Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementauxLevothyrox et ses victimes

Comment rester en bonne santé et prévenir les risques et ses conséquences sur votre santé et la santé publique. Maladies professionnelles, risques industriels (amiante, pollutions de l'air, les ondes électromagnétiques...), risques de société (stress au travail, surconsommation de médicaments...) et individuels (tabac, alcool...).
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6104
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 74

Levothyrox et ses victimes

Message non lupar janic » 12/05/18, 14:13

ce jour sur France 2 au 13h15
Un documentaire, enquête, sur les malades victimes de la nouvelle formule du Lévothyrox destiné à remplacer celle-ci ayant du lactose et qui arrive en fin de durée de son brevet en 2019 et qui deviendra un générique concurrençant la nouvelle formule et qui doit être remplacé par un nouveau brevet au coût bien plus rentable pour l'industriel.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest

Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3231
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 185
Contact :

Re: levothyrox et ses victimes

Message non lupar izentrop » 13/05/18, 00:54

Beaucoup de bruit pour une simple amélioration des excipients conservateurs, avec quelques lacunes dans la transmission des informations, il n'en faut pas plus pour engendrer la rumeur ... « corrélation n’est pas raison »

Explication ici http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article2992
0 x
Cum hoc ergo propter hoc ... Autrement dit : Corrélation n'est pas causalité.
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6104
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 74

Re: levothyrox et ses victimes

Message non lupar janic » 13/05/18, 08:11

Beaucoup de bruit pour une simple amélioration des excipients conservateurs, avec quelques lacunes dans la transmission des informations, il n'en faut pas plus pour engendrer la rumeur ... « corrélation n’est pas raison »
surtout la perte d'un juteux business en vue! mais ce n'est qu'un passage car dès que l'Inde, le plus gros fabricant de générique, pourra le fabriquer dès 2019, les malades se tourneront vers ceux ci et la problème cessera de lui même.
Ensuite, mais ta notion d'amélioration doit effectivement être améliorée, une amélioration se traduit généralement par un mieux, pas par un pire. Enfin la rumeur ce sont des milliers de personne qui sont en souffrance, mais la souffrance des autres semble t'indifférer, sauf ta petite personne semble-t-il!
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3231
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 185
Contact :

Re: levothyrox et ses victimes

Message non lupar izentrop » 13/05/18, 08:53

janic a écrit :Enfin la rumeur ce sont des milliers de personne qui sont en souffrance, mais la souffrance des autres semble t'indifférer, sauf ta petite personne semble-t-il!
Ben voyons ! Le truc classique pour ne pas perdre la face, accuser l'autre de malveillante, plutôt que d'admettre la réalité.

Un peu de réalisme, comme pour les électrosensibles permettrait de trouver la réelle origine de la souffrance de ces malades.
0 x
Cum hoc ergo propter hoc ... Autrement dit : Corrélation n'est pas causalité.
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6104
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 74

Re: levothyrox et ses victimes

Message non lupar janic » 13/05/18, 09:23

janic a écrit :
Enfin la rumeur ce sont des milliers de personne qui sont en souffrance, mais la souffrance des autres semble t'indifférer, sauf ta petite personne semble-t-il!

Ben voyons ! Le truc classique pour ne pas perdre la face, accuser l'autre de malveillante, plutôt que d'admettre la réalité.

Qui parle de malveillance à part toi? La réalité ce n'est pas des zigotos qui sont cachés derrière un ordinateur, mais la réalité se trouve sur le terrain!
Un peu de réalisme, comme pour les électrosensibles permettrait de trouver la réelle origine de la souffrance de ces malades.
Le réalisme c'est toi qui en manque! Mais, pour aller dans ton sens en partie, ce sont effectivement les individus qui sont les plus sensibles qui réagissent, c'est élémentaire, mon cher...Izentrop!
Ce qui est bizarre, tout de même c'est que l'ancien produit soit disponible chez nos voisins, mais indisponible en France,(alors même qu'une usine de production de ces produits est en France) ne serait-ce que pour ces hypersensibles, c'est pourtant le rôle des autorités sanitaires que de veiller sur ces cas particuliers aussi.
On retrouve ici le même discours que sur l'aluminium dans les vaccins! En supposant que ce ne soit que concernant des hypersensibles, d'autres adjuvants suppriment tout risque pour toutes les populations y compris les hypersensibles. Il ne s'agit donc pas ici d'une impossibilité technique, mais d'une question de gros sous, comme d'habitude! Mais le surcout de soins nécessaires pour ces populations ne sort pas alors, de la poche des labos, mais de la SS, c'est à dire des poches de la communauté des cotisants, c'est du tout gagnant pour les labos!
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest

Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3231
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 185
Contact :

Re: Levothyrox et ses victimes

Message non lupar izentrop » 13/05/18, 15:49

janic a écrit :Il ne s'agit donc pas ici d'une impossibilité technique, mais d'une question de gros sous, comme d'habitude!
Oui, pour le docu avide d'audimat que tu as cité, dont le but est de surfer sur la corde sensible, mais sans base scientifique ou en dénigrant cet aspect.

Une autre source sérieuse qui rappelle les mêmes éléments que l'AFIS
Le portail de pharmacovigilance de l’ANSM a joué son rôle : dès que les patients ont appris par la presse qu’ils leur était possible de déclarer leurs effets indésirable, le nombre de signalement a bondi : il a été multiplié par 80 en quelques jours et la part des signalements par les patients est passée de 5% en temps normal à plus de 90%. https://www.pourquoidocteur.fr/Articles ... xplication
Ce qui souligne bien le côté émotionnel de l'affaire :mrgreen:

Laissons ce coup d'épée dans l'eau retourner dans l'oubli. Les tribunaux ont des sujets plus sérieux qui attendent.
0 x
Cum hoc ergo propter hoc ... Autrement dit : Corrélation n'est pas causalité.
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6104
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 74

Re: Levothyrox et ses victimes

Message non lupar janic » 14/05/18, 09:51

janic a écrit :Il ne s'agit donc pas ici d'une impossibilité technique, mais d'une question de gros sous, comme d'habitude!
Oui, pour le docu avide d'audimat que tu as cité, dont le but est de surfer sur la corde sensible, mais sans base scientifique ou en dénigrant cet aspect.

Si ce zigoto n’existait pas il faudrait l’inventer car en terme d’aneries à répétition, il fait fort.
Tous les docus sont avides d’audimat, qu’ils soient de ce genre ou pire quant ils sont dits officiels et pire encore venant du pseudo science qui se caractérise par ses braiements.
Une autre source sérieuse qui rappelle les mêmes éléments que l'AFIS

L'AFIS pas plus que ce site de pourquoi docteur n'a de valeur officielle! Or en terme de reconnaissance, par la loi, par les tribunaux, ces deux sites n'ont et n'auront aucune valeur de validité par leurs discours.
Le portail de pharmacovigilance de l’ANSM a joué son rôle : dès que les patients ont appris par la presse qu’ils leur était possible de déclarer leurs effets indésirable, le nombre de signalement a bondi : il a été multiplié par 80 en quelques jours et la part des signalements par les patients est passée de 5% en temps normal à plus de 90%.
https://www.pourquoidocteur.fr/Articles ... xplication
Ce qui souligne bien le côté émotionnel de l'affaire
Officiellement et c'est pareil pour tous les pays où les pharmaco vigilance existent, ce n'est qu'entre 1 et 10% que sont rapportés les effets secondaires graves et ces effets ne sont rapportés que par les médecins, lesquels en ont marre de toute la paperasse qu'on leur impose et ils ne veulent surtout pas d'ennuis pour avoir rapporté quelque chose qui leur vaudrait d'être soupçonné d'être anti labos ou anti vaccins quant ce sont eux qui ont des effets secondaires graves.(comme le cas Wakefield et heureusement que les tribunaux ont fini par lui donner raison.)
http://solidarites-sante.gouv.fr/actual ... othyroxine
Ca c'est bien plus sérieux et ce n'est pas le même discours que tes sites.
Quant à celle-là elle est bien bonne: "ont appris par la presse qu’ils leur était possible de " depuis quand des malades ont besoin des médias pour déclarer leurs effets secondaires dommageables? les médias ont juste servi à cristalliser une réalité diffuse.
Ensuite, des plaignants ont été déboutés devant les tribunaux pour manque de certificat médical mettant en cause le produit. Ils ne prennent donc pas partie sur une dimension scientifique, mais sur ce qui est légal ou pas, comme l’a remarqué la ministre.
Donc la belle affaire, la plupart des médecins, face à un produit nouveau sur le marché, ne peuvent affirmer quel tel ou tel symptôme marquant puisse être directement ou indirectement lié à ce produit. D’ailleurs, tous ceux qui voient leur médecin savent qu’à chaque nouveau médicament, le toubib leur dit que si ça ne va pas qu’ils viennent le lui dire ; en d’autres termes vous êtes les cobayes des labos.
Ce nouveau produit va donc peut être demander des années avant d’être réellement soupçonné de provoquer certains troubles spécifiques et d’autres années pour être reconnus officiellement ce qui peut demander des dizaines d’années selon l'opposition des labos, alors que l’ancienne formule est toujours sur le marché et que rien n’empêche de prescrire l’ancien plutôt que le nouveau… sauf raisons de rentabilité d’un nouveau brevet, lorsque l’autre arrive en fin de course en 2019.
Laissons ce coup d'épée dans l'eau retourner dans l'oubli. Les tribunaux ont des sujets plus sérieux qui attendent.
Te voilà devenu le conseillé des tribunaux et du gouvernement pour juger en leur lieu et place de ce qui ressort de leur activité ? Quelle modestie !
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3231
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 185
Contact :

Re: Levothyrox et ses victimes

Message non lupar izentrop » 06/06/18, 23:46

janic a écrit : Wakefield et heureusement que les tribunaux ont fini par lui donner raison
tiens donc ! Tes œillères te jouent elles encore un mauvais tour ?? https://www.allodocteurs.fr/se-soigner/ ... 15701.html
0 x
Cum hoc ergo propter hoc ... Autrement dit : Corrélation n'est pas causalité.
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6104
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 74

Re: Levothyrox et ses victimes

Message non lupar janic » 07/06/18, 08:09

janic a écrit :
Wakefield et heureusement que les tribunaux ont fini par lui donner raisontiens donc !
Tes œillères te jouent elles encore un mauvais tour ?? https://www.allodocteurs.fr/se-soigner/ ... 15701.html

Tiens donc tes œillères te jouent elles un mauvais tour? mais tu préfère répandre ces allégations mensongères, évidemment. :evil:

Dans son impitoyable jugement de 70 pages, Sir John Mitting a déclaré que l’accusation portée contre lui ne tenait pas debout et qu’il rejetait totalement les allégations du journaliste Brian Deer et celles du politicien libéral démocrate Evan Harris dans le Sunday Times en 2004, car il était démontré qu’elles étaient sans aucun fondement. Ce juge a ajouté que les conclusions étaient basées sur « un raisonnement inadéquat et superficiel à de nombreux points de vue et que la conclusion finale était fausse. »
Le nom de Walker-Smith est ainsi lavé de tout soupçon. Cette conclusion est parfaitement normale puisque l’accusation n’avait aucun plaignant, qu’aucun mal n’avait été causé aux enfants, que les parents ont toujours soutenu le deux médecins durant leur procès, rapportant au contraire les bienfaits que leur avait procuré les soins au Royal Free Hospital.

Tandis que John Walker-Smith avait reçu des dons pour faire appel de la décision de l’Ordre des médecins, son co-auteur Andrew Wakefield, exilé aux états-Unis, ne pouvait en faire autant car il n’avait pas les moyens d’aller en appel devant la Haute Cour. Toutefois, ce jugement décharge entièrement le Dr Wakefield de son accusation de mauvaise conduite et cette année le Dr Wakefield, qui continue ses recherches aux états-Unis, poursuit en diffamation le pseudo journaliste Brian Deer, le Dr Fiona Godlee et le British Medical Journal pour l’avoir faussement accusé de « fraude » et avoir multiplié leurs attaques haineuses afin de détruire sa carrière et sa vie.

Comme nous l’avons déjà annoncé, le procès va avoir lieu au Texas où vit actuellement Wakefield. La décision du tribunal au sujet de son collègue augure bien de la plainte contre Deer, sur laquelle étaient fondées toutes les accusations du GMC.


http://sylviesimonrevelations.over-blog ... 20786.html

12 mars 2013
Autisme: le Dr Wakefield avait raison
wakefield.jpg

Deux événements marquants – une concession du gouvernement (Tribunal Américain s’occupant des questions vaccinales), ainsi qu’un document scientifique révolutionnaire – viennent confirmer que le médecin et scientifique, le Dr Andrew Wakefield, directeur de l’AMC, ainsi que les parents d’enfants autistes avaient raison sur toute la ligne.

Dans une récente décision de justice publiée le 13 décembre 2012, le tribunal attribue des centaines de milliers de dollars à Ryan Mojabi [1] dont les parents avaient expliqué comment le vaccin ROR (Rougeole, Oreillons Rubéole) avait provoqué chez leur enfant « de graves et débilitants dommages cérébraux qui avaient finalement été diagnostiqués comme « Désordres du Spectre Autistique (ASD) ».

Plus tard, au cours du même mois, le gouvernement a subi une deuxième défaite majeure quand la jeune Emily de Houston a été dédommagée à la suite des lésions cérébrales qui avaient, une fois de plus, fait suite au vaccin ROR et avaient entraîné l’autisme de la jeune fille.

http://expovaccins.over-blog.com/articl ... 31469.html

Les procès suivants ont été gagnés devant les tribunaux italiens et américains : Hannah Poling [2], Bailey Banks [3], Misty Hyatt [4], Kienman Freeman [5], Valentino Bocca [6], et Julia Grimes [7]. Dans ces différents cas, les gouvernements ou les tribunaux ont soit reconnu soit statué que les vaccins avaient provoqué des dommages cérébraux. Ces dommages avaient débouché sur un diagnostic d’autisme. Le vaccin ROR étant le dénominateur commun de ces différents cas.

Aujourd’hui, des scientifiques et des médecins de l’université de Wake Forest, de New York et du Venezuela ont fait des constatations qui, non seulement confirment la présence d’une maladie intestinale chez les enfants atteints d’autisme et de troubles intestinaux, mais ces constatations font également ressortir qu’il pourrait s’agir d’une nouvelle maladie. [8]

Au moyen de méthodes sophistiquées de laboratoire, le Dr Steve Walker et ses collègues ont confirmé les conclusions du Dr Wakefield en montrant les modifications moléculaires nettement anormales qui s’étaient produites dans les tissus intestinaux des enfants.

Dès 1998, le Dr Wakefield avait signalé cette maladie chez les enfants atteints d’autisme [9]. Sur base des antécédents médicaux de ces enfants, il avait pu établir un rapport entre leur maladie (ainsi que leur régression vers l’autisme) et les virus vaccinaux de la rougeole, des oreillons, et de la rubéole (vaccin ROR). Depuis lors, le Dr Wakefield avait fait l’objet d’attaques personnelles incessantes de la part des médias, des gouvernements, des médecins et de l’industrie pharmaceutique.

Le Dr Wakefield avait, au Texas, initié une procédure en diffamation à l’encontre du journaliste britannique Brian Deer et du British Medical Journal à la suite des allégations manifestement fausses de fraude scientifique qui portaient atteinte à sa réputation. [10]

Tandis que de multiples études provenant du monde entier ont confirmé la maladie intestinale que Wakefield avait découverte chez les enfants autistes [11] et son opinion selon laquelle les études de sécurité du ROR sont inadéquates, la carrière du Dr Wakefield a été détruite par toutes ces fausses allégations de fraude. En dépit de ces circonstances difficiles, le Dr Wakefield n’a cependant jamais cessé de travailler pour tenter de résoudre la terrible catastrophe de l’autisme.

L’autisme touche aujourd’hui environ 1 enfant sur 25. Pendant ce temps, les gouvernements craignant de perdre la confiance du public et, sans fournir la moindre explication, s’entêtent à nier la relation entre la vaccination et l’autisme, et ce, malgré les concessions faites par le tribunal (spécialisé dans les problèmes vaccinaux).

Depuis sa résidence à Austin, Texas, le Dr Wakefield a déclaré : « Il y a très peu de doutes que les vaccins puissent provoquer l’autisme. Chez les enfants atteints, les preuves des dommages cérébraux qui surviennent à la suite du ROR sont accablantes. C’est maintenant une question de recensement. Les parents ont eu raison depuis le début. Les gouvernements doivent cesser de jouer avec les mots alors que la santé des enfants continue d’être endommagée. J’ose espérer que la reconnaissance de cette maladie intestinale des enfants pourra finalement entraîner le soulagement de leurs souffrances. Il y a tellement longtemps que l’on attend. »


http://expovaccins.over-blog.com/articl ... 31469.html
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3231
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 185
Contact :

Re: Levothyrox et ses victimes

Message non lupar izentrop » 07/06/18, 10:07

Chacun jugera de la véracité de tes sources :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
0 x
Cum hoc ergo propter hoc ... Autrement dit : Corrélation n'est pas causalité.


Revenir vers « Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementaux »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité