Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2707
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 169

Re: Monsanto est au courant du lien entre glyphosate et cancer depuis 35 ans

Message non lupar GuyGadebois » 14/02/20, 13:38

Comment Monsanto a triché pour faire publier des études favorables au glyphosate
Une enquête du "Monde" révèle que les études, signées par des experts scientifiques, ont en réalité été écrites par des employés de l'entreprise.

.....


Une enquête du Monde publiée ce mercredi 4 octobre (2017) dévoile l'une des techniques utilisées par le géant de l'agrochimie pour contrebalancer la mauvaise publicité dont ses produits -et plus précisément le glyphosate- font actuellement l'objet: le "ghostwriting", ou "écriture fantôme".

.....

Fréquent en littérature (en France, on parle alors de "nègre littéraire"), le procédé du "ghostwriting" est simple: en l'occurrence, des employés de l'entreprise écrivent l'étude qui doit être publiée. Le texte est ensuite signé par des scientifiques et des experts sans lien avec l'entreprise (mais grassement rémunérés par elle), afin d'éviter (en théorie) toute accusation de conflit d'intérêt. Cette pratique est bien sûr illégale, et considérée comme une grave fraude scientifique.

.....

Pour Monsanto, l'objectif est simple: redorer l'image du glyphosate, considérablement ternie par les milliers de plaintes (3500 aux Etats-Unis) et surtout par l'étude du Centre de recherche sur le cancer de l'OMS (CIRC), qui a classé la substance comme "cancérogène probable". En toute logique, l'ensemble des études publiées "par la firme" concluent donc que le glyphosate ne l'est pas.

Une fois les études faites, encore faut-il les diffuser. Et Monsanto a vu large, et a ciblé aussi bien des médias grands publics que des revues scientifiques. Ainsi, le biologiste Henry Miller, favorable à l'utilisation des pesticides, pro-OGM et membre de la Hoover Institution rattachée à la prestigieuse université de Stanford, a signé de son nom plusieurs tribunes dans le magazine Forbes (elles ont été retirées depuis), dans lesquelles il conclut à la non-toxicité du glyphosate.

Problème: les courriels entre Monsanto et Henry Miller, publiés par Le Monde, montrent qu'il n'en est pas l'auteur. Contacté par la firme au moment de la parution de l'étude du CIRC en mars 2015, le biologiste a en effet accepté d'écrire sur le sujet, "à condition de partir d'un brouillon de haute qualité". Ce qui fut visiblement le cas, puisque le texte "sera publié le 20 mars, presque sans modification sur le site de Forbes", indique Le Monde.

La firme use du même procédé dans des revues scientifiques. En septembre 2016, cinq thèses ont ainsi été publiées dans la revue Critical Reviews in Toxicology: toutes concluent que le glyphosate n'est pas cancérogène. Ces articles sont signés par plusieurs chercheurs, mandatés par Monsanto via un cabinet de consultants. Comme l'indique Le Monde, ils auront une portée considérable dans le milieu scientifique.

Mais avant que les experts n'apposent leurs signatures, les textes ont été revus et corrigés par des employés de Monsanto. "J'ai passé en revue l'ensemble du document et j'ai indiqué ce qui, selon moi, devrait rester, ce qui peut être supprimé et j'ai aussi fait un peu d'édition. J'ai aussi ajouté du texte", déclare ainsi un des employés de Monsanto à propos d'un des articles, dans un échange de courriels adressé au cabinet de consultants.

https://www.huffingtonpost.fr/2017/10/0 ... _23232180/

C'est bien simple, le glyphosate: On peut en boire! Jusqu'à la lie? :cheesy:
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes.” (J.Rouxel)
"Par définition la cause est le produit de l'effet"
(Tryphon)

janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8728
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 155

Re: Monsanto est au courant du lien entre glyphosate et cancer depuis 35 ans

Message non lupar janic » 14/02/20, 15:34

et comme par hasard, c'est exactement comme ça que procèdent les grandes firmes pharmaceutiques(grandes utilisatrices de produit de synthèse et OGM) pour ses médicaments et vaccins. Bonnet blanc, blanc bonnet! comme d'habitude! :evil:
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2707
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 169

Re: Monsanto est au courant du lien entre glyphosate et cancer depuis 35 ans

Message non lupar GuyGadebois » 14/02/20, 21:12

janic a écrit :et comme par hasard, c'est exactement comme ça que procèdent les grandes firmes pharmaceutiques(grandes utilisatrices de produit de synthèse et OGM) pour ses médicaments et vaccins. Bonnet blanc, blanc bonnet! comme d'habitude! :evil:

C'est surtout qu'il existe des ordures qui marchent avec les empoisonneurs! Et c'est pas près de disparaître. Voilà pourquoi on en est arrivé là: La corruption, le mensonge, la manipulation, la perversion des idéaux à tous les niveaux de la société.
1 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes.” (J.Rouxel)
"Par définition la cause est le produit de l'effet"
(Tryphon)
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5157
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 389
Contact :

Re: Monsanto est au courant du lien entre glyphosate et cancer depuis 35 ans

Message non lupar izentrop » 14/02/20, 21:47

GuyGadebois a écrit :Cette étude parue dans Mutation Research a montré que le lien entre le glyphosate et le lymphome non hodgkinien était plus fort que ce qui avait été annoncé précédemment. En se penchant sur les données des personnes les plus exposées au glyphosate, les auteurs ont trouvé que l'exposition au glyphosate augmente le risque de lymphome non hodgkinien de 41 %.
https://www.futura-sciences.com/sante/a ... ers-69297/
Et tu sautes à pieds joints comme d'habitude.

Ce n'est pas une étude mais une méta-analyse avec une sélection drastique des études choisie. Les plus exposés et américains de préférence qui utilisent des quantité de pesticides autrement plus importantes que chez nous.

D'ailleurs il est connu depuis longtemps qu'ils peuvent provoquer un LNH, mais c'est loin d'être la cause principale https://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-info ... ?region=on.

Et puis 41 % c'est une augmentation de l'incidence de 5 cas pour 100000, loin d'être aussi significatif que 41 % :wink:
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2707
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 169

Re: Monsanto est au courant du lien entre glyphosate et cancer depuis 35 ans

Message non lupar GuyGadebois » 14/02/20, 22:23

izentrop a écrit :Et puis 41 % c'est une augmentation de l'incidence de 5 cas pour 100000, loin d'être aussi significatif que 41 % :wink:

Bravo la mauvaise foi! Tu sais faire parler les chiffres dans ton sens, toi. Tu devrais bosser pour ces salopes, à moins que ça ne soit déjà le cas...
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes.” (J.Rouxel)
"Par définition la cause est le produit de l'effet"
(Tryphon)

Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5157
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 389
Contact :

Re: Monsanto est au courant du lien entre glyphosate et cancer depuis 35 ans

Message non lupar izentrop » 14/02/20, 23:01

Pas du tout, l'incidence normale est de 13/100000, elle est passé à 18/100000 chez ces gros consommateurs de pesticides, c'est dans l'étude. :mrgreen:
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2707
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 169

Re: Monsanto est au courant du lien entre glyphosate et cancer depuis 35 ans

Message non lupar GuyGadebois » 15/02/20, 00:07

En 2019, un scandale a éclaté en Allemagne concernant le laboratoire LPT-Hambourg dont d’anciens employés ont témoigné de fraudes dans des études toxicologiques réglementaires. Une instruction pénale a été ouverte contre ce laboratoire. Au moins 14% des nouvelles études fournies dans le cadre du renouvellement du glyphosate en 2017 proviennent de ce laboratoire, ce qui met en évidence le manque de fiabilité du système : l’industrie produit elle-même les études qui permettent d’évaluer ses produits.

Des animaux morts remplacés par des animaux vivants en cours d’étude, des tumeurs rapportées comme de simples inflammations, voici les pratiques du laboratoire afin de favoriser les intérêts des commanditaires des études.

Suite à la mise à jour de fraudes au sein du laboratoire LPT-Hambourg par une enquête de la télévision publique allemande ARD, les ONGs PAN Germany, Global2000 et Corporate Europe Observatory ont souhaité déterminer le niveau d’implication de ce laboratoire dans la ré-évaluation du glyphosate en 2017. Au minimum une nouvelle étude sur 7 fournie par Monsanto provenait de ce laboratoire. LPT-Hambourg est un laboratoire doté de la certification BPL (Bonnes Pratiques de Laboratoire), ce qui est vu par les autorités comme une garantie de probité et de fiabilité.
Martin Dermine, du Pesticide Action Network Europe indique : « Si le glyphosate a été reconnu « cancérigène probable » par l’OMS mais pas par les autorités européennes et belges, c’est parce que les études académiques démontrant sa toxicité ne sont pas certifiées BPL. Seules les études de l’industrie ont cette certification coûteuse et obligatoire et, bizarrement, elles ne démontrent pas de toxicité. »

Depuis de nombreuses années, les ONGs se battent pour que les études académiques soient systématiquement prises en compte car elles mettent en évidence une toxicité que les tests règlementaires ne démontrent pas.

Martin Dermine d’ajouter : « Les autorités européennes et belges favorisent les intérêts de l’industrie des pesticides au détriment de la santé des citoyens par ce système de certification. Il suffit de regarder le site fytoweb, le SPF y fait l’apologie de la certification BPL comme étant un système garantissant la « transparence et la qualité » alors que l’enquête d’ARD et de nos collègues démontrent clairement le fait qu’on ne doit pas laisser entre les mains de l’industrie le soin de produire ses propres études réglementaires. Le système n’est pas fiable. »
https://www.natpro.be/en-2017-le-glypho ... de-fraude/
:mrgreen:
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes.” (J.Rouxel)
"Par définition la cause est le produit de l'effet"
(Tryphon)
Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2707
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 169

Re: Monsanto est au courant du lien entre glyphosate et cancer depuis 35 ans

Message non lupar GuyGadebois » 15/02/20, 00:10

izentrop a écrit :Pas du tout, l'incidence normale est de 13/100000, elle est passé à 18/100000 chez ces gros consommateurs de pesticides, c'est dans l'étude. :mrgreen:

Il n'y a que pour toi que c'est sans importance, négligeable et que ça n'incrimine aucunement le glyphosate.

"Cette étude prospective, appelée Agricultural Health Study, a commencé dans les années 1990 et a suivi une cohorte de 54.251 agriculteurs et épandeurs de l'Iowa et de la Caroline du Nord (États-Unis) ; environ 83 % d'entre eux (44.932 personnes) utilisaient du glyphosate. Résultat : 5.779 cas de cancers ont été détectés sur la période d'étude. Cette dernière a été financée par des institutions américaines comme l'Institut national du cancer, et non par des industriels."
Il apparaît que l'utilisation de glyphosate n'était pas associée au risque global de cancer. Cependant, ceux qui utilisaient le plus de glyphosate sur vingt ans avaient un risque bien plus élevé de leucémie aiguë myéloïde : par rapport à ceux qui n'avaient pas utilisé de glyphosate, leur risque était multiplié par un facteur 2,4."

Mais Izy tu t'en fous, c'est négligeable quand on regarde les chiffres. Le problème c'est que derrière les chiffres il y a des morts, des drames humains, des tragédies, des suicides, des ruines et de belles natures mortes. Ah que c'est beau le libéralisme, puisque comme le pense ton alter-égo Tryphon, dont tu diffères juste par ta position sur le réchauffement planétaire entropique: "There's no alternative". :mrgreen:
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes.” (J.Rouxel)
"Par définition la cause est le produit de l'effet"
(Tryphon)
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5157
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 389
Contact :

Re: Monsanto est au courant du lien entre glyphosate et cancer depuis 35 ans

Message non lupar izentrop » 15/02/20, 01:42

Tu as aussi un risque de prendre une tuile sur la tête en sortant de chez toi ... Non je relativise. Arrête tes sornettes svp :mrgreen:
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5157
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 389
Contact :

Re: Monsanto est au courant du lien entre glyphosate et cancer depuis 35 ans

Message non lupar izentrop » 15/02/20, 10:49

A trop vouloir chercher la petite bête, on oublie de regarder la grosse ?

Quoi dans mon assiette ne voient pas d'irrégularité dans l'étude https://quoidansmonassiette.fr/analyse- ... dgkiniens/
Sélection des études et inclusion (étape cruciale !!)

L’inclusion ou l’exclusion d’études a un impact sur la qualité des études et de la méta-analyse, sur l’hétérogénéité et les résultats.

Pour cela, ils ont recherché tous les types d’études avec les termes (traduits) (Glyphosate, pesticide, herbicide) ET (lymphome non hodgkinien, lymphome, non hodgkinien) ET (exposition professionnelle, agriculteurs, travailleurs agricoles, utilisateurs, travailleurs) dans la base d’études publiées dans PubMed jusqu’en août 2018. Ils ont obtenu 866.
Ces gens là ont une tonne à traiter et n'utilisent pas que du glyphosate, la focalisation est impossible. :shock: :?: :?:

Jusqu'alors on avait détecté des substances potentiellement cancérigènes comme les organochlorés. Beaucoup de substance ont été interdites et des précautions d'usage ont été instaurés ... Résultat
Image
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci


Revenir vers « Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementaux »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités